background preloader

Ressources pour le secondaire

Ressources pour le secondaire
Cette page a pour vocation de proposer divers documents et ressources pédagogiques écrits par les membres du groupe Enseignement de la SFdS à destination des enseignants du secondaire (collège, lycée). Atelier SFdS-APMEP sur le thème : «La statistique pour chercher, modéliser, raisonner, communiquer...» (2014) L'objectif de cet atelier est de montrer, par des exemples d'activités, en quoi la statistique permet, dans le cadre des programmes de collège et de lycée, de développer les compétences mathématiques. L'activité statistique, souvent très liée à la modélisation, se prête particulièrement bien à la recherche d'information, à la représentation et à la communication, mais aussi au raisonnement. Les documents associés sont : - un document PDF proposant divers énoncés de situations pouvant être utilisées en classe ; Activités proposées lors du «Souk des maths» avec l'APMEP (2013) Related:  Mathématiques

Mathématiques pour le lycée Cycle terminal général et technologique Mesure et incertitudes Classe terminale générale et technologique Matrices (spécialité S) Classe terminale de la série ST2DA Ressource interdisciplinaire Design et mathématiques : Surfaces gauches, développement en design Classe de première générale et technologique Classe de première de la série STMG Télécharger l'ensemble des fiches (zip) Suites et fonctions Suites Suites numériques Nombre dérivé Fonction polynôme de degré 3 Statistique et probabilités Classe de première de la série STI2D Classe de première de la série STL Classe de première de la série STD2A Classe de seconde générale et technologique Rapport sur la mise en œuvre du programme de mathématiques en classe de seconde Il s'agit du rapport de la commission formée en 2011 et chargée de suivre la mise en œuvre des programmes de mathématiques, avec pour perspectives : Voie Professionnelle : Baccalauréat professionnel Ressources pour faire la classe Ressource pour la DNL Autres ressources

Fraude électorale : Sciences et Avenir Les sociétés démocratiques sont construites autour du principe d'élections libres et équitables. Une caractéristique d'une élection libre et juste est que le vote de chaque citoyen compte autant. Cependant on peut garder à l'esprit l'aphorisme de Joseph Staline : ce n'est pas les gens qui votent qui comptent; ce sont les gens qui comptent les votes. Comment distinguer si un résultat de l'élection représente la volonté du peuple ou la volonté des tricheurs ? Dans chaque bureau de vote le/la citoyen-ne (inscrit sur les listes électorales) exprime son / sa préférence politique par un vote. Leur article s'intéresse principalement à deux types de fraude : Dans cet article les auteurs proposent de représenter chaque unité de vote sur un graphique à deux dimensions : le premier axe représente le pourcentage de personnes venues voter lors de l’élection.le deuxième axe représente le pourcentage de personnes ayant voté pour le candidat vainqueur.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Création d'exercices de mathématiques sur tablettes tactiles Claudia Grillet, professeure de mathématiques, et ses élèves du collège Pierre de Ronsard à Poitiers, créent des exercices de géométrie à l'aide de tablettes tactiles. L’origine du projet Dans le cadre du projet Edutablette86, chaque élève de ma classe de sixième a été doté d’une tablette. Cet outil reste au collège, les élèves l’ont à disposition de la première heure du matin à la dernière de l’après-midi, uniquement dans le cadre scolaire. Durant l’accompagnement personnalisé, j’ai décidé de proposer aux élèves de produire un chapitre numérique sur la notion d’angle. Le déroulement de l’activité L’activité s’est déroulée sur trois séances : le premier temps a été consacré à la présentation du projet. Les aspects techniques Classe de 25 élèves avec chacun une tablette. Les compétences mises en œuvre D’un point de vue mathématique, cette activité permet de retravailler la notion de grandeur « angle ». Claudia Grillet

Le MIT bouleverse la robotique avec des robots... en papier Une imprimante, un bon cutter et quelques dollars de matériel informatique suffisent. Ankur Mehta est chercheur principal sur un projet du laboratoire d'informatique et d'intelligence artificielle de l'Institut technologique du Massachusetts qui permet, au sens propre, d'imprimer depuis chez soi des robots sur une feuille de papier ordinaire. Cela peut paraître fou mais avec beaucoup de mathématiques avancées, vous pouvez créer presque n'importe quelle forme en pliant du papier. Une fois que vous avez créé la forme adéquate, Anku Mehta démontre que vous pouvez l'associer à environ 20 dollars d'électronique pour créer un robot entièrement fonctionnel. Les tâches les plus difficiles sont effectuées par le logiciel qui produit ces croquis en utilisant une branche des mathématiques appelée géométrie informatique. Le projet a été financé par une bourse de 10 millions de dollars de la National Science Foundation et à juste titre. Article de Dylan Love.

DRAGONBOX ALGEBRA - The game that secretly teaches algebra ALGEBRAlisa Get it now! The Most Fun Way To Learn Algebra DragonBox is a series of learning tools for algebra that can teach anyone to solve equations by turning algebra into an intuitive and motivating game. DragonBox presents the player with whimsical icons that must be manipulated until the ‘Dragonbox’, representing the unknown variable, is isolated on one side of the game board. You might not realize that you are learning algebra at first, but you will learn basics such as balancing an equation. Through the course of play, these icons are gradually replaced with numbers and variables until the player is solving real equations. Comparison Chart DragonBox AlgebraFree Number of levels best learning game everFree Suitable for best algebra appLanguagesAdditionMultiplicationDivisionSignsFactorizationDistributionFractionsParenthesesThe Creation of ParametersPractice TasksHelp Mode 5+100 levels + 100 bonus levels + many other thingsGiving young kids a head-start in mathematics22√√√XXXXXXXX

Pratiques et poétiques: une petite histoire des symboles mathématiques Le symbole égal n'existait pas à l'époque de Pythagore, pas plus que le zéro, d'ailleurs. A l'occasion de la sortie du dernier livre du mathématicien Joseph Mazur, Enlightening Symbols, le Guardian revient sur l'origine des symboles mathématiques et nous rappelle qu'avant le XVIe siècle, il n'en existait presque aucun. «Il n'y avait aucun symbole dans les travaux d'Euclide, hormis les lettres marquant la fin des lignes et des coins des objets géométriques. Ce n'est qu'en 1575 que le symbole égal a fait son apparition, dans The Whetstone of Witte, un recueil de mathématiques écrit par le physicien gallois Robert Recorde. Robert Recorde a alors eu l'idée de créer un symbole, représenté par deux barres parallèles de tailles identiques, afin de remplacer ces quelques mots, «parce que rien ne pouvait être plus égal que ces deux barres». Difficile d'imaginer qu'avant cela, les équations des mathématiciens étaient toutes rédigées à force de lettres et de mots. Aude Deraedt Partagez cet article

Mathématiques ce1 : 194 fiches d'exercices à télécharger, imprimer, modifier, faire en ligne En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus cliquez ici. lpamphile Des centaines d'exercices à télécharger, imprimer, modifier, faire en ligne lpamphile - Construire un blog gratuitement sur Eklablog - CGU - Signaler un abus - UMC Group

Comment les maths ont vaincu Hitler Et si le débarquement de Normandie n'avait été possible que grâce à un mathématicien antimilitariste et anticonformiste, dont le rêve était de construire un cerveau artificiel ? Le doux rêveur en question s'appelle Alan Turing et son domaine d'études est la branche la plus fondamentale des mathématiques : la logique. Bien loin, en principe, de toute application concrète. Comment ce savant excentrique a-t-il pu contribuer à la victoire des Alliés ? La réponse se trouve dans la petite ville de Bletchley Park, dans la grande banlieue londonienne. C'est ici que s'est jouée pendant la Seconde Guerre mondiale une vaste partie d'échecs dont l'enjeu était le décryptage des communications secrètes de l'armée allemande.

Related: