background preloader

50 objets connectés français - dossier

50 objets connectés français - dossier
Related:  masse 64D-(04)benattisRéalité augmentée

L’Internet des objets - Définir l’internet des objets 1L’internet des objets est une notion complexe. Entre les puces RFID, les solutions de nommage ou middlewares, l’internet des objets est composé de nombreux éléments complémentaires ayant chacun leurs propres spécificités. Pour mieux appréhender la notion, nous proposons de définir les grands principes de l’IdO tels qu’ils apparaissent aujourd’hui à la lecture des recherches et des rapports réalisés sur la question. 2Si tout le monde ou presque est d’accord pour dire que l’IdO est, sinon l’internet du futur, du moins une dimension fondamentale de l’internet de demain, il n’existe pas de définition standard, unifiée et partagée de l’internet des objets. Certaines définitions insistent sur les aspects techniques de l’IdO, tandis que d’autres se concentrent plutôt sur les usages et les fonctionnalités. Il faut réussir à exprimer ce que représente l’internet des objets tout en restant accessible aux non-experts, et suffisamment concret pour représenter son impact dans la vie quotidienne.

L’Internet des objets est-il compatible avec la vie privée? Visualizing the invisible - volume opérationnel d'un lecteur RFID Philippe Teuwen © via Flickr CC Cette année, le nombre d’internautes sur la planète devrait atteindre les 3 milliards, soit plus de 40% des 7,2 milliards d’habitants prévus pour 2014. Ils forment un réseau mondial dans la mesure où ils sont tous interconnectés. N’importe quel internaute peut communiquer avec n’importe quel internaute. Une telle mise en réseau des objets quotidiens ne relève pas du phantasme de quelques techno-évangélistes en mal de science-fiction. - Que raconteront les objets communicants sur... leur propriétaire, c’est à dire chacun de nous ? - Les internautes humains risquent-ils de devenir les otages des objets qui les entourent et qui deviendront, en quelque sorte, autant de micro caméras de surveillance ? - Le téléphone mobile ne créée-t-il pas, déjà, un Internet des objets embryonnaire mais puissant ? Pierre-Jean Benghozi, Pierre Métivier, Michel Alberganti, Marie-Charlotte Roques-Bonnet © DR

Fantastic Society : vivez la réalité augmentée ! A l’occasion de l’événement Fantastic par lille3000, Pierre Giner (directeur artistique de l’Imaginarium) et l’entreprise Idées-3com (implantée sur la Plaine Images) poursuivent leurs expérimentations communes et imaginent une application de réalité augmentée originale : Fantastic Society. Gratuite, disponible sur les smart phones et les tablettes (AppStore et Android Market), cette application Fantastic Society permet à l’utilisateur de créer sa propre réalité augmentée ! Au moyen d’une interface simple, il crée son propre avatar 3D et peut le «jouer» (le faire apparaître et danser) sur tous les signes de communication de l’événement Fantastic : affiches, flyers, programmes… L’ensemble de ces créations forment une communauté d’avatars : la Fantastic Society. Une communauté invitée à se rencontrer lors d’événements festifs (dates à suivre sur www.imaginarium-society.org) à l’Imaginarium.

Objets connectés : le casse-tête du made in France A lire aussi "Je relocaliserai quand il y aura le même écosystème qu’en Chine" Fred Potter, PDG de Netatmo "Relocaliser la production, pourquoi pas ? Mais où vais-je trouver les chargeurs, batteries et autres pièces détachées ? Je serais obligé d’en importer la moitié de Chine. "On reste en Chine pour la réactivité" Rafi Haladjian, PDG de Sen.se "Le gouvernement se trompe d’objectif. "Nos produits sont conçus pour être fabriqués en France" Jean-Christophe Coevoet, directeur général de Texio "Beaucoup fabriquent en Chine pour gommer les défauts de conception de leurs produits. "Produire en France, c’est innover plus et plus vite" Eric Carreel, PDG de Withings "Je suis convaincu que nous reviendrons produire près de chez nous pour innover plus et plus vite. Créer une filière de production des objets connectés en France. Pas assez d’investissements Pour répondre à la demande émergente de cette nouvelle filière, les grands sous-traitants électroniques s’organisent. Un écosystème à construire

finsecur-champion-cache-des-objets-connectes-made-in-france L’américain Nest (rachété par Google pour 3. 2 milliards de dollars) a encore bousculé un marché. Après avoir révolutionné le monde de la domotique avec son thermostat intelligent, il récidive avec un détecteur de fumée connecté. Et encore une fois, en y ajoutant beaucoup d’intelligence et de design : indicateur lumineux, parole de prévention avant d’activer les alarmes, détection de gaz toxique… Autant d’innovations qui obligent un des champions français de la sécurité incendie, Finsecur (250 personnes, 31 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013), à sortir de ses cartons ses technologies numériques pour éviter fausses alarmes, batteries en panne et maintenance intrusive. Croissance externe et services Des acquisitions de technologies et des partenariats avec des homologues européens, sont également en cours pour développer son marché pour les professionnels à l’export. Maitenance à distance L’atout made in France Aurélie Barbaux

L'internet des objets Dans la vision globale de l'Internet des objets, les objets qui nous entourent sont dotés d'une capacité à communiquer, traiter des informations, prendre des décisions, envoyer des informations et des commandes. Ces fonctionnalités rendent ces objets « intelligents » dans le sens où ils sont capables d'opérer de manière autonome. L'Internet des objets repose donc sur des communications entre machines (M2M), sans intervention humaine dans ces échanges. En effet, ces objets ne seront pas installés, et utilisés, par des ingénieurs télécoms, et cette nouvelle frange de l'Internet ne sera pas administrée par un ingénieur réseau. L'idée est donc que ces objets soient simplement installés et mis en fonctionnement. Pour ce faire, nombre de ces objets utiliseront des communications sans fil et fonctionneront sur pile, voire sur un système de récupération d'énergie. Ces objets peuvent être...

Test de l'Eco-Devices : Suivez vos consommations Après vous avoir présenté il y a trois semaines l’Eco-Devices, le premier module IP dédié au suivi de vos consommations, voici le test complet… Vous avez d’ailleurs été très nombreux à profiter de la pré-commande avec pratiquement 200 Eco-Devices de réservé sur notre boutique My Domotique et celle de GCE Electronics son fabricant. Présentation L’Eco-Devices est le premier module IP communiquant capable de suivre vos consommations électriques (TéléInfo EDF), votre production Photovoltaïque et vos consommations en Eau, Gaz et ou Fioul*. Pas besoin de serveur distant, de PC, NAS, …, l’Eco-Devices est un module IP 100% autonome, simple d’utilisation et qui ne consomme que 0.6 Watt. De plus ce produit est fabriqué en France dans l’unité de production de Gce Electronics à Nantes (44). Caractéristiques Le module Eco-Devices est au format Rail Din et ne prendra la place que de 3 modules dans votre tableau électrique. Votre compteur Electronique devra ressembler à celui ci-dessous. Paramétrage

20 Ways to Use Augmented Reality in Education Second Life proved an incredibly valuable tool for educators hoping to reach a broad audience — or offering even more ways to learn for their own bands of students. Augmented Reality Development Lab: Affiliated with Google, Microsoft, and Logitech, the Augmented Reality Development Lab run by Digital Tech Frontier seeks to draw up projects that entertain as well as educate. The very core goal of the ARDL involves creating interactive, three-dimensional objects for studying purposes. Reliving the Revolution: Karen Schrier harnessed GPS and Pocket PCs to bring the Battle of Lexington to her students through the Reliving the Revolution game, an AR experiment exploring some of the mysteries still shrouding the event — like who shot first! PhysicsPlayground: One of the many, many engines behind PC games received a second life as an engaging strategy for illustrating the intricate ins and outs of physics, in a project known as PhysicsPlayground. FETCH!

Apple's Upcoming Health App Is the Start of Something Huge | Wired Business Photo: Jim Merithew/WIRED Apple is poised to launch a body-monitoring app known as Healthbook, tracking everything from sleep to nutrition to exercise to vital signs. That’s the word from 9-to-5 Mac, which published a detailed look at the app on Monday, and as described, this project could prove to be a tipping point for mobile healthcare — a computing sector that has long been on the brink of explosive popularity without actually breaking through. According to the 9-to-5 Mac rundown, Apple Healthbook is an incredibly broad undertaking. Health and fitness apps have become increasingly prevalent in recent years. Apple Healthbook may compete with existing healthcare apps, but it also could help them flourish. Finally and most significantly, an Apple healthcare app would be a validation of the utility of all health and fitness apps.

Avec le Galaxy S5, Samsung mise sur la reconnaissance digitale et la santé Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Sarah Belouezzane C'était l'un des événements les plus attendus du Mobile World Congress, la grand-messe de la téléphonie mobile qui a lieu tous les ans à Barcelone (Espagne) au mois de février. Alors qu'il présente habituellement ses téléphones emblématiques dans des événements organisés par ses propres soins, Samsung a choisi Barcelone pour dévoiler la dernière mouture de son célèbre Galaxy S5, clôturant ainsi une première journée très riche en présentations et autres annonces. Comme à son habitude le géant sud-coréen s'est adonné à une véritable démonstration de force, égrénant, les unes derrière les autres, les caractéristiques techniques toujours plus sophistiquées de sa machine. Le petit bijou de technologie comporte un écran haute définition Full HD de 5,1 pouces de diagonale, un processeur quatre cœur, parmi les plus puissants du marché et un appareil photo de 16 mega pixels. Mais Samsung ne s'est pas arrêté là.

Related: