background preloader

Baromètre de Gestion Stratégique

Baromètre de Gestion Stratégique
« Ton "BGS" est plus qu'une aide pour toute personne en affaires qui a le désir de structurer mieux ses différents services. À mesure que cette firme ou compagnie prend de l'expansion, il devient plus facile, à l'aide de ton tableau, d'orienter et de faire évoluer les objectifs à atteindre. C'est en quelque sorte une lumière à 360' degrés qui te permet de voir en même temps toutes les facettes de la structure... Ton tableau a cet avantage de dépanner et d'aider aussi bien celui qui débute que celui qui est en affaires depuis belle lurette. « Au cours des prochaines années, les changements organisationnels seront continus et les stratégies de gestion du changement s'imposeront i.e. les stratégies qui tiendront compte des attitudes des personnes face au changement, de l'équilibre entre les aspects techniques et humains et du processus d'adaptation des individus au changement. » Gestion du changement Related:  7.2 - Gérer les informations de l'organisationrbouyafri

Classification des processus de gestion de l'entreprise - Baromètre de Gestion Stratégique La classification des processus de gestion se détaille et s'adapte selon les besoins de l'entreprise. Il est préférable de commencer avec le moins de processus possible, quitte à en ajouter par la suite. Ce qui est important, c'est de préserver la logique des processus et de regrouper les processus qui vont ensemble. Il est important aussi d'éviter de répéter les mêmes processus. 1.1 Analyser le contexte stratégique 1.2 Élaborer la stratégie 1.3 Mettre en oeuvre la stratégie 1.4 Évaluer la performance stratégique 2.1 Rechercher et développer les produits et services (R&D) 2.2 Mettre en marché et vendre les produits et services 2.3 Produire et livrer les produits et services 2.4 Fournir les services à la clientèle

MERISE - Modèle conceptuel des traitements Novembre 2017 Le modèle conceptuel des traitements Le modèle conceptuel des traitements permet de traiter la dynamique du système d'information, c'est-à-dire les opérations qui sont réalisées en fonction d'événements. Ce modèle permet donc de représenter de façon schématique l'activité d'un système d'information sans faire référence à des choix organisationnels ou des moyens d'exécution, c'est-à-dire qu'il permet de définir simplement ce qui doit être fait, mais il ne dit pas quand, comment ni où... Le concept d'événement Un événement représente un changement dans l'univers extérieur au système d'information, ou dans le système d'information lui-même. un événement externe est un changement de l'univers extérieurun événement interne est un changement interne au système d'information On représente un événement par une ellipse en trait plein pour les événements internes à l'organisation, en trait pointillé pour les événements externes. Définition d'un processus Opération La synchronisation Email

Michel Crozier, l'homme des organisations Le sociologue Michel Crozier vient de mourir à l’âge de 90 ans. Né en 1922 à Sainte-Menehould (Marne), il est considéré comme un pionnier de la sociologie des organisations. Diplômé de HEC et d’une thèse de droit, il laisse derrière lui une œuvre conséquente, dont L’Acteur et le système, livre traduit et débattu dans de nombreux pays. Chercheur au CNRS, il y avait fondé en 1962 le Centre de sociologie des organisations (CSO) qui reste encore très dynamique aujourd’hui. Michel Crozier (1922-2013) fait partie de ces intellectuels français nés dans l’entre-deux guerre, dont l’originalité intellectuelle et méthodologique a largement passé les frontières françaises. Né en 1922 dans la Marne, il a obtenu son diplôme de HEC Paris et une licence en droit en 1949, avant de partir aux États-Unis pendant quatorze mois pour y étudier les syndicats. Comprendre les relations de pouvoir L’analyse stratégique comme méthode d’intervention Le retour sur soi

Excel à l'heure du Big Data avec Power BI for Office 365 En sortant la version finale de son offre de BI cloud, Microsoft espère bien marquer des points face aux spécialistes de l'analytique et de la datavisualisation en mode cloud. Présentée en juillet dernier par un certain Satya Nadella à l'occasion de la Microsoft Worldwide Partners Conference d'Houston, la solution Power BI for Office 365 vient d'être annoncée en version finale (General Avaibility). Cette nouvelle offre permet à des utilisateurs de partager des indicateurs décisionnels via le cloud mais également de collaborer et d'accéder à des rapports de Business Intelligence depuis n'importe quel terminal (PC fixe de bureau, ordinateur personnel, tablettes...). Power BI for Office 365 s'articule autour de plusieurs fonctions : BI Sites, Share Queries, Data Refresh, Data Search, Mobile Access et Natural Language Questions. Une grande variété de sources de données sont désormais supportées (web, tableaux Excel, textes, bases de données, Windows Azure, Facebook...).

Modèle Organisationnel de traitements Logo Description JMOT : est un logiciel de modélisation des diagrammes organisationnels de traitements (MOT) JMOT vous permet la conception, la sauvegarde et l'exportation de vos diagrammes sous forme d'image. Décompresser (dézipper) et lancer (exécuter) JMOT Interface Contenu de JMOT.zip 1. Consignes d'installation Quelques astuces Pour redimensionner un poste de travail, cliquez sur le poste concerné. Les apports de Henri Mintzberg L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations Dominique GROOTAERS, Le GRAIN asbl, 14 décembre 2005 Henry Mintzberg est une figure de référence internationale dans le domaine de la sociologie des organisations. Les modèles qu’il a élaborés permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une organisation. Le canadien Henri Mintzberg est apparu depuis les années 70 et 80 comme le théoricien de référence dans le domaine de l’analyse des organisations. Au fur et à mesure des essais de Henri Mintzberg s’est profilée une théorie qui est depuis lors abondamment utilisée, commentée et soumise à la critique et qui s’avère d’un intérêt fondamental pour analyser une organisation avant d’envisager la manière d’y opérer un changement. L’apport majeur de Mintzberg est d’avoir élaboré une typologie permettant de catégoriser les diverses composantes internes d’une organisation. 1. 1.1. 1.1.1. La dimension verticale 1.1.2. 1.2. 1.3. 2. 2.1. 2.2. 2.3. 2.4. 2.5. Conclusion Bibliographie

Manuel de prise en main de XML Cet ouvrage est avant tout un didacticiel pour apprendre à utiliser XML. Sa présentation claire et efficace ainsi ses exemples de code pratiques et très visuels en font un outil de référence pour tous les débutants, étudiants ou professionnels, qui doivent savoir créer un document XML, le transformer dans un autre format (dont HTML) avec XSL, et définir sa structure avec les DTD et XML Schema. Il présente également certains langages en cours de développement, les nouvelles versions des langages existants, et des exemples concrets d'utilisation de XML. Fort de ces bases solides, vous pourrez créer, personnaliser et utiliser vos propres documents XML, et envisager de vous lancer dans une utilisation plus avancée du langage. I XML 1. II XSL 2. III Les DTD 6. IV XML schéma 9. V Espaces de noms 12. VI Recommandations récentes du W3C 14. VII XML en pratique 17. Critiques de la presse Manuel de prise en main de XML L'Informaticien Compte rendu (comme XSLT, XSL-FO ou XML Schéma).

10 règles pour bien modéliser vos processus La modélisation des processus s'est répandue au cours des dernières années. Elle est un exercice délicat, surtout pour des personnes peu préparées. Cette chronique propose 10 règles pratiques et éprouvées pour produire des modèles utiles, et les réaliser rapidement. L’intérêt de la modélisation des processus n’est plus à démontrer. Bien modéliser n’est pas un problème d’outillage, mais de méthode : la véritable difficulté est d’appliquer des règles simples, pour aboutir à un modèle qui soit à la fois fidèle et utile. Pour remédier à cette situation, il convient d'appliquer les dix règles concrètes de modélisation des processus :1) Distinguer processus et procédure : cette règle bien connue est dans les faits très mal appliquée. Distinguer processus et procédure est la condition indispensable pour identifier les règles communes que l’entreprise s’impose – ou que le monde extérieur lui impose -, et bien les séparer des contraintes liées aux moyens utilisés.

Biographie Joseph Schumpeter Sa vie Joseph Schumpeter est né dans une famille de la bourgeoisie autrichienne. Il étudie le droit à Vienne au début du XXe siècle, dans une université qui est alors un des hauts lieux de la réflexion économique, avec Eugen von Böhm-Bawerk, Carl Menger et Friedrich von Wieser. A 26 ans, il entame une carrière universitaire qui l’amène notamment à enseigner à l’université de Columbia, avant de revenir à Bonn (jusqu’en 1934), puis d’être nommé à Harvard (où il terminera sa carrière). Fondateur de la Société d’économétrie, il en devient le premier président en 1937, puis est élu en 1948 président de l’American Economic Association. Sa pensée Avec Keynes, ce fut le monstre sacré de l’économie du XXe siècle. Aussi, le deuxième sillon concerne tout naturellement le rôle de l’entrepreneur. Ses écrits Business Cycles : a Theoretical, Historical and Statistical Analysis of the Capitalist Process (1939), éd. Capitalisme, socialisme et démocratie (1942), éd. Pour aller plus loin Commentaires

Introduction à XML Avril 2014 Présentation de XML XML (entendez eXtensible Markup Language et traduisez Langage à balises étendu, ou Langage à balises extensible) est en quelque sorte un langage HTML amélioré permettant de définir de nouvelles balises. Contrairement à HTML, qui est à considérer comme un langage défini et figé (avec un nombre de balises limité), XML peut être considéré comme un métalangage permettant de définir d'autres langages, c'est-à-dire définir de nouvelles balises permettant de décrire la présentation d'un texte (Qui n'a jamais désiré une balise qui n'existait pas ?). En réalité les balises XML décrivent le contenu plutôt que la présentation (contrairement À HTML). XML a été mis au point par le XML Working Group sous l'égide du World Wide Web Consortium (W3C) dès 1996. XML est un sous ensemble de SGML (Standard Generalized Markup Language), défini par le standard ISO8879 en 1986, utilisé dans le milieu de la Gestion Electronique Documentaire (GED). Mise en page de XML A voir également

Modèle conceptuel des traitements Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Modèle conceptuel des traitements des contributions wiki Le modèle conceptuel des traitements ou MCT permet de représenter de façon schématique l'activité d'un système d'information sans faire référence à des choix organisationnels ou des moyens d'exécution, c'est-à-dire qu'il permet de définir simplement ce qui doit être fait, mais il ne dit pas quand, par quel moyen ni à quel endroit de l'organisation... Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Tardieu, Hubert et al., La méthode MERISE, Paris, Editions d'Organisation, ↑ Nanci, D. et al., Merise, deuxième génération : Ingénierie des Systèmes d'Information, Paris, Sybex, ↑ Gabay, J., Merise et UML pour la modélisation des systèmes d'information, Paris, Dunod, ↑ (en) van der Aalst, W. et al., Business Process Management : Models, Techniques, and Empirical Studies, Berlin - Heidelberg, Springer Verlag, Voir aussi[modifier | modifier le code] Portail de l’informatique

Les 5 forces stratégiques de Porter Le modèle des cinq forces concurrentielles de Porter est un outil d’analyse stratégique de l’environnement concurrentiel d’une entreprise. L’auteur, M.E. Porter, part du postulat selon lequel la “performance” de l’entreprise dépend de sa capacité à affronter, influencer et résister aux pressions de sont environnement concurrentiel. En effet, l’objectif principal d’une entreprise doit être d’obtenir un avantage concurrentiel sur son marché, ce qui se mesure in fine par sa capacité à générer du profit (sa performance). Les cinq forces concurrentielles de Porter Michael Porter a identifié 5 types de forces qui peuvent s’exercer de manière plus ou moins intense dans l’industrie. Ces forces sont exercées par des groupes d’acteurs (nouveaux entrants potentiels, entreprises de produits de substitution, fournisseurs, clients et concurrents directs) qui influencent l’intensité de la concurrence dans l’industrie observée. Pour plus d’interactivité, voici une interview de Michael E. Sources :

Related: