background preloader

 Internet responsable

 Internet responsable
Page mise à jour le 04 octobre 2016 La publication de l’image d'une personne, que ce soit dans une photo ou dans une vidéo, suppose, en principe, une autorisation préalable de la personne, et si c’est un mineur, de son représentant légal. Présentation Le principe : demande d’autorisation Grâce à internet, la publication, l’échange et le partage de photos et de vidéos sont facilités. À l’école, par exemple, lorsque les élèves font des voyages scolaires, ils mettent en ligne les photographies de ce voyage pour partager leurs souvenirs et aussi les partager avec leurs parents. Or, l’image des personnes est protégée juridiquement. Il faut une autorisation avant de publier une image quand : une personne est identifiable, c’est-à-dire qu’on peut la reconnaitre ;la publication est accessible à « tout le monde » par exemple sur Facebook ou sur d’autres applications ou blogs, aux amis, amis de mes amis, et finalement tous les membres de Facebook ou du réseau si elles sont partagées. Les exceptions

http://eduscol.education.fr/internet-responsable/ressources/legamedia/image-et-video.html

Related:  Aspect légalolfamdroit à l'imageDroits imageInternet responsable

Téléchargement et diffusion en flux d’œuvres en ligne  Page mise à jour le 17 octobre 2016 Quelle que soit la méthode utilisée pour accéder à des contenus sur internet, les droits des auteurs doivent être respectés. Aussi, toute personne qui, de bonne ou de mauvaise foi, ne respecte pas la protection des œuvres, prévue par la loi, s’expose à des sanctions. Présentation Le web regorge de ressources pouvant être utilisées à des fins pédagogiques.

Publier les écrits, les travaux, la photo ou la voix d'un élève  Page mise à jour le 01 septembre 2011 Apprendre à préserver les données personnelles des élèves qui permettent de les identifier directement lors de la publication de leurs travaux pédagogiques via des sites internet, le réseau intranet et/ou l’ENTENTEspace numérique de travail.Un espace numérique de travail est un ensemble intégré de services numériques, choisis, organisés et mis à disposition de la communauté éducative constituée autour de l'établissement scolaire.Il fournit à chaque utilisateur un point d’accès à travers les réseaux à l’ensemble des ressources et des services numériques en rapport avec son profil. de l’établissement. Cas concrets Lors d’une sortie scolaire, un enseignant a filmé ses élèves participant à différentes activités pédagogiques.

Droit à l'image et droit de l'image L’utilisation croissante de l’informatique et de l’internet implique une utilisation croissante d'images confectionnées par les établissements ou captées par scanner ou réseau. Introduction Le cadre juridique touchant l’image est complexe, car il fait intervenir plusieurs corpus juridiques : droit pénal, droit civil, droit de la propriété intellectuelle, droit administratif. Les responsables pédagogiques et juridiques des établissements doivent tenir compte de l’ensemble des interactions entre les acteurs du système pour garantir l’institution et ses responsables, ainsi que les usagers du service, dans leurs droits. Il s’agit donc de définir les connaissances à avoir pour développer une culture professionnelle par rapport à l’utilisation d’images, celle-ci ne se faisant pas uniquement dans le cadre des technologies de l’information. Les technologies de l’information n’ont dans les faits rien et tout modifié.

Inspection de l'Education Nationale de Cluses - Le projet "S'informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux" S’informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux Découverte de la presse écrite papier et en ligne Info ou intox sur le web, comment faire la différence dès le primaire ? Donner des clés aux élèves pour faire la différence entre info et intox sur le web, c’est l’enjeu d’une séquence d’éducation aux médias, que Rose-Marie Farinella a conçu et expérimenté dans une classe de CM2 l’an dernier et qu’elle met à nouveau en pratique depuis le mois de novembre. Avec ces cours d’esprit critique, son objectif est d’aider les élèves à devenir des cyber-citoyens avertis qui ne se fassent pas manipuler.

Le codage informatique dans les nouveaux programmes » Délégation Académique pour le Numérique Éducatif « Coder » est le fait d’écrire une suite d’instructions dont l’ensemble constitue un programme. C’est un professeur des écoles, Cyril Largillier, qui l’écrit sur le Framablog : « L’initiation à l’informatique doit aussi passer par la découverte des concepts fondamentaux de langage, d’information, d’algorithme et de machine, sans toujours utiliser un ordinateur pour cela. » (…) « Comme les notions de langage et d’information, la notion d’algorithme peut s’aborder par des activités « débranchées ». Un algorithme est donc un ensemble d’instructions qui permettent d’obtenir un résultat donné (c’est la description précise de la manière dont on peut arriver à un objectif fixé au préalable). Cet apprentissage peut se faire en classe comme le montre cet exemple avec les élèves de CE2 de l’école de Villers le Sec :

Contenus ouverts ou libres  Page mise à jour le 14 octobre 2016 Sur internet, de nombreux contenus (photos, vidéos, textes, logiciels) sont diffusés de façon dite « ouverte » voire « libre ». Ces conditions de mise à disposition manifestent la volonté de leur auteur d’accorder une autorisation sur leur utilisation. Cette autorisation est une « licence ». Elle précise les droits accordés par l’auteur. Modèle d'autorisation parentale Des écoles ou des enseignants se lancent de plus en plus souvent dans l'aventure de la création d'un site internet. Ce thème a déjà été largement développé sur ce site et nous voulons aujourd'hui insister sur un point bien particulier : la mise en ligne de d'images ou de vidéos sur lesquelles figurent des élèves. C'est un point plutôt sensible et il faut absolument que chaque enseignant qui désire publier de tels contenus s'assure d'avoir toutes les autorisations parentales nécessaires. Dans ce cas précis, il s'agit d'une autorisation bien spécifique, qui n'a rien à voir avec la classique autorisation que chaque école peut distribuer en début d'année en rapport avec les photos de classe. Une certaine vigilance s'impose à ce sujet. Nous avons préparé et fait valider par la hiérarchie un modèle d'autorisation parentale que nous mettons ici à votre disposition.

L'utilisation de l'image des personnes D'une manière générale, la reproduction et la diffusion de l'image ou la vidéo d'une personne doivent respecter les principes issus du droit à l'image et du droit à la vie privée. Les principes issus du droit à l'image Le droit à l'image permet à toute personne de s'opposer - quelle que soit la nature du support utilisé - à la reproduction et à la diffusion, sans son autorisation expresse, de son image. L'autorisation de la captation ou de la diffusion de l'image d'une personne doit être expresse et suffisamment précise quant aux modalités de l'utilisation de l'image (pour quelle finalité l'autorisation a-t-elle été donnée, quelles sera la durée de l'utilisation de cette image ?). Dans le cas d'images prises dans les lieux publics, seule l'autorisation des personnes qui sont isolées et reconnaissables est nécessaire. La diffusion, à partir d'un site web, de l'image ou de la vidéo d'une personne doit respecter ces principes.

S’informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux Rose-Marie Farinella, enseignante à l’école primaire de Taninges et ex-journaliste propose une séquence “s’informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux” pour l'école primaire qui est en cours d'expérimentation dans une classe de CM2. Un projet qui a pour objectif de donner des clés aux élèves pour faire la différence entre infos ou intox sur internet. La séquence pédagogique est à la disposition de la communauté éducative. Internet est un outil de communication et d'information fantastique, mais il me semble très important d'aiguiser l'esprit critique des utilisateurs, et à fortiori des enfants pour qu'ils deviennent des e-citoyens responsables et avertis. S’informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux

Qui est le premier employeur et recruteur du numérique en France? Un indice : il aime la couleur d'un fruit Orange est engagé de longue date dans la formation initiale et dans une démarche d'accueil des apprentis et stagiaires. Avec 5 000 jeunes en alternance dans l'entreprise, le Groupe contribue à l'enjeu national de la formation des jeunes. En 2014, Orange a également renforcé ses recrutements avec un plan spécifique de 1 000 alternants supplémentaires dédiés aux métiers du très haut débit. Chaque alternant bénéficie d'une aide personnalisée pour la construction de son projet professionnel et pour la recherche d'emploi via un parcours proposé par l'entreprise.

 Internet responsable Page mise à jour le 17 octobre 2016 Lorsque des personnes ou des médias publient des textes, des propos ou des images sur internet, il est possible, après un certain temps, d’obtenir leur effacement du web : c’est le droit à l’oubli. Le droit à l’oubli des données à caractère personnel est consacré par la loi « Informatique et libertés », le règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, qui n’entrera en vigueur qu’en 2018, ainsi que par la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Ce droit s’impose à tous : aux acteurs du web mais également à l’Éducation nationale et aux établissements scolaires. Le monde éducatif n’échappe donc pas à cette obligation.

Droit à l'image des personnes en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le droit à l'image des personnes en France repose sur plusieurs textes législatifs ; la jurisprudence y tient une place importante. Le principe de droit général est qu'il n'est possible de diffuser une photographie représentant une personne reconnaissable qu'avec son autorisation.[réf. nécessaire] Il existe toutefois plusieurs exceptions notables.

Usages responsables des TICE Dominique Lachiver, formateur TICE et chargé de mission C2I niveau 2 enseignant (C2I2e), à l’ÉSPÉ de l’Université de Caen Basse-Normandie, publie en ligne en février 2015 une mise à jour de son support de cours consacré aux responsabilités professionnelles de l’enseignant en matière d'usages des TIC. Cette mise à jour tient notamment compte du Protocole d'accord du 6 novembre 2014 sur l'utilisation des livres, des œuvres musicales éditées, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche. Le contenu du cours est diffusé sous différents formats (web, tablette, PDF, diaporama). Il s'appuie sur la nouvelle version de ScenariChain - Opale qui intègre nativement un moteur de recherche. Un module spécifique (sous-partie du cours complet) consacré au droit d'auteur en particulier est également proposé par Dominique Lachiver. L'ensemble des ressources est placé sous licence Creative Commons BY-NC-SA 4.0.

Related: