background preloader

Comment en finir avec l’oligarchie, dialogue entre Eva Joly et Hervé Kempf - Présidentielle

Comment en finir avec l’oligarchie, dialogue entre Eva Joly et Hervé Kempf - Présidentielle
Basta : Qu’est-ce que l’oligarchie ? Qui fait partie de cette oligarchie que vous dénoncez ? Hervé Kempf : L’oligarchie, d’un point de vue sociologique, c’est l’actuelle classe dirigeante, qui mêle pouvoir économique, pouvoir politique, hauts fonctionnaires, dirigeants de grands médias. Eva Joly : Ce qui caractérise l’oligarchie française, c’est cette porosité entre les secteurs de la banque, de la politique, de l’industrie, des médias. Hervé Kempf : Aux Etats-Unis, on est plus proche du modèle français. Eva Joly : Ce sont très souvent les grandes banques comme Goldman Sachs qui fournissent les cadres de l’administration, les cadres de la Réserve fédérale aux Etats-Unis, que ce soit sous Bush ou sous Obama. Quand les gens sont venus demander des comptes après septembre 2008, ils ont découvert qu’il n’y avait pas de provisions : ce n’était pas véritablement un contrat d’assurance mais un produit financier. Cette situation d’impunité de l’oligarchie est-elle nouvelle ? A voir en vidéo : Related:  Oligarchie / PloutocratieHervé Kempf

L'oligarchie française Le comportement de la classe politique oligarchique évoque la seigneurie décadente de l'Ancien Régime. Des personnalités politiques s'enrichissent sans vergogne grâce aux détournements de fonds publics, commissions occultes, pots-de-vin... L'avidité de certains représentants du peuple est sans limites. La corruption prend une ampleur inquiétante et se répand dans toutes les classes de la société. Des professionnels de la santé, reniant le serment d'Hippocrate, rackettent les malades : dépassements d'honoraires, dessous-de-table... L'industrie pharmaceutique ne recule pas devant le froid assassinat de milliers de personnes pour faire toujours plus de bénéfices. L'image de la France est dégradée, la cinquième république est en déliquescence. La République « irréprochable » et quelques uns de ses acteurs (liste communiquée par Alexandre) Alain Agostini (UMP) 2008, condamné pour proxénétisme aggravé en bande organisée. Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation.

Comment les riches détruisent le monde, par Hervé Kempf Les trois ou quatre générations situées à la charnière du troisième millénaire sont les premières dans l’histoire de l’humanité, depuis que les bipèdes arpentent la planète, à se heurter aux limites de la biosphère. Cette rencontre ne se fait pas sous le signe de l’harmonie, mais sous celui d’une crise écologique majeure. Soulignons-en quelques aspects. Le premier d’entre eux est l’inquiétude nouvelle des climatologues : ils raisonnent depuis quelques années sur l’hypothèse d’une irréversibilité possible du changement climatique. Une deuxième observation est que la crise écologique ne se réduit pas au changement climatique. Troisième volet, peut-être moins sensible ou moins bien synthétisé que la problématique du changement climatique : une contamination chimique généralisée de notre environnement, dont deux aspects sont particulièrement troublants. Cette entrée en matière définit l’urgence politique de notre époque. Comment ? Pourquoi cela est-il un moteur de la crise écologique ?

France été 2011, le démantèlement d'une justice démocratique se poursuit Il sera utile de revenir en profondeur sur le rapport de la Cour des comptes publié en juillet 2011, qui inflige un diagnostic sans fard à notre premier flic de France, devenu Président de la République. Ce rapport argumenté non seulement confirme les craintes que l'on peut exprimer depuis au moins 2002: la politique mise en oeuvre est un fiasco total, mais surtout ce rapport anéantit l'organigramme savamment dosé par N Sarkozy en matière de recherches et d'études des phénomènes de délinquance. Il est vrai que fondre toute la recherche en ce domaine sous un pôle unique sous la férule du ministère de l'intérieur, cela fait penser plutôt à une organisation de type soviétique avec sa nomenklatura :les expert auto proclamés qui nous bassinent sur TF1 et consorts depuis au moins dix ans sur les chiffres de l'insécurité... Une Justice quotidienne vouée à l'archipel du Goulag Ce sous titre peut paraître fort, nous ne sommes pas en Russie soviétique me direz vous. !!!!.. - l'ordonnance pénale .

La France est une oligarchie, pas une démocratie Untitled Documen Dans "La République", Platon désigne cinq systèmes de gouvernements différents : la tyrannie, la timocratie, la royauté, l'oligarchie et enfin la démocratie. La France, depuis la Révolution française de 1789, fonctionne avec un régime de type démocratique. Cependant en observant les faits de la vie politique, on s'aperçoit que ce n'est qu'une démocratie de façade. Dans une démocratie, le pouvoir est détenu par le peuple qui élit ses représentants. Hervé Kempf : « Fukushima est moins un accident que l’aboutissement d’une série annonciatrice » - Nucléaire Que représente pour vous la catastrophe de Fukushima ? Hervé Kempf : C’est un tournant, aussi important que Tchernobyl en 1986, et qui va durablement affecter l’industrie nucléaire et la façon dont on la perçoit. C’est aussi un rappel extrêmement violent de ce que beaucoup d’écologistes disent depuis longtemps, à savoir que le nucléaire n’est pas une réponse satisfaisante au problème du changement climatique. Et encore, on ne mesure pas toutes les conséquences... Pour l’instant, ce qu’on peut dire de manière quasiment certaine, c’est qu’il y a au moins trois, voire quatre réacteurs de la centrale qui sont irrécupérables. La France a-t-elle des enseignements à tirer de la situation japonaise ? La France se trouve dans une situation très comparable. L’autre rapprochement à faire, c’est qu’au Japon comme en France, le nucléaire a été introduit de manière opaque et antidémocratique, ou plus exactement dans un déni de démocratie. Bien sûr que c’est possible. Cela vous effraie ? Oui. Oui.

Sexy Fingers : Un doigt pour se faire dépister ! | www.aides.org AIDES et JWT Paris lancent aujourd'hui la campagne et le jeu "Sexy Fingers" ("Les doigts sexy"). Oui, on peut en faire des choses avec un doigt… Et, désormais, avec un doigt, les populations les plus exposées au VIH peuvent aussi se faire dépister ! Découvrez les éléments coquins et le morceau électro qui réchaufferont encore un peu plus votre été sur smartphone Android et sur Internet. A tripoter sans modération ! Restez dans le rythme Il y a d'abord un clip vidéo. Et si je le tripote ça fait quoi ? Après cette séance d'entraînement tonique, vous (et vos doigts avertis) êtes prêts à entrer en jeu pour faire monter la température. Sexy Fingers le Making Off - AIDES par AIDES-association Découvrez le dépistage rapide démédicalisé Grâce à "Sexy Fingers", vous en saurez davantage sur les actions de dépistage rapide du VIH que réalisent les militants de AIDES. Comme dans toutes nos actions, les personnes sont reçues dans l'anonymat, le non-jugement, et peuvent être accompagnées.

Les principales oligarchies qui dominent le monde Les principales oligarchies qui dominent le monde Alain Cotta, grand pourfendeur de l’euro devant l’Eternel, sort un nouvel ouvrage Le règne des oligarchies (éditions Plon). Il accorde un bref entretien à Scripto sur ce sujet fondamental. 1- Pouvez-vous nommer les principales oligarchies qui dominent le monde ? L’oligarchie des USA, celle de la Chine et, en 3ème rang le Royaume Uni. 2- Où ces oligarques se réunissent-ils, où vivent-ils ? L’oligarchie est un groupe d’individus dont les lieux de réunion varient en fonction de leur situation économique et sociale ainsi que les circonstances auxquelles ils doivent faire face. 3- Des ponts existent-ils entre ces différentes oligarchies, comment cela se traduit-il ? Entre ces différentes oligarchies il existe plusieurs ponts, d’abord ceux qui concernent les membres ayant même profession. 6- Sur quelles armes s’appuient ces oligarchies pour asseoir leur domination sur le monde ? L’inspiration démocratique a deux fondements. Source: Scripto

La rencontre GoodPlanet : Hervé Kempf, auteur et éditorialiste au Monde Le site goodplanet.info fondé par Yann-Arthus Bertrand part à la rencontre de ceux qui se bougent pour l'environnement et la préservation des patrimoines culturels. Retrouvez les meilleurs extraits sur Maxisciences. La crise écologique est aussi une crise sociale, selon Hervé Kempf, éditorialiste au Monde. Les classes dominantes –appelées oligarchie par l’auteur- qui encouragent et profitent du modèle actuel, empêchent sa transformation. GoodPlanet est allé l’interviewer suite à la parution de son livre "L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie". Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter GoodPlanet : Vos ouvrages s’articulent autour de la notion de crise écologique, comment la caractérisez-vous ? Qui sont les responsables de cette crise ? Nous en avons pris conscience depuis les années 1960, et depuis elle n’a cessé de s’aggraver, de manière de plus en plus évidente. Justement, vous liez la crise écologique aux inégalités sociales.

Related: