background preloader

Rapport – Lutter contre les stéréotypes filles-garçons

Rapport – Lutter contre les stéréotypes filles-garçons
Ce rapport « Lutter contre les stéréotypes filles-garçons. Un enjeu d’égalité et de mixité dès l’enfance. » a été remis à Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du Gouvernement. Rapport – Lutter contre les stéréotypes filles-garçons Les inégalités entre les femmes et les hommes sont connues : les femmes comptent pour 46 % des salariés du privé mais 20 % des cadres dirigeants et 20 % des membres des conseils d’administration du CAC 40. Les femmes cadres dirigeantes sont payées 32 % de moins que les hommes – en équivalent-temps plein. 82 % des temps partiels (souvent contraints) sont féminins. La retraite moyenne des femmes (y compris les avantages accessoires, et notamment les pensions de réversion) représente 72 % de celle des hommes. Néanmoins des inégalités socioéconomiques significatives entre hommes et femmes perdurent. Le rapport se départit, dans son ton, de la neutralité distante propre aux documents administratifs et aux écrits scientifiques.

http://www.strategie.gouv.fr/blog/2014/01/rapport-lutter-contre-les-stereotypes-filles-garcons/

Related:  Sources sûres / Education à la vie sexuelle et affectivelambannesdesmeulles

Adolescence et sexualité : des repères pour agir Des concepts-clefs en prévention et éducation pour la santé Pour mener à bien une action de prévention et avant de se lancer dans sa mise en oeuvre, il peut être utile d’acquérir ou de se reporter à quelques notions fondamentales en éducation pour la santé. La Charte d’Ottawa, signée à l’issue de la première Conférence internationale sur la promotion de la santé en 1986, offre un cadre de référence à toute action en promotion et éducation pour la santé. A la crèche, les stéréotypes genrés se portent bien Comment diminuer la perpétuation des stéréotypes entre les garçons et les filles dès la petite enfance ? C’est l’enjeu d’un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) remis ce jeudi matin à la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem. Pour les deux auteurs, les inspecteurs généraux Brigitte Grésy et Philippe Georges, à la crèche, «les pratiques, sous couvert de neutralité, confortent les stéréotypes». Si, dans la théorie, «il n’y aucune mention du caractère sexué des enfants dans les documents des collectivités territoriales et une affirmation de neutralité de la part des professionnelles», ils remarquent que des déséquilibres se créent malgré tout dans de nombreuses activités de ces lieux d'accueil. Poupée contre Lego Les vêtements

Égalité des filles et des garçons Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'École rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. L'apprentissage de l'égalité entre les garçons et les filles est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et d'autres modèles de comportement se construisent. Basée sur le respect de l'autre sexe, cette politique éducative en faveur de l'égalité implique aussi la prévention des comportements et violences sexistes. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel.

Lutter contre les stéréotypes filles-garçons Le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective répond à une commande de la ministre des droits des femmes. Il s'agit d'identifier et de lutter, dès les premières années de la vie, contre certains stéréotypes filles-garçons, qui contribuent à la persistance des inégalités entre les hommes et les femmes. Se basant sur une synthèse de travaux de recherche et une série de faits et d'analyses, les auteurs du rapport livrent leurs enseignements, accompagnés de propositions. Concernant la socialisation précoce, une plus forte implication des pères et davantage de mixité dans les métiers de la petite enfance sont nécessaires.

Jouets genrés : comment ils influencent les goûts et capacités de vos enfants Des enfants dans un magasin de jouets, à Paris, le 30 novembre 2011 (P.VERDY/AFP) "Princesse un jour… boniche toujours !" Scandé le 13 décembre dernier devant un magasin Toys’R’Us du 13e arrondissement de Paris, ce slogan s’inscrit dans une action menée à l’appel de plusieurs associations féministes visant à informer les client-e-s sur les conséquences sociales du sexisme dans l’industrie et le commerce du jouet. Les jouets n'ont pas de sexe: comment lutter contre les stéréotypes? C'est devenu un rituel. Chaque année, à l'approche de Noël, des collectifs féministes investissent une grande surface et alertent les parents, souvent indifférents, sur les dangers du sexisme sous le sapin. Ils dénoncent la trop grande présence de jouets stéréotypés, de ces dinettes qui cantonnent les petites filles à un rôle de "boniches" et de ces super-héros qui incitent les petits garçons à devenir des "machos". Bref, de ces vecteurs miniatures d'inégalités entre les sexes.

Théorie du genre : j'explique la sexualité à l'école, dessiner un pénis n'est pas choquant Un médecin montre une malette de démonstration contenant différents contraceptifs féminins. (DIDIER PALLAGES/AFP) En tant que conseillère conjugale et chargée des animations en milieu scolaire, mon rôle est d’apporter aux jeunes une éducation populaire autour de la sexualité. Mes interventions ne sont ni choquantes, ni mal placées. Ces jeunes de 14-15 ans sont en pleine puberté. Ils ont besoin d’en parler et d’échanger. Ringards sur le monde, par Marie Darrieussecq Mon fils est en troisième et il étudie, en français, la nouvelle : c’est au programme de littérature, et forcément, ça m’intéresse. Douze Nouvelles contemporaines ; regards sur le monde, c’est le titre du livre conseillé, que vont lire quantité d’élèves cette année. Un tableau de Martial Raysse fait la couverture, une jolie femme avec un cœur sur la joue. Au dos, la liste des douze auteurs : dix Français, un Italien, un Américain ; je ne les connais pas tous, mais ce qui me saute aux yeux, c’est que ce sont tous des hommes.

Pour Noël, cinq cadeaux pour enfants garantis sans sexisme Il vous faut un cadeau pour une nièce ou un petit cousin, et vous ne voulez pas tomber dans le cliché de la princesse rose et du mécano bleu? Quelques propositions pour sortir des stéréotypes de genre imposés par les marques. Si, comme une large majorité de Français, vous redoutez Noël, c’est peut-être à cause de ce moment angoissant où vous pénétrez dans le magasin de jouets. Les grands royaumes du jouet (aussi connus sous le nom de Toys’R’Us, La Grande Récré...) ont balisé votre chemin sur leurs terres. A gauche, un rayon plus rose que rose où les filles sont censées trouver leurs Barbies et leur nécessaire à dînette, et à droite, un rayon bleu foncé où les garçons doivent forcément se transformer en super-héros ou en bricoleur. Chaque année, c’est la même chose, les jouets sont markétés de façon genrée, histoire de pouvoir éviter toute liberté confusion.

L’OMS traite de sexualité enfantine : quelle bouffée d’air frais ! En novembre dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié la version française d’un bien intéressant rapport [PDF] sur les « standards pour l’éducation sexuelle en Europe ». Son objectif : inciter les décideurs tant politiques qu’éducatifs à harmoniser les différentes approches en la matière. L’équipe de rédaction du rapport, pilotée à Cologne en Allemagne par le BZgA (Centre fédéral d’éducation pour la santé), a privilégié une approche globale fondée sur la compréhension et non « concentrée sur les risques potentiels liés à la sexualité ». Bref, une éducation sexuelle « obligatoire » fondée sur l’épanouissement plutôt que sur la trouille et la culpabilité. Non limitée aux vertus de l’abstinence et aux techniques de reproduction, mais étendue à « l’aspect important du plaisir ». On se pince pour y croire.

Related: