background preloader

INFOGRAPHIE - Les six grands profils de consommateurs

INFOGRAPHIE - Les six grands profils de consommateurs
L'étude Leo Burnett PeopleShop identifie notamment six grands "profils" de shoppers, basés sur des attitudes et motivations d'achat différentes : les Shoppers Economes, les Shoppers Routiniers, les Shoppers Stratèges, les Shoppers Qualité, les Shoppers Passionnés et les Shoppers Opportunistes. A chaque catégorie de produits étudiée, on constate ainsi bien souvent la domination d'un, voire deux profils shoppers. Source : Etude PeopleShop de Leo Burnett, septembre 2012

http://www.e-marketing.fr/Thematique/Profession-1008/Dossiers/Comportement-d-achat-du-consommateur-220/InFOGRAPHIE-Les-six-grands-profils-de-consommateurs-221943.htm

Related:  cours de mercaQG1 le consommateur est-il toujours rationnel dans ses choix ?Étude consommateur françaisPartie 1 : Mercatique et consommateurs

Comprendre les freins à l’achat Les boutiques en ligne ont certes des avantages (comparaison des prix, gain de temps, zéro déplacement), mais elles ont aussi leurs inconvénients. Selon une étude IPSOS, ces freins à l’achat se regroupent en 6 grands facteurs : 1) L’impossibilité d’essayer les produits : Afin de contourner cet inconvénient, il est de votre devoir, e-commerçant, de proposer un descriptif clair de votre produit. L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013 Le commerce actuel est omniprésent, résultant de la multiplication des points d'achat mais aussi de l'évolution des comportements des consommateurs. Afin de continuer à comprendre ces changements, Ipsos a réalisé la seconde édition de l'étude Omniretail pour CA Com, au sujet de l'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. Florilège des principaux résultats de ce sondage, effectué auprès d'un échantillon de 1013 personnes, représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, du 5 au 8 avril 2013.

One Market : le consommateur français à la loupe Lancée par Audipresse et réalisée par Ipsos, One Market offre aux annonceurs et éditeurs une analyse approfondie des comportements de consommation des Français en général et des consommateurs médias en particulier. Douze marchés à la loupe L'étude est d'envergure : 12 secteurs et segments de marché et plus de 1300 marques et produits sont scrutés. Au-delà d'une cartographie des principaux marchés, l'enquête fournit une évaluation précise des comportements et des modes de consommation. Nicolas Cour, directeur général d'Audipresse, a tenu à souligner la robustesse et la rigueur de la méthodologie choisie : "Outre de reposer sur une approche "single source" en se fondant sur les données de l'étude One d'audience de référence de la presse en France, One Market s'appuie sur un questionnaire CAWI de 160 minutes et sur un échantillon One de plus de 10 000 interviews." L'âge du "faire"

Sortie de l’Iphone 6: ils paient 2500 dollars pour être les premiers devant l’Apple Store L’Apple Store situé au sud-est de Central Park est la boutique la plus emblématique de la ville de New York City. Et, ces derniers jours, la boutique fait le buzz, en cause : les New-Yorkais font la file depuis des jours devant la boutique afin de s’acheter le nouveau smartphone comme nous le raconte le site lesechos. Si certains souhaitent acquérir l’Iphone 6 en premier, d’autres sont là pour des motifs différents : ils espèrent figurer dans le Guiness des records en dépassant le record de 18 jours à attendre devant un Apple Store ou alors, ils espèrent vendre leur place dans la file au plus offrant.

Glossaire Achat d'impulsion (ou achat spontané) Impulse purchase, impulse buying. Achat non prémédité avant d'entrer dans le point de vente et réalisé à la vue de l'article ou de ses conditions de vente (prix, promotion, quantités limitées, modalités de paiement...). Il s'est considérablement développé avec l'essor de la distribution en libre-service. " Ces achats sont par définition plus spontanés, moins contrôlés, plus émotionnels que rationnels et s'accompagnent pratiquement toujours de commentaires affectifs ", observent Christian Derbaix et Michel Tuan Pham. Le temps consacré à l'achat, ou en tout cas celui consacré au processus de décision, est en général beaucoup plus court que pour un achat raisonné ou tout au moins prémédité. " L'achat impulsif renvoie à des expériences variées en termes de motivations, de processus de réponse du consommateur mais aussi d'évaluation des conséquences d'un tel achat.

Le buzz des Etats-Unis : plusieurs jours de queue pour l'iPhone 6 - Les Echos Politique Pour Bartolone, Thévenoud doit démissionner Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), a estimé lundi que l’éphémère secrétaire d’Etat Thomas Thévenoud saurait « prendre... High tech Parcours d’achat des Français : le magasin... Les proches (parents ou amis) sont le meilleur vecteur d’influence pour déclencher un achat (31% des répondants), tandis qu’Internet est une source d’information pré-achat décisive (46% consultent les avis en ligne, par exemple), et que le magasin reste, de loin, le lieu préféré pour concrétiser l’achat, pour 62% des Français. Voilà quelques-uns des résultats saillants de l’étude sur le parcours d’achat des Français à l’heure de la pluralité des canaux (magasin, web, mobile…), réalisé par l’Ifop pour le compte de Wincor Nixdorf. Objectif : cerner les contours de ses habitudes, brouillées par l’immixtion de plus en plus fréquente d’Internet sous toute ses formes, e-commerce (concurrent des magasins pour l’achat) et smartphones ou tablettes (pour consulter avis clients, comparer prix et produits…), les smartphones étant par ailleurs de plus en plus souvent utilisés à l’intérieur du magasin (la moitié des sondés l’utilise en point de vente, en lien avec leur parcours d’achat).

Commerce : la proximité géographique ne suffit pas à conquérir les clients Loin des idées reçues, l'enquête de Maryline Schultz, enseignant-chercheur à Novancia Business School Paris, montre qu'il il ne suffit pas d'être proche géographiquement pour s'assurer de la fidélité des clients. "Le magasin peut être près d'eux sans pour autant être proche", constate-t-elle dans son étude relayée le 11 février 2015. Que recherchent vraiment les clients ?

Les entreprises veulent "enchanter" leurs clients -voici comment L'"expérience-client", ce n'est pas seulement l'attente interminable aux hotlines, les services après-vente inefficaces, ou les processus d'achats complexes et peu sécurisés. C'est aussi le sens du service, le goût de faire plaisir, et jusqu'au désir "d'enchanter" le client, comme le proclame depuis des années l'ex-apôtre de la "religion" Apple, Guy Kawasaki. Mais en France, les entreprises ont du pain sur la planche pour améliorer leur relation avec leur clientèle: selon Eric Lestanguet, président de l'INRC (Institut national de la relation-client), une enquête internationale d'Ipsos indique qu'en France, seules 7% des personnes interrogées se déclarent satisfaites de la relation vécue avec les marques ou les entreprises. Et la France se classe à l'avant-dernier rang de l'enquête pour la relation-client en face à face et à distance... La société B2S s'approvisionne chez la concurrence pour satisfaire ses clients Les Taxis Bleus à la carte

Comment « Windows 9 » peut relancer Microsoft LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Fournier Le temps où Bill Gates se moquait gentiment du peu d'avenir qu'il entrevoyait pour l'iPhone d'Apple semble bien loin. Face à l'érosion de sa popularité et au déclin progressif de son marché de prédilection, le PC, la star de la bureautique doit trouver des relais de croissance. Mardi 30 septembre dans la soirée, le groupe devrait dévoiler les fonctionnalités de la nouvelle version du système d'exploitation qui a fait sa fortune. Le très attendu « Windows 9 » – dont on ne connaît pas encore le nom officiel – devra faire oublier les déconvenues de son prédécesseur Windows 8, qui avait désorienté les utilisateurs, notamment par la disparition de son menu.

Mai : Marketing sensoriel, les tendances 2013 Comment donner un nouveau souffle à votre relation client ? La réponse tient en trois mots : le marketing sensoriel. Sachant que 70 % des consommateurs réalisent leurs achats sur le point de vente et que 40 % d'entre eux restent des achats impulsifs, les marques doivent créer la différence et proposer des expériences sensorielles pour susciter, chez le client, des émotions particulières. Voici les dernières tendances du secteur. Marketing sonore Les douches sonores, autrement appelées lasers sonores, permettent de diffuser un son spécifique sur un rayon.

Les urbains et la consommation collaborative Favorisées par l'essor d'Internet et du Web 2.0, les pratiques dites de consommation collaborative se sont multipliées et intensifiées au cours des dernières années. Locations entre particuliers, achats groupés, troc, partage de biens ou de services : autant de pratiques qui se répandent dans la société française, et notamment dans ses grandes villes. Pour mieux comprendre l'émergence et le sens de ces nouveaux modes de consommation, Iligo a choisi d'interroger un échantillon représentatif d'urbains(*).

Bonial et OpinionWay : étude sur le parcours d'achat des articles de sport Bonial - market place leader de la médiatisation de catalogues digitaux- présente une étude sur le parcours d'achat d'articles de sport, réalisée par OpinionWay (1). Concernant la phase d'achat proprement dite, l'étude souligne " le rôle toujours incontournable du point de vente et du vendeur ". " L'engouement des Français pour le sport se traduit dans leur comportement de recherche, qui est quasiment systématique dans ce secteur (à 82%) et se déroule aujourd'hui majoritairement à partir d'outils digitaux. Dans la mesure où l'expérience utilisateur sur ces médias ressort comme très satisfaisante, on peut s'attendre à ce que cette tendance lourde se renforce encore davantage. Principaux enseignements Le profil des acheteurs d'articles de sport est : - plus masculin (50% vs 48% pour la population nationale)

Related: