background preloader

Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être

Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être
Après une expérience de dirigeant et d’entrepreneur, Bernar-Marie Chiquet travaille à développer de nouvelles structures et modes de gouvernance plus ouverts à travers l’Holacracy. Alors, une gouvernance ouverte, ça favorise les modèles ouverts ? L’Holacracy consiste en une nouvelle définition du pouvoir au sein des organisations, quelle est cette nouvelle forme de pouvoir ? La meilleure façon que j’ai trouvée pour répondre à cette question est de nous décaler et de regarder comment fonctionne les villes. J’ai lu récemment que dans une ville comme celle de Paris, il y a à peu près entre 2,5 et 3 jours de stock de nourriture. Ce qui veut dire que si tous les transports approvisionnant en alimentation la ville de Paris s’arrêtaient, les parisiens commenceraient à mourir de faim au bout de 3 jours. Décider de mettre en place l’Holacracy pour un dirigeant est comparable à passer à un régime constitutionnel pour un roi. En Holacracy, il n’y a donc plus de hiérachie, ni de managers. Related:  méthodes et outils collaboratifs

Vers une organisation holocratique de son entreprise Dans la vie il y a ceux qui émettent des théories et il y a ceux qui les mettent en pratique. Le problème se pose alors de savoir si la mise en place d’une théorie est faite par idéal ou pour des raisons pratiques. Dans le cas précis de la théorie d’organisation proposée par Brian Robertson il s’agit de rendre l’entreprise plus agile et réactive en partant du principe simple que chaque salarié est au fait localement de ce qui pourrait être amélioré. Or aujourd’hui, dans nos organisations actuelles, il existe une hiérarchie par laquelle tout doit passer pour être digéré et (éventuellement) mis en place. Ainsi, le salarié qui sait a priori ce qu’il faut faire pour traiter un problème donné se trouve confronté à trois problèmes : A première vue, il semble donc que les organisations pyramidales actuelles ne soient pas compatibles avec la nécessité d’agilité et de souplesse dont doivent faire preuve les entreprises d’aujourd’hui. Pour aller plus loin :

sociocratie Governance Institute. Bernard Marie Chiquet, bernardmarie@igipartners.com De plus, Holacratie™ et Holacracy™ sont des Trademark qui ne peuvent être utilisé que sous réserve d’être LHP™ (Licensed Holacracy Provider). L’Holacracy est: … un nouveau modèle d’organisation (Métaphore de l’O.S.) … une pratique, pas seulement un modèle ou une théorie … un ensemble cohérent de processus concrets … construit autour d’une structure organisationnelle organique … un nouveau modèle de management basés sur de nouveaux fondements de l’autorité … un mode de Gouvernance par la Raison d’Être de l’organisation … un système dynamique de pilotage de l’organisation … une nouvelle manière de (se)transformer centré dans la Réalité et le Présent, par la gestion des tensions “L’holacracy ( holacratie) est un Modèle d’Organisation Avant-Gardiste et Complet. Il permet de doter l’Organisation d’une capacité intrinsèque de métamorphose, ou encore d’”auto-transformation permanente” Share this: Intelligence collective

Ressentir le présent et diriger à partir du futur émergent ! | Théorie U Dans un monde de plus en plus caractérisé par des changements profonds et rapides, les boussoles traditionnelles ne permettent plus de garder le cap. Au niveau économique, social, écologique ou politique, les horizons semblent de plus en plus incertains dans un contexte de faillite généralisée des institutions. Notre « art de vivre ensemble » est plus souvent marqué par des signes de destruction (malnutrition, pauvreté, terrorisme, violence, dérèglements climatiques, pour n’en citer que quelques uns) que par un élan optimiste de progrès. Peu outillées pour faire face à ces formidables enjeux de transformation, les organisations sont souvent tentées par la fuite en avant ou par un retour au passé, ces fameux « basiques et fondamentaux qui ont si bien fonctionné. » L’ordre et la stabilité ne sont plus des paramètres usuels de notre époque où des solutions vraies et durables doivent être trouvées au cœur des injonctions de la gestion du quotidien. théorie U. La méthode du parcours en U

Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie L'e-marchand de chaussures a décidé d'adopter une organisation totalement agile. Exit les managers, le travail est effectué par des équipes auto-organisées. L'e-commerçant américain de chaussures et de mode Zappos, réputé pour son obsession du service aux clients, avait déjà adopté des codes organisationnels assez particuliers. Ses dirigeants sont en effet appelés "les singes", les invités sont accueillis par le tintement d'une cloche de vache, la société offre de l'argent à ses nouveaux salariés qui décident finalement de quitter Zappos afin de tester leur loyauté... Mais à l'occasion d'une réunion de fin d'année, elle a annoncé à ses troupes une réorganisation totalement radicale. Désormais, il n'y aura plus de managers. Sur le modèle de l'holacratie, les mécanismes de prise de décision seront distribués au sein d'équipes auto-organisées et dont les rôles se chevauchent, à l'instar de cellules biologiques à la fois autonomes et dépendantes de l'organisme qu'elles constituent.

Comment fonctionnerait un parti appliquant les principes de la « sociocratie » ? (billet invité) La sociocratie est une modalité peu connue de démocratie au sein des organisations. Je l’ai découverte par l’intermédiaire d’un ami, commentateur régulier de mon blog, Michel Martin. Il a accepté ma proposition de rédiger un billet d’introduction à la sociocratie, avec comme application le fonctionnement d’un parti politique qui se voudrait démocratique dans ses pratiques internes. Ce billet est aussi passionnant que (très) long. Pour ceux que cela risquerait de décourager, je résume en quelques lignes et à ma façon les principes de fonctionnement d’un tel parti. La mesure sans doute la plus étonnante au regard des pratiques actuelles est L’ELECTION SANS CANDIDAT des personnes à des postes clés de l’organisation. La sociocratie ne résout pas tout, elle ne fait pas disparaître les conflits, mais elle apporte la plupart du temps des moyens de les résoudre sans générer d’autorité supérieure ni de processus de violence symbolique. 4) Le double lien. Quelques références :

Directions RH: Actualités RH et Management Le plancher de 1.607 heures n'est pas respecté du fait des dérogations.Les employeurs publics sont appelés à réorganiser et unifier les régimes. Surcharge de travail : l’entreprise s’attaque à la mesure Selon une étude de l’Observatoire Opérationnel de la Charge de Travail , 75 % des entreprises n’ont jamais été alertées sur les... Tendance Thales convertit les ingénieurs au lean Thales, qui vient de remporter l'appel d'offres « du siècle » en Australie, au côté de DCNS, étend cette technique d'amélioration continue... Vive les réseaux sociaux en chair et en os ! Notre chroniqueuse Eléna Fourès a raison de nous apprendre à ériger des frontières, à ne pas nous laisser dévorer par notre job (lire... « Mon travail grignote ma vie personnelle » Les conseils d' Eléna Fourès , expert en leadership et multiculturalité, du cabinet Idem per Idem.elena.foures@idem-per-idem.com Chronique Lodgis internalise un poste de coach Business case BNP Paribas recrute à Roland-Garros Tendance Rendez-vous Partenaires

Premier pas vers une gouvernance contributive (1) un texte en première écriture qui sera probablement amendé au fil des réactions Notre société est aujourd’hui plus éclatée, les solidarités anciennes sont mises à mal tandis que de nouvelles commencent juste à émerger dans une économie mondialisée. Dans bien des domaines le pire côtoie le meilleur : les énergies renouvelables et le nucléaire mortifère de Fukushima ou l’espace de liberté d’internet et la surveillance massive de la NSA, les financements solidaires et les mafias des banques offshores. Ce monde à venir est profondément révolutionné par la troisième mutation des échanges entre les hommes et les femmes ; celle du numérique après l’invention de l’écriture puis de l’imprimerie. [2] Cet article présente, à travers une expérience locale, l’apprentissage d’une gouvernance contributive, à même de favoriser l’implication, le développement local, l’innovation sociale et le partage. Une suite qui reste à écrire …. Politique publique du numérique et démarche contributive

5 choses à savoir sur l'holacratie Supprimer les positions de pouvoir et la bureaucratie, donner plus d'agilité à l'entreprise... Les bienfaits supposés de l'holacratie sont tels que ce système de gouvernance mis au point en 2001 par un éditeur de logiciels américain, Ternary Software, a depuis fait des émules. Le cas le plus emblématique fut celui de Zappos, qui annonçait début 2014, qu'il passait à ce mode d'organisation enterrant la notion de hiérarchie. "Adopter l'holacratie, c'est tout à coup se voir renvoyer toutes les incohérences de son organisation et se donner la possibilité d'y remédier", explique, enthousiaste, Bernard Marie Chiquet, qui, à travers son cabinet iGi Partners, accompagne Kingfisher, Danone, ou encore bientôt Décathlon, pour tester le "concept" sur des unités pilotes. >>> A lire : l'interview de la présidente du directoire de Scarabée Biocoop, une PME qui a adopté l'holocratie 1. Avant toute chose, le dirigeant doit accepter de céder son autorité aux règles du jeu. 2. 3. 4. 5.

Christophe Mistou : L’homme qui a adopté l’Holacracy à grande échelle Ils font partie de cette grande équipe d’entrepreneurs du XXIème siècle. Ceux qui détiennent l’avenir du travail entre leurs mains car ils ont compris, avant tout le monde, les limites d’un système sur le déclin. Parmi eux, Christophe Mistou fait figure de véritable symbole. Conscient de la nécessité d’un changement de mentalité, il a pris les devants en vantant les mérites de l’Holacracy au sein d’une très grande entreprise de 13 000 personnes qui n’est autre que Castorama… “Le problème, c’est que si l’on ne prend pas de risque, on risque encore davantage” Erica Jong Cette phrase de la célèbre écrivaine américaine résume bien le combat des hommes dans notre société actuelle. « Un pilotage centré sur la réalité » « En contribution effective, quand j’embauchais une personne, j’embauchais 0,3 personne alors que j’en payais une en plus » affirme Christophe Mistou. Pas moins de 350 personnes ont adopté l’Holacracy Un projet enterré car trop « intéressant » Photo : © sbm Hotting - Fotolia.com

Un management en holacratie pour TalkSpirit : Entretien avec Philippe Pinault | Collective Org Un management en holacratie pour TalkSpirit : Entretien avec Philippe Pinault Est que vous pouvez vous présenter ? Philippe Pinault, j’ai 39 ans, j’ai un parcours d’entrepreneur depuis maintenant 20 ans dans le Web, j’ai créé ma première entreprise j’étais encore étudiant à l’école des Mines à Ales, une école d’ingénieur, puis j’ai complété ma formation par un master entrepreneur à HEC, j’interviens dans les nouvelles technologies et plus particulièrement dans le développement de solution logiciel et de produit web depuis le début des années 2000. Aujourd’hui, je suis co-fondateur de deux startups, la première s’appelle TalkSpirit, je l’ai créée en 2004, elle a déjà un petit peu d’histoire derrière elle. Sa spécialité c’est les plate-formes de collaboration, les réseaux sociaux d’entreprises. Chez TalkSpirit, comment se traduit ce management en holacratie? Alors, c’est hola en référence à holarchie qui est un modèle d’organisation de n’importe quelle espèce vivante. Exactement.

Related: