background preloader

La Renaissance : les siècles de l'aventure

La Renaissance : les siècles de l'aventure
Les enjeux idéologiques L'Europe de la Renaissance est formée d'une mosaïque d'États de différents types (républiques urbaines, royaumes nationaux, seigneuries, principautés laïques ou ecclésiastiques). Mais au-delà de ces différences, il est possible de trouver des tendances idéologiques de fond : Le développement du nationalisme (Espagne, Hollande, Angleterre) qui a souvent un contenu religieux et qui a été favorisé par l'unification des langues et des cultures. Toutefois, tout au long de cette période, les intérêts dynastiques vont demeurer déterminants;La naissance de l'économie capitaliste à partir de l'Italie du Nord avec toutes ses conséquences : l'augmentation générale de la production, la concentration des capitaux, mais aussi les conflits économiques, l'avènement du colonialisme, etc. Naissance de l'État moderne Le type de pouvoir politique qui domine pendant la Renaissance est, sans contredit, la monarchie absolue de droit divin. Le réalisme politique La critique utopique Day, H.

http://www.phi2080.uqam.ca/book/export/html/8

Related:  Humanisme et renaissanceLa renaissanceVêtements 15ème s

Contexte historique de la Renaissance La fin de la guerre de Cent Ans Pendant environ 100 ans, les royaumes français et anglais ont connu plusieurs guerres successives. Les deux nations s’affrontaient pour contrôler le territoire. Pendant les longues années de guerre, il y a eu une succession d’alliances et de trahison, ainsi que plusieurs batailles à propos de la succession et du pouvoir. L’an 1453 marque la fin de la guerre de Cent Ans. Il serait possible d’utiliser cet évènement pour désigner le début de la Renaissance. Le massacre de la Saint-Barthélémy Chargement de la playlist en cours... Contester l’autorité de l’Église catholique toute puissante au 16e siècle, c’est remettre en cause son dogme et son pouvoir. Alors que certaines principautés du nord de l’Europe sont séduites par la réforme, en France, le pouvoir royal est pieds et poings liés à l’Église. 1572.

PEINTURE DU XVIe SIÈCLE Écrit par : Sylvie BÉGUIN … *Formé chez un Flamand établi à Cologne, sa ville natale, mais surtout par un long séjour en Italie (1574-1588), où il fut marqué à la fois par les grands maîtres italiens (Michel-Ange, Tintoret, Véronèse, Parmesan, Corrège) et aussi par les Flamands italianisés (Speckaert, Brill, Spranger, Paolo Fiammingo...), Hans von Aachen y acquit vite la… Lire la suite … *Surnommé Lange Pier (Pierre le Long), né à Amsterdam et franc-maître à Anvers, en 1535, dont il devient citoyen en 1542 et où il séjournera jusqu'en 1556 environ, après avoir logé dans ses débuts anversois chez le peintre Jan Mandyn, un suiveur habile de Jérôme Bosch, Pieter Aertsen est l'un des peintres qui assurent le mieux le lien entre l'école… Lire la suite

Histoire des Arts – 2.0 » Histoire des arts Fiches pédagogiques Lexique des peintres, écrivains, sculpteurs… Ressources de proximité Anglicanisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'anglicanisme est une confession du christianisme dont l'origine remonte au XVIe siècle lorsque le roi d'Angleterre Henri VIII rompit avec le pape et Rome. Cette branche du christianisme est aujourd'hui présente principalement dans les pays qui ont pu être imprégnés par la culture anglaise ; outre l'Angleterre, il s'agit notamment des anciennes colonies britanniques en Amérique et en Afrique. En toute rigueur, on ne saurait parler de l'« Église anglicane » puisque les différentes églises se reconnaissant dans cette confession sont autocéphales. La plupart sont rassemblées dans la Communion anglicane, au sein de laquelle l'Église d'Angleterre et son primat, l'archevêque de Canterbury, ne jouissent que d'une primauté d'honneur. Ces églises sont en pleine communion (en matière doctrinale et sacramentelle) les unes avec les autres et représentent ensemble environ 77 millions de fidèles.

Cartes SD - TOSHIBA Memory L'utilisation de solutions de stockage portables s'étend rapidement. Pour réponde aux besoins croissants en termes de stockage de données, Toshiba propose une gamme complète de solutions de stockage NAND et de contenus multimédia numériques intégrées, notamment des cartes mémoire SDXC™ et SDHC™. Fortes de leurs vitesses et de leurs performances inégalées, les cartes SD de Toshiba vous permettent de capturer des photos haute résolution et des vidéos haute définition grâce à la technologie de mémoire flash NAND de pointe développée par Toshiba en 1984. Martin Luther Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Martin Luther, né le à Eisleben, en Thuringe (Allemagne)[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] allemand, théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7]. Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication. Après les nombreux débats théologiques du haut clergé, l'empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, Charles Quint, convoque Martin Luther en 1521 devant la diète de Worms (Rhénanie-Palatinat, Allemagne).

Jean Calvin 1509-1564 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Calvin. Jean Calvin (forme latinisée du nom Jehan Cauvin), né le 10 juillet 1509 à Noyon (Picardie), et mort le 27 mai 1564, à Genève, est un théologien, un important réformateur, et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à la doctrine dite du calvinisme. baton de marche hama tête photo - Recherche Google Si vous utilisez un lecteur d'écran, cliquez ici pour désactiver la recherche instantanée Google. +Vous Gmail

Vidéos Louis Pasteur Par gandalf dans Vidéos pédagogiques le 27 Décembre 2012 à 20:52 Louis Pasteur nouveauté: doc Philotablo J'ai découpé un documentaire trouvé sur Youtube sur Louis Pasteur Imprimerie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'imprimerie est un ensemble de techniques permettant la reproduction d'écrits et d'illustrations sur support matériel en grande quantité, permettant ainsi une distribution de masse. Généralement, on utilise des supports plans et la matière la plus utilisée est le papier. Ces techniques forment ce que l'on appelle communément la chaîne graphique. Elles vont de la composition des textes au façonnage (reliure, pliure, brochure…) en passant par le traitement des illustrations (photogravure), l'impression et la relecture. L'expression « industries graphiques » est apparue après la Seconde Guerre mondiale pour remplacer le terme « imprimerie », trop générique.

Couvre-chef - Le costume historique Chapeaux masculins 1550-1600 Après le règne autoritaire de la toque, on a pour la seconde moitié du XVIe siècle, l'irruption dans la mode d'une grande vague de chapeaux à rebords aux formes plus ou moins volumineuses. D'une grande diversité d'aspect (selon leur origine, notamment campagnarde ou urbaine), ces nouveaux chapeaux finissent par s'imposer à la cour et à supplanter la toque sous le règne d'Henri III. Il paraît difficile de retracer une évolution des formes du chapeau tant le couvre-chef a dans le seconde moitié du siècle, de formes variées. Cette nouvelle présentation chronologique ne saurait être pour chaque décennie un panel représentatif.

XVe et XVIe siècles - Humanisme et Renaissance Du milieu du XVe siècle au milieu du XVIe siècle, l'Europe est saisie d'une telle effervescence intellectuelle, artistique et scientifique que très vite elle se distingue du reste du monde. Cette effervescence s'accompagne d'un retour aux modèles de l'Antiquité gréco-latine. C'est l'humanisme ! La période sera qualifiée de Renaissance. La Renaissance ? Quelle Renaissance ? Calvinisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le calvinisme (nommé ainsi d'après Jean Calvin et aussi appelé la tradition réformée, la foi réformée ou la théologie réformée) est une doctrine théologique protestante et une approche de la vie chrétienne[1] qui reposent sur le principe de la souveraineté de Dieu en toutes choses[2]. Bien qu’elle fût développée par plusieurs théologiens tels que Martin Bucer, Heinrich Bullinger[3],[4], Pierre Martyr Vermigli[5], Ulrich Zwingli[6] et Théodore de Bèze, elle porte le nom du réformateur français Jean Calvin en raison de l’influence dominante qu’il eut sur elle et du rôle déterminant qu’il exerça dans les débats confessionnels et ecclésiastiques du XVIe siècle. Aujourd’hui ce terme fait référence aux doctrines et aux pratiques des Églises réformées. Plus rarement, il désigne l’enseignement de Calvin lui-même[7].

Related: