background preloader

Territoire et trajectoire de la déportation (Tetrade)

Territoire et trajectoire de la déportation (Tetrade)
Related:  noahcocoLa Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement (1939-1945)SGm

Dachau concentration camp The Dachau concentration camp was established in 1933 and operated continuously until the end of the war in 1945. It was the first concentration camp of the Nazi regime and it is estimated that at least 188,000 prisoners were incarcerated there between 1933 and 1945. The Dachau concentration camp was established in 1933 and operated until the end of the war in 1945. It was one of the first concentration camps of the Nazi regime and it is estimated that at least 188,000 prisoners were held there between 1933 and 1945. The SS, the elite guard of the Nazi Party, established the Dachau concentration camp in March 1933, on the grounds of an abandoned munitions factory near the town of Dachau, about 10 miles northwest of Munich in southern Germany. Initially, the SS held primarily German Communists, Social Democrats, trade unionists, and other political opponents of the Nazi regime at Dachau. Typhus epidemics were a serious problem due to overcrowding and poor sanitary conditions.

Débarquement du 6 juin 1944 : 10 images avant-après des plages et villages de Normandie HISTOIRE - Le 6 juin 1944, l'opération Overlord déversait près de 150.000 soldats des forces alliées sur les plages de Normandie. 70 ans plus tard, un photographe de l'agence de presse Reuters, Chris Helgren, est allé photographier les lieux du débarquement montrés par les photos des archives canadiennes et américaines. "En voyant les plages de Normandie aujourd'hui, il est difficile d'imaginer les scènes qui s'y sont déroulées il y a 70 ans, indique le photographe sur son blog. Là où des hommes étaient étendus en sang sous les tirs des bunkers allemands, le sable fait désormais de parfaites pistes pour les adolescents qui pilotent des chars à voile. Beaucoup des images d'origine ont été prises d'endroits qui ne sont plus accessibles. Dans certains cas, de nouveaux bâtiments occupent l'espace. C'était parfois impossible de prendre des photos qui correspondent parfaitement". Un avion de combat américain écrasé sur la plage de Saint-Aubin-sur-Mer (Juno Beach).

Cartographier la déportation des Juifs Comment donner à voir la dimension exceptionnelle de la Shoah sur des cartes ? Celles relatives à la déportation des Juifs demeurent rares et sont généralement statiques : elles ne permettent pas de rendre compte de la finesse et de la complexité des phénomènes étudiés. À l’occasion de l’inauguration de l’espace mémoriel du camp des Milles sur le territoire communal d’Aix-en-Provence en septembre 2012, Serge Klarsfeld nous avait demandé la réalisation d’une carte numérique interactive de la déportation des enfants juifs de Paris. La carte avait ensuite été élargie à l’ensemble des communes de France. Suite à ces travaux portant uniquement sur les enfants, Serge Klarsfeld m’a demandé d’analyser aussi la déportation des adultes et il m’a remis une version électronique du Mémorial de la déportation des Juifs de France pour mener à bien ces recherches. L’ampleur spatiale de la déportation est fondamentale : plus de 3000 communes ont été touchées. Cartes : tous droits réservés Jean-Luc Pinol

Après leur défaite, des nazis ont constitué une armée secrète À partir de 1949, près de 2.000 anciens officiers de la Wehrmacht et de la SS ont travaillé secrètement à la constitution d'une armée anticommuniste capable de mobiliser 40.000 hommes en cas d'invasion soviétique ou de guerre civile, rapporte Der Spiegel cette semaine. L'histoire de cette armée de l'ombre, dont l'existence n'avait jusqu'à présent jamais été rendue publique par les autorités allemandes, dormait depuis plus d'un demi-siècle dans les archives du BND, le service des renseignements allemand. Jusqu'à qu'un historien, Agilof Kesselring, qui menait des recherches sur l'histoire du BND, soit tombé par hasard sur un dossier de 321 pages étiqueté sous un nom trompeur: «Assurances». Der Spiegel a pu avoir accès à son contenu. publicité Cette armée secrète voit le jour en 1949 sous l'égide de l'ancien colonel nazi Albert Schnez, dans la région de Stuttgart. «Les débats tournaient toujours autour de la question: que faire si les Russes ou leurs alliés est-allemands débarquent?

50 photos de la Libération de Paris se fondent dans le présent Photo- mercredi 4 juin 2014 · Tags: guerre, paris, slider· 66 commentaires La libération de Paris a eu lieu du 19 au 25 août 1944. Cet épisode met fin à quatre années d’occupation de la capitale française. À l’occasion du 70ème anniversaire de la libération de Paris, j’ai décidé de me plonger dans cette fin du mois d’août 1944 pour réaliser cet avant-après de certains lieux de cet évenement qui marque Paris à jamais. J’ai cherché des clichés d’époque dans de vieux livres, des magazines, ainsi que sur eBay où de nombreux documents apparaissent. PLACE SAINT-MICHEL. 19 août 1944. PLACE ST MICHEL. RUE DE LA HUCHETTE. Madame Briant (ci-dessous), boulangère du Quartier Latin sur le « Fortin de la Huchette » avec son casque piqué à un allemand. BELLEVILLE. « Chacun sa grenade, son fusil rouillé, son couteau ou ses mains nues ». BOULEVARD MAGENTA. 21 août 1944. PONT-NEUF. 23 août 1944. QUAI DE CONTI. PRÉFECTURE DE POLICE. PRÈFECTURE DE POLICE. RUE DU MAIL. RUE RODIER. PLACE DE LA BASTILLE.

Site-Mémorial du Camp des Milles - Aix-en-Provence : un mémorial pour l'avenir Un lieu témoin et un repère citoyen innovant pour aujourd’hui Le Site-mémorial du Camp des Milles est un Musée d’Histoire et des Sciences de l’Homme, tourné vers l’éducation et la culture. Il propose un parcours permanent diversifié, des expositions temporaires, des événements culturels, des activités de sensibilisation, de formation et de recherche, en particulier autour de la Chaire de l’Unesco qu’il a fondée et qui rassemble des scientifiques et des mémoriaux d’une trentaine de pays. Le camp des Milles est le seul grand camp français encore intact et l’un des très rares en Europe. L’histoire de la Shoah, ancrée au Camp des Milles, est un puissant révélateur d’une modernité dévoyée mais aussi de l’universalité de mécanismes humains récurrents dont elle a été la combinaison la plus extrême et qui sont encore à l’œuvre aujourd’hui. Entrons au cœur du Site-mémorial ! Présentation, découverte du parcours et réactions des visiteurs. Apprendre de notre passé pour agir aujourd’hui Diaporama :

ligne du temps ANNE FRANCK 1930 - 1931 La naissance d’Anne Frank PrécédenteSuivante © Ullstein Bild Les nazis désignent les ‘Juifs’ comme responsables de tous les problèmes de l’Allemagne. Sur cette affiche, un glaive portant l’insigne nazi tue un serpent portant une étoile de David. De son corps duquel surgissent les mots « Usure, Versailles, chômage, réparations, marxisme, bolchévisme, fourberie, inflation, Locarno, pacte de Daves, plan de Young, corruption, Barmat, Kutisker, Sklarek, proxénétisme, terreur, guerre civile ». Le NSDAP prend la tête des suffrages, lors des élections de 1930, avec un score de 18,3%. Robert Capa: The Man Who Brought D Day To The World La rafle du Vel d'Hiv des 16 et 17 juillet 1942 - cartographie La cartographie de la rafle du vel d’hiv ci-dessous a été élaborée à partir des données statistiques fournies par Laurent Joly dans son dernier ouvrage, « L’État contre les juifs”,(1) sorti en octobre 2018 et dont nous avions fait la recension pour les clionautes. Y Le tableau statistique (p. 94-95) de l’auteur est fondé sur l’exploitation du fichier Excel de la dernière édition du « Mémorial de la déportation des juifs de France » (2) de Serge Klarsfeld. Les chiffres ne concernent que les adultes et excluent les enfants de moins de 16 ans, ainsi que les juifs raflés dans la banlieue parisienne, hors de Paris intra muros. Ces chiffres sont des estimations fort proches de la réalité et dont l’analyse est éclairante à plusieurs points de vue. (1) L’État contre les juifs. (2) Mémorial de la déportation des juifs de France, Serge Klarsfeld, Filles et Fils des déportés juifs de France,2012.

France5 - SHOAH - Résistance et libération : La résistance LA RESISTANCE Durant la guerre, des juifs el des non-juifs résistèrent aux nazis, dans toute l'Europe occupée. Ces combattants résistants, appelés des partisans, volaient des armes, faisaient sauter des voies ferrées et tendaient des embuscades aux soldats allemands. Des juifs réussirent à s'échapper des ghettos et des camps de concentration pour se cacher ou rejoindre la Résistance. La résistance juive aux nazis s'accrut à mesure que les déportations s'intensifiaient et que les rumeurs de l'existence des camps de la mort atteignaient les ghettos. Dans plusieurs d'entre eux, des révoltes éclatèrent : l'insurrection du ghetto de Varsovie fut la plus célèbre. En avril 1943, les troupes allemandes encerclèrent le ghetto de Varsovie, dans le but de rassembler tous les juifs restants, mais ceux-ci ripostèrent. Des révoltes éclatèrent aussi dans les camps de la mort.

Le débarquement oublié du 15 août 1944 en Provence Libération de la France 5/12. Moins connu que le 6-juin, le débarquement en Provence, le 15 août, n'en est pas moins capital pour les Alliés dans leur reconquête de l'Europe. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Marie Guillon (historien) Le débarquement du 6 juin masque celui du 15 août dans la mémoire collective, ce 70e anniversaire de la Libération a permis de le vérifier. L'armée allemande s'y attendait. Le littoral provençal est tenu par la XIXe Armée allemande, dont les forces – blindés et artillerie notamment – ont été ponctionnées pour la bataille de Normandie. La zone de débarquement se trouve entre Bormes et Saint-Raphaël, dans le Var, sur le littoral accidenté et peu favorable des massifs des Maures et de l'Estérel. Dans la nuit, des commandos français chargés de sécuriser les deux ailes de la zone avaient été largués. Après un bombardement aérien, puis naval, intense, le débarquement commence à 8 heures du matin, ce 15 août. Le printemps de toutes les attentes

Vichy, Pétain et la Shoah : la thèse du « moindre mal » de 1945 à nos jours Ce dimanche 24 janvier 2021, le Mémorial de la Shoah s’est à nouveau invité chez nous via internet pour nous proposer cette fois une séance riche en deux temps, à l’occasion de la publication du numéro 212 de la Revue d’histoire de la Shoah, « Vichy, les Français et la Shoah : un état de la connaissance scientifique », avec un dossier préparé par Laurent Joly, et la réédition de l’étude de ce dernier intitulée L’État contre les Juifs. Vichy, les nazis et la persécution antisémite, chez Flammarion, dans la collection Champs histoire. La première partie de l’après-midi était intitulée « Vichy, Pétain et la Shoah : la thèse du « moindre mal » de 1945 à nos jours ». Outre l’intérêt évident de faire le point avec une partie des historiens qui ont contribué au dernier numéro de la revue (objet de la deuxième rencontre de l’après-midi), l’idée de la première rencontre a été élaborée à partir d’un constat formulé par Laurent Joly dans l’introduction de la réédition de son étude.

Related: