background preloader

«La nuit du chasseur», le plus grand film orphelin de l'histoire du cinéma

«La nuit du chasseur», le plus grand film orphelin de l'histoire du cinéma
«La première fois que je suis allé au cinéma, les spectateurs se tenaient bien droits dans leurs fauteuils. Aujourd’hui, ils s’affalent, la tête en arrière et mangent des bonbons ou du pop-corn», disait le grand acteur Charles Laughton lorsque l’on annonça qu’il allait diriger son premier film. «Je voudrais qu’ils se tiennent droit de nouveau.» Mais lorsque La Nuit du Chasseur est sortie, en 1955, les critiques sont restés vautrés dans leurs fauteuils et le reste du public ne s’y est pour ainsi dire pas assis. Le film ne rencontra pas son public et cet échec brisa le cœur de Laughton. Le film de Laughton est canonisé par Criterion. publicité Laughton fut un acteur populaire dans les années 1930 et 1940, mais dans les années 1950 son étoile avait déjà pali. Aux yeux d’un étranger, le livre de Grubbs devait apparaître comme un délire étonnant, une mise en exergue de tout ce qu’il croyait savoir sur ce pays excentrique. Ben Harper entre alors dans sa vie. Elbert Ventura Devenez fan sur Related:  Films : éléments d'étude et d'analyse

L'odyssée du cinéma : Dossier sur Les Tueurs d'Hemingway : Deux versions cinématographiques I. Les Tueurs de Robert Siodmak (1946) 1. Le film est clairement divisé en deux parties. Bien que le film semble plus noir que la nouvelle, Siodmak a conservé la plupart du texte d'origine, ce qui permet à la scène d'ouverture d'être très représentative de la nouvelle. Il est difficile de parler d'autres changements puisque la majorité du film n'est pas l'adaptation de la nouvelle d'Hemingway mais un prolongement qui s'efforce de recréer l'histoire du Suédois. 2. Visuellement, le spectateur est immédiatement confronté au film noir. Comme dans de nombreux films noirs (Assurance sur la mort de Billy Wilder), l'enquête est mené par un inspecteur pour l'assurance. Le personnage de Kitty interprété par Ava Gardner est une femme fatale, typique du film noir. II. 1. D'abord destiné à la télévision, A bout portant est finalement sorti au cinéma à cause de sa violence. A bout portant conserve l'aspect fataliste présent dans la nouvelle et l'étend jusqu'à obtenir un sentiment de nihilisme. 2. Erin

Autour de Chaplin : sitographie collaborative Les films préférés des réalisateurs - Liste de 34 films par obben Tous les dix ans, le British Film Institute via son magazine Sight & Sound interroge diverses personnalités du cinéma et demande à de nombreux réalisateurs de composer le top 10 de leurs films préférés, prenant la forme d'un sondage afin d'élire les "meilleurs films de tous les temps". En 2012, 358 réalisateurs ont été sondés, donnant ce classement général : Voici quelques uns de ces cinéastes (vous m'excuserez si cette liste n'est pas exhaustive), rangés ici par ordre alphabétique et représentés par la première oeuvre qui apparaît lorsque l'on tape dans la barre de recherche (j'ai pas trouvé d'autres moyens plus clairs). Un lien redirige vers l'intégralité du top. Quelques uns sont classés, la plupart non. Plusieurs sont commentés, donnant un meilleur éclairage sur la sélection. Voir aussi : Le film préféré de quelques grands noms d'Hollywood :

Analyse filmique et historique de la "grande illusion" de Jean Renoir- Odyssée : Histoire Géographie Éducation civique • Proposition articulée autour de la problématique suivante Comment un réalisateur tel que Jean Renoir parvient-il à sensibiliser les spectateurs à la réalité de la guerre en faisant le choix de ne pas la montrer directement, mais seulement de la suggérer ? • Explicitation de la démarche pédagogique Ce travail s’inscrit dans le cadre du dispositif collège au cinéma qui donne la possibilité à de nombreux élèves de l’académie de découvrir de nombreux films, en particulier des films du patrimoine. Il s’articule en deux temps : Un temps qui précède le visionnement du film au cours duquel les élèves proposent des hypothèses sur le film qu’ils vont découvrir. Un temps qui intervient après la projection au cours duquel les élèves cherchent à répondre à la problématique à partir de photogrammes. Temps estimé pour mettre en oeuvre cette proposition : 3 heures en classe sont nécessaires

Le futur antérieur de Terry Gilliam M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Samuel Blumenfeld Terry Gilliam n'est pas en phase avec son époque. Cela ne l'empêche pas de la mettre en scène et même d'anticiper le monde dans lequel lui ou ses enfants évolueront. C'était le cas dans les années 1980 avec Brazil (1985) ; dans les années 1990 avec L'Armée des douze singes (1995). Pourtant, le futur ne génère pas plus d'angoisses que cela à l'ancien membre des Monty Python. Il y a vingt ans, quand il se heurtait avec un producteur – ce fut le cas sur Brazil et sur Le Baron de Münchausen, qui donnèrent lieu à de nombreux bras de fer avec ses commanditaires –, il avait néanmoins un individu en face de lui. Ce qui pose un problème au cinéaste n'est pas le lendemain mais le présent. Terry Gilliam continue de payer sa place pour aller voir certains de ces films, histoire de s'efforcer à saisir ce qui se passe, même s'il finit invariablement par conclure qu'il ne comprend rien.

Des bijoux du cinéma, gratuits et légaux, ça vous dit? Temps de lecture: 6 min Toi aussi, tu pleures la fermeture de Megaupload. Pas parce que tu es un ardent défenseur du direct download, mais parce que des pépites y étaient hébergées, du cinéma bis aux éditions rares de vinyles de toutes les nationalités patiemment uploadées par des armées de cinéphiles/mélomanes volontaires et désintéressés. Mais nos larmes ne nous ramèneront pas tout ça, inutile donc d’en faire trop. Tournons-nous vers ce qu’il reste, et qui ne nous quittera pas: tous les films en accès gratuit et légal sur Internet, trop souvent ignorés car leur agrégation sur certains sites est étrangement assez peu connue. Et une chance incroyable de voir les plus grands classiques du cinéma, au côté d’excellents films moins connus. Le site archive.org tente par exemple de rassembler tous les films tombés dans le domaine public. «Nous construisons une bibliothèque numérique de sites internet et autres artefacts culturels sous forme numérique. Média éducationnel M le maudit (Lang, 1931)

Des films pour comprendre le monde Des films pour comprendre le monde par Aug Cliquez sur l'image du film ou sur le lien dans la liste en-dessous pour accéder aux articles 6 commentaires fantastique_dossier-2.pdf Westerns que je dois absolument voir : Avis à mes éclaireurs ! - Liste de 27 films par BlueMoon analyses de films, analyse de films Voyages, 1999 Space Odyssey (A), 1968 In the Mood for Love, 2000 Elephant, 2003 Cat People, 1942 In the Mood for Love, 2000 Diabolique Dr Mabuse (Le), 1960 Chemin de la liberté (Le), 2003 Pianiste (La), 2001 Big Shave (The), 1968 Eau chaude, l'eau frette (L'), 1976 Vent nous emportera (Le), 1999 Fin du Jour (La), 1939 Ivre de femmes..., 2002 La Vie est un miracle, 2004 Y'a pire ailleurs, 2011

Philosopher avec Fellini (4/4) : Amarcord Amarcord signifie en romagnol "je me souviens".Jean-Max Méjean éclaire pour nous aujourd'hui ce film de Fellini, fellinien au possible. Fellini ne souhaite pas que l'on comprenne son film comme autobiographique et se défend de s'être inspiré de sa jeunesse pour créer le personnage de Titta. Au contraire, il dit avoir voulu dépeindre le fascisme italien, mélange de province et d'adolescence. Dans le même temps, il parle du fascisme psychologique du film et refuse d'affirmer que ce fascisme est historique. Comment comprendre toutes ces affirmations en apparence contradictoires ? Et si, pour saisir Amarcord, il fallait conserver ensemble les deux termes de l'opposition ? Le texte du jour « J’ai l’impression que fascisme et adolescence continuent à être, dans une certaine, des étapes permanentes de notre vie en Italie : l’adolescence, celle de notre vie individuelle ; le fascisme, celle de notre vie nationale. Entretien de Federico Fellini par Valerio Riva au sujet d’Amarcord Extraits Lecture

Les ouvriers sous l’œil des cinéastes, par Philippe Person Pour attirer l’attention sur cette parole ouvrière que les politiques s’acharnent le plus souvent à ne pas vouloir entendre, il faut employer des mots forts. C’est ce que font Christine Thépénier et Jean-François Priester avec Disparaissez les ouvriers ! (1) et Rémy Ricordeau avec Putain d’usine (2). En 2009, pendant cent quarante jours, les ouvriers de Legré-Mante, à Marseille, ont occupé leur usine, numéro un sur le marché des acides tartriques, pour dénoncer sa liquidation frauduleuse. Avec précision, parfois même avec humour, ils évoquent leurs conditions de travail, démontent les arrière-pensées de la direction et expliquent avec une grande lucidité comment et pourquoi ils ont été sacrifiés. La problématique de Putain d’usine est un peu différente. Autre monde en soi, autre monde qui s’interroge : celui du rail. Comme tous les grands documentaires, Cheminots charrie beaucoup de colère et condamne par avance ce qui se profile avec la libéralisation du rail.

Related: