background preloader

Collaboration professeur de lettres / professeur-documentaliste pour une « différenciation pédagogique » des projets lecture

Collaboration professeur de lettres / professeur-documentaliste pour une « différenciation pédagogique » des projets lecture
J’ai assisté dernièrement à une formation sur la « différenciation pédagogique » : l’art de faire convenir une activité à tous les élèves, quelque soit leurs compétences. Je me suis demandé si on pouvait adapter ce principe aux projets-lecture, pour faire en sorte que tous les élèves y trouvent un bénéfice. J’ai essayé de lister les projets pour lesquels je suis parfois sollicitée par mes collègues de lettres, et je me suis demandé comment les rendre pertinents pour chacun des élèves, quelque soit leur profil de lecteur : lecteur solide : lit un peu de tout, régulièrement, et fréquente souvent le CDI et/ou une bibliothèque lecteur fragile : lit moins de styles différents, moins souvent, et ne fréquente pas de bibliothèque « non-lecteur » : dit ne pas aimer lire, ou ne pas en prendre le temps Voici quelques pistes déjà testées, ou que j’essaierai désormais de proposer à mes collègues. 1- Le cas de la lecture d’une œuvre intégrale Activité 1 Activité 2 Activité 3 Activité 4 Activité 5

http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article480

Related:  Lecture/écriturelittérature jeunesseparthenopeFrançais - LittératureMethodologie

concoursbookface Les photos envoyées par les participants seront publiées sur le site dans la page « Galerie de Book face ». Chaque photo sera identifiée (Titre du livre au minimum, et prénoms des « réalisateurs » de la mise en scène si vous le souhaitez). Comme le but est aussi de s’amuser en incitant à la lecture, Je souhaite inclure les références bibliographiques des livres « mis en scène » afin que chaque curieux puisse ensuite s’en procurer un pour le lire ;-) Je vous remercie donc par avance de m'envoyer les références du livre avec chaque photo (Titre, auteur, éditeur, année de publication) en utilisant l'adresse cdimontaigu@gmail.com

L'Uchronie : les dossiers de Lirado Ce dossier a été réalisé en s'appuyant sur le TPE de première réalisé par Nathan du blog Le Cahier de lecture de Nathan, Tom du blog La Voix du livre ainsi qu'Alexia C. Il est complété de recherches personnelles. Merci à eux trois ! Alors que les dystopies connaissent un immense succès en littérature pour adolescents, l'uchronie est un genre, tout aussi dérivé de l'utopie, qui est beaucoup moins présent. Partons à la rencontre de ce sous-genre de la science-fiction, méconnu du grand public mais pourtant riche en histoires possibles... "Et si..."

Promotion de la lecture loisir : les actions qu'un professeur-documentaliste peut mener seul Il aura fallu que j’attende mes 18 ans de doc pour m’avouer à moi-même que je pouvais être légitime dans l’organisation de projets lecture pour les classes, en dehors de l’enseignement du français. Je pense d’ailleurs que mes collègues l’ont accepté avant moi. Pour autant, les moyens utilisés ne peuvent pas être les mêmes, et certaines règles doivent être respectées. Sur le sujet de la collaboration avec nos collègues de lettres, je vous renvoie à un article que j’ai publié sur Docs pour Docs, sur la différenciation des projets lecture. Les genres littéraires Si la notion de type de texte est assez claire (le texte se définit en fonction de son intention et de son type d'organisation ; voyez notre tableau), la notion de genre littéraire est plus floue : chaque époque définit sa notion de genre selon les attentes des lecteurs et les idéologies dominantes. Néanmoins, dans chaque grand genre (roman, poésie, théâtre, argumentation), certains textes obéissent à un système d'énonciation comparable, sont traversés d'un même registre (l'impression particulière ressentie par le lecteur) ou traitent des thèmes convergents. On se tiendra à cette définition sommaire pour recenser les genres littéraires les plus fréquents, sans oublier que le propre de l'écrivain est de faire voler en éclat les prétendues barrières entre les genres. Approche du genre : les trois radicaux grecs qui constituent le mot définissent l'autobiographie comme "l'écriture de sa propre vie". Formes dominantes :

Quelques exemples de séquences pédagogiques sur la lecture Les activités autour de la lecture peuvent donner lieu à un concours (officiel ou non). Elles permettent l’emprunt de livres, dans le cadre du cours de français. Elles peuvent être menées en partenariat d'autres collègues (français, arts plastiques ...) ou un partenaire extérieur. Ces derniers doivent remplir trois types de documents pour chaque livre empruntés : Inventer la couverture d’un livre : - Tous les élèves empruntent un livre (au choix ou sur un thème, un genre …). - Ils réinventent la couverture du livre, pour donner aux autres l’envie de le lire : références du livre, illustration, résumé … - Les plus belles couvertures sont agrandies et affichées dans les couloirs. Faire la Bande-annonce d’un livre : - Présentation des références, du genre et du thème du livre. - Sélection des meilleurs extraits, pour donner envie de lire. - Illustrations.

Publiez un roman avec Edilivre Votre mise en page et publication : Nous publions tout type de manuscrit à partir d'une page A4 : nouvelle, roman, poésie... Nous vous publierons gratuitement à travers la mise en page de votre livre aux formats papier et numérique (Pdf et Epub). Une fois que vous aurez validé la maquette de votre livre, à travers son Bon à Tirer, nous lui attribuerons des numéros ISBN et nous en déposerons un exemplaire papier à la Bibliothèque Nationale de France. Je Lis Libre : des livres gratuits pour les 10 à 14 ans Faites un test en ligne pour découvrir votre attitude face à la lecture, en tant que parent. C'est amusant et instructif à la fois ! Des outils : La plateforme « Lire … » est un dispositif interactif sur l’apprentissage de la lecture, pour les parents d’élèves de CP et les jeunes enseignants. Le site Web : Coté parents : Les accompagner par des explications sur les mécanismes et les temps d’apprentissages, les informer sur ce qui se passe en classe, et leur permettre de comprendre le déroulement de l’année clé qu’est le cours préparatoire.

Lectures pour les collégiens - « Lectures pour les collégiens » L'Éducation nationale propose aux collégiens des listes d'ouvrages pour enrichir leur expérience de lecteurs et susciter leur curiosité : récits, romans, contes, pièces de théâtre, poésie, bandes dessinées, documentaires. Deux sélections spéciales, l'une à l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale et l'autre autour de la Seconde Guerre mondiale, sont également disponibles. Pourquoi quatre listes ? Quatre listes sont actuellement à disposition ; elles sont renouvelées et mises à jour par un comité de lecteurs en fonction des productions éditoriales : une liste d'ouvrages de littérature jeunesse ; en parallèle aux titres de la littérature patrimoniale étudiés en classe, elle propose des ouvrages qui illustrent des points des programmes

Histoire de la littérature française Bienvenue sur le site de l'histoire de la littérature des origines à nos jours. Vous y trouverez des informations utiles sur la littérature, mais aussi sur le contexte dans lequel elle s'inscrit, ce qui vous permettra de mieux comprendre bon nombre d'oeuvres littéraires de diverses époques. Qui sommes-nous ?

14 outils en ligne pour une veille professionnelle sur les réseaux sociaux Pour qui s’intéresse aux modes de communication numérique innovants, le blog SIGLab (Service d’information du Gouvernement) est une mine d’informations sur la communication publique et institutionnelle, plus particulièrement sur les modes stratégiques afin d’envisager une veille spécifique et les réseaux sociaux pour un projet. Ainsi, dans la rubrique Ressources, on s’intéressera à deux dossiers récents qui permettent d’identifier des outils en ligne performants pour mener à bien une communication numérique pensée et mise en oeuvre avec qualité : Le kit du veilleur dans la jungle des Internets

Un nouvel outil numérique pour l’enseignement du français L’illettrisme est une réalité qui a frappé Yves Bordet lorsqu'il était professeur de français en Suisse et qui l’a amené à s’interroger sur la façon dont on enseigne la langue française aujourd’hui. Il s’est aperçu que la littérature était parfois mise de côté, notamment par les enseignants de français langue étrangère (FLE), car jugée peu adaptée à l’apprentissage d’une langue et trop complexe. Lui milite au contraire pour que les textes des grands auteurs soient au cœur de la pédagogie. « J’ai toujours pensé que la langue doit s’apprendre avec des documents authentiques et pas forcément avec des documents produits par les enseignants », explique Yves Bordet, qui insiste également sur les bénéfices de l’apprentissage par cœur et de la récitation. Ce chercheur a travaillé à proposer une approche pédagogique faisant usage des moyens numériques et remettant la littérature au cœur des apprentissages.

neuvième art 2.0 [janvier 2013] L’histoire des liens entre bande dessinée et éducation s’est exprimée successivement dans les termes d’une hostilité farouche, d’une intégration résignée, puis d’une récupération intéressée et d’une légitimation affichée. Petit historique de l’intégration scolaire de la bande dessinée Le rejet des éducateurs catholiques et laïcs s’exprime dès 1907, lorsque la bande dessinée devient presque exclusivement un matériau des publications de presse destinées à la jeunesse. Leur argumentaire, où se mêlent considérations esthétiques, psychologiques et morales, ne variera guère jusqu’aux années 1960 : le médium est stigmatisé pour la pauvreté du texte, pour la teneur grotesque et caricaturale des illustrations, pour son contenu pulsionnel et violent, sans oublier le pouvoir séducteur de l’image (qui encouragerait l’affabulation) et même l’inintelligibilité même de la narration verbo-iconique.

Related: