background preloader

Une alternative à la grande distribution en plein cœur de Paris

Une alternative à la grande distribution en plein cœur de Paris
C’est dans l’un des quartiers les plus populaires de la capitale, la Goutte d’Or, qu’a ouvert Coop à Paris. L’enjeu, créer une vraie alternative à la grande distribution en soutenant l’activité des petits producteurs, tout en garantissant des prix accessibles. Depuis le lancement de la coopérative en janvier 2014, les familles du quartier adhèrent en masse et donnent de leur temps en contrepartie. Prochaine étape, la mise en place de paniers solidaires en vue de toucher les plus précaires. « De la viande, des fruits, des fromages, des pâtes, des produits laitiers, une gamme alimentaire complète, et cela évoluera ! », prévient Christophe Pradal, l’un des initiateurs du projet. Coop à Paris est une aventure de consommateurs citoyens. 120 producteurs bio pour 12 millions d’habitants... Les producteurs sont implantés dans l’Oise, en Charente, en Haute-Normandie, en Picardie, en Lozère et dans le Var. Des produits de qualité à des tarifs accessibles S’ouvrir aux personnes précaires

http://www.bastamag.net/Une-alternative-a-la-grande

Related:  TransitionAGIR & consommer RESPONSABLE1. CAUSES & idées d`interventions

conférences enregistrées Pour visualiser les dernières conférences enregistrées, rendez vous sur le mur de daily motion Pour copier le son sur un lecteur MP3 : placer la flèche de la souris sur "Ecouter le fichier son", clic droit, un menu déroulant s'ouvre, cliquer alors sur "Enregistrer le lien sous...". Choisir l'espace où vous souhaitez enregistrer ce son (par exemple votre lecteur MP3). et patientez... "Droits de la nature : vers une reconnaissance de l’environnement, Bien Commun de l’l’Humanité ?" Fabrice Flipo, maître de conferences en philosophieEcouter Regarder la vidéo 1000 vaches : un projet à empêcher Actualités : Des membres de la Confédération paysanne ont démonté quelques éléments de la salle de traite pour protester contre le projet. Maintenant : Contactez Senoble, entreprise qui collecterait le lait de la ferme des 1000 vaches.29 juin : grande fête anti-élevage de 1000 vaches à Drucat. Nous vous y attendons nombreux.28 octobre : procès à Amiens de membres de la Confédération paysanne. Soutenons-les ! En savoir plus.

A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous Ce n'est pas un loup, mais une louve qui est aux portes de Paris. Venue d'outre-Atlantique, elle couve une jolie portée d'idées coopératives pour développer un modèle de distribution alternatif pour bons produits locaux et pas chers. Rencontre avec ses instigateurs. La passion des bonnes choses Tom, Brian et Maëlanne - 5 novembre 2013 - Photo: @SoAnn

Equipmag 2014 : les cinq nouveaux profils de... Le vigi-shopper ou « watcher » C'est le profil qui concerne le plus grand nombre de Français. 35% de consommateurs s'identifient à lui, selon l'étude. Ses caractéristiques ? C’est un consommateur attentif et scrupuleux. Ses critères de choix pour faire ses achats ?

Les Français en 2014 : évolutions et prises de conscience – ou comment la crise a créé du positif « Citoyens en transition Cet article a été initialement publié sur le blog Le Palais Savant. Le mois de Juin est porteur de bonnes nouvelles et de fruits de toutes les couleurs. Je vous laisse déguster les fruits et j’en profite pour partager avec vous les bonnes nouvelles Il faut prendre le temps de savourer les progrès faits et les nouvelles énergies qui se mettent en place. La "révolution des patates" : quand les Grecs décident de se passer des supermarchés Nous avons eu cette idée il y a un mois, quand nous avons entendu parler de manifestations d’agriculteurs désespérés par le prix auquel les distributeurs voulaient acheter leur marchandise. Plutôt que de les vendre à perte à un intermédiaire ou de les laisser pourrir, ils ont choisi de les donner gratuitement aux passants. C’est là qu’on s’est dit : "Pourquoi ne pas supprimer l’intermédiaire ?". Nous avons donc lancé ce site qui permet aux gens de commander et d’aller chercher leurs patates sur un parking, directement dans le camion du fermier.

À Langouët (Bretagne), 10 ans de cantine 100 % bio et local 710 vaches, 602 habitants et une cantine 100 % bio : depuis 10 ans, la commune de Langouët en Ille-et-Vilaine, entre Rennes et St-Malo, garantit une alimentation entièrement bio et la plus locale possible aux 80 enfants des quatre classes de l’école publique qui fréquentent la cantine. Une cantine 100 % bio depuis 10 ans avec un coût de revient du repas en baisse. « Une expérience réussie qui a démarré en 2004 et qui prouve que le 100 % bio est possible, avec un approvisionnement de proximité et de saison », confirme Daniel Cueff, maire depuis 1999. Moteur de cette dynamique, il est convaincu de la nécessité d’une démarche écologique globale : pionnière en France, Langouët soutient non seulement la restauration scolaire bio, mais aussi l’installation de producteurs bio, la lutte contre le gaspillage, un éco-lotissement, les énergies renouvelables… La commune produit la totalité de ses besoins électriques ! Le repas bio moins cher ! Daniel Cueff, maire de Lagouët depuis 1999.

Instaurer une gouvernance écologique avec l’holacratie Rapport de force, pulsions de l’ego, quête de pouvoir, autocratie : voici ce qui domine dans la majorité des groupes (entreprises, associations) de notre société. Pourtant, des modes de gouvernance existent proposant une alternative à cette façon d'être et de faire. Qu'est-ce que l'holacratie ? L'holacratie qui provient des mots grecs « holos » désignant « une entité qui est à la fois un tout et une partie d’un tout » et de « kratos » signifiant « pouvoir ». Il s’agit donc de donner le pouvoir de gouvernance à l’organisation elle-même plutôt qu’aux egos de ses membres. En effet, l’holacratie est un système de gouvernance qui s’appuie sur des principes innovants et opérationnels pour permettre de faire émerger l’essence, la capacité d’innovation et le potentiel collectif de l’organisation en la libérant des peurs et des ambitions individuelles.

Après le cheval dans les lasagnes, le scandale des étiquettes sur le poisson Il n'y a pas qu'en Europe que la nourriture a des problèmes d'étiquetage. Après le scandale de la viande de cheval, qui a débuté en Irlande avant de toucher 20 pays européen (dont la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne et le Portugal), c'est au tour des Etats-Unis de se pencher sur ce que contient vraiment la nourriture… et il y a quelques surprises. D'après une enquête d'Oceana - une ONG spécialisée dans la protection de l'océan - citée par le New York Times, le poisson dégusté aux Etats-Unis n'est souvent pas le même que celui inscrit sur l'étiquette... Parmi les 1 215 échantillons de poissons achetés et testés dans 674 points de vente de 21 Etats du pays - que ce soit dans des restaurants, des marchés ou des sushis bar - l'ONG a trouvé... que près d'un tiers des poissons achetés et mangés aux Etats-Unis ne sont tout simplement pas ce qu'ils sont censés être. 59% du thon consommé aux Etats-Unis n'est pas du thon, détaille The Atlantic.

L'Indépendante : l'épicerie dont vous êtes le héros A L'indépendante, les clients décident ensemble des achats, mettent en rayon et encaissent eux-mêmes. Créée il y a presque 2 ans, cette épicerie autogérée permet à ses adhérents d'acheter des produits sains à des prix abordables tout en expérimentant collectivement une alternative au supermarché. Jusqu’en 2008, Hervé était un doux rêveur qui pensait qu’en « jouant du rock’n roll on était en action contre le système. Mais je me suis trompé », reconnait-il. La crise l’a poussé à « changer radicalement [s]on existence » et à se lancer « dans l’action concrète ». Les dates de péremption, une affaire de marketing ? Plusieurs ministres de l’Agriculture de l’Union européenne ont décidé de s’attaquer au gaspillage alimentaire. Ils sont tombés d’accord en début de semaine pour demander de limiter l’usage de la mention «à consommer de préférence avant», que trop de ménages confondent avec le «à consommer avant le»… Il faut dire que les deux formules se ressemblent. Qui fixe les dates de péremption ? Sont-elles fiables ? Et que penser du plan anti-gaspillage des ministres européens : efficace ou mesure gadget ? DLC, DLUO, qu’est-ce que ça signifie ?

Vivre en autonomie en France : une réalité Si vous pensez que tout plaquer pour une vie d’aventures n’est possible qu’à l’étranger, détrompez-vous. Pas besoin d’habiter à l’autre bout du monde pour vivre sa liberté. Nico, Marina et leur tribu prouvent que tendre vers l’autonomie n’est pas utopique en France. Vous me direz : Profitant de la démission du Pape, Findus révèle que les lasagnes contenaient du dauphin, du chaton, et du koala France – Alors que le monde entier a les yeux tournés vers Rome après l’annonce de la démission du Pape, Findus profite de l’emballement médiatique pour révéler la suite des analyses des plats de lasagnes. Selon ces analyses, on y trouverait des restes de koalas, de chatons et de dauphins. Profiter de l’attention détournée C’est un communiqué qui est passé totalement inaperçu. Alors que les médias du monde entier sont exclusivement tournés vers Rome et le Vatican, Findus en a profité pour diffuser un communiqué sur le scandale des lasagnes à la viande de cheval. Un communiqué officiel dans lequel la société révèle que les plats de lasagnes soupçonnés de contenir de la viande de cheval, contiendraient en outre de la viande de koala et du dauphin.

Ils achètent local pour sauver la planète Juliette Labaronne Ces gourmets de proximité ont un nom : les locavores. Aux Etats-Unis, où ils ont été baptisés ainsi en 2005, ils sont nombreux. Leur devise : « Think global, act local » (Penser global, agir local). Au-delà de leur désir d’être solidaires des paysans et de l’industrie locale, ils entendent rétablir le goût, la qualité.

Related: