background preloader

Les Nouveaux Outils Numériques pour la recherche scientifique

Les Nouveaux Outils Numériques pour la recherche scientifique
Que vous soyez étudiants, chercheurs ou ingénieurs vous maîtrisez probablement à la perfection certains outils informatiques : powerpoint, éditeurs de texte, messageries électroniques. D’autres outils, moins utilisés, existent et ont chacun une utilité spécifique. En recherche comme dans de nombreux domaines, il est important d’organiser son emploi du temps et d’utiliser des outils pertinents et adaptés. Avez-vous besoin d’organiser votre veille bibliographique, d’échanger des fichiers volumineux ou bien d’optimiser votre travail d’équipe ? Les petits nouveaux se nomment : ResearcherID, Figshare, Prezi ou Sozi, les connaissez-vous ? Voici un aperçu des outils numériques à utiliser pour la recherche scientifique. Une version en anglais de cet article est disponible : The new digital tools for scientific research Gestion bibliographique et veille scientifique La première étape de ce processus est la veille scientifique. La bibliographie à l'ancienne - Crédits : gadl/Flikr Les inclassables

https://www.mysciencework.com/news/5667/les-nouveaux-outils-numeriques-pour-la-recherche-scientifique

Related:  moezbh2015OutilsRECHERCHE en sciences de gestionrecherche numeriqueOutils de recherche

EduObs, un annuaire pour les chercheurs en éducation Un annuaire en ligne, ouvert à tous les chercheurs en éducation, « éduObs », vient d’être lancé à l’initiative de l’IFÉ en cette rentrée 2014, à l’adresse suivante : Il est ouvert à tous ceux qui ont déjà publié des travaux de nature scientifique concernant l’éducation : les chercheurs confirmés comme les jeunes docteurs sont ainsi bienvenus ! Ses objectifs : - permettre à tous ceux qui produisent des travaux scientifiques sur l’éducation d’être plus facilement identifiables, dans la communauté universitaire comme vers l’extérieur ; - favoriser la structuration et la visibilité de la recherche en éducation en rassemblant des informations jusque là éparpillées ; - offrir un point d’accès central à tous ceux qui s’interrogent sur les travaux menés en matière de recherche en éducation.

Sous-titrez vos vidéos pour l’apprentissage des langues, karaokés… Voilà trois outils pour appliquer des sous-titres à vos vidéos, dotSUB, Amara et Aegisub, notre préférence Amara car nous venons de découvrir une utilisation collaboratif du CED (Canal éducatif à la demande) avec la Création de sous-titres pour CED & l’Art en Question : tout ce qu’il faut savoir… et aussi Aegisub pour la fonction karaokés. Utilisation pédagogique : En termes d’utilisation dans le monde, les vidéos en ligne commencent à rivaliser avec la télévision. Au cas où vous réalisez, ou seriez intéressé(e) de réaliser, des vidéos avec vos élèves, il semble logique d’essayer d‘utiliser les outils de sous-titrage disponibles sur Internet pour conférer une toute nouvelle dimension linguistique à vos vidéos. Doctorat 2.0, les outils numériques au service des chercheurs Au-delà de la maîtrise des outils informatiques traditionnels comme les logiciels de traitement de texte, les outils de présentation de type diaporama (PowerPoint ou Impress), les tableurs ou encore la messagerie électronique, les doctorants sont sensibilisés à travers des formations et des guides en ligne au rôle essentiel joué par les outils numériques dans le cadre de leurs pratiques de recherche. Les outils de veille numérique Se former aux outils Nous avons déjà chroniqué sur Thot l'excellent tutoriel Form@doct visant à répondre aux besoins informationnels des chercheurs.

Doctorat 2.0, les outils numériques au service des chercheurs Au-delà de la maîtrise des outils informatiques traditionnels comme les logiciels de traitement de texte, les outils de présentation de type diaporama (PowerPoint ou Impress), les tableurs ou encore la messagerie électronique, les doctorants sont sensibilisés à travers des formations et des guides en ligne au rôle essentiel joué par les outils numériques dans le cadre de leurs pratiques de recherche. Les outils de veille numérique Se former aux outils Nous avons déjà chroniqué sur Thot l'excellent tutoriel Form@doct visant à répondre aux besoins informationnels des chercheurs.

Cryptoparty : Pour apprendre à protéger sa vie privée et ses données personnelles sur Internet En France, dans les associations de logiciels libres et de plus en plus dans les EPN, la cryptoparty (ou chiffrofête) a le vent en poupe. Issu d’un mouvement de fond, la cryptoparty vise à aider le grand public via des ateliers pratiques et activités à apprendre aux citoyens à utiliser les logiciels qui leur permettront de protéger leur vie privée lorsqu’ils sillonnent la toile, le web et les réseaux sociaux et de garantir la confidentialité de leurs communications. Cryptoparty : échange de savoirs Ces rendez-vous gratuits et libres d’accès invitent à apprendre à gérer son quotidien numérique comme les mots de passe, ses données personnelles, l’utilisation de moteurs de recherche respectueux de la vie privée… que ce soit sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Pour cette initiative désintéressée, plusieurs dizaines de bénévoles sont mobilisés en France localement.

Bulletin de veille no.1 - septembre 2015 - Pédagogie universitaire Une nouveauté sur le Portail ! Il n’est pas toujours évident de se tenir au courant des dernières parutions dans le domaine de la pédagogie universitaire. Les thèmes à couvrir sont nombreux et les publications sont multiples. Pour les conseillers pédagogiques, il reste cependant essentiel de se tenir au courant des derniers développements et de garder à jour leurs connaissances sur les meilleures pratiques afin de les diffuser auprès des enseignants. De plus, de nombreux enseignants universitaires recherchent des sources d’informations sur la pédagogie universitaire afin d’améliorer leurs pratiques d’enseignement.

Des logiciels pour travailler sans se disperser Les cours ont parfois tout juste débuté, mais les agendas se remplissent rapidement de travaux à rendre et d'examens à passer. Si la planification et la capacité à se concentrer ne sont pas votre fort, de plus en plus de logiciels et applications proposent de vous venir en aide. De Ommwriter à Rescue Time ou Self Control, tour d'horizon de ces outils, selon que vous soyez un débutant de la dispersion ou expert de la procrastination.

Les bases de données gratuites Introduction [dernière mise à jour : juillet 2012] Internet a changé la donne pour la diffusion des bases de données bibliographiques et factuelles. Les universités, laboratoires de recherche et même les offices de brevets proposent leurs bases de données en accès gratuit. Sachez que ces ressources sont mal signalées par les moteurs de recherche car l'information est diffusée sous forme de pages dynamiques pas toujours indexées par les robots. On en parle sous le nom de web invisible. Bien que gratuites, les bases de données sont protégées (voir Database protection activities).

L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple La classe inversée est souvent perçue comme la simple inversion d’activités typiques d’un enseignement traditionnel : au lieu d’écouter l’enseignant en classe et de faire ses devoirs seul à la maison, l’élève réalise des apprentissages de manière autonome à l’aide de matériel numérique à la maison et fait des exercices en classe avec l’enseignant. Aux origines de la classe inversée

Observer les pratiques et les acteurs en situation : réflexions sur des démarches d’observation multi-situées, équipées ou en ligne Le colloque d’automne de l’Association pour la recherche qualitative (ARQ), qui aura lieu le 28 octobre 2016, vise à nourrir une réflexion sur des démarches d’observation. Plus spécifiquement, il s’agira de porter une attention particulière aux différentes modalités d’observation qui s’offrent tant au chercheur qu’à l’étudiant de 2e et 3e cycle, afin de mettre en lumière l’évolution des pratiques d’observation dans différents contextes sociaux, professionnels ou organisationnels : (a) l’observation multi-située, c’est-à-dire la démarche d’observation qui consiste à suivre des acteurs agissant dans divers univers spatio-temporels; (b) l’observation équipée, c’est à dire l’observation appuyée d’une caméra ou d’un appareil photo pour observer les acteurs in situ afin de les suivre dans leurs activités quotidiennes; (c) l’observation en ligne, c’est-à-dire l’observation menée par le chercheur lorsqu’il investit des espaces dits numériques.

Related:  méthodologie de la recherche scientifique