background preloader

Le Cannabis soigne le cancer et les gouvernements le savent

Le Cannabis soigne le cancer et les gouvernements le savent
Le cannabis est considéré par le gouvernement américain comme faisant partie de la liste des narcotiques. Des millions de gens sont en prison à travers le monde pour trafic, revente, etc., mais la plante serait parfaite à l’utilisation si les chercheurs en extrayaient les composantes médicinales qui s’y trouvent. Le gouvernement américain est parfaitement au courant que le cannabis a des vertus thérapeutiques. Comment ne le sauraient-ils pas ? La plante a été utilisée comme médicament pendant les 10 000 dernières années. Même aux États-Unis, le cannabis a été utilisé en médecine pendant les 100 dernières années. Pour faire un rapide résumé, le gouvernement américain a en fait d’excellentes raisons d’avoir rendu le produit illégal. Dans les faits, le gouvernement sait depuis 1974 que le cannabis est capable de soigner le cancer. Ils avaient découvert le remède PARFAIT contre le Cancer. Quand Richard Nixon a appris les résultats de l’étude, il n’a pas été ravi de découvrir tout cela. Related:  Cancers

Guérison d’un bébé atteint d’une tumeur au cerveau grâce à l’huile de Cannabis Avec l’accumulation des études et des résultats qui attestent de l’efficacité médicinale et du pouvoir curatif de l’huile de cannabis, il est de plus en plus difficile pour les gens d’ignorer les effets prodigieux de cette plante sous forme d’huile. Le Docteur Courtney, visible dans la vidéo ci-dessous, fait partie de cette nouvelle caste de médecins honnêtes qui ne peut plus accepter d’ignorer ce qu’il a découvert : En mettant deux fois par jour de l’huile de cannabis sur la tétine du bébé et en augmentant graduellement les doses, ils ont pu observer un début de diminution de la taille de la tumeur, de façon spectaculaire, suffisamment pour que le pédiatre les encourage vivement à poursuivre la thérapie dans ce sens. Après huit mois de traitement, la tumeur avait quasiment disparu (photo ci-dessous). Article du Natural Cures Not Medecine Traduction : Astu Bardamu Scanner de la tumeur pendant les 8 mois de traitement à l’huile de cannabis.

Une entreprise carolo s'attaque aux cancers les plus rares Onco DNA, une société implantée à Gosselies, est une entreprise spécialisée dans la recherche de traitements contre le cancer. Elle a vendu son premier produit en 2013, après un an d’études. Il s’agit de l’Oncodeep : une analyse génétique spécifique. L’idée du laboratoire est plutôt simple. Selon des recherches, dès qu’une personne présente une tumeur, la cellule malade entraîne une modification de notre ADN. Pour rappel, l’ADN est la molécule présente dans toutes les cellules vivantes et qui renferme les informations nécessaires au développement et au fonctionnement d’un organisme. Oncodeep est une méthode permettant d’identifier les modifications de cette ADN. L’une des qualités de la méthode Oncodeep réside dans son processus. Le laboratoire de Gosselies proposera une mise à jour de son Oncodeep en septembre. François Nemeth et Sophie Dieryck

Le citron & le bicarbonate de soude À une époque où les taux de cancer augmentent très rapidement, la nécessité de traitements alternatifs devient encore plus importante. Des recherches sont en cours par différents moyens et l’une d’entre elles confirme l’étude du Dr Marty Pagel, de l’Université Cancer Center d’Arizona, qui testera les effets du bicarbonate de sodium (bicarbonate de soude) sur des patients atteints d’un cancer du sein. L’Institut National de la Santé met à disposition 1,5 million d’euros afin qu’il réalise cette étude. Une information importante à comprendre dès le départ: chaque cancer réagira différemment selon les patients et aussi selon les différents types de cancers. Un certain nombre d’études dans le passé ont révélé des résultats in vivo intéressants concernant l’utilisation du bicarbonate de sodium sur les tumeurs cancéreuses. Le Dr Robert J. On a découvert que le citron avait des propriétés anti-carcinogènes, car il contient des limonoïdes que l’on retrouve dans un certain nombre d’agrumes.

Cancer du sein cette étude donne de nouveaux éléments Une nouvelle recherche a détecté la présence de parabènes (un parabène est un ester résultant de la condensation de l’acide parahydroxybenzoïque avec un alcool) dans les échantillons de tissus cancéreux. Dans 60 pour cent des cas, il y avait la présence de 5 esters différents. Les parabènes sont des produits chimiques qui ont des propriétés semblables à celles de l’œstrogène, et l’œstrogène est l’une des hormones impliquées dans le développement du cancer du sein. L’étude note que : « En tenant compte de la variation notable de parabène, la concentration était ciblée à l’intérieur d’un seul sein chez chaque individu. La source du parabène ne peut pas être identifiée, mais du parabène a été retrouvé chez 7 patientes sur 40 qui ont déclaré n’avoir utilisé de produits cosmétiques sous leurs bras de leur vie. » Sources et dangers des parabènes Sur l’étiquette, ils peuvent être inscrits sous le nom de : Ces produits chimiques sont couramment utilisés dans : Selon GreenMedInfo :

Une étude révèle l'imposture de la chimiothérapie Une équipe de chercheurs de l'état de Washington a récemment ont poussé un mémorable ''oups !'' quand elle a découvert par hasard la vérité mortelle sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont difficiles à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Comme on le constate, en réalité la chimiothérapie ne traite ni ne guérit le cancer, selon les découvertes de l'étude, mais active plutôt la croissance et l'étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée. On pourrait en parler comme preuve irréfutable, une fois pour toutes, de la tromperie de l'industrie conventionnelle du cancer. Non seulement la chimiothérapie, qui est la méthode standard de traitement du cancer aujourd'hui, est, selon l'étude un fiasco total, mais elle est au complet détriment du malade cancéreux.

Comment j'ai guéri ma mère atteinte d'un cancer de la peau Depuis 3 ans ma mère souffrait d’une forme de cancer de la peau qui s’appelle le carcinome baso cellulaire. C’est la forme la moins agressive des cancers de la peau, jugée comme représentant un non-danger de mort par l’industrie médicale à la différence de la forme la plus maligne de cancer de la peau, le mélanome malin qui est la forme la plus grave des cancers de la peau.La cellule de base a commencé sous une petite lésion rouge sur la couronne de la tête de ma mère. La lésion saignait, formait des croûtes et saignait de nouveau avec davantage de croûtes. Les croûtes ont continué de croître et au bout de 3 ans elles avaient pratiquement quadruplé. Peu de temps après la chirurgie, la cellule basale a réapparu mais cette fois-là avec de la vengeance. Prendre les choses en mains Équipée avec le terme «carcinome basocellulaire» et Google, j’ai recherché tout ce que je pouvais trouver à ce sujet y compris des traitements naturels. 3) 18 Février – Jour 6 4) 23 Février – Jour 11

Cancer : Le remède oublié Nous sommes en 1890 à New York. Il fait nuit. Le Dr William Coley se tourne et se retourne dans son lit. Au petit matin, il sort de chez lui. C’est dans ce gisement prodigieux que le Dr Coley va rechercher des cas de « sarcome » semblables à celui qui a tué sa patiente. Plus de deux semaines durant, ses recherches sont vaines. Guérison mystérieuse Le Dr Coley a mis la main, sans le savoir, sur un cas qui va révolutionner le traitement du cancer. Aussitôt après avoir attrapé l’érysipèle, le sarcome de ce patient a donc brutalement disparu. Il découvrit que d’autres pionniers de la médecine comme Robert Koch (qui découvrit le fameux bacille de Koch, responsable de la tuberculose), Louis Pasteur, et le médecin allemand Emil von Behring, qui reçut le premier prix Nobel de médecine en 1901, avaient eux aussi observé des cas d’érysipèle coïncidant avec la régression spontanée de cancers. Le Dr Coley créa une mixture de bactéries mortes, donc moins dangereuses, appelée Toxines de Coley.

Cancer : les thérapies alternatives D’abord qui écouter et quelle voie suivre ? La médecine officielle vous propose la chimiothérapie, la radiothérapie, l’ablation. Les médecines alternatives vous proposent des reprogrammations cellulaires, des stimulations des défenses immunitaires, des activations émonctorielles, des équilibrages de terrains métaboliques, des harmonisations psycho-affectives. Trois options sont possibles : la médecine officielle seule les médecines alternatives seules la combinaison des deux Comment choisir ? D’abord prendre l’avis éclairé de chacun des spécialistes et ne pas hésiter à faire confirmer leurs avis par d’autres professionnels de la santé. Faites respecter le fait que vous êtes le seul décideur Projetez-vous alors en pensée dans un avenir immédiat après les différentes options. L’option conventionnelle La chimiothérapie Tout le monde sait que la chimio contamine gravement l’organisme, rend malade, déclenche une énorme fatigue et fait tomber les cheveux. Pendant la chimio : Entre 2 chimio : À lire :

Cancer Tutor Est Centré sur les Rares Traitements Alternatifs du Cancer | Cancer Tutor Return to Cancer Tutor Home Page Cancer Tutor Est Centré sur les Rares Traitements Alternatifs du Cancer Assez Puissants Pour Donner aux Patients Souffrant de Cancers Que La Médecine Classique a Abandonné, une Possibilité Significative de Survivre. Saviez-vous qu’il y existe des traitements naturels ou alternatifs du cancer qui en tout ont un taux réel de succès de 50% pour des patients souffrant du cancer et que la médecine classique renoncé à traiter ? Cependant, seuls très peu des plus de 300 traitements alternatifs du cancer sont assez puissants pour pouvoir traiter les patients du cancer laissés dans des conditions désastreuses par la médecine classique qui a cessé de s’occuper d’eux, et ces traitements ne sont généralement pas ceux qui sont les mieux connus!! L’objet de ce site est d’étudier et d’identifier ces rares traitements et de mettre cette information à disposition gratuitement sur ce site. Les Traitements “Phase IV” L’Article CLE du Traitement pour les Patients Phase IV

Related: