background preloader

Fille ou garçon ? Non, intersexué – Frédéric Joignot

Fille ou garçon ? Non, intersexué – Frédéric Joignot
Mis en ligne le : 27-04-2011 1 – Où l'on apprend l'incroyable histoire de l'hermaphrodite Herculine Barbin " Le lendemain trouva Sara anéantie ! Ses yeux, rougis par les larmes, portaient l'empreinte d'une insomnie cruellement tourmentée (…) Je n'avais pas la force de lever les yeux sur Madame P., qui ne voyait en moi que l'amie de sa fille, tandis que j'étais son amant. " Nous sommes l'été 1858, Herculine Barbin, surnommée Alexina, 20 ans, institutrice, a passé la nuit avec sa collègue Sara dans un pensionnat de La Rochelle. Longtemps, elle s'est considérée comme une adolescente laide et mal fichue. Eperdue, elle court se confesser à l'évêque de Saintes. Herculine-Abel Barbin aurait été oublié sans son journal publié en 1874 dans une revue médico-légale, dont l'écrivain allemand Oscar Panizza tirera en 1893 le roman Un scandale au couvent. Le philosophe voit dans la décision de l'état civil d'en faire un homme la volonté nouvelle de diviser le monde en deux "vrais sexes". En chiffres

http://www.acthe.fr/information/viewartrub.php?a=128&t=_Le_Monde_Magazine____Fille_ou_garcon___Non__intersexue

Related:  Genre & identitéIntergenre / IntersexeGenre/Sexualité/Romantisme

La biologie de Mars
 et Venus est-elle sérieuse ? – Thomas Lepeltier Le cerveau des femmes est en moyenne plus petit que celui des hommes. Au XIXe siècle, ce constat servait à justifier une prétendue infériorité intellectuelle de la gent féminine. De nos jours, plus personne n’attribue de valeur à cet argument, et il ne saurait être question d’infériorité quelle qu’elle soit. Reste que l’on admet très souvent que chaque sexe possède des aptitudes différentes et que celles-ci devraient pouvoir s’expliquer par des facteurs anatomiques ou physiologiques. Les 400 culs - Mâle, femelle et… «sexe douteux» - Libération.fr Notre code civil, binaire, impose qu’un médecin, examinant l’entre-jambe du nouveau-né, coche la mention «mâle» ou «femelle»… Et au besoin la coche d’un coup de bistouri si les organes génitaux du bébé se montrent curieusement «indécis ». En France, le code civil stipule dans son article 57-1 que «tout enfant doit être obligatoirement rattaché à l’un des deux sexes, masculin ou féminin, et mention doit en être faite dans son acte de naissance qui fixe définitivement cet attribut de son état». Ce fut le cas pour Sylvaine Telesfort: à sa naissance «Sylvaine Télesfort présente une «altération de la formule chromosomique». Alors que les garçons affichent des caryotypes 46 XY et les filles des 46 XX, elle détient une formule infiniment plus rare, le 47 XYY. Son protocole de soin auprès de l’assurance-maladie précise qu’elle est atteinte d'«hermaphrodisme intersexué». Note 1/ Il arrive ainsi qu’on coupe un clitoris (considéré comme hypertrophié !)

Le cerveau a-t-il un sexe ? – Catherine Vidal Souleymane Coulibaly, alias Soro Solo, est un journaliste culturel originaire de Côte-d’Ivoire. Découvreur de talents, il a accompagné l’ouverture de l’Europe aux musiques africaines. Il a collaboré aux magazines de RFI pour lesquels il fait des reportages, ainsi qu’à plusieurs émissions sur France Inter, dont L’Afrique Enchantée qui, après trois saisons estivales, est désormais programmée à l’année. Soro Solo était, jusqu’aux événements tragiques de 2002, le plus fameux des journalistes culturels de Côte-d’Ivoire.

Wikipédia → Identité de genre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'identité de genre est distincte de l'orientation sexuelle (hétérosexualité, bisexualité, homosexualité)[1]. Identité de genre - sous la surface[modifier | modifier le code]

Les 400 culs - Intersexe : un corps peut en cacher une paire - Libération.fr Justine est une grande belle fille. Taille fine. Seins en poire. Des féministes transphobes Il y aurait beaucoup à dire sur la place des trans dans le féminisme. C'est un vaste sujet, comme la place d'autres populations dominées dans le féminisme (par exemple la place des non-blanc-he-s ou la place des prolos) et je ne suis pas sûre qu'un seul article suffise. Dans ce texte je vais m'intéresser à la transphobie de certain-e-s féministes. En effet comment les trans peuvent trouver une place dans le féminisme si certain-e-s féministes les rejettent en refusant de reconnaître l'identité de ces trans. Il y a peu Prose a eu un tweet attirant mon attention. Si j'ai bien compris c'était au sujet de deux choses.

Enfants Québec Naître un peu garçon et un peu fille Il arrive que le sexe d’un bébé, à sa naissance, fasse l’objet d’un doute et que le petit carton blanc remplace le carton rose ou bleu sur le berceau d’hôpital. C’est ce qui est arrivé à la petite Amélie (*Les prénoms ont été changés), 2 ans et demi, née avec une ambiguïté sexuelle. par Sarah Poulin-Chartrand Amélie a 2 ans et demi. Avec son sourire espiègle, ses bouclettes brunes et sa bouche en coeur, elle est aussi belle que toutes les autres petites filles.

"Le ‘Gender’ à l’américaine - Un verbiage qui noie la réalité du pouvoir patriarcal" drôle d'article !! Le ‘Gender’ à l’américaine - Un verbiage qui noie la réalité du pouvoir patriarcalmardi 16 août 2011par Dre Michèle Dayras, présidente de SOS-SEXISME La théorie du ‘gender’ est prônée, en France, par les homos, les bi et surtout par les transsexuels, mais aussi par de jeunes féministes qui militent dans des groupes mixtes, (notre pays est le seul où des femmes luttent contre l’oppression masculine, avec les oppresseurs), et par des universitaires qui se veulent ‘branchées’. La Commission de Terminologie et de Néologie écrivait en 2005 : « (…) La substitution de “genre” à sexe ne répond donc pas à un besoin linguistique et l’extension de sens du mot “genre” ne se justifie pas en français. Dans cette acception particulière, des expressions utilisant les mots “genre” et a fortiori l’adjectif “genré”, ou encore le terme “sexospécificité”, sont à déconseiller. » Mais les choses ont bien changé depuis. La théorie du ‘genre’ (et des ‘genres pluriels’ !)

Réponses à l’article  »Naître un peu garçon et un peu fille » Un article de la revue Enfants Québec de novembre 2013 portait sur les enfants intersexes, c’est-à-dire dont la société porte un jugement d’ambiguïté sur ses organes génitaux. L’article est passé plutôt inaperçu à ce moment, mais la mère d’un individu intersexe, qui désire demeurer anonyme, a réagi à cet article dans lequel une place importante était faite à la voix des médecins qui recommandent, encore en 2014, de procéder à des chirurgies afin que les organes génitaux des enfants intersexes soient conformes aux attentes de la société envers ceux-ci. Peu importe le moyen.

Les baisers entre personnes du même genre ne sont pas des blagues (n'en déplaise au PAF) En ce moment j’ai souvent la télé allumée. L’écran (et le son) m’accompagne pendant de longues journées en solitaire à travailler sur des projets secrets pour sauver le monde. Je vois défiler toutes les émissions les unes après l’autres, du JT de 13h aux films mal doublés de l’après-midi, en passant par les plus célèbres talk-shows du PAF — je suis sûr que vous voyez très bien de quoi je parle, ça commence parfois par « touche pas » et finit par « à mon poste »… À lire aussi : Cyril Hanouna, Enora Malagré et les filles faciles

J'enseigne le genre. Et je continuerai à le faire. – Denis Colombi Ce sera un billet énervé. Très énervé. Fatigué aussi. Fatigué d'entendre des ignares et des incompétents baver de haine sur quelque chose qu'ils ne connaissent pas. Enervé de voir qu'on les laisse faire et que, pire encore, on leur donne raison. Enervé d'apprendre que je fais le mal.

De Maude à Janik en passant par Hermaphrodite Nous ne sommes plus au temps de la Grèce Antique, mais le mot «hermaphrodisme» est encore utilisé pour désigner le phénomène biologique entourant l'être humain né homme-femme. Janik Bastien-Charlebois est professeure en sociologie à l'Université du Québec à Montréal. Plusieurs de ses travaux portent sur l'intersexualité et les personnes intersexes.

Non, le porno n'est certainement pas la seule source d'injonctions La diffusion de mon film À quoi rêvent les jeunes filles ? sur France 2 le 23 juin dernier dans la case Infrarouge a ouvert bien des débats, et j’en suis vraiment ravie. Il n’y a qu’à travers les débats et discussions que les choses avancent, pour ma part la mission a donc été accomplie. En revanche, là où je me suis sentie irritée, c’est lorsque j’ai constaté que certain(e)s se l’étaient réapproprié afin de nourrir des plaidoyers anti-porno.

Les stéréotypes de genre sont dangereux pour la santé – Madmoizelle.com Lutter contre les stéréotypes filles — garçons est un enjeu d’égalité et de mixité, selon le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Ce rapport examine les conséquences des stéréotypes de genre sur le développement personnel des filles et des garçons, et présente trente propositions visant à corriger les biais perpétués par notre société. Des perspectives conditionnées par le genre « Les garçons ont du mal en français » ou « les filles ont des difficultés en maths », « c’est moins évident pour elles », au choix. Le fort ancrage des stéréotypes enferme les enfants dans un déterminisme genré.

Related: