background preloader

Biodynamique, raisonnée... Le point sur les différentes formes d'agriculture

Biodynamique, raisonnée... Le point sur les différentes formes d'agriculture
Rédigé par Aurore, le 15 août 2011, à 16 h 35 min À priori, le concept d’agriculture est assez simple : tirer parti de la terre pour que celle-ci nous apporte de quoi manger. Mais aujourd’hui, les formes d’agriculture se multiplient : biodynamique, biologique, raisonnée, intégrée… De quoi déstabiliser le consommateur. Aujourd’hui, consoGlobe fait le point avec vous. Les différentes formes d’agriculture Agriculture biologique : un mode de production reconnu L’agriculture biologique est sans doute l’un des modes de production agricole les plus connus du consommateur puisqu’il est facilement reconnaissable par le logo AB. Aujourd’hui, le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire définit l’agriculture biologique comme l’application de “pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. L’agriculture biologique a plusieurs intérêts. Page suivante : L’agriculture intensive : la rentabilité avant tout Related:  Biodiversité

sagascience - Ce que la biodiversité apporte à l'espèce humaine Je suis, tu es, il est, nous sommes la biodiversité Comme toute espèce vivante et depuis notre apparition sur Terre, nous dépendons de ce qui nous entoure de manière plus ou moins évidente, donc plus ou moins consciente. Nous sommes en effet en interaction permanente avec les milieux terrestres ou aquatiques et la grande diversité d'animaux, de végétaux et de micro-organismes qui les compose. De notre naissance à notre mort, nous consommons de la biodiversité, nous rejetons des déchets qui alimentent la biodiversité et nous abritons de la biodiversité. Tout ce travail ! Cette biodiversité influe sur l'être humain d'une manière à la fois positive et négative. Alors la biodiversité, avec ou contre nous ? Mais notre vie n'est pas pour autant un long fleuve tranquille, en raison même de cette diversité biologique ! L'usine de la vie produit tout ce que vous voulez Quand la génétique s'en mêle La nature nous inspire Y'a d'la vie dans les rues !

Au secours, la terre disparaît ! - Agriculture Photo : source « C’est un problème plus grave encore que le réchauffement climatique », prévient Daniel Nahon, professeur de géosciences à l’université Paul-Cézanne d’Aix-en-Provence. La qualité des sols agricoles se dégrade. Au point, selon certains experts de mettre en cause la capacité à nourrir les humains. « Les sols s’érodent, se dégradent, perdent de leur fertilité, poursuit le chercheur. On considère à tort qu’ils vont produire éternellement. Aux États-Unis, de nombreuses études analysent le problème. La terre, une ressource non renouvelable Or pour nourrir la population mondiale grandissante, il faudra doubler la production agricole dans les prochaines décennies. Les sols se renouvellent grâce à l’altération de roches dures par la pluie, ce qui crée des minéraux meubles – l’argile – qui permettent aux végétaux de pousser. Où sont passés les vers de terre ? En France, rares sont ceux qui tirent la sonnette d’alarme. Comment en est-on arrivé là ? Photo : source Agnès Rousseaux

Biodiversité La biodiversité, au sens étymologique du terme, évoque la diversité du vivant, c'est-à-dire tous les processus, les modes de vie ou les fonctions qui conduisent à maintenir un organisme à l'état de vie. Ce terme est beaucoup trop large pour avoir une véritable connotation scientifique. En réalité, c'est un terme autrefois à la mode qui commence progressivement à disparaître du langage des sciences du vivant. La biodiversité, ou diversité biologique On parle plutôt de diversité biologique pour évoquer l'éventail des modes de vie (des fonctions) d'un ou de plusieurs organismes, de diversité spécifique ou diversité floristique lorsqu'on veut débattre de la diversification des espèces végétales, de diversité génétique quand on aborde la variabilité intraspécifique, la diversité fonctionnelle pour définir les fonctions clés assurées par un groupe d'espèces, etc. La biodiversité, une variable selon les territoires L'orang-outan est un grand singe en danger.

Ministère du Développement durable Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée") Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Accueil > Mots clés > Biodiversité Mots clés Biodiversité La biodiversité est le tissu vivant de notre planète. Retrouvez la thématique Biodiversité dans les rubriques : Plus de details : Énergie, Air et Climat Exposition: 1 Article Rapports annuels ONERC: 1 Article Synthèses techniques: 1 Article Eau et Biodiversité Prévention des risques Actualités: 1 Article Développement durable Le mécénat: 1 Article Les projets en recherche de mécénat: 2 Articles La stratégie ministérielle: 1 Article Le conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité : 1 Article Transports Mer et littoral Mer et littoral: 1 Article Actualités: 2 Articles Natura 2000 en mer: 3 Articles Les récifs coralliens: 3 Articles Animation : la mer au-delà de la plage: 1 Article L’expédition Tara Océans: 1 Article Autres rubriques 42 Articles Dernières actualités > Toutes les actualités Retrouvez tous les thèmes

Abeilles en péril: démontrer les responsabilités - Science Les saisons passent, les abeilles aussi Les abeilles domestiques - Apis mellifera en Europe – vivent dans des ruches. Une ruche peut contenir jusqu’à 40 000 abeilles l’été et descendre en dessous de 20 000 en hiver. Mais depuis 1998 en Europe, et à partir de l’hiver 2006-2007 aux Etats-Unis, les abeilles sont frappées par le Syndrome d’effondrement des colonies (en anglais : Colony Collapse Disorder - CCD), un phénomène de mortalité importante qui frappe spécifiquement à la sortie de l’hiver, laissant des ruches vides. De multiples causes Les causes de l’effondrement des colonies d’abeilles sont plurielles. Les pesticides sur la sellette Parmi les pesticides incriminés, il y a les néonicotinoïdes. Les effets de l’intoxication Les scientifiques de l’unité Abeilles, de l’Institut national pour la recherche agronomique (INRA) à Avignon, cherchent à comprendre les mécanismes d’intoxication par les pesticides. Des antennes très sensibles Toxiques à faible dose En savoir plus :

Consensus Scientifique sur la Biodiversité et le bien-être humain Accueil » Biodiversité (EM) » Niveau 1 Contexte - La biodiversité joue un rôle prépondérant dans le bien-être humain, notamment à travers son impact sur la santé et la fourniture de matières premières. Or, les activités humaines entraînent bien souvent des pertes irréversibles en termes de diversité de vie sur Terre, pertes qui ont été plus rapides au cours de ces 50 dernières années qu’à n’importe quelle autre période de l’histoire humaine. Quels sont les facteurs responsables de cette perte rapide de biodiversité? 1. 1.1 La biodiversité reflète le nombre, la variété et la variabilité des organismes vivants. 1.2 La biodiversité est partout, aussi bien sur terre que dans l’eau. 1.3 Les services fournis par les écosystèmes sont les bienfaits que les écosystèmes procurent aux humains. 2. La biodiversité offre de nombreux bienfaits fondamentaux aux humains qui vont au delà de la simple fourniture de matières premières. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 8.1 Conclusion 1. 8.2 Conclusion 2. 8.3 Conclusion 3.

Les abeilles sont victimes du manque de biodiversité Une équipe de chercheurs néerlandais a établi un lien entre la raréfaction des plantes favorites de ces pollinisateurs dans certaines régions des Pays-Bas et le déclin des populations d'abeilles sauvages. En France, le déclin des populations d'abeilles est observé depuis les années 1990. Selon une nouvelle étude scientifique parue lundi, le phénomène paraît surtout résulter de la raréfaction, ces dernières décennies, des plantes sur lesquelles ces insectes préfèrent butiner. Les chercheurs ont ainsi analysé le pollen contenu dans des spécimens de 57 différentes espèces d'abeilles datant d'avant 1950 qui se trouvent dans des musées d'histoire naturelle aux Pays-Bas. Les scientifiques ont de cette manière pu déterminer que ces insectes avaient des plantes préférées pour butiner, avant d'établir un lien entre la disparition de ces plantes dans certaines régions des Pays-Bas et l'important déclin de leurs populations sur la même période. Car l'enjeu est de taille.

Les populations d’animaux marins ont diminué « de 49 % entre 1970 et 2012 » Selon l’organisation de défense de l’environnement WWF, « l’action de l’homme est à l’origine de ces tendances ». Les populations d’animaux marins, qu’ils soient mammifères, oiseaux, reptiles ou poissons, ont chuté de moitié depuis les années 1970 du fait de la surpêche, de la pollution et du changement climatique, a averti l’organisation de défense de l’environnement WWF dans un rapport rendu public mercredi 16 septembre. « L’action de l’homme est à l’origine de ces tendances : de la surpêche et des industries extractives à l’aménagement du littoral et à la pollution, en passant par les émissions de gaz à effet de serre responsables de l’acidification océanique et du réchauffement des mers ». Dans son rapport, le WWF se base sur son indice « Planète Vivante » des populations marines, qui mesure la tendance suivie par les populations d’animaux marins, « a enregistré une régression de 49 % entre 1970 et 2012 ». « Nous conduisons collectivement l’océan au bord du précipice »

L'agriculture, première cause de déclin de la biodiversité L'agriculture, première cause de déclin de la biodiversité - 2 Photos En France comme en Europe, l'agriculture intensive est la première cause de déclin de la faune sauvage. L'absence de prise en compte de l'environnement dans les pratiques agricoles a des répercussions sur les ressources naturelles (pollution de l'eau, dégradation des sols, banalisation des paysages) et donc des conséquences sur la biodiversité. La LPO est au quotidien le gardien de la biodiversité, à travers ses actions sur les zones humides*, sur les espaces ruraux et pour des espèces emblématiques comme le râle des genêts** ou l'outarde canepetière***, pour lesquelles l'agriculture reste la cause principale de régression. La LPO a été amenée récemment à mettre en place de nouvelles mesures et à promouvoir ses actions avec le soutien d'agriculteurs volontaires. L'objectif de l'opération est d'initier un programme expérimental de reconquête de la biodiversité en milieu agricole. À voir aussi sur Internet

Related: