background preloader

Dancers Ludovic Florent - danse

Dancers Ludovic Florent - danse
« Poussière d’Etoiles » est une série réalisée par le photographe français Ludovic Florent. Il met à l’honneur des danseurs débordant de grâce en y ajoutant de la farine. Les grains de sable accentuent l’effet de mouvement majestueux des chorégraphies. A découvrir en détails sur son portfolio et dans la suite de l’article.

http://www.fubiz.net/2014/02/05/dancers-photography-by-ludovic-florent/

Related:  PORTFOLIO 5PORTFOLIOCorps

Today’s Paris Through Pictures from 1944 Le photographe français Julien Knez a voulu célébrer le 71ème anniversaire de la libération de Paris en Août 1944 avec une série de photographies. Il a choisi d’intégrer des clichés datant de l’époque dans le Paris d’aujourd’hui en retrouvant les lieux exacts où ils avaient été pris. Le positionnement de l’image est millimétré et les scènes historiques se fondent à merveille dans le Paris contemporain. JOEL ROBISON Joel Robison est un photographe canadien dont les mises en scènes et les retouches sont particulièrement travaillées. Il crée un environnement onirique qu’il investit souvent au travers de situations tour à tour absurdes ou poétiques. Un superbe travail à découvrir en images dans la suite de l’article.

Young Artist : Rodriguez Lopez Mylena ! Mon travail , repose en partie sur des questions d’identité ou le corps est comme imprégné par l’espace où il se trouve , il agit de manière particulière suivant chaque espace et moi je l’analyse en le photographiant . Je veux exprimer la fragilité du corps en réaction avec la dureté et l’état brut de l’espace où il se trouve. Je travaille beaucoup avec les miroirs et les jeux de reflets, ils me permettent de créer l’illusion du réel, du lien entre la vie et la mort, une surface réfléchissante, dépourvue de profondeur dans sa capacité à représenter mon «moi» à travers le modèle. Mes photographies , peuvent rejoindre le romantisme puisque celui -ci exprime les états d’âmes : il est ainsi une réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l’évasion et le ravissement dans le rêve, le morbide et le sublime, l’exotisme et le passé. Idéal ou cauchemar d’une sensibilité passionnée et mélancolique dans ses valeurs esthétiques et morales. Son site

Amnesty International, Fan the Flame Rédigé par :: Grégory Catégorie :: Médias marketing,Print Voici la nouvelle campagne de publicité d’Amesty International imaginée par Ogilvy & Mather. D’une simplicité et d’une efficacité redoutables, ces affiches dénoncent les violences du monde et condamnent les agresseurs à petit feu. Des portraits de cascadeurs- moto - soldat Avec sa série The White Helmets, le photographe français Jean-Baptiste Courtier (dont nous avions déjà parlé) a capturé des portraits étonnants de ces cascadeurs anglais. The White Helmets est le nom donné à ce groupe de soldats cascadeurs, qui a été fondé en 1927 par des membres du Royal Corps of Signals, participant ainsi aux démonstrations et aux parades. Images © Jean-Baptiste Courtier / via Des moustachus à la Nouvelle-Orléans C’est le 7 septembre 2013 que c’est tenu à la Nouvelle-Orléans la quatrième édition du « Just For Men Beard ». Plus de 150 participants venus des États-Unis , Royaume-Uni et du Canada ont concouru dans 17 catégories. Je vous laisse découvrir dans la suite de l’article quelques spécimens photographiés par Greg Anderson Des moustachus à la Nouvelle-Orléans

La danse capturée par Nir Arieli ! Coup de projecteur sur le photographe new-yorkais Nir Arieli et sur sa dernière série de photographies intitulée Tension. Il nous offre ici des clichés pas tout à fait figés grâce une technique de superposition d’images qui nous donne une impression de mouvement incroyable. Le résultat : une sorte de transe très visuelle que je vous laisse maintenant admirer… via Thème : L’Empreinte Corporelle Empreintes en tout genre Verr-tige Partenariats Informations générales « La Parade » : une websérie documentaire en forme de conte post-industriel C’est un peu la « série de l’été » dans l’univers des webcréations francophones, et elle nous emmène dans les cultures dites « populaires » du Nord de la France. Mehdi Ahoudig et Samuel Bollendorff nous offrent avec « La Parade » un « conte documentaire post-industriel en photographie parlante » ; dix chapitres de 4 à 5 minutes chacun qui explorent aussi « une nouvelle forme de dialogue entre le son et l’image fixe ». Savoureux. Dans cette remarquable scène inaugurale, Cloclo et toutes les autres se dévoilent de manière presque fantomatique.

Du pain équilibré Il s’agit bien évidemment ici d’art et non pas d’une recette de pain équilibré… Cette série a été réalisée pour le magazine « Apartamento » par les deux graphistes Ana Dominguez et Omar Sosa Bodyscapes par Carl Warner ! A découvrir aujourd’hui, une sélection d’images signées Carl Warner ou des corps humains forment des paysages déroutants. Je ne vous en dis pas plus, et je vous laisse admirer son travail.

Le graphisme selon Alex Solis / Part.2 ! Coup de projecteur sur l’artiste américain Alex Solis ! Il est des graphistes préférés sur le site de t-shirt : Threadless et on comprend vite pourquoi quand on découvre ses créations aux références geek et amusantes !

Erica Simone Nue York Nue York: Self-Portraits of a Bare Urban Citizen est né d'une interrogation à propos des vêtements et de leur importance dans la société d'aujourd'hui. La mode et les habits que nous portons valent comme un langage : ils nous permettent de dresser un portrait silencieux de qui nous sommes et de qui nous voulons être, offrant à la société une impression de nous-mêmes — quelle qu'elle puisse être. La mode tend aussi à nous différencier et à nous placer dans des catégories sociales variées, ainsi qu'à traduire un certain état d'esprit ou un sentiment particulier. Cet outil est assez précieux pour la société et comme la plupart des gens, j'utilise mes vêtements comme une manière de définir ma propre image. Dans une ville comme New York, l'industrie de la mode a un impact massif : les gens ont tendance à être très concernés par leur apparence et ce qu'elle traduit en termes sociaux, ce que j'ai pu constater quand j'ai photographié la Fashion Week il y a quelques années. Erica Simone

Related: