background preloader

Internet est-il bon pour l'environnement et la planète?

Internet est-il bon pour l'environnement et la planète?
Faire ses courses assis devant son ordinateur, lire son magazine préféré sur une tablette, son polar sur une liseuse, se mettre à la visioconférence... La cause semble entendue : toutes ces activités seraient bonnes pour l'environnement, permettant d'économiser les transports, donc d'épargner les forêts et de réduire les émissions de CO2. Comme toujours, les choses ne sont pas si simples. On s'en doute un peu : nos joujoux high-tech consomment de l'électricité, les octets transitent par des data centers très énergivores, et les trajets des camionnettes des supermarchés en ligne ne sont pas toujours optimisés. Mais ce n'est pas tout. Dans un ouvrage(1) très détaillé, des chercheurs du CNRS passent en revue l'impact environnemental de nos ordinateurs, iPad, écrans plats et smartphones, mais aussi des réseaux nécessaires pour les faire communiquer. Tout commence avec les puces électroniques. Miniformat mais maxidégâts: l'impact écologique d'une puce électronique

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/internet-est-il-bon-pour-l-environnement-et-la-planete_1439232.html

Related:  pollution data centers, pollution ordinateurE-COMMERCE DANGERSM22 - INTERNETINTERNET

Ecologie : Internet est-il respectueux de l’environnement ? Nombreux sont les internautes à ne pas avoir conscience de l’impact d’internet sur l’environnement, ou plus exactement ceux des serveurs web et de l’infrastructure en place pour faire fonctionner ces derniers. Cet état des choses étant selon toute vraisemblance et de façon compréhensible lié à la méconnaissance du fonctionnement du web. Dans un souhait de sensibiliser les non-professionnels à l’architecture du web et à l’important rejet de CO2 engendré par cette activité, la vidéo How Green Is Your Internet? a été réalisée pour HungryBeast : Comme dévoilé, chaque seconde de vidéo regardée en ligne correspond à l’émission de 0.2 gramme de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre.

Écoblanchiment Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’écoblanchiment, ou verdissage[1], est un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation (entreprise, administration publique, etc.) dans le but de se donner une image écologique responsable. La plupart du temps, l'argent est davantage investi en publicité que pour de réelles actions en faveur de l'environnement. Le terme vient de l'anglais greenwashing. Site Internet - Développement Durable - Green IT Accueil > Cognix Systems > Valeurs > Développement Durable Le saviez vous ? Savez-vous qu'on estime que 2 requêtes sur Google permettraient de chauffer une tasse de thé ! Chaque site pour fonctionner a besoin d'énergie. On estime que la consommation électrique du secteur informatique représente 2% des émissions de gaz à effet de serre, soit autant que le transport aérien (Source Gartner).

Quel est l'impact environnemental d'Internet ? L’utilisation d’Internet est-elle bonne pour l’environnement ? Aujourd’hui, le Web et les nouvelles technologies digitales font partie intégrante de nos sociétés. À tel point qu’il est aujourd’hui difficile de se passer du net, des moteurs de recherche, et de son ordinateur. Mais quel est l’impact de ces nouvelles pratiques (et d’Internet) sur l’environnement ? La réponse dans notre infographie. En 1990, à peine quelques millions d’individus sur la planète avaient un accès à Internet. Mails et recherches Internet ont un impact sur l’environnement Spammer, googler, c’est aussi du CO2 émis et des ressources consommées: l’Ademe publie une étude sur l’impact des TIC, loin d’être anecdotique, et égrène plusieurs recommandations. L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) publie ce jeudi une étude sur l’impact environnemental des TIC, mesuré pour le courrier électronique, les requêtes Web et les clés USB. Elle a été réalisée par Bio Intelligence Service (BIOIS).

Association Communication et Information pour le Développement Durable L’enjeu est moins l’accumulation de connaissances que la capacité à traiter l’information. De nouveaux outils, plus interactifs, apparaissent. Ce constat pose le problème de l’appropriation de ces techniques par les enseignants et de l’éducation critique des enfants et des adolescents à la société de l’information. La nature même de ces enjeux exige d’en accepter la complexité. Ils ne peuvent être étudiés que de manière transversale, par un panel d’experts d’horizons très divers : acteurs économiques, associations environnementales, acteurs sociaux, gouvernements locaux et internationaux, agences nationales et organismes d’Etat, communicants etc. Ces organisations ne partagent souvent ni la même culture, ni les modes d’organisation, ni les mêmes objectifs.

Internet pollue autant que le trafic aérien mondial Selon un rapport publié par la Global e-Sustainability Intitiative (GeSI), la consommation internet pollue autant que le trafic aérien. Selon une étude, les serveurs informatiques utilisés par les géants du web produisent 2 % des émissions de C02 à l’échelle mondiale, ce qui représente à peu près autant que le trafic aérien. Une étude qui risque de faire beaucoup de bruit à deux mois de la COP21. Internet pollue autant que le trafic aérien Selon le GeSI (Global e-sustainability Initiative), Internet générerait 2 % des émissions de CO2 mondiales soit, à peu de chose près, la même quantité que le trafic aérien. Même si regarder des vidéos sur internet, tchater avec ses amis, partager des photos, etc. semble anodin, pour que tout cela fonctionne, les centres de données hébergeant les serveurs doivent utiliser de l’énergie, beaucoup d’énergie… D’autant plus qu’ils doivent veiller à ce que les serveurs, qui ont plutôt tendance à chauffer, gardent une température raisonnable.

Datacenters, les nouveaux pollueurs ? Une centrale électrique au charbon dans l'Utah aux Etats-Unis. Crédit D.R. Selon une étude réalisée par une association américaine de défense de l'environnement, les responsables informatiques ne prennent pas assez d'initiatives pour gérer la dépense énergétique et les entreprises ne sont pas disposées à investir au-delà d'un certain seuil pour améliorer leur consommation électrique. Les datacenters installés sur le sol américain consomment trop d'électricité, et plus qu'ils n'en ont besoin. Aujourd'hui, il faut 34 centrales électriques de 500 mégawatts pour alimenter l'ensemble des datacenters en fonctionnement aux États-Unis. Les 10 plus gros e-commerçants français en volume d'affaires Si les classements d'audience donnent une première idée du paysage concurrentiel du secteur, rien ne vaut la comparaison des ventes en ligne des acteurs. Le JDN s'essaie à l'exercice. L’e-commerce français a ces dernières semaines été le théâtre de deux annonces qui devraient en partie recomposer le paysage concurrentiel : le rachat de Rueducommerce par Carrefour et le rapprochement de la Fnac et de Darty.

Chiffres Internet - 2015 Les chiffres liés à Internet donnent le tournis. Et pourtant, aujourd’hui, seul 42% de la population mondiale est connectée à Internet. La création de données numériques n’a jamais été aussi féconde et l’augmentation est exponentielle. Les mails échangés sont toujours aussi nombreux, même si la plupart d’entre eux sont des spams.

Document sélectionné pour la première partie, car il pose les bases de notre thème et présente la pollution liée à l'utilisation d'internet. L'auteur présente le problème, en s'inspirant d'un ouvrage de chercheurs (CNRS), ce sont donc des recherches fiables. by bascobearnais Mar 17

Document sélectionné pour la première partie, car il nous informe sur les impacts environnementaux causés par internet et toutes ses infrastructures. L'auteur renseigne et informe, en se référant à un ouvrage du CNRS, ce sont donc des valeurs sûres et des recherches poussées. by matmae2 Mar 3

Related: