background preloader

Energies renouvelables - En finir avec les idées reçues !

Energies renouvelables - En finir avec les idées reçues !
La nouvelle publication du Réseau Action Climat, du Cler et Hespul est consacrée aux idées reçues sur les énergies renouvelables. "Les EnR coûtent cher", "Elles demandent plus d’énergie à fabriquer qu’elles n’en restituent", "Elles détruisent des emplois" ... Qui n’a jamais entendu ces affirmations tenues, la plupart du temps de bonne fois, par des relais d’opinion ou des responsables politiques ? Elles sont pourtant presque toujours erronées.Le RAC, le CLER et Hespul publient donc conjointement une 2ème édition de la brochure qui permet au lecteur de trier le bon grain de l’ivraie dans tout ce qu’il entend dire ici ou là sur les énergies renouvelables. Consultation directe : Téléchargement gratuit en cliquant ici Related:  Energies renouvelableser_benoitEnvironement

Des milliers d'Espagnols protestent à Madrid contre la réduction des aides aux énergies renouvelables Des milliers d'Espagnols protestent à Madrid contre la réduction des aides aux énergies renouvelables Madrid - Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Madrid sous le mot d'ordre sécurité juridique, énergies renouvelables et honnêteté, contre une réforme du gouvernement réduisant les aides aux énergies renouvelables. Au son de marches funèbres entonnées par des groupes musicaux, les manifestants ont défilé devant le ministère de l'Energie munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire Trompés par l'Etat, 62.000 familles ruinées ou Papa, pourquoi le gouvernement nous ruine ?. Vêtus de T-shirts etportant des chapeaux jaunes symbolisant l'énergie solaire, les contestataires, parmi eux de nombreuses familles venues avec leurs enfants, ont observé une minute de silence à la fin du rassemblement. Le 6 juin dernier, le gouvernement espagnol a approuvé un nouveau plan pour les énergies renouvelables permettant d'économiser 1,7 milliard d'euros par an.

Des technologies pour nous aider à retrouver le sens de la vie Le designer Sebastian Deterding (@dingstweets), spécialiste de la gamification, était il y a peu invité par le groupe de travail Advancing well-being (sur le bien-être "avancé") du Media Lab du MIT (vidéo). Il y livrait une très intéressante reformulation d’une présentation faite il y a un an sur le bien-être à l’heure des nouvelles technologies, permettant de mettre un peu de perspective sur les enjeux des systèmes socio-techniques qui sont les nôtres - on en profitera pour se souvenir de sa remarquable présentation lors de Lift 2012. Pourquoi concevons-nous des technologies pour nous accabler ? Alors que les technologies étaient censées nous libérer, nous nous sentons de plus en plus accablés, surmenés, rappelle le designer. Or, souligne Deterding, qui construit ces systèmes socio-techniques dans lesquels nous nous débattons ? La présentation de Sebastian Deterding de 2014, "Concevoir pour la bonne vie". Les designers créent ce que nous ne souhaitons pas faire. Hubert Guillaud

COP21 : les écrans d’ordinateurs sont aussi de grands responsables du réchauffement climatique Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Collectif La conférence de Paris sur le changement climatique s’annonce comme une opération de communication majeure. L’écologie est un domaine dans lequel les régimes occidentaux n’ont pas peur d’élever le niveau de mensonge à des hauteurs soviétiques : à mesure que la recherche de miettes de croissance pousse à des excès toujours plus destructeurs dans tous les recoins du globe, la propagande sur la « transition » et le verdissement du développement industriel se fait plus Prenons le gouvernement qui organise la dite « COP 21 » : la seule mesure de la présidence Hollande qui soit allée dans le sens de la tempérance en matière de consommation d’hydrocarbures est le moratoire sur l’extraction de gaz et pétroles de schiste en France, prononcé en 2013. Il ne vaut cependant que pour la métropole, pas pour le littoral guyanais par exemple, où les compagnies pétrolières ont tout loisir de chercher des gisements au fond de la mer. Rideau de fumée médiatique

Les dernières actualités des énergies renouvelables avec L'Usine Nouvelle L’Energie, c’est aussi l’affaire de l’industrie. Pour comprendre les enjeux de la transition énergétique, suivre le développement des énergies renouvelables, décrypter les politiques environnementales et mesurer l’impact de ces changements sur la compétitivité des usines, L'Usine Nouvelle donne la parole aux industriels. Solaire, éolien, gaz de schiste, nucléaire, hydrogène, pétrole, charbon, biomasse, énergies offshores, isolation des bâtiments… toutes les énergies et les sujets seront traités par nos journalistes et notre réseau d’experts. Eolien, solaire, hydraulique, biomasse, géothermie : retrouvez sur Usinenouvelle.com l’actualité des énergies de demain. Le spécialiste de l’hydrogène McPhy Energy continue de marcher sur ses deux pieds : l’hydrogène industriel et le stockage de l’énergie. L'Elysée a confimé avoir choisi Jean-Bernard Lévy pour prendre les commandes d'EDF. Article extrait du dossier EDF : exit Henri Proglio, Jean-Bernard Lévy prend les commandes

Scania142 Histoires d'immigrations Épisode 13 : Les Libanais - Appel de liberté et quête de l'excellence 13 mars 2015 00:00 Par Sami Aoun, politologue et professeur à l'Université de Sherbrooke, et son invité Fadi Ziadeh, consul général du Liban à Montréal. Animation : Dominique Poirier. L'émigration libanaise a créé l'une des plus importantes diasporas dans le monde, soit environ 15 millions de personnes, le triple de la population actuelle du Liban.

Pour contenir la consommation d’énergie d’internet faudra-t-il limiter sa vitesse Internet est-il trop centralisé ? Sommes-nous au bord de la congestion du réseau des réseaux ?... Ces alarmes reviennent régulièrement. En mai dernier, Martin Untersinger pour Le Monde revenait sur la crise de capacité (capacity crunch) mise en avant par la Royal Society britannique, l'équivalent de notre Académie des sciences. Pour Andrew Ellis, de l'université de Birmingham, les innovations n'arriveront pas à repousser indéfiniment les limites du réseau, en terme de capacité de stockage ou de vitesse de transmission. Reste que, comme le soulignait l'article, ce n'est pas la première fois qu'on annonce la mort prochaine du réseau des réseaux. Plus inquiétante peut-être est la perspective d'une crise énergétique du Net. Mais l'optimisation énergétique du réseau des réseaux, nécessaire, résout-elle pour autant le problème auquel nous allons être confrontés ? Combien d'énergie consomme l'internet ? Le seul remède au développement de la consommation énergétique du réseau ? Hubert Guillaud

Actualités En octobre dernier, l’ADEME, en partenariat avec le Plan bâtiment durable, lançait ExpéRénos, un appel à expérimenter visant à changer l’image de la rénovation énergétique auprès des particuliers, et leur proposer une offre rassurante. L’objectif était d’offrir la possibilité à des volontaires de tester les idées issues d’un atelier collaboratif (le « Booster de la rénovation »). Le succès a été au rendez-vous avec plus de 80 candidatures reçues de la part d’organismes très variés (start-up, espaces Info-Énergie, collectivités, architectes, grandes surfaces de bricolage, associations...). Consulter le communiqué de presse sur notre Newsroom

Energies renouvelables: 2e année de baisse des investissements en 2013 Energies renouvelables: 2e année de baisse des investissements en 2013 PARIS - Les investissements dans les énergies renouvelables dans le monde ont reculé de 12% en 2013, avec un effondrement de 41% en Europe, dépassée pour la première fois par la Chine, selon une étude publiée mercredi. Les nouveaux investissements dans les énergies propres ont reculé pour la deuxième année consécutive, à 254 milliards de dollars, contre 288,9 milliards en 2012, selon cette étude réalisé par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) Le montant s'éloigne donc à nouveau du niveau record atteint en 2011, qui était de 317,9 milliards. Le volume réduit des investissements en 2013 a reflété deux influences principales: une nouvelle forte baisse des coûts des systèmes photovoltaïques, et l'impact sur la confiance des investisseurs des va-et-vient politiques à l'égard des énergies renouvelables en Europe et aux Etats-Unis, commente BNEF dans un communiqué.

Pour trouver un emploi, la personnalité compte plus que les stages LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marine Miller A formation égale, qui a le plus de chance d’être choisi par un recruteur ? Le candidat le mieux doté en qualités humaines (soft skills, en anglais), répond une étude LinkedIn dont Le Monde a eu la primeur. Menée auprès de 320 jeunes diplômés et 309 recruteurs français, tous membres du réseau social professionnel, elle pointe leur décalage de vues sur les critères essentiels pour obtenir un emploi. Si recruteurs (35 %) et jeunes diplômés (32 %) s’accordent sur l’importance des compétences techniques, les candidats à l’embauche ont tendance à accorder bien plus de valeur au stage (31 %) qu’aux qualités personnelles (seulement 20 %). Laurence Bret-Stern, directrice marketing de LinkedIn, commente : « Même si les compétences techniques restent le critère numéro un des recruteurs, nous constatons un déplacement de la demande vers les qualités humaines. » Lire aussi : Pour trouver un travail, cessez d’être « expert », «passionné » et « créatif »

Etat d'urgence climatique: la COP21 répond par un texte d'une rare indigence! Les superlatifs s'empilent. « Moment historique » et « rendez-vous avec l'histoire » pour les co-présidents de la négociation qui n'hésitent pas à comparer ce texte – au-delà même de toute exagération acceptable – à la déclaration des droits de l'homme en 1948. De « l'émotion » et un « vent d'optimisme » pour Laurence Tubiana, négociatrice française. Les représentants des pays se félicitent des « progrès », des « avancées », du « caractère constructif » de la négociation. Nous avons assisté à une longue litanie d'interventions d'auto-congratulations qui peut apparaître un peu décalée au regard de l'ensemble des points conflictuels qui ne sont pas résolus. Plus frappant encore, parler de moment historique au moment où, Chennai, la 4ème ville la plus peuplée d'Inde est paralysée par des inondations qui ont déjà fait au moins 269 morts, apparaît déplacé et inconvenant. Surtout quand personne n'y fait référence au sein du Bourget. La suite ? Les pays du Nord ne font pas leur part.

Cartographier la révolution des énergies renouvelables Outre le Pakistan, les autres pays qui participent à la phase initiale de ce programme sont l'Indonésie, le Lesotho, Madagascar, les Maldives, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Tanzanie, le Viet Nam et la Zambie. Un budget de 11,6 millions de dollars sur quatre ans a été alloué au programme qui devrait continuer de s’étendre en réponse à la demande des clients. Pour les pays en développement, il est primordial d'accroître la part de l'électricité produite à partir de sources renouvelables intérieures, et d'améliorer ainsi leur sécurité énergétique, l'accès à l'électricité, la solidité des perspectives budgétaires nationales et la transition vers un secteur énergétique plus viable. Ce programme de cartographie des ressources énergétiques renouvelables est l'une des nombreuses initiatives engagées par le Groupe de la Banque mondiale pour soutenir la campagne mondiale de l’Énergie durable pour tous (a).

This Tree Runs on Veggie Power! Have you heard of vegetable batteries? You might even have made one as a science project when you were a kid, depending on where you went to school and how much your parents trusted you with electricity — and how many veggies your organic garden produced. As a science experiment, they’re a neat novelty illustrating that you can find power in surprising places, but it turns out that vegetable batteries have a lot more potential than that. Like many businesses, London’s Southbank Center is aglow with holiday lights at this time of year, leading to huge energy usage despite offsets like using LEDs, trying to buy energy from renewable sources, and other tricks. So, one of its Christmas trees is lit in a very special way: with a Brussels sprout battery. 100 of the delicious little veggies are juicing up the tree to keep it alight for the holidays, demonstrating that you can go green in a very literal sense. Are vegetable batteries going to save the future and get us off petroleum?

Related: