background preloader

Les bidonvilles dans l'espace urbain

Les bidonvilles dans l'espace urbain
Qu'est-ce qu'un "bidonville" ? Musique : Claude Nougaro - Bidonville Click Here To Listen La première définition écrite du terme anglais « slum » apparaît, dit-on, en 1812 sous la plume de l'écrivain et hors-la-loi James Hardy Vaux, dans son Vocabulary of the Flash Language, où il est présenté comme synonyme de « racket » ou « commerce criminel ». Aussi, pendant longtemps, le « slum » a été associé à un habitat sale et occupé par une population misérable et criminelle. En français, le mot « bidonville » a été employé pour la première fois en 1953 à propos du Maroc pour désigner littéralement des « maisons en bidons », c'est-à-dire un ensemble d'habitations construites avec des matériaux de récupération. Photo : Le bidonville Dharavi à Bombay (env. 800 000 hab.) Aujourd'hui, on qualifie de bidonville, un logement qui possède à peu près les caractéristiques suivantes : Image satellite : Le bidonville de Kibéra, Kenya(env. 200 000 hab.) - (Google Earth) Typologie des bidonvilles Sources : Related:  inégalités

Dharavi (Bombay) : Économie d’un méga-bidonville Le bidonville de Dharavi jouit d’une grande notoriété. Située au cœur de Mumbai, cette étendue de 3 km², sur laquelle vivent quelques 800 000 habitants, est récemment devenue le centre de toutes les attentions. Au cours des dernières années, les ouvrages dédiés au bidonville se sont multipliés : parmi eux Rediscovering Dharavi : Stories From Asia’s Largest Slum (2000), Poor Little Rich Slum (2012) and Dharavi, The City Within(2013), pour n’en citer que quelques-uns. Le livre de Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Dharavi : From Mega-Slum to Urban Paradigm (2013), appartient à cet ensemble de travaux. L’ouvrage envisage Dharavi comme un « fait social total », une société à part entière. Mobilisant ethnographie et entretiens, l’ouvrage est aussi caractérisé par sa profondeur. Le méga-bidonville, une nouvelle forme urbaine L’un des principaux apports de l’ouvrage est l’étude de Dharavi en tant que forme urbaine spécifique, le méga-bidonville. La caste en milieu urbain, une ethnographie

Villes du futur, futur des villes : quel avenir pour les villes du monde ? (Enjeux) Rapport d'information n° 594 (2010-2011) de M. Jean-Pierre SUEUR, fait au nom de la Délégation à la prospective, déposé le 9 juin 2011 Disponible au format PDF (3,8 Moctets) au nom de la délégation sénatoriale à la prospective (1) sur les villes du futur, Par M. Sénateur. Tome I : Enjeux Rapport d'information Villes du futur, futur des villes Quel avenir pour les villes du monde ? Jean-Pierre SUEUR, Sénateur Tome I Enjeux Avec la participation de Saskia SASSEN, Christian de PORTZAMPARC, Julien DAMON et Baptiste PRUDHOMME « L'air de la ville rend libre » Georg Wilhem Friedrich HEGGEL Pour l'amour des villes : cette entrée en matière paraîtra doublement provocatrice, d'abord parce que l'amour ne se décrète pas et surtout parce qu'on a pris l'habitude d'imputer aux villes les malheurs de la société. Lorsqu'un crime a lieu à la campagne, c'est la faute d'un criminel ; lorsqu'il a lieu dans une banlieue, c'est toute la banlieue qui est coupable car elle constitue un milieu criminogène. La nature est pure.

Typhoon Haiyan Before & After Posted Thu 14 Nov 2013, 3:29pm AEDT Aerial images taken over the Philippines reveal the scale of devastation Typhoon Haiyan has caused in the once-vibrant coastal city of Tacloban. The typhoon, known locally as Yolanda, is believed to have killed 2,500 people. Hover or swipe over each satellite photo to view before and after imagery. Tacloban City, Philippines © Google/DigitalGlobe Hover over the image to toggle before/after Gapminder: Unveiling the beauty of statistics for a fact based world view. Objectifs du Millénaire pour le développement Haut de page Les huit objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) forment un plan approuvé par tous les pays du monde et par toutes les grandes institutions mondiales de développement. Ils ont galvanisé des efforts sans précédent pour répondre aux besoins des plus pauvres dans le monde et arrivent à expiration à la fin 2015. Pour leur succéder, l'ONU a travaillé avec les gouvernements, la sociéte civile et les différents partenaires pour exploiter la dynamique dégagée par les OMD et élaborer un programme ambitieux pour l'après-2015 : Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il s'articule autour de 17 objectifs mondiaux pour le développement durable. Lancement des objectifs de développement durable de l'ONU La réalisation des OMD tire à sa fin et l'année 2016 inaugure le lancement officiel du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Où en sommes-nous de la réalisation des OMD? Résumé du rapport - Rapport complet - Presse Archives »

L'indice qui calcule autrement la prospérité d'un pays Dans ce classement, la France se positionne en 21e position, loin derrière sa 6e place au classement plus traditionnel du FMI, et les Etats-Unis en 16e position, abandonnant leur 1re place mondiale. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Pour évaluer la richesse d'un pays, il existe depuis les années 1930 le produit intérieur brut, ou PIB – il avait été créé pour mesurer l'effet de la Grande Dépression sur l'économie américaine. Cet indice, souvent critiqué en raison de ses critères strictement économiques, n'avait pas jusqu'à présent d'alternative ; désormais, il existe le SPI, pour « Social Progress Index », qui mesure le progrès social de chaque pays. Ses concepteurs, des économistes et des statisticiens, ont pu présenter cette année les premiers résultats de leur travail entamé en 2009. Si les deux sont corrélés, il s'avère que la croissance économique n'est pas forcément le moteur du progrès social. Pays scandinaves en tête

Les pays développés ne sont plus qu'à moitié riches Il n’y a pas eu de communiqué de presse, pas de conférence internationale. Et pourtant, la terre a basculé ces derniers mois, son centre de gravité économique s’est déplacé provoquant un changement à la fois infinitésimal et historique. Les pays développés produisent désormais moins de la moitié de la richesse mondiale, dépassés par la poussée économique des grands pays émergents (Brésil, Chine, Inde…) et des pays en développement. 1/ Les pays émergents et en développement pèsent plus lourd que les pays riches Si cette infographie interactive s’affiche mal, cliquez ici Pendant des décennies, les 36 pays développés répertoriés par le Fonds monétaire international (FMI) représentaient 70% de la richesse mondiale et cela semblait ne jamais devoir bouger. Et la tendance ne risque pas de s’inverser, le mouvement s’accélère puisque il y a quatre ans les experts attendaient le point de basculement en 2015. 2/ En 2019, la Chine pèsera plus lourd que les Etats-Unis 5/ Et la France dans tout ça?

Les 62 personnes les plus riches au monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres Selon une étude de l’ONG Oxfam, 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, alors que « ce chiffre était de 388 il y a cinq ans ». Le patrimoine cumulé des 1 % les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99 % restants, selon une étude de l’ONG britannique Oxfam réalisée à l’approche du forum économique mondial de Davos (Suisse), et publiée lundi 18 janvier. « L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois », constate l’ONG dans son étude : « L’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1 % posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015 : un an plus tôt. » Illustration du creusement spectaculaire des inégalités ces dernières années, l’ONG a calculé que « 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale », alors que « ce chiffre était de 388 il y a cinq ans ».

sans titre Des richesses générées l’année dernière, 82 % ont profité aux 1 % les plus riches de la population mondiale, alors que les 3,7 milliards de personnes qui forment la moitié la plus pauvre de la planète n’en ont rien vu. C’est ce que révèle un nouveau rapport d’Oxfam, « Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent », publié aujourd’hui, à la veille du Forum économique mondial qui rassemblera le gotha du monde politique et des affaires à Davos, en Suisse. Ce rapport montre comment le système économique mondial permet à une élite fortunée d’accumuler d’immenses richesses, tandis que des centaines de millions de personnes peinent à survivre avec un salaire de misère. Le patrimoine des milliardaires a augmenté en moyenne de 13 % par an depuis 2010, soit six fois plus vite que la rémunération des travailleuses et travailleurs, qui n’a progressé que de 2 % par an en moyenne. Les travailleuses se retrouvent souvent au bas de l’échelle. Notes aux rédactions

lesechos La grande pauvreté baisse dans le monde mais de fortes inégalités persistent entre régions Le nombre de personnes vivant sous le seuil d’extrême pauvreté (1,90 dollar par jour et par personne) dans le monde a diminué d’un peu plus d’un milliard en trente ans, passant de 1,9 milliard en 1981 à 800 millions en 2013 [1], selon la Banque mondiale. Une évolution d’autant plus positive que, dans le même temps, la population mondiale est passée de 4,5 à 7,2 milliards d’individus. Du coup, le taux d’extrême pauvreté a été divisé par 3,9 : 10,7 % de la population mondiale vit aujourd’hui avec moins de 1,90 dollar par jour, contre 42,2 % il y a 30 ans. Personnes vivant avec moins de 1,90 dollar par jour (en parité de pouvoir d'achat 2011) Source : Banque mondiale - © Observatoire des inégalités Graphique Données Part de la population dont le revenu est inférieur à 1,90 dollar par jour (en parité de pouvoir d'achat 2011). Graphique Données La pauvreté par grande région du monde Même l’Afrique subsaharienne – que l’on disait condamnée au sous-développement – suit le mouvement. Photo / DR

Classement PIB : la France, 3e économie mondiale la plus touchée par la crise [PUISSANCE MONDIALE] Découvrez les prévisions de croissance pour 2022 du Fonds Monétaire International pour 30 pays, représentant à eux seuls plus de 80% de la richesse mondiale. A quoi ressemble le classement des pays les plus riches du monde alors que la crise sanitaire du coronavirus perdue ? Le Fonds Monétaire International (FMI) a publié ses prévisions de croissance pour 2022 dans son traditionnel World Economic Outlook, en octobre dernier. Après avoir connu une année 2020 difficile et un fort rebond en 2021, la plupart des économies mondiales confortent leur croissance en 2022. La Chine devrait connaître une croissance à 5,1%, selon l'institution. Quel est le pays le plus riche du monde ? Avec un PIB estimé à 18 000 milliards de dollars (courants) en 2022, l'empire du Milieu reste derrière les Etats-Unis et ses 24 000 milliards. Quel est le pays africain le plus riche ? Quel est le PIB par habitant ? Définition du PIB

Related: