background preloader

Les usages Internet des jeunes

Les usages Internet des jeunes
Related:  Données Jeunes et pratiques numériquesBazar temporaire 23

Les jeunes et Internet : les chiffres | Dossier Les résultats présentés ici sont issus de l’enquête du Credoc de juin 2010, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 12 ans et plus, sélectionné selon la méthode des quotas1 : 2.230 personnes ont été interrogées » en face à face » à leur domicile. Média de communication et d’information privilégié des jeunes, Internet est dominé par cette population notamment sur les réseaux sociaux. D’après la dernière enquête du Centre de Recherche pour l’ÉtuDe et l’Observation de Conditions de vie (Credoc), (devant les 18-24 ans (95 %), les 25-39 ans (93 %), les 40-59 ans (77 %), les 60-69 ans (52 %), et les 70 ans et plus (20 %)) Les 12-17 ans est la seule catégorie d’age à être . , ce qui les place une fois de plus (18-24 ans (89 %), les 25-39 ans (92 %), les 40-59 ans (82 %), les 60-69 ans (61 %) et les 70 ans et plus (28 %)). Cependant, il faut toutefois noter que . Comme annoncé de prime abord dans cet article, les jeunes sont friands de réseaux sociaux.

Equipement et pratiques numériques des 15-24 ans en France : montée en puissance des smartphones Médiamétrie a publié ce jour une étude commandée par Microsoft à propos de l’équipement et des pratiques numériques des jeunes de 15 à 24 ans (8 millions de personnes dans notre pays) en prenant en compte un échantillon représentatif de jeunes internautes en France (1500 individus interrogés du 24 février au 5 mars 2012). Nous indiquons ici quelques résultats significatifs de cette enquête. Le smartphone de plus en plus utilisé et apprécié Les 15/24 ans sont majoritairement multi-équipés d’outils connectés et se montrent très attachés à l’ordinateur portable. L’ordinateur demeure en tête des écrans « indispensables » pour 92% des personnes sondées (avec comme critères qualitatifs préférés : la taille de l’écran et le confort d’utilisation) devant le smartphone, cité par 81% des répondants. La montée en puissance du smartphone comme outil pratique est indéniable. À 70%, l’ordinateur portable est plébiscité pour un usage au quotidien contre 30% pour l’ordinateur de bureau. Licence :

Pratiques numériques des jeunes en 2012 (présentation) Spécialiste du numérique éducatif (TICE), Michel Guillou a diffusé en mars 2012 sur son blog, une présentation intitulée les pratiques numériques médiatiques des jeunes (ici dans sa version actualisée de mai 2012) qui fait le point sur des enquêtes statistiques et des utilisations sur cette thématique avec des données récentes et une mise en perspective actualisée (46 diapositives). La grande qualité de ce support est d’indiquer des données avec mention en légende des sources (études, enquêtes, rapports, statistiques…) que ce soit le CREDOC, TNS-SOFRES, LEtudiant.fr, Ipsos… Des sources variées souvent complémentaires mentionnées avec les dates de publications de ces mêmes données. La présentation les pratiques numériques médiatiques des jeunes offre par ailleurs une vision originale avec d’une part le point de vue des enfants/adolescents et d’autre part celles des parents sans oublier le prisme des professionnels. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : France

Les comportements médias des moins de 20 ans détaillés par Junior Connect’ d’Ipsos MediaCT La nouvelle étude Junior Connect’ (voir archive) qui révèle l’ensemble des comportements des moins de 20 ans a été présentée hier au marché. L’étude, impulsée par Bayard-Milan et Disney Hachette Presse, souhaite faire le contour complet de la tranche d’âge tant au niveau des comportements que de la consommation. «Les jeunes ne vivent pas dans une bulle» précise Ipsos. Dès leur plus jeune âge, ils sont préoccupés par la pauvreté et la violence. Le mulitasking est une pratique courante des juniors. Junior Connect’ : Junior correct ? 26 janv. 2012 - L’étude annuelle Junior Connect’ d’Ipsos MediaCT, nous parle d’un temps que les plus de 20 ans ont très envie de connaître. Junior Connect’ dissèque notamment les comportements de consommation de la jeunesse actuelle en matière de médias. Avec cette question : où se situent les points de rupture dans le corpus lui-même et par rapport aux générations précédentes ? Réponse de Marie-Laure Lerolle, Directeur de département Ipsos MediaCT. Rien ne leur manque. Moins de 20 ans, âge de rupture... Tout change. ... ou de sage continuité ? Parmi les traits qui différencient radicalement les moins de 20 ans des plus âgés, il y a leur capacité de tout faire en même temps : regarder la télé, surfer sur le Web, jouer à la console vidéo, téléphoner… En temps écran cumulé, c'est-à-dire en mêlant Internet, la télévision, les jeux vidéo, etc., les 7-12 ans y consacrent un jour complet par semaine, et 1,5 jour pour les 13-19 ans ! Tout change donc. Parole, parole, parole... Lecture pour tous

Les pratiques des 9-16 ans sur internet - Viavoice Regards croisés entre parents et enfants Pour la deuxième année consécutive, Viavoice a réalisé pour Trend Micro un sondage sur les risques liés à Internet pour les enfants et adolescents de 9 à 16 ans, à travers un regard croisé parents-enfants. Cette deuxième vague, qui intervient un an et demi après la première (réalisée en août 2011), fait apparaître des évolutions de fond dans l’utilisation d’Internet par les enfants, le dialogue qu’ils peuvent avoir avec leurs parents et les règles fixées. Ainsi, la sensibilisation des parents aux risques d’Internet et des réseaux sociaux, tout comme le contrôle parental, ont tendance à se renforcer, notamment face à la multiplication des accès à Internet des enfants (ordinateurs portables, smartphones, tablettes). Ce contrôle se fait toutefois de plus en plus par le dialogue et la pédagogie, et une relation de confiance entre parents et enfants. Des pratiques et des supports de plus en plus diversifiés Aurélien Preud’homme et Cyprien Venot

Les 15-24 ans, accros à leur PC d'après une étude Microsoft Au sommaire : Devenu un des cadeaux incontournables de Noël 2011 (+8% des ventes selon GfK), le PC est l’écran que les Français préfèrent, et notamment les Digital Natives (15-24 ans). Qu’ils soient lycéens, étudiants ou démarrant dans la vie active, les ¾ déclarent ne pas pouvoir se passer de leur PC, au point même, s’ils devaient ne garder qu’un seul écran, d’affirmer que ce serait celui-ci. L’ordinateur est devenu l’écran multifonctions par excellence, celui où l’on range ses documents, ses photos, sa musique, ses films… sa vie, il est l’écran pratique, mobile et donc accessible partout. Il est de plus en plus, l’écran de l’ouverture vers les autres avec les multiples opportunités de contact et de communication qu’il offre. Pour les jeunes, il est une occasion nouvelle d’affirmation de soi par l’accès facile et immédiat à un monde numérique virtuel. Qui sont les Digital Natives ? Nés entre 1985 et 1995, ils sont 8 millions de personnes en France (soit 10% de la population).

Les adolescents et Internet : en finir avec les idées reçues La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation le 22 octobre 2015. L’article est sous licence licence creative commons BY-ND ce qui nous permet de le partager ici. "Nous croyons à la libre circulation des informations. Nous utilisons une licence Creative Commons Attribution/Pas de Modification, de sorte que vous pouvez publier nos articles gratuitement, en ligne ou sur papier. " Pour en savoir plus sur The Conversation voir la brève dédiée. Anne Cordier, Université de Rouen Ils s’appellent Zoé, Mathys, Julie ou encore Loïc. Bref, de Zoé, Mathys, Julie et les autres, on dit beaucoup de choses. La parole aux adolescents Pour le savoir, c’est à eux qu’il faut s’adresser, c’est eux qu’il faut observer, c’est avec eux qu’il faut échanger. Vérités et Contre-vérités Une « vie numérique » (Reynald, 17 ans) Bien sûr, internet occupe une place importante dans l’environnement informationnel et social des adolescents. Rechercher l’information Une responsabilité collective

Les adolescents, une génération hyper connectée en présentiel comme en virtuel Les adolescents privilégient les rencontres en présentiel. Ils se sentent plutôt bien dans leur peau et aspirent à devenir des adultes. Voilà deux des constats du dernier « baromètre Bien-être des adolescents » réalisé par Ipsos Santé pour la fondation Pfizer. L’étude porte sur 807 adolescents de 15 à 18 ans et 822 adultes de 25 ans et plus interrogés par Internet. Par rapport à 2011, 71 % des adolescents déclarent se sentir bien à l’école (+ 8 %). 73 % se déclarent satisfaits de ce qui leur arrive en 2012 (+ 6 %). 25 % se sentent mal dans leur peau, un chiffre non négligeable mais qui accuse une diminution de 8 % par rapport à l’année passée. Un décalage important entre le sentiment des adolescents et l’impression des adultes 74 % des adultes jugent que les adolescents sont mal dans leur peau, soit un chiffre trois fois supérieur à la réalité. 73 % des adolescents déclarent avoir envie de devenir adultes. Les parents, ces personnes dont ils ont le plus besoin

Conférence Internet et Réseaux sociaux, pratiques numériques des jeunes : Mode d’emploi Pour les animateurs multimédia en EPN et pour les intervenants, les conférences-débats intergénérationnelles sur les pratiques numériques des jeunes font l’objet de sollicitations sur les territoires que ce soit pour des collèges ou des lycées, des associations, des services jeunesse de mairies… Olivier Ertzscheid, enseignant-chercheur (Maître de Conférences) en Sciences de l’information et de la communication délivre son approche de soirée-débat Internet et Réseaux sociaux : Mode d’emploi comme réponse à la la « commande » d’une association : « expliquer aux gens les « dangers » d’internet, répondre aux questions de parents sur le rapport aux écrans (pour les enfants), sur « Facebook » (pour les adolescents), sur le téléchargement gratuit, légal, illégal… » Vaste panorama, s’il en est! Comment réussir une conférence-débat sur les pratiques numériques des jeunes Présentation délivrée lors de la conférence-débat

Les technologies, outils de socialisation des ados? Facebook, Twitter, smartphones... Les ados sont "hyperconnectés". Omniprésentes dans la vie de ces "digital natives", les techniques de l'information et de la communication (TIC) sont-elles pour autant néfastes? Certes, l'usage des nouvelles technologie est bien plus répandu en 2012 qu'en 2006. Bonne ou mauvaise nouvelle? En effet, les adolescents sondés ont déclaré avoir un plus large réseau d'amis depuis qu'ils utilisent ces outils. Autre bienfait des TIC, souligne une récente étude israélienne: les SMS (ou textos) permettent aux jeunes les plus réservés de s'extérioriser plus facilement que dans la vie de tous les jours.

Les jeunes et internet : Deux enquêtes instructives Viennent de paraître deux enquêtes qui étudient les pratiques des adolescents sur internet : l’une porte sur les usages de Facebook par les collégiens et lycéens ; l’autre analyse le rapport des jeunes à la culture à l’ère du numérique. Les résultats de ces enquêtes s’avèrent particulièrement intéressants et édifiants dans la mesure où ils permettent de confronter le discours dominant et la réalité des pratiques. Ils peuvent ainsi éduquer notre regard sur les élèves en combattant certaines idées reçues. Ils constituent aussi une invitation à faire d’internet à l’école un véritable espace éducatif. Le Dictionnaire des Idées reçues version 2012 Jeune : individu décérébré, c’est-à-dire illettré (il n’aime pas lire, il ne s’intéresse pas à la culture…) et irresponsable (sur internet, il se met en danger et met en danger autrui). Réseaux sociaux : lieu de dérives diverses, de vains échanges et de mauvaises rencontres (à filtrer en priorité dans tous les établissements scolaires).

Related: