background preloader

La pensée critique - Pourquoi est-elle si difficile à enseigner ?

La pensée critique - Pourquoi est-elle si difficile à enseigner ?
Source : American Educator Daniel T. Willingham Traduction (avec l'autorisation expresse de l'auteur) : Françoise Appy Télécharger le document complet Tout un chacun est d’accord pour convenir que l’un des buts de l’école, même s’il est insuffisamment atteint, est de permettre aux élèves de développer une pensée critique. Cette mission spécifique de l’école, issue du bon sens, a souvent été traduite par des incitations à enseigner les « habiletés de la pensée critique », les « habiletés de pensée de haut niveau » et des incitations plus générales à apprendre aux élèves à faire de meilleurs jugements, à raisonner plus logiquement, etc. Ces appels ne sont pas nouveaux. À la suite de ce rapport, les méthodes conçues pour enseigner la pensée critique dans le curriculum scolaire sont devenues très populaires. Après plus de 20 ans de lamentations, d’exhortations et peu d’amélioration, il est peut-être temps de poser une question fondamentale : peut-on enseigner la pensée critique ? [1] . [2] . Related:  Développer l'esprit critique

Jeunesse et Internet : Un adolescent sur cinq croit tout ce que dit Google La publicité sur Internet n’est pas toujours clairement définie. Et de nombreux jeunes internautes au Royaume-Uni n’arrivent pas à faire la différence avec une recherche classique. Les enfants et adolescents d’aujourd’hui ont beau être des « digital native », c’est à dire des jeunes ayant grandi dans un environnement numérique, cela ne veut pas dire qu’ils ont la faculté de déceler ce qui est vrai ou pas. Et de nombreux publicitaires jouent sur cette confusion. C’est ce qu’a mis en lumière Ofcom, un site anglais qui s’occupe de réguler les médias, dans leur dernière étude. Dans un des tests, on montrait à des enfants âgés de 8 à 15 ans la première page de Google après une recherche pour des chaussures de sport. Cette étude portait sur 1379 interviews de parents et d’enfants chez eux, afin de mieux comprendre comment les esprits plus jeunes réagissent devant Internet. Des chiffres qui doivent en tout cas nous faire réfléchir sur l’accès des plus jeunes à Internet.

Les bienfaits du scepticisme : antidote à la crédulité rampante Désinformation, réinformation, fake news… depuis quelques temps, le numérique semble devenu fou à l’ère de la post-vérité. Je suis un fan inconditionnel de l’émission la sphère de Matthieu Dugal. Le pire de l’année techno évoque bien le processus de construction de la rumeur à travers le pizza gate. Une fois la rumeur lancée, elle laisse toujours des traces : “ce n’est quand même pas dit par hasard”. L’idéal de la société de la connaissance... Le fact-checking représente ce que le web en tant qu’idéal d’émancipation fait de mieux. … à la post vérité La connaissance semble être plus que de l’information. Faire de l’élève l’ami critique Le titre peut paraître provocateur en ces temps où le doute doute même de lui même. Douter ou enseigner le scepticisme ? Dans Game of Throne le personnage de Tyrion Lannister, au delà de ses excès, sa posture, est souvent celle du sceptique, de celui qui doute même s’il peut se ranger à l’avis des autres. Twitter ou le piège des bots Sources

Bruno Devauchelle : Quelle éducation à l'esprit critique à l'ère du numérique ? La notion "d'esprit critique" est souvent avancée sans forcément être précisée. La publication récente d'un article (revue "vivre au lycée" n°66, mars2015) et d'un dossier (Cerveau et Psycho n°72, novembre décembre 2015) sur le sujet apportent à cette notion des éclairages qui demandent à être discutés. En effet l'apparente évidence de l'esprit critique dont chaque adulte (et en particulier enseignant) est supposé pourvu est le plus souvent une impression, un sentiment, dont le fondement est discutable. Il suffit pour s'en rendre compte de constater combien chacun de nous utilise les outils les plus courants au quotidien (moteurs de recherche, télévision etc.) sans plus se poser de questions. Et ce alors que nous sommes prompts à argumenter sur l'indispensable esprit critique... dont tout le monde devrait faire preuve. Car la difficulté avec l'esprit critique c'est qu'il est plus facile d'en parler que d'en faire preuve. Nous sommes à un tournant informationnel et communicationnel.

Actualités - Former l'esprit critique des élèves Comment définir l'esprit critique ? Esprit critique - Jérôme Grondeux par eduscol Approche globale de l'esprit critique Le développement de l'esprit critique est au centre de la mission assignée au système éducatif français. Présent dans de nombreux programmes d'enseignement, renforcé par l'attention désormais portée à l'éducation aux médias et à l'information, le travail de formation des élèves au décryptage du réel et à la construction, progressive, d'un esprit éclairé, autonome, et critique est une ambition majeure de l'Ecole. Préciser ce que l'on entend par « esprit critique » est donc un enjeu central, à l'heure de réflexions nombreuses sur le complotisme, mais plus largement encore, sur les dangers d'embrigadements des consciences de natures variées. L'esprit critique est une dynamique. L'éveil de la curiosité est à la fois indispensable et très difficile. La lucidité renvoie ici à une attitude réflexive de chacun sur ses connaissances et sur leur degré de certitude. Le cadrage

Développer l'esprit critique... Ce résultat ne peut pourtant pas être imputé aux collègues, tous profondément convaincus du bien-fondé d'un tel objectif. Alors pourquoi n'y arrive-t-on pas ? Le problème, c'est que développer l'esprit critique chez tous les élèves est certes une jolie formule, forte, qui fait bien, mais si abstraite et si vague qu'elle empêche d'en voir les implications dans le concret, et d'admettre à quel point les pratiques courantes sont en contradiction avec elle. En fait, on retrouve ici l'un des problèmes majeurs de la formation des enseignants, bien connu des vieux formateurs dont je suis, et fort mal traité en formation, celui de la cohérence entre les buts et les moyens. Dans la stratégie des Ecoles Normales de jadis, on exigeait des normaliens qu'ils indiquent, en haut des fiches de préparation de leurs leçons dites "d'essai", l'objectif visé. C'est que, entre les buts et les moyens, doit s'installer un lien de cause à effet qui n'a rien d'évident. Essayons de creuser un peu.

Présentation du parcours esprit critique Réflexions du groupe de travail académique piloté par M.Wavelet. (Manon Campese, Didier Guise, Laureline Lemoine et Tania Mayer) Élaborer un parcours citoyen sur les médias sociaux nous conduit à cette problématique : Qu'est-ce que « l'esprit critique », et comment le développer ? L'esprit critique qui consiste à séparer le vrai du faux, à s’interroger sur la valeur des représentations, des jugements et des réalisations, libère des conditionnements et émancipe la pensée. Douter, questionner, émettre une hypothèse, vérifier, citer des sources, argumenter sont autant de manière de le déployer. L'esprit critique devrait s’exercer dès lors qu'on manipule une information, qu'on l'ait recherchée ou qu'elle nous parvienne, comme avec les réseaux sociaux sans même la solliciter. Car l'esprit critique est bien une attitude, une disposition permanente de l'activité intellectuelle qui diffère d'une opération ponctuelle et qui invite à questionner, juger, valider ou non nos actions.

Les images, ça se tord, se retourne, se coupe et s'adapte. C'est celui qui les… Les images, ça se tord, se retourne, se coupe et s'adapte. C'est celui qui les manipule qui manipule aussi celui qui les regarde. C'est ce que nous avons voulu montrer à des jeunes de la MJC de Châtillon-sur-Seine (21). Une équipe d'animateurs de l'UDMJC 21 et de la +MJC Chenôve est allée à la rencontre d'un groupe d'adolescents avec lesquels ils ont pu échanger sur les images et les informations qu'ils reçoivent, par la télévision ou sur internet. Il leur a été alors proposé, sur un sujet de leur choix (en l’occurrence #PokemonGo) de réaliser deux reportages : l'un traitant le sujet de façon plutôt positive, l'autre négative. Après plusieurs prises, du montage, du tri parmi les séquences à leur disposition, voici le résultat de leur travail. #Education #Médias #MJC #Information

Lettre Édu_Num Thématique N°02 — Enseigner avec le numérique Sommaire La sélection des ressources présentée ci-dessous s'inscrit dans la continuité des travaux engagés en 2015-2016 au sein du dispositif TraAM (Travaux Académiques Mutualisés), notamment les TraAM en ÉMI (Éducation aux Médias et à l'Information) qui se sont intéressés à la problématique de l'infopollution et à ses différentes manifestations (hoax, rumeurs, désinformation, complotisme...), sujet également abordé dans la première lettre Edu_Num thématique. L’objectif de cette lettre Édu_Num associée à une nouvelle collection Zotero est de mettre l’accent sur des ressources numériques utiles pour différentes disciplines et différents niveaux. un axe théorique (textes de référence et pistes définitoires) ;un axe pédagogique réunissant des exemples de ressources et de scénarios pédagogiques ;un axe de veille (Zotero éduscol) permettant de découvrir des éléments de réflexion complémentaires à la fois sur support numérique et imprimé. Ressource 1 : « A l’école de la collection »

Fausses images et propagande de la bataille d’Alep Des fausses informations émanant des deux camps ont accompagné la fin de la bataille, mardi, menée par le régime contre la zone rebelle. Derrière la guerre meurtrière en Syrie se cache aussi un combat médiatique. La victoire de l’armée syrienne sur les rebelles à Alep, mardi 13 décembre, s’est accompagnée de fausses images et d’intox qui compliquent encore un peu plus la tâche à qui veut s’informer sur la situation en Syrie. Et si beaucoup viennent du camp favorable à Bachar Al-Assad, les soutiens des rebelles versent eux aussi dans la désinformation. La journaliste censée « démonter » la « rhétorique des médias » « Une journaliste démonte en deux minutes la rhétorique des médias traditionnels sur la Syrie. » Une vidéo du site financé par le pouvoir russe Russia Today a largement circulé depuis sa publication, mercredi 13 novembre, reprise notamment en français par des sites extrémistes ou conspirationnistes, comme ArretSurInfo.ch ou LesMoutonsEnragés.fr. Dans sa compilation, M.

Ersilia, plateforme collaborative numérique d’éducation à l’image – Ludovia Magazine Share Tweet Email Valentine Guillien, responsable du projet Ersilia au sein de la Fabrique du Regard, plateforme pédagogique du BAL (lieu d’exposition, de réflexion, de production et de pédagogie à Paris), a eu l’occasion de présenter la plateforme Ersilia sur le stand du Ministère de l’Education Nationale, lors du salon Educatec-Educatice le 17 novembre dernier. Principe et cohérence de la plateforme Ersilia « Ersilia est une plateforme numérique d’éducation à l’image à destination des jeunes du second degré, des enseignants de toutes disciplines confondues et d’artistes qui peuvent mener des projets artistiques et culturels avec les enseignants dans un cadre pédagogique ». Le principe fondateur d’Ersilia est de penser en images, un monde d’images ; c’est aussi permettre aux jeunes de comprendre les enjeux liés aux images. Avec Ersilia, nous sommes au cœur de l’éducation à l’image par la recherche du regard critique pour aider les jeunes à développer une pensée citoyenne. lu : 1269 fois

Esprit critique et laïcité Quand on évoque les fondamentaux, on les résume souvent à la formule : "lire, écrire, compter". J’ajouterais volontiers, pour ma part, un quatrième verbe : penser. Apprendre à penser à nos élèves, ce n’est pas leur donner du prêt-à-penser. Penser par soi-même nécessite un cadre clair, un contexte et des conditions politiques qui sont ceux de l’État de droit. Athées, agnostiques, croyants, jouissent du même droit à la liberté de conscience et d’expression, dans la limite du respect d’autrui, de la loi et de l’ordre public. Cette liberté de conscience et d’expression, la laïcité la préserve aussi au sein de l’École, où elle revêt une importance particulière. La laïcité préserve la liberté de chacun vis-à-vis des déterminismes ou des conditionnements extérieurs. La laïcité contribue à faire de l’École un lieu de savoir, elle permet à chaque élève d’emprunter la voie de l’émancipation. * La formule est de Georges Lapierre, instituteur et résistant, mort à Dachau en 1945. du commun.

L'engagement citoyen chez les jeunes Depuis 2014, le Cnesco, France Culture, la Ligue de l’enseignement et Réseau Canopé s’associent pour traiter des thématiques transversales liées à l’éducation, comme la mixité sociale à l’école. Quel état des lieux peut-on établir sur l’engagement des jeunes aujourd’hui et comment l’encourager dans et hors de l’école ? C’est à ces questions qu’ont répondu les intervenants des Rencontres nationales de l’éducation et du Forum Rue des écoles du 23 mars 2016 à Rennes. Étayez vos connaissances sur cette thématique au travers de 10 interviews :

Related: