background preloader

Lector et Lextrix

Lector et Lextrix
Lector et lectrix Apprendre à comprendre des textes narratifs Sylvie CEBE, Roland GOIGOUX Cycle 3 – RETZ Le texte est un tissu d’espaces blancs, d’interstices à remplir, et celui qui l‘a émis prévoyait qu’il serait rempli et les a laissées en blanc pour deux raisons. D’abord parce qu’un texte est un mécanisme paresseux qui vit sur la plus-value de sens qui y est introduite par le destinataire. Un texte veut que quelqu’un l’aide à fonctionner. Umberto Eco, Lector in Fabula, 1979 Principes didactiques Rendre les élèves actifs et capables de réguler leur lecture : la compréhension est un processus actif dans lequel les élèves doivent se sentir engagé et responsable : c’est pourquoi la priorité de Lector et Lectrix est d’apprendre aux élèves à réguler leur activité de lecture, à la contrôler, à l’évaluer. - privilégier les tâches qui incitent les élèves à ce traitement actif - éviter d’avoir recours au questionnaire écrit - s’interroger sur ce qui peut se passer dans la tête des personnages Related:  Ressources pédagogiques et didactiquesméthodogmagalib

Conférence de consensus sur la lecture : Recommandations du jury. Les recommandations du jury de la conférence de consensus sur la lecture qui s’est tenue à Lyon en mars 2016 viennent de paraître. En voici un aperçu. Des modifications en matière d’apprentissage de la lecture s’avèrent nécessaires, lorsque l’on sait qu’entre 2000 et 2012, la part d’élèves en grande difficulté a augmenté de 4 % en France alors qu’elle a diminué, en moyenne, de 2 % dans les pays de l’OCDE. Le côté inégalitaire de l’école française ressort également de différentes études : En 2009, à la fin du collège, 33 % des élèves en éducation prioritaire avaient des difficultés en lecture (DEPP – Cedre 2009). Le jury attire l’attention sur les éléments fondamentaux de l’apprentissage et de l’enseignement de la lecture, tout au long de la scolarité obligatoire : Les recommandations s’articulent ensuite autour de 6 axes : Les liens qui suivent développent les différentes recommandations et expliquent la démarche suivie par le jury. J'aime : J'aime chargement…

Serge Tisseron Cela évoque bien sûr quatre étapes essentielles de la vie des enfants : 3 ans, c’est l’admission en maternelle, 6 ans, l’entrée en CP, 9 ans, l’accès à la maîtrise de la lecture et de l’écriture, et 12 ans l’âge où il trouve ses repères en collège. Mais ce sont aussi d’excellents repères pour savoir à quel âge et comment introduire les différents écrans dans la vie de nos enfants. En effet, de la même façon qu’il existe des règles pour l’introduction des laitages, des légumes et des viandes dans l’alimentation d’un enfant, il est possible de concevoir une diététique des écrans, afin d’apprendre à utiliser correctement les écrans comme on apprend à bien se nourrir. Télécharger les affiches Les affiches de la campagne sont téléchargeables en cliquant ici (ou à défaut, contact : serge.tisseron@gmail.com). Commander les affiches Les affiches peuvent être demandées en version papier aux éditions éres : a.bardou@editions-eres.com, ou bien 05 61 75 40 82. Personnaliser les affiches

Roland Goigoux : quels savoirs utiles aux formateurs Roland Goigoux résume ici en une heure les quatorze heures de cours qu’il assure dans le master de formation de formateurs de Clermont. (ESPE Clermont Auvergne et laboratoire ACTé), conférence faite devant les candidats au CAFIPEMF et CAFFA (diplômes formateurs premier et second degré). Le texte ci-dessous résume son propos, selon le découpage présenté. player1 commande et raisonnement La demande adressée aux enseignants par l’institution s’est progressivement déplacée d’une obligation de moyens à une obligation de résultats. La question du « professionnalisme enseignant » requiert du professeur non seulement de maitriser ce qu’il a à enseigner, mais aussi de devenir un spécialiste des apprentissages. Le rôle des enseignants-formateurs En conséquence, le travail du formateur consiste à apporter des connaissances sur les apprentissages et les conditions qui facilitent ces apprentissages. Un modèle de recherche de plus en plus prégnant : « évidence-based-policy » Selon R. 1. 2. 3. 4. 5.

Lectorino et Lectorinette Apprendre à comprendre des textes narratifs CE1 - CE2 Roland GOIGOUX et Sylvie CEBE Le texte, écrit Eco, est une « machine paresseuse » qui exige que le lecteur réalise « un travail coopératif pour remplir les espaces de non-dit ou de déjà-dit restés en blanc » (Eco, 1985). La compréhension implique que le lecteur supplée aux « blancs du texte » et aille au-delà de ce que celui-ci dit explicitement. Il doit mobiliser toutes ses connaissances et toute son intelligence tout en respectant « les droits du texte ». Par conséquent nous aidons les élèves à comprendre qu’ils doivent collaborer avec le texte pour construire le sens : dans ce but, nous mettons en scène une « lecture entre les lignes » destinée à leur faire prendre conscience des connaissances qu’ils doivent utiliser et des raisonnements qu’ils doivent opérer . La lecture d’un texte suivie de questions ne suffit pas. - l’automatisation du décodage et la fluidité de la lecture à haute voix ; 1- Quatre priorités pour cet outil : 1. 2. 3.

Mémo Lector Lectrix Pour celles et ceux qui travaillent avec Lector Lectrix mais aussi pour les autres, j'ai remis en forme les conclusions des différentes phases nécessaires pour une bonne lecture de textes longs : Travailler la mémoire du film : savoir trouver des réponses relire. Eviter de perdre le fil de la conversation Et si la totalité du doc vous intéresse, c'est par là : lecons_Lector_Lectrix (n'oubliez pas : un p'tit comm' si vous utilisez, un p'tit lien si vous en parlez... Edit du 26/01/14 : Voici l'évaluation proposée par Aude (désolée, un oubli de ma part) : Pdf - Word et si vous suivez le lien suivant, donné par Floriane, vous trouverez d'autres textes exploitant toutes ces démarches, créés par des enseignants d'une circo de l'académie de Lyon : travaux PE - cycle 3 - circonscription de Montbrisson

Rechercher le consensus sur l’apprentissage de la lecture – Gynger Etablir un pont entre la recherche et les pratiques des enseignants pour qu’enfin tous les enfants réussissent : c’est l’objectif de cette conférence de consensus sur la lecture intitulée « Lire, écrire, comprendre » organisée ces 16 et 17 mars 2016 à l’Ecole Nationale Supérieure de Lyon par le CNESCO. Le principe : un jury composé d’acteurs de terrain auditionne des experts puis formule des préconisations. La dernière conférence de consensus consacrée à la lecture avait eu lieu en 2003. La compréhension, parent pauvre de l’apprentissage La compréhension des textes constitue le cœur de la première journée de conférences. Parce qu’il apparaît notamment qu’une bonne compréhension des textes lus par un adulte favorise la bonne compréhension d’un texte lu de façon autonome par un enfant, Roland Goigoux enjoint les enseignants à prendre au sérieux les nouveaux programmes qui viennent d’être publiés. L’accent mis sur la métacognition L’importance de l’enseignement explicite

Efficacité personnelle : toutes les fiches conseils 20 actions simples pour gagner une heure par jour Se défaire de quelques réflexes chronophages peut suffire à rendre sa journée de travail bien plus efficace. La marche à suivre. Susciter la prise d'initiative dans son équipe Des collaborateurs pro-actifs et innovants : un doux rêve pour le manager ? Pas s'il parvient à instaurer un climat de confiance. Poser les bonnes questions... pour obtenir des réponses Pour récolter des informations, il suffit souvent de poser les bonnes questions. Un art qui demande un peu d'exercice et de connaître les techniques qui font mouche. Savoir bien formuler une critique Délais non respectés, erreurs, oublis... 10 erreurs à éviter dans ses Powerpoint Ennuyeuse, brouillonne, illisible, indigeste... Rédiger des synthèses percutantes Pour être réussie, une synthèse doit être claire et concise. Savoir travailler dans l'urgence Une réunion à préparer pour demain, un rapport à rendre pour hier... Savoir expliquer Comment s'adapter à son interlocuteur ?

Fiches pédagogiques Cycle 3 Pour chaque ouvrage, le groupe départemental a conçu une fiche d’utilisation qui comprend cinq grandes parties : - Présentation de l’ouvrage : Présentation physique, note du Ministère pouvant être complétée par une note du groupe de travail - Axes de travail possibles : trois pistes : lecture, écriture, oral. - Dispositifs pédagogiques possibles : Il s’agit de proposer une utilisation possible de l’ouvrage ; en fonction de cette proposition, le nombre d’ouvrages nécessaires pour la classe est indiqué. Parfois, plusieurs propositions sont faites. - Mises en réseaux possibles : En accompagnement du travail sur l’ouvrage, d’autres ouvrages sont proposés en différents réseaux. Vous trouverez les fiches téléchargeables dans les 3 listes ci-dessous :

modules compréhension de lecture cycle 3 Super découverte sur le net ajout d'un lien le 14/01/14 : Ateliers premier degré : maîtrise du langage et de la langue française Voilà un site génial pour ceux qui souhaite faire un enseignement explicite de la compréhension de lecture : le Pôle Académique de Soutien à l'Innovation (PASI) de Nancy-Metz. Des établissements de l'Académie ont élaboré plein d'outils dans tous les domaines, mais c'est leur travail sur la compréhension de lecture qui a surtout attiré mon attention. Pour tous les niveaux du cycle 3 : - un module compréhension de consigne - un module lecture d'énoncé mathématiques - un module compréhension d'inférence - un module cohérence textuelle - un module compréhension littérale autour du conte (le petit chaperon rouge) Télécharger « le petit chaperon rouge cycle 3.pdf » Et certainement beaucoup d'autres petites merveilles à dénicher ...

Enseigner la compréhension de textes narratifs à des élèves scolarisés en ULIS-école : des résultats encourageants par Isabelle Lardon, Michaël Billebault & Sylvie Cèbe Si lire c’est comprendre, apprendre à lire, c’est apprendre à comprendre les textes qu’on nous lit ou qu’on décode seul. Un large consensus scientifique et les prescriptions institutionnelles engagent les enseignants à enseigner la compréhension en lecture, et ce, dès l’école maternelle. Mais comment s’y prendre quand on exerce auprès d’élèves qui présentent des troubles importants des fonctions cognitives ? Avant de présenter nos questions de recherche, la méthode employée pour y répondre et les résultats recueillis, il nous faut faire un détour par la littérature scientifique et les travaux récents qui justifient toute notre entreprise. Compréhension en lecture et déficience intellectuelle La littérature scientifique (Adlof, Perfetti & Catts, 2011 ; Goigoux & Cèbe, 2013 ; Bianco, 2016) permet de dresser la liste des compétences simultanément requises pour comprendre un texte : – des compétences linguistiques (syntaxe et lexique)

7 secrets de pro pour booster vos prises de parole | Gaëlle Copienne Gaëlle Copienne est journaliste et coach en prise de parole. Elle contribue au réseau TEDxVaugirardRoad. TEDxVaugirardRoad est un événement sous licence TED résolument centré sur l'humain. Retrouvez-en l'actualité sur TEDxVaugirardRoad.com Assez de faire tapisserie dans les réunions? C'est décidé! Comment vaincre le stress, réussir votre entrée, captiver votre auditoire? 1) Sobre comme Steve Jobs Lorsque je regarde le 20 heures de Claire Chazal, je suis parfois plus attentive à la couleur de son nouveau petit tailleur qu'aux nouvelles du monde. 2) Puissant comme Amy Cuddy Si vous ne connaissez pas encore Amy Cuddy précipitez-vous sur son TedTalk déjà visionné par plus de 7 millions d'internautes. 3) A l'aise comme Obama C'est bien simple, quand le président américain arrive quelque part, il est chez lui. 4) La bouche pleine comme Démosthène Démosthène, homme d'état athénien (IVème siècle avant JC), avait un sérieux handicap : il était bègue. 5) Surprenant comme Bill Gates

Related: