background preloader

La ville de Paris, le pouvoir

La ville de Paris, le pouvoir
Related:  MOYEN-AGEVillesVilles

Ville au Moyen Âge La ville séparée du monde rural par ses fortifications En Europe occidentale, au Moyen Âge, les villes étaient beaucoup moins nombreuses et plus petites que celles d'aujourd'hui. La ville c'était alors un grand nombre d'habitants regroupés dans un espace fortifié de grandes dimensions. La ville s'oppose au plat pays, où les villages ne sont pas fortifiés. L'aspect des villes au Moyen Âge[modifier] Une rue datant du Moyen Âge à Billom (Puy-de-Dôme) La ville est séparée du monde rural par l'enceinte fortifiée, quelquefois renforcée par un château fort où sont installés les soldats du seigneur. À l'intérieur de l'enceinte l'espace disponible est restreint. Les rues sont étroites et souvent sinueuses. Les bâtiments publics[modifier] l'Hôtel de ville et son beffroi ainsi que la cathédrale à Gand en Belgique Les plus anciens bâtiments publics sont les édifices religieux. Les couvents sont souvent très nombreux dans les villes. La sécurité en ville au Moyen Âge[modifier] tes de cendres).

Vivre à Paris au Moyen Âge - Francetv Éducation La ville s’agrandit Charles V fait construire autour de Paris une nouvelle enceinte plus grande qui protège les faubourgs. Aux portes de la ville la circulation des hommes et des marchandises est contrôlée. La nuit, les entrées sont closes et de lourdes chaînes sont tendues en travers de la Seine. Certaines portes sont plus célèbres que d’autres. Au nord, celle de Saint-Denis s’ouvre sur la route de l’abbaye du même nom. Le quartier Latin La rive gauche de la Seine est occupée par les lettrés, c’est le quartier Latin. On y professe le droit, la médecine, la théologie, et les sept arts libéraux : la grammaire, la rhétorique ou art de bien parler, la dialectique ou art de la discussion, l’arithmétique, la musique, la géométrie et l’astronomie. Un commerce actif La rive droite de Paris appartient aux artisans et aux marchands. Des artisans bien organisés Les membres d’une même profession sont regroupés en « métiers ».

Viollet-le-Duc et la restauration monumentale | L'histoire par l'image L’invention des Monuments historiques Sous la Monarchie de Juillet (1830-1848), la volonté de remettre à l’honneur de grands édifices symboliques de l’Ancien Régime, comme le Louvre, Versailles ou Saint-Denis, conduit l’État à mettre en place un appareil administratif pour les monuments historiques. La création d’un inspecteur général des monuments historiques le 21 octobre 1830, à l’instigation de François Guizot, alors ministre de l’Intérieur, représente l’aboutissement d’une réflexion engagée sous la Révolution puis sous le Premier Empire autour de la notion de patrimoine national. Viollet-le-Duc et la restauration : un Moyen Âge réinventé Ce n’est qu’à partir du début du XIXe siècle que l’on voit se manifester les premiers signes d’une conscience archéologique critique vis-à-vis des monuments anciens. Polémiques autour des restaurations

La vie quotidienne au Moyen Âge Introduction Cet article regroupe plusieurs aspects des mœurs et de la vie quotidienne au Moyen Âge. Nous étudierons successivement : La vie urbaine au Moyen Âge, avec l'expansion des communes et la description de ParisLa vie des paysans à la campagneLes divertissements populaires tels que les foires ou les tournois de chevaliersLes mœurs et coutumes, habillement, coiffures, rôle des femmes... La vie urbaine Les communes Avec le réveil économique et la croissance des villes, l'influence de ses habitants, les burgenses ou bourgeois était croissante. Les libertés communales Dans la plupart des cas, les bourgeois conjurés achetaient leurs libertés au seigneur. « L'air de la cité rend libre » Une règle particulière fut établie dans certaines communes, notamment Bologne. Paris au Moyen Âge Protégée par l'épaisse muraille de ses remparts, qui discipline sa croissance et le met à l'abri des invasions, Paris, à la fin du XIIIe siècle, compte environ 200 000 habitants, ce qui est énorme pour l'époque.

Paris à la fin du Moyen-Age en image de synthèse Il n’existe pas de plan de Paris datant du Moyen Age. Ces vidéos des Productions Grez proposent 30 minutes de reconstitution minutieuse, se basant sur une importante iconographie historique. Vous allez vous promener dans un Paris reconstitué comme vous ne l'avez encore jamais vu. Une visite guidée par un commentaire original qui vous fera découvrir les plus beaux lieux historiques du Paris du Moyen Age en 1550 sous Henri II. La Seine, les ponts, le marché de l'Orberie, L' Hôtel Dieu, le Petit Châtelet, L'Evêché, le Terrain, le port de la Bûcherie, Notre-Dame et sa rue Neuve, La Sainte-Chapelle et le trésor des Chartes, Le Palais de la Cité, la Conciergerie, Le verger du Roi, le moulin de la monnaie, Le Grand Chatelet,Le gibet de Montfaucon, la place de grève, Saint-Jacques de la boucherie. En bonus, la même visite en 3D avec les lunettes, les endroits hier et aujourd'hui ainsi que les 20 églises de l'ile de la cité, disparues de nos jours. Note : DVD 17€ - www.grezprod.com

Écoutez le Paris du XVIIIe siècle Paris comme vous ne l’avez jamais entendu ! C’est l’expérience que propose la musicologue Mylène Pardoen, du laboratoire Passages XX-XXI, à travers le projet Bretez. Un nom qui n’a pas été choisi par hasard : la première reconstitution historique sonore conçue par ce collectif associant historiens, sociologues et spécialistes de la 3D1, a en effet pour décor le Paris du XVIIIe siècle cartographié par le célèbre plan Turgot-Bretez de 1739 – Turgot, prévost des marchands de Paris, en étant le commanditaire, et Bretez, l’ingénieur chargé du relevé des rues et immeubles de la capitale. 70 tableaux sonores C’est plus précisément dans le quartier du Grand Châtelet, entre le pont au Change et le pont Notre-Dame, que la vidéo de 8 minutes 30 transporte le visiteur. « J’ai choisi ce quartier car il concentre 80 % des ambiances sonores du Paris de l’époque, raconte Mylène Pardoen. Valoriser le patrimoine « Tous les sons sont naturels, précise Mylène Pardoen. Tous les sons sont naturels.

Le Moyen Âge : la vie quotidienne - La vie des seigneurs - francetv... Chevalier à table, forteresse de la tour Blanche, Londres. Photo © Olivia Gaultier 2011 Dans les trois ordres de la société médiévale, les nobles sont qualifiés du latin de Bellatores : ceux qui font la guerre. S'il y a plusieurs échelons de puissance chez les nobles, selon les terres gouvernées, ils adoptent un même mode de vie : l'habitat (maison forte, château fort), l'alimentation surabondante, l'apparat de la vie de cour (banquets, danse, musique), des activités assez violentes, comme chasse et tournoi, en rapport de simulacre avec celle de la guerre. Le luxe assied symboliquement le seigneur dans son autorité et prestige : un mode de vie en représentation, dont la profusion doit rester visible, hors de tout souci de mesure. Conserver table ouverte par exemple est indispensable, et permet de produire apparitions de domestiques, effets de service, souvent entrecoupés d'attractions.

Basilique et colline de Vézelay Vézelay, Church and Hill Shortly after its foundation in the 9th century, the Benedictine abbey of Vézelay acquired the relics of St Mary Magdalene and since then it has been an important place of pilgrimage. St Bernard preached the Second Crusade there in 1146 and Richard the Lion-Hearted and Philip II Augustus met there to leave for the Third Crusade in 1190. La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 Basilique et colline de Vézelay Peu après sa fondation au IXe siècle, le monastère bénédictin a acquis les reliques de sainte Marie-Madeleine et devint, depuis lors, un haut lieu de pèlerinage. بازيليك وتلة فيزيلاي بعد تشييده في القرن التاسع عشر بفترة وجيزة، استحوذ الدير التابع للرهبان البندكتيين ذخائر القديسة ماري-مادلين وأصبح، منذ ذلك الحين، مكاناً مرموقا يقصده الحجيج. source: UNESCO/ERI La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 韦兹莱教堂和山丘 韦兹莱本笃会修道院建于公元9世纪,建成不久后便安置了圣女玛丽亚·马德莱娜(St Mary Magdalene)遗体,从此便成了朝圣要地。 Церковь и холм в Везле Basílica y colina de Vézelay

Nourrir Paris au Moyen-Âge. par Philippe Testard-Vaillant Du pain, du vin, des poissons, des viandes... Cinquante mille bouches à nourrir en 1200, deux cent mille et plus deux siècles plus tard, il est logique que l'approvisionnement alimentaire de la capitale ait favorisé l'essor d'une organisation lourde. Vers 1200, Paris n'est plus un gros bourg, mais la plus grande cité d'Europe. Philippe Auguste, en militaire avisé, l'a ceinturée. À tout seigneur tout honneur: le pain est l'élément de base de la nourriture médiévale. Le marché local écoule 50000 bœufs, 30000 porcs... Autre produit vedette : le vin - l'eau s'avérant souvent insalubre et la bière ne dévalant guère alors les gosiers parisiens. En 1192, Philippe Auguste leur concéda qu'aucun de ceux qui menaient par voie d'eau du vin jusqu'à Paris ne puisse le décharger dans cette ville, sauf s'il était marchand résidant à Paris et connu comme tel selon le témoignage de "loyaux hommes" de la capitale. Organiser les importations Un lieu d'abondance

Related: