background preloader

Une alternative à la grande distribution en plein cœur de Paris

Une alternative à la grande distribution en plein cœur de Paris
C’est dans l’un des quartiers les plus populaires de la capitale, la Goutte d’Or, qu’a ouvert Coop à Paris. L’enjeu, créer une vraie alternative à la grande distribution en soutenant l’activité des petits producteurs, tout en garantissant des prix accessibles. Depuis le lancement de la coopérative en janvier 2014, les familles du quartier adhèrent en masse et donnent de leur temps en contrepartie. Prochaine étape, la mise en place de paniers solidaires en vue de toucher les plus précaires. « De la viande, des fruits, des fromages, des pâtes, des produits laitiers, une gamme alimentaire complète, et cela évoluera ! Coop à Paris est une aventure de consommateurs citoyens. 120 producteurs bio pour 12 millions d’habitants... Les producteurs sont implantés dans l’Oise, en Charente, en Haute-Normandie, en Picardie, en Lozère et dans le Var. Des produits de qualité à des tarifs accessibles Des produits de qualité donc, mais aussi des tarifs accessibles grâce au contournement des intermédiaires. Related:  Transition

conférences enregistrées Pour visualiser les dernières conférences enregistrées, rendez vous sur le mur de daily motion Pour copier le son sur un lecteur MP3 : placer la flèche de la souris sur "Ecouter le fichier son", clic droit, un menu déroulant s'ouvre, cliquer alors sur "Enregistrer le lien sous...". Choisir l'espace où vous souhaitez enregistrer ce son (par exemple votre lecteur MP3). et patientez... "Droits de la nature : vers une reconnaissance de l’environnement, Bien Commun de l’l’Humanité ?" Fabrice Flipo, maître de conferences en philosophieEcouter Regarder la vidéo "Les villes « zéro déchet » : un objectif réalisable ?" Sandro de Cecco, Physicien, enseignant-chercheur à Paris-Diderot et au CERNEcouter Regarder la video "Vers une économie de la contribution : l'exemple des logiciels libres est-il généralisable" ? Bernard Stiegler, philosophe Ecouter Regarder la video "Comment sortir des productions animales pour revenir à un élevage éthique ?" Regarder la vidéo avec Célina WhitakerRegarder la vidéo Ecouter

*****A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous Ce n'est pas un loup, mais une louve qui est aux portes de Paris. Venue d'outre-Atlantique, elle couve une jolie portée d'idées coopératives pour développer un modèle de distribution alternatif pour bons produits locaux et pas chers. Rencontre avec ses instigateurs. La passion des bonnes choses Tom, Brian et Maëlanne - 5 novembre 2013 - Photo: @SoAnn Brian Horihan vient du Minnesota, et Tom Boothe de l’Indiana. Brian a lui aussi fait du cinéma, tout en s'intéressant au jardinage, à l’agriculture, aux potagers urbains, aux coopératives... « Ni Tom ni moi ne venons de familles riches, on vient des lower middle class, on ressentait le besoin de trouver un lieu où l'on peut acheter les produits bons et pas chers », souligne-t-il pour expliquer comment a germé en eux l'idée de créer à Paris un supermarché coopératif. Trouver un bon équilibre de valeurs L'idée, simple, consiste à créer un espace de vente de bons produits pas chers. A Paris, La Louve ouvrira ses portes dans le 18e arrondissement.

Les Français en 2014 : évolutions et prises de conscience – ou comment la crise a créé du positif « Citoyens en transition Cet article a été initialement publié sur le blog Le Palais Savant. Le mois de Juin est porteur de bonnes nouvelles et de fruits de toutes les couleurs. Je vous laisse déguster les fruits et j’en profite pour partager avec vous les bonnes nouvelles Il faut prendre le temps de savourer les progrès faits et les nouvelles énergies qui se mettent en place. Et éviter autant que possible notre tendance à ne remarquer que “ce qui ne va pas”, ce que les autres ne font pas ou n’ont pas encore compris. Grâce à l’étude « Évolutions du comportement des français face au développement de l’économie circulaire » réalisée par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et diffusée en Juin 2014, on apprend que (toutes les phrases en italique sont extraites de l’étude) : 30% de la population veut consommer MOINS et MIEUX ! 30% c’est énorme, c’est la tendance majoritaire et cela suffit à soutenir un changement durable dans notre manière de consommer et de penser le bonheur.

À Langouët (Bretagne), 10 ans de cantine 100 % bio et local 710 vaches, 602 habitants et une cantine 100 % bio : depuis 10 ans, la commune de Langouët en Ille-et-Vilaine, entre Rennes et St-Malo, garantit une alimentation entièrement bio et la plus locale possible aux 80 enfants des quatre classes de l’école publique qui fréquentent la cantine. Une cantine 100 % bio depuis 10 ans avec un coût de revient du repas en baisse. « Une expérience réussie qui a démarré en 2004 et qui prouve que le 100 % bio est possible, avec un approvisionnement de proximité et de saison », confirme Daniel Cueff, maire depuis 1999. Le repas bio moins cher ! « Nous voulons témoigner que le 100 % bio à la cantine est possible et qu’il n’est pas plus cher, explique le maire, également conseiller régional. Daniel Cueff, maire de Lagouët depuis 1999. Les producteurs de Manger Bio 35 et les cuisinières autour du maire. Zéro gaspillage Contre toutes idées reçues, le prix de revient du repas a baissé ! Plus visible ave le label « En cuisine » d’Ecocert Un effet levier

« Pour changer la société, il faut raconter une nouvelle histoire » Cyril Dion et Mélanie Laurent ont lancé la réalisation d’un film racontant les initiatives qui, à travers le monde, changent la vie. Pour y parvenir, ils ont lancé en mai une campagne de financement citoyen, qui a connu un grand succès, rassemblant plus de 430 000 euros envoyés par 10 000 donateurs. C’est aujourd’hui le dernier jour de la campagne. Le tournage a commencé. De passage à Paris entre les Etats-Unis d’où il revenait et la Grande-Bretagne où il repartait, Cyril Dion a répondu à nos questions. - Cyril Dion - Reporterre - Présentez-nous le projet de ce film ? Cyril Dion - L’idée, c’est de montrer à quoi la société pourrait ressembler, demain, si on mettait bout à bout toutes les meilleures solutions qu’on connaît. Comment donner aux gens l’envie de construire cette société de demain si on ne voit pas à quoi elle ressemblera ? Pourquoi faudrait-il changer de modèle de société ? L’idée du couple qui a mené l’étude – Anthony D. Après, on l’a croisé avec d’autres réflexions. Non.

L'Indépendante : l'épicerie dont vous êtes le héros (totalement autogéré) A L'indépendante, les clients décident ensemble des achats, mettent en rayon et encaissent eux-mêmes. Créée il y a presque 2 ans, cette épicerie autogérée permet à ses adhérents d'acheter des produits sains à des prix abordables tout en expérimentant collectivement une alternative au supermarché. Jusqu’en 2008, Hervé était un doux rêveur qui pensait qu’en « jouant du rock’n roll on était en action contre le système. Mais je me suis trompé », reconnait-il. La crise l’a poussé à « changer radicalement [s]on existence » et à se lancer « dans l’action concrète ». C’est par l’assiette que ce musicien de profession est rentré dans la sphère militante. « Il m’a semblé que l’alimentation était un point central de l’action possible. « On a senti que l’on touchait à une certaine aspiration réelle d’un certain nombre de personnes », raconte Hervé. Sortir du supermarché Chaque adhérent ce sert librement dans ces deux placards et note ensuite ses achats sur le site internet MoneyCoop. Emmanuel Daniel

The latest French fashion: Eating ugly fruits and veggies Few things are more unappealing than a lumpy, bruised potato covered in sprouts. But leave it to the French to make it look sexy. A campaign by the French supermarket chain Intermarché is on a mission to make shoppers see the inner beauty in scarred, disfigured, or otherwise odd-shaped fruits and vegetables. “Now, you can eat five ‘inglorious’ fruits and vegetables a day. The French are eating it up like chocolat. Unnecessary waste We sure could eat more ugly veggies over on this side of the pond. Part of the problem is the structure of our industrialized food system. When prices are too low, it costs a farmer more to harvest his or her field than he or she would make by the sale of the produce. Standards are a necessary trade tool for retailers, for them to know what they’re getting when they buy in bulk quantities, explained Dana Gunders, a food waste expert at the NRDC. All about marketing “There are and always will be bargain shoppers out there,” Gunders said.

Instaurer une gouvernance écologique avec l’holacratie Rapport de force, pulsions de l’ego, quête de pouvoir, autocratie : voici ce qui domine dans la majorité des groupes (entreprises, associations) de notre société. Pourtant, des modes de gouvernance existent proposant une alternative à cette façon d'être et de faire. Qu'est-ce que l'holacratie ? L'holacratie qui provient des mots grecs « holos » désignant « une entité qui est à la fois un tout et une partie d’un tout » et de « kratos » signifiant « pouvoir ». Elle constitue une pratique pour les organisations en recherche d’efficacité et d’agilité dans leurs structures de base : organisation, processus de décision, réunions. Un système de pilotage dynamique : Avec ce système de prise de décision, l’entreprise s’ouvre à la créativité de ses membres : les individus travaillent en intelligence collective, créant un champ de conscience supérieur à la somme de ses participants. Quel impact sur le territoire ? Instaurer l'holacratie dans une organisation permet de : 1. 3. Holacracy (en anglais)

Vivre en autonomie en France : une réalité Si vous pensez que tout plaquer pour une vie d’aventures n’est possible qu’à l’étranger, détrompez-vous. Pas besoin d’habiter à l’autre bout du monde pour vivre sa liberté. Nico, Marina et leur tribu prouvent que tendre vers l’autonomie n’est pas utopique en France. Vous me direz : C’est bien beau tout ça mais ça demande un certain budget et des conditions. Tout dépend de ce que vous voulez vraiment être. Nico, expatrié de la société de consommation C’est dans la montagne ariégeoise, sur deux hectares de terrain-forêt que l’aventure de Nico commence. Un village à proximité n’est malgré tout pas de refus Ne le prenez pas pour un ermite, cet ingénieur informatique est un vrai entrepreneur. Avec sa compagne Marina et leurs 5 enfants, ils tendent vers l’autonomie Tant matérielle que psychologique. Parce que le rapport temps/argent imposé par un système qui s’écroule ne semble plus adapté. Deux amis proches se joignent à la tribu pour l’aventure. Dans des yourtes disséminées à flan de montagne

Ils l’ont fait et ça marche ! Comment l’écologie change déjà la France | FEVE Municipales 2014 27 novembre 2013 La révolution écolo a déjà commencé ! Au-delà des discours politiques et des bonnes intentions, des citoyens comme des élus innovent partout en France pour rendre dès maintenant la vie plus verte et plus douce. Transition énergétique, développement du bio, groupements d’écoconstructeurs, pépinières d’entreprises solidaires… Pascale d’Erm est partie sur le terrain et en a rapporté une série de reportages sur ces réalisations concrètes. Et on en parle. La FEVE vous invite à assurer la promotion de cet ouvrage, édité par Les Petits matins, mais aussi à le soutenir en bénéficiant des tarifs privilégiés qui vous sont ici proposés par l’éditeur, dans le cadre d’une souscription. Dans le contexte des Municipales, il constitue une carte de visite qui aide à promouvoir l’écologie des solutions: Cet ouvrage est un atout précieux à faire valoir, une contribution à la culture commune de l’écologie.

Appel pour des villages des alternatives en Ile-de-France Après le formidable élan né à Bayonne début octobre autour d’Alternatiba et alors que s’est conclu sans résultat la conférence sur le climat de Varsovie, un appel est lancé en Ile-de-France pour créer des dizaines d’Alternatiba franciliens. Le but : préparer fin 2015 une grande mobilisation au moment où se tiendra en France un nouveau sommet climatique. Appel pour des villages des alternatives en Ile-de-France Venues de France et d’ailleurs en Europe plus de 12 000 personnes se sont réunies à Bayonne le 6 octobre 2013 à l’appel de l’initiative Alternatiba. En réponse à l’appel d’Alternatiba 2013, des Francilien-n-es engagés dans des alternatives concrètes et motivés par la volonté de s’appuyer sur la réussite de ce projet souhaitent constituer un collectif francilien. Sur la route qui mène au Bourget, faisons fleurir dès 2014 des dizaines d’archipels d’utopie concrète. Avec le logo d’Alternatiba IDF rassemblons nos initiatives et communiquons via un site commun : www.alternatiba.eu/idf.

Elles s'appellent Amy, Ida, Heike, Merete, Otaciana, Pabitra. Toutes six rencontrées lors du tournage de "Sacrée Croissance !", au Canada, en Argentine, en Allemagne, au Danemark, au Brésil, au Népal. Elles ne se connaissent pas, mais leurs vies et leurs discours se font écho. Ce ne sont pas des militantes politiques ni des intellectuelles, mais des « héroïnes locales » qui, habitées par un sentiment d’urgence, ont décidé de construire ici et maintenant un « autre monde », pour que leurs enfants et petits enfants puissent continuer à vivre dignement sur la terre. L'agriculture urbaine, la transition énergétique, l'utilisation et la promotion d'une monnaie locale, sont au quotidien les moyens de ce changement majeur. Ask Umbra: Is there such thing as an eco-friendly cellphone? Send your question to Umbra! Q. Have you thought about doing a review of cellphones for environmentalists? I’d love to know a) what the environmental impact is, and b) which phone does the least damage in terms of both materials and energy use. Peter W. A. Finally, an easy question! Just kidding, of course. But there’s an environmental impact to everything, Peter, including smoke signals (think of the carbon!). Once the cellphone makes it into your hands, its greedy charger will suck electricity throughout its life, which for the average American, is far too short: only 18 months, thanks to frequent, irresistible upgrade offers from providers. Thankfully, we as “consumers” (as the “producers” like to call us) can mitigate some of the damage. But should the need for a new phone arise, Peter, know that not all mobiles are created equal. The Good Guide is another great phone-shopping resource. Telephonically, Umbra

Petit manuel de la transition L’Europe est au bord du gouffre et la planète ne va guère mieux. Licenciements, montée du chômage et de la pauvreté, austérité, spéculation, pollutions, dérèglement du climat, démocratie en berne… le néolibéralisme va de crise en catastrophe. Il est grand temps de bifurquer ! De rompre résolument avec ce capitalisme débridé, intrinsèquement inégalitaire et productiviste. D’engager la transition écologique et sociale. De remettre la démocratie au poste de commande. Dans ce « Petit manuel de la transition » publié aux éditions Les liens qui libèrent, Attac met en débat une multitude de solutions concrètes pour changer de modèle et propose : une cible : l’hégémonie de la finance ; un objectif qui est aussi un instrument : la prise de pouvoir des citoyens sur leur vie ; une méthode : la construction de convergences entre les mouvements sociaux, du local au global.

Related: