background preloader

Hypersensibilité (psychologie)

Hypersensibilité (psychologie)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'hypersensibilité désigne une sensibilité plus haute que la moyenne, provisoirement ou durablement, voire « exagérée ou extrême »[1]. Les caractéristiques cliniques sont celles définies à l'origine par Elaine Aron et accessibles depuis son site[4], mais on trouve de multiples reprises, parfois sérieuses comme un test en français créé par Isabelle Taubes et Boris Cyrulnik[5], et parfois moins. En anglais, Elaine Aron propose un moyen mnémotechnique pour retenir les caractéristiques principales des hypersensibles DOES pour : La profondeur de traitement (Depth of processing).Plus suscité, plus mobilisé que les autres pour une même stimulation (Over aroused).Réactivité émotionnelle forte et empathie élevée (Emotional reactivity and high empathy)[6]Sensibilité aux stimuli subtils (Sensitivity to subtle stimuli). Cette sensibilité serait associée à un mode de traitement des données sensorielles particulier[8]. Related:  Hypersensibilité

La force des hypersensibles  Chopin, qui a su traduire dans ses Nocturnes toutes les subtilités d'une âme déchirée, était-il un malade dépressif? Le poète Keats serait-il aujourd'hui diagnostiqué «personnalité évitante» dans nos services psychiatriques? La question se pose lorsqu'on découvre aujourd'hui le monde des hypersensibles tels qu'ils se décrivent et s'encouragent - notamment sur Internet - face à une société qui les comprend mal. Hypersensible, vous l'êtes peut-être. Si, depuis toujours, vous ne supportez ni le bruit ni l'agitation; si vous êtes très susceptible, prenant de plein fouet la moindre remarque désagréable, et si, quand vous entrez dans une pièce, vous «scannez» intérieurement les zones d'inconfort potentiel, tout laisse à penser que vous faites partie de ces 15% à 20% de la population mondiale qu'une psychologue américaine, Elaine Aron, a décrits et commencé à étudier dès le début des années 1990. Besoin d'encouragements «Oui, je suis vraiment HS (hypersensible), écrit Iasseva.

Etes-vous hypersensible ? Quelles conséquences sur le plan professionnel L’hypersensibilité, on peut parfaitement vivre avec, pour autant que l’on connaisse son propre « mode d’emploi ». Quelque 15 à 20% de la population semblent être hypersensibles. La majorité l’ignorent. Ils se sentent bien différents, souvent depuis leur enfance, mais ils n’ont pas d’idée en quoi ils différent des autres. Ils ne pensent donc pas que leurs proches se sentent comme eux. « Cela peut durer des années, voire quelques crises (avec des risques élevés de bore out et de burn out) avant qu’ils ne fassent le lien avec leur hypersensibilité ou leur talent », raconte Katrin Van de Water, coach de carrière, qui découvre quand elle a 28 ans qu’elle est aussi hypersensible. « Beaucoup de mes clients sont des hypersensibles qui s’ignorent. Personne hypersensible « Ce n’est certainement pas mon intention de catégoriser les gens », poursuit Van de Water. « J’observe bien chez moi qu’en étudiant mon passé, je peux mieux situer certaines choses. Les caractéristiques des hypersensibles

Hypersensibilité : comment identifier un hypersensible en 16 points PSYCHOLOGIE - Vous avez l’impression d’être souvent dans l’analyse? De beaucoup vous préoccuper de ce que ressentent les autres? Vous aimez les ambiances calmes, loin de l’agitation? Le succès de livres comme La force des discrets de Susan Cain a suscité un regain d’intérêt pour les personnalités introverties, mais Elaine N. Aron remarque que les hypersensibles sont encore considérés comme minoritaires. Ce qui n’est pas un défaut. LIRE AUSSI:• 18 choses que les gens créatifs font différemment des autres • 7 choses que les gens calmes font différemment des autres • 10 choses que les employés productifs font différemment des autres 1. La capacité à ressentir les choses plus vivement que les autres est l’une de leurs caractéristiques principales. 2. Les hypersensibles sont plus touchés par ce qui les entoure. 3. En fonction des cultures, la sensibilité peut être perçue comme un atout ou un défaut, ajoute Ted Zeff. 4. 5. Son conseil? 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. Contactez-nous

21 Ways To Take Care Of A Highly Sensitive Person A highly sensitive person is someone with a more ­developed­ than ­average nervous system. ­ Basically someone who over­feels everything. ­ They are extremely intuitive, and at times come of as being a little judgemental. Even if they had no intentions of judging anyone. They are sensitive to loud people, irritated by smells and even rough fabrics. They are highly in tune with other peoples emotions, as well as their own, and are aware if one isn’t happy. The Highly Sensitive Person of (HSP) is not always shy or introverted. Often times, sensitives have to make life adjustments to live healthfully. While that’s completely necessary for sensitives to make adjustments, it’s important for non­sensitives to accomodate. Here are a few ways. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21.

Sensiblerie ou sensibilité ? La sensiblerie n’est pas la sensibilité. Cette dernière comporte un jugement plus sûr des choses et la faculté de discerner et d’apprécier la richesse d’une image ou d’un son. La sensiblerie au contraire ne repose sur rien de sérieux ou de durable : éminemment émotionnelle, superficielle, passagère, sans assises pour fixer son choix, elle prétend fournir une réponse aux problèmes que pose l’existence, alors qu’en réalité elle ne leur apporte aucune solution réfléchie, raisonnée. La sensiblerie repose, à l’origine, sur un mensonge, ce que j’appellerai « le mensonge sensoriel ». Il ne voudra pas tuer une poule ou un lapin (c’est mon cas), mais se nourrira volontiers de leur chair, dès lors que c’est par autrui que volaille et gibier ont été mis à mort. Mais là où la fausseté de ce pacifiste extra-sensible se donne libre cours, c’est quand il s’agit de la vivisection, plus barbare, plus cruelle que les courses de taureaux et les tueries de l’abattoir. Que conclure ? René Guillot

Hyperempathie, le doute d’être soi | Le Blog Bleu Cogiter - 17 jan 2015 - 42 commentaires Hier dans la nuit, j’ai fini de lire un livre extrêmement intéressant : Je mange donc je suis, surpoids et troubles du comportement alimentaire, de Gérard Apfeldorfer. Un livre qui se dévore En parcourant les premiers paragraphes, je me suis dit que je parlerai de ma lecture ici sur le blog, parce que c’est bien écrit, et qu’on apprend plein de choses sur notre rapport à l’alimentation (et donc au corps). Même si vous n’êtes directement concerné-es par les troubles alimentaires et/ou le surpoids, je vous conseille ce livre, qui est une vraie mine d’information. Et puis, en tournant les pages, j’ai compris que je ne pouvais pas vous faire seulement une fiche de lecture. L’hyperempathie, bénédiction ou malédiction ? Si l’empathie est la « faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent » (définition Larousse), ce qui est un atout non négligeable au quotidien, l’hyperempathie est plus dur à gérer. Le mot de la fin

Aider un enfant hypersensible à bien vivre sa sensibilité (et en faire une force) Saverio Tomasella est le spécialiste français de l’hypersensibilité. Il a écrit un ouvrage dédié aux enfants hypersensibles dans lequel il propose des clés pour mieux les comprendre et les accompagner. Il a écrit un roman sorti cette semaine qui se veut un roman initiatique pour les parents d’enfants hypersensibles. Ce roman est suivi d’un petit récapitulatif à l’usage des parents dans lequel il est rappelé que l’hypersensibilité n’est pas une maladie et que tous les enfants sont hypersensibles jusqu’à sept ans au moins, même si l’hypersensibilité de certains enfants est plus manifeste ou plus prononcée. Saverio Tomasella rappelle également les caractéristiques principale d’une sensibilité élevée : Observation, besoin de temps pour entrer en communication Les enfants hypersensibles observent les moindres détails de chaque situation, des personnes qui les entourent et réfléchissent beaucoup sur ces informations. Traitement en profondeur de l’information Empathie, générosité

Are You An Emotional Empath? by Judith Orloff M.D. Adapted from Dr. Judith Orloff’s New York Times Bestseller, “Emotional Freedom: Liberate Yourself From Negative Emotions and Transform Your Life” (Three Rivers Press, 2011) Empaths are highly sensitive, finely tuned instruments when it comes to emotions. The trademark of empaths is that they know where you’re coming from. When empaths absorb the impact of stressful emotions, it can trigger panic attacks, depression, food, sex and drug binges, and a plethora of physical symptoms that defy traditional medical diagnosis from fatigue to agorophobia. Empathy doesn’t have to make you feel too much all the time. Ask yourself: Have I been labeled as “too emotional” or overly sensitive? If you answer “yes” to 1-3 of these questions, you’re at least part empath. Recognizing that you’re an empath is the first step in taking charge of your emotions instead of constantly drowning in them. Emotional Action Step. Practice these strategies to center yourself. Allow quiet time to emotionally decompress.

Les 6 problèmes les plus courants des enfants hypersensibles (face aux personnes qui ne comprennent pas l'hypersensibilité) 1.La conscience des subtilités Tous les enfants hypersensibles ne remarquent pas les détails subtils (moindre petite odeur, micro changement de position d’un objet, modification d’une recette…). Certains n’y semblent plutôt pas conscients parce qu’ils sont davantage préoccupés par leur monde intérieur. Ou alors c’est plutôt l’intensité qui les dérange : un bruit fort, une lumière vive, un plat épicé… Mais cette subtilité s’exprimera d’une manière ou d’une autre : alimentation, vêtements ou encore situations sociales (micro expressions faciales qui passent inaperçues pour d’autres personnes). Par exemple, un enfant hypersensible va immédiatement remarquer l’absence d’un objet qui devrait être à sa place ou qu’il y a un sac près de la porte comme si quelqu’un avait essayé de le cacher en vitesse. Elaine Aron, spécialiste mondiale de l’hypersensibilité, propose quelques pistes pour accompagner cette hypersensibilité aux détails : 2.Le fait d’être facilement surstimulé ou surexcité

Related: