background preloader

Rabhi : "C'est la civilisation la plus fragile de l'Histoire"

Rabhi : "C'est la civilisation la plus fragile de l'Histoire"
Pierre Rabhi chez lui (Audrey Cerdan/Rue89). Le grand public a un peu entendu parler de lui lors de sa pré-campagne présidentielle de 2002, ou dans le dernier film de Coline Serreau. Chez les écolos convaincus, il est un des penseurs qui comptent le plus. Lui n’a pas « fait le Larzac », car la communauté ce n’est pas son truc. Son « mouvement des oasis en tous lieux » a donné naissance à des oasis réelles, dont l’association Terre et humanisme est le principal fer de lance. Rue89 : Jamais la consommation bio, le développement durable ou le vote vert ne se sont aussi bien portés. Pierre Rabhi : Tant que l’écologie restera une question subsidiaire qu’on traite par des « Grenelle », tout cela ne sera que diversion et amusement. Les Etats ne sont pas assez honnêtes pour considérer cette question comme absolument essentielle, ils préfèrent perfectionner ce qui sert la mort (comme les armes) que ce qui sert la vie. Qu’appelez-vous la « toute puissance du lucre » exactement ? Related:  ghislaine61Décroissance forcée / voie non durable

Pierre Rabhi : « La COP21 ne s’attaque pas aux sources des déséquilibres » Entre deux conférences, la promotion de ses derniers livres et la rédaction d’un manifeste, prélude au lancement d’un forum citoyen, Pierre Rabhi nous a reçus chez lui, à Montchamp, hameau paisible d’Ardèche. Le paysan-philosophe de 77 ans, chantre de l’agroécologie, ne se fait guère d’illusion sur l’issue de la COP21 et appelle à quitter le culte de la croissance indéfinie. L’agroécologie qu’il défend promeut, entre autres pratiques agricoles, la pluriculture, le compostage ainsi que la recherche de complémentarité entre espèces, et cherche à intégrer l’ensemble des paramètres de gestion écologique de l’espace cultivé tels qu’une meilleure utilisation de l’eau, la lutte contre l’érosion, la réintroduction des haies, le reboisement et la biodiversité. Dans un mois, les dirigeants de 195 pays se penchent sur le futur de la planète. Qu’attendez-vous de la Conférence de Paris sur le climat ? Pierre Rabhi Il ne sortira rien de cette énième grand-messe. C’est-à-dire ?

Effondrement La première prise de conscience qu’un effondrement de notre civilisation pourrait avoir lieu, de mon vivant ou du vivant de mes enfants, m’est venue en 2008 à la suite d’une conférence d’Yves Cochet à Sciences Po Paris. Il y montrait la courbe ci-dessous, tirée du site de Paul Chefurka (1), dont j’ai découvert l’existence à cette occasion. Chefurka, un écologiste canadien anglophone, explique que la population dépend étroitement de l’énergie consommée, l’essentiel de cette énergie vient de sources fossiles, le pic de ces énergies non renouvelables est au plus tard en 2020, donc le déclin des ressources énergétiques va entrainer l’effondrement de la population. Alors que l’Organisation des Nations Unies prévoit une stabilisation de la population mondiale autour de 9 milliards vers 2050, Chefurka pense que nous ne dépasserons pas 7,5 milliards et qu’ensuite il n’y aura pas stabilisation mais déclin rapide. Ghislain Nicaise (1) (2) Collapse.

Permaculture, l'autre vision du jardin bio Si l'agriculture biologique s'inquiète entre autres, du respect de l'écosystème, la permaculture va beaucoup plus loin. Ici, chaque plante est à la place la plus optimale, chaque élément remplit plusieurs fonctions, toutes les énergies naturelles sont utilisées au mieux et la biodiversité est bien entendu respectée. Une véritable leçon d'écologie pratique pour vivre son jardin (voire plus) autrement... Historique Potager en permaculture Le terme de permaculture est un terme valise, provenant de la contraction « d'agriculture permanente » apparu dans les années 70 grâce au travail de deux passionnés australiens. Depuis, le modèle de permaculture, bien connu des Anglo-saxons, ne s'associe plus seulement à la seule pratique agricole, mais s'applique également au mode de vie dans son ensemble. Les principes Appliqués à un jardin, les principes tirés de l'observation d'écosystèmes favorisent sa productivité et le dotent d'une certaine autonomie énergétique. Conception d'un massif en permaculture

Scénario catastrophe - Le blog de Michel Lerond Lundi 7 janvier 2013 1 07 / 01 / Jan / 2013 17:15 Juste pour se faire peur, imaginons une grande ville traversée par un fleuve. Sur le fleuve un pont, avec de part et d’autre de grandes artères permettant le transit de 80 000 véhicules par jour. Sur le pont, un camion citerne chargé de 31 000 litres d’hydrocarbures, du fait d’une fausse manœuvre, se renverse. Au passage il accroche un camion frigorifique. Les autorités réagissent très vite et mettent en place des déviations éloignées de la ville pour les camions, augmentent la cadence des transports publics avec mise en place de parkings relais en périphérie, facilitent le co-voiturage et régulent la circulation aux feux et carrefours. Attention, ceci n’est pas une fiction et toute ressemblance avec des faits réels ne serait pas fortuite : c’est ce qui s’est produit réellement à Rouen sur le pont Mathilde, enjambant la Seine, le 29 octobre 2012. Après « Qu’est-ce qu’on attend ?

Permaculture Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La permaculture est une approche pour concevoir des habitats humains et des systèmes agricoles qui imitent les relations présentes dans l'écologie naturelle. Comme méthode systémique, la permaculture a été créée dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren. Le terme Permaculture signifiait initialement "agriculture permanente" (Permanent Agriculture), mais il a été rapidement étendu pour signifier "culture de la permanence" car il était réalisé que les aspects sociaux font partie intégrante d'un système véritablement durable. En formant rapidement des individus à un ensemble de principes de conception, l'objectif est de permettre à ces individus de concevoir leur propre environnement, et ainsi de créer des habitats humains plus autonomes (on parle parfois à tort d'autosuffisance. Un exemple de permaculture utilisant les animaux et le jardin Historique Valeurs fondamentales Ces valeurs sont souvent résumées ainsi:

Growth Is Not Just One Thing How do we resolve this dilemma: the human spirit is tremendously expansive, potentially vast, greatly powerful–and yet the chorus of environmental consciousness these days is that growth is not good. That the concern with prosperity is flawed. That riches are bad. Well, then, what must we do with this immense power and capacity and the imagination to dream that is a part of being human? What is the evolutionary purpose of our capacity? Certainly, it’s not laying waste, being idle, and singing songs of good times. So what is the matter? These may be simple questions, but these are not reductionist questions. It occurred to me one day that growth, which is held as such a concern and metric of well-being that we cannot even imagine considering an alternative, may be redefined. Why, in short, are we holding on to one construct, a single construct, that happens to have only one dimension, too? There is a deeper thing to be concerned with than just Growth. I think we can. ~ramla akhtar Peace!

Petite histoire de la Palestine pour les nuls Non, le conflit israélo-palestinien n’est pas une guerre de religion à proprement parler, même si sa dimension religieuse est fondamentale. Non, le sionisme ne relevait pas du complot. Non, les Etats-Unis n’ont pas été systématiquement favorables aux initiatives d’Israël. Non, aujourd’hui comme hier, les Palestiniens et les Israéliens n’approuvent pas tous les actions de leurs dirigeants. Non, l’évacuation de la bande de Gaza par les Israéliens en 2005 ne reflétait pas une volonté de dialogue avec les Palestiniens. Malgré l’importance du traitement médiatique de ce conflit, j’entends très fréquemment des inexactitudes sur le sujet. 1Jérusalem, la ville trois fois sainte Détail de l’arc de Titus, à Rome : la ménorah symbolise le sac de Jérusalem par les Romains. Dans la tradition chrétienne, c’est aussi à Jérusalem que se trouve le Saint-Sépulcre, le tombeau du Christ. 2VIIe-XIXe siècle : domination musulmane et croisades 3XIXe siècle : l’essor du mouvement sioniste

Le mot « décroissance », un « suicide politique » pour Dennis Meadows | Rue89 Planète A l’heure où la planète a rendez-vous à Rio pour parler d’« économie verte », la voix de Dennis Meadows mérite d’être écoutée. Environnementaliste américain, il était chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) et âgé de seulement 30 ans lorsqu’il a publié, avec ses collègues, en 1972, le rapport sur « Les Limites de la croissance », à la demande du Club de Rome. Modèle complexe L’équipe du MIT a modélisé un système très complexe, à savoir l’humanité. Parmi les dizaines de variables : la population globale, la superficie cultivable par individu, les ressources naturelles restantes, le quota alimentaire par personne, la production industrielle par tête, le capital industriel global, le niveau de pollution. Ils définissent ainsi l’empreinte écologique de l’humanité par rapport à la capacité de charge de la Terre. Au beau milieu des Trente Glorieuses, ce texte devenu un best-seller créa un choc dans le monde développé. Vous conseillez aux gens de ne pas aller à Rio ?

Récapitulatif des huiles essentielles par maux Pas facile de s’y retrouver dans toutes ces huiles essentielles, certaines ont des vertus multiples, voici un petit récapitulatif de leur utilisation, classé par maux : Huile essentielle d’anethHuile essentielle de basilicHuile essentielle de cardamoneHuile essentielle de carviHuile essentielle de citronHuile essentielle de curcumaHuile essentielle de combavaHuile essentielle de coriandreHuile essentielle d’estragonHuile essentielle de fenouilHuile essentielle de genièvreHuile essentielle de girofleHuile essentielle de laurier nobleHuile essentielle de menthe poivréeHuile essentielle de romarinHuile essentielle de sarietteHuile essentielle de thym Huile essentielle de ciste (saignements de nez)Huile essentielle de cyprèsHuile essentielle de cédrat zesteHuile essentielle d’helichryseHuile essentielle de nard de l’himalayaHuile essentielle de romarinHuile essentielle de saugeHuile essentielle d’ailHuile essentielle d’amyris Tendinite : Huile essentielle de Marjolaine

Getting to One-Planet Living Worldwatch Institute’s State of the World 2013 explores new ways to measure sustainability and live within our planet’s boundaries Washington, D.C. —As the world continues down the path of unmitigated and unsustainable development, it is becoming increasingly clear that we have successfully pushed ourselves out of the stable geological era of the Holocene and into the more volatile and unpredictable Anthropocene. Nevertheless, many remain blissfully unaware of this truth due to the fact that ecosystem thresholds are not always marked with warning signs of impending danger. Unfortunately, this means that we may actually pass through a tipping point unaware because it is quite possible that nothing significant will happen at first. In State of the World 2013: Is Sustainability Still Possible? According to Ecological Footprint studies, humans have already overshot the planet’s ecological capability by about 50 percent. Examining Planetary Boundaries. Incorporating Social Boundaries.

Liste Des Huiles Essentielles | Aromalin - Apprenez à utiliser les huiles essentielles et à fabriquer vos cosmétiques naturels pour prendre soin de vous L’huile essentielle de myrte : l’allié contre la bronchite Depuis que j’ai commencé mon blog, j’ai fait la connaissance de Nathalie, passionnée des huiles essentielles. Elle a aussi créé un joli blog où vous trouverez des astuces pour utiliser les huiles essentielles. L’huile essentielle d’eucalyptus radié : une huile indispensable en hiver L’huile essentielle d’eucalyptus radié est très utile en hiver. L’huile essentielle de niaouli : super efficace contre l’angine L’huile essentielle de niaouli est très utile en hiver. L’huile essentielle d’orange : un régal olfactif en diffusion J’ai récemment acheté l’huile essentielle d’orange sanguine. Huile essentielle ylang-ylang : la préférée des cheveux et arphodisiaque L’huile essentielle ylang-ylang prend soin de vos cheveux. L’huile essentielle de mandravasarotra ou saro Découvrez les propriétés de l’huile essentielle de saro. L’huile essentielle de laurier noble (ou laurier sauce) Huile essentielle de Geranium rosat : l’anti-rides par excellence

Nous y sommes ! Nous y voilà, nous y sommes. Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l’incurie de l’humanité, nous y sommes. Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l’homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu’elle lui fait mal. Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d’insouciance. Nous avons chanté, dansé. Quand je dis « nous », entendons un quart de l’humanité tandis que le reste était à la peine. Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos pesticides à l’eau, nos fumées dans l’air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout du monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu’on s’est bien amusé. Franchement on s’est marré. Oui. S’efforcer.

Related: