background preloader

Petit, je voulais être boulanger, mais j'étais bon en maths

Petit, je voulais être boulanger, mais j'étais bon en maths
Petit, je voulais être boulanger, puis facteur, puis berger. On m’a poussé à faire des études. On m’a expliqué que c’était le seul moyen de réussir ma vie, de gagner de l’argent, de m’épanouir dans un métier. J’ai enduré de longues heures, de longues années de cours. Je me suis ennuyé, ennuyé et encore ennuyé sur des dizaines, des centaines, de milliers de chaises. Et maintenant que j’ai cinq années d’étude en poche, que je travaille - je suis ingénieur, je passe mes journées à concevoir des cuillères en plastique à moindre coût, pour environ 1700 euros par mois- je continue à m’ennuyer, et regrette profondément de n’avoir pas écouté le petit enfant qui voulait élever ses moutons en Ardèche. Et autour de moi, lorsque je tends l’oreille, voici ce qui tombe dedans : « J’ai fait cinq ans d’étude, je passe mes journées à faire des additions. Des agents économiquement productifs ou des ratés On ne cherchera pas à savoir ce que l’élève veut faire de sa vie. Pour maintenir l’ordre : l’angoisse

http://rue89.nouvelobs.com/2011/10/15/petit-je-voulais-etre-boulanger-mais-jetais-bon-en-maths-225582

Related:  Web / Generation YAlternativestitulariat et pédagogie 2reflexionlecritoire

Ces trentenaires qui n'ont plus envie de se lever pour bosser Ils ont des diplômes, un job, un bon salaire... mais s’ennuient à mourir, découvrant sur le tard les affres de la quête de soi. Alexandre a un parcours plutôt classe : il est diplômé d’une grande école de commerce parisienne, après avoir effectué un parcours universitaire et scolaire à l’étranger. Son CV a de la gueule et c’est une mince consolation. Sa vie professionnelle l’ennuie terriblement (il n’en voit pas le bout). 10 trucs simples pour améliorer la capacité d’attention et l’autocontrôle chez l’enfant  - par Nancy Doyon pour La solution est en vous! Votre coco a du mal à maintenir son attention, est agité et impulsif? Ce n’est pas forcément un TDA/H. Avant de foncer chez le neuropsychologue pour une évaluation ou à la pharmacie pour de la médication, tentez d’abord de mettre en place ces quelques conseils. L’attention, la concentration et l’autocontrôle varient d’une personne à l’autre.

Tout peut être compris ou « Passer outre la frontière de l’intelligence » Le monde est fondamentalement simple mais nous sommes souvent trop pressés pour prendre le temps de le comprendre. Depuis tout petit, j’ai horreur de ne pas comprendre quelque chose, de ne pas trouver la logique. Pourquoi ne voit-on pas les anges et le paradis lorsqu’on vole en avion ? De l’inconvénient d’être féministe en librairie jeunesse Article original sur Cultures G par Mariotte Pullman, libraire jeunesse. Libraire jeunesse depuis maintenant quelques années, je me permets de vous soumettre ma maigre expérience quant à une pratique courante et un poil agaçante : celle de l’édition genrée. Commençons si vous le voulez bien par une petite anecdote. Je plante le décor : Petite librairie jeunesse de centre ville bien propret, la libraire étouffe un bâillement post-digestion difficile en ce début d’après-midi de semaine, c’est calme, les écoliers sont en train d’étudier l’importance de se faire suer en classe, les parents travaillent, les papis et mamies sont de sortie.

Petite Poucette, la génération mutante Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants. Historien des sciences et agrégé de philosophie, ancien compagnon de Michel Foucault, avec qui il a créé le Centre universitaire expérimental de Vincennes en 1968, il a suivi René Girard aux Etats-Unis, où il enseigne toujours, à plus de 80 ans. Ce prof baroudeur, académicien pas tout à fait comme les autres, scrute les transformations du monde et des hommes de son œil bleu et bienveillant. Son sujet de prédilection : la jeune génération, qui grandit dans un monde bouleversé, en proie à des changements comparables à ceux de la fin de l’Antiquité. La planète change, ils changent aussi, ont tout à réinventer. «Soyons indulgents avec eux, ce sont des mutants», implore Michel Serres, par ailleurs sévère sur sa génération et la suivante, qui laisseront les sociétés occidentales en friche.

Publicité et éducation aux médias : pourquoi ? comment Les contextes d’étude possibles de la publicité sont nombreux dans les programmes, en collège, lycée général et technologique et en lycée professionnel. Mais ce thème peut également être abordé dans le cadre de dispositifs transversaux tels que l’histoire des arts, l’éducation à l’orientation ... Une multitude de supports d’analyse et d’observation... Quels que soit le type de média (presse, télévision, radio, internet), les supports d’analyse, d’observation ou d’apprentissage (pour les langues vivantes par exemple) ne manquent pas. Les élèves peuvent même devenir créateurs de messages publicitaires (arts plastiques, arts appliqués...). On peut pleinement saisir ces opportunités pour aborder les notions « phares » en info-doc, notamment celle de document (support d’information + type d’information) et d’information, mais aussi éthique de l’information etc...

3 SEMAINES DANS UN CAMP DE ROM. LA COURNEUVE Juillet 2013 Dans le cadre d’un reportage pour Métronews, j’ai rencontré Saimir de l’association La Voix des RRoms. C’est lui qui avait alerté la rédaction qu’une expulsion s’effectuait à Montreuil. Après l’expulsion, Yacha, un Rom de l’ex-Yougoslavie, jouait de la guitare pour amuser les familles qui venaient de perdre leur habitat de fortune. Les enfants se mirent à danser et à rire. Ils avaient oublié leur présent, le temps d’une chanson, et étaient ailleurs, transportés par la musique et les paroles de Yacha. J’ai pris une photo et c’est cet instant que j’avais saisi qui m’a donné l’envie de m’immerger auprès de cette population si chaleureuse.

Génération Y, génération casse-tête ! La bonne entente est essentielle au fonctionnement d’une entreprise et la gestion des relations intergénérationnelles en est l’un des piliers. Comprendre ce qui caractérise chaque génération permet d’apprendre à travailler ensemble… et de sortir du casse-tête du management de la génération Y. Afin d’optimiser les relations intergénérationnelles dans le milieu professionnel, il faut commencer par connaître l’autre. Pour cela, comprendre ce qui fonde ses valeurs et savoir quels sont les leviers qui activent chaque être sont des bases incontournables d’une bonne gestion intergénérationnelle. Actuellement, trois générations sont dans la population active. Ce qui accentue la difficulté pour travailler ensemble est que chacune d’entre elles vit selon des valeurs directement basées sur des contextes d’enfance très différents.

La Suède est-elle en train de créer une génération de petits cons? S'il existait un Eurovision de l’éducation, la Suède figurerait à chaque fois sur le podium. Il faut dire que le royaume a mis toutes les chances de son côté en plaçant l’enfant au cœur de la société, si ce n’est à sa tête. Et que malgré l’absence d’un tel concours, le pays remporte néanmoins la timbale dans divers classements bien réels. Le classement de l’Unicef sur le bien-être des enfants dans les pays riches, portant sur 29 pays, place chaque année les petits Suédois parmi les mieux lotis. Les cinq plus grands regrets des gens avant de mourir Bronnie Ware en a vu des gens mourir. Infirmière en soins palliatifs en Australie, elle accompagne les malades en fin de vie. Elle a remarqué que les regrets qu’on lui confiait sur son lit de mort étaient souvent les mêmes.

à quand une éducation libre ou l'élève est a la fois le maitre puisque juste un cerveau qui veut comprendre ;) by sandraoccitane Mar 12

Tôt dans le cursus, les « matheux » sont assimilés à des génies, les économistes à des prophètes, les poètes à des cancres et les philosophes à des choses inutiles. Il serait vraiment triste qu'au lieu d'aider les élèves à donner du sens à leur vie, l'école se contente de les transformer en machines à calculer. by mixo Feb 14

Related: