background preloader

Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie

Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie
L'e-marchand de chaussures a décidé d'adopter une organisation totalement agile. Exit les managers, le travail est effectué par des équipes auto-organisées. L'e-commerçant américain de chaussures et de mode Zappos, réputé pour son obsession du service aux clients, avait déjà adopté des codes organisationnels assez particuliers. Ses dirigeants sont en effet appelés "les singes", les invités sont accueillis par le tintement d'une cloche de vache, la société offre de l'argent à ses nouveaux salariés qui décident finalement de quitter Zappos afin de tester leur loyauté... Mais à l'occasion d'une réunion de fin d'année, elle a annoncé à ses troupes une réorganisation totalement radicale. Désormais, il n'y aura plus de managers. Sur le modèle de l'holacratie, les mécanismes de prise de décision seront distribués au sein d'équipes auto-organisées et dont les rôles se chevauchent, à l'instar de cellules biologiques à la fois autonomes et dépendantes de l'organisme qu'elles constituent.

http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/zappos-supprime-tous-les-postes-de-managers-0114.shtml

Related:  learning expeditionHolacracyHOLACRATIEméthodes et outils collaboratifs

Rebondir avec l'innovation frugale - L'Express#X2dsPiDuyqU4Y7FA.99 Un séparateur de jaunes d'oeufs, un support pour passer les verres à pied au lave-vaisselle en toute sécurité... Depuis un peu plus d'un an, Auchan a conclu un accord de commercialisation avec Quirky, une entreprise américaine qui développe des produits inventés par des consommateurs. Une simple innovation marketing? Vers une organisation holocratique de son entreprise Dans la vie il y a ceux qui émettent des théories et il y a ceux qui les mettent en pratique. Le problème se pose alors de savoir si la mise en place d’une théorie est faite par idéal ou pour des raisons pratiques. Dans le cas précis de la théorie d’organisation proposée par Brian Robertson il s’agit de rendre l’entreprise plus agile et réactive en partant du principe simple que chaque salarié est au fait localement de ce qui pourrait être amélioré. Or aujourd’hui, dans nos organisations actuelles, il existe une hiérarchie par laquelle tout doit passer pour être digéré et (éventuellement) mis en place. Ainsi, le salarié qui sait a priori ce qu’il faut faire pour traiter un problème donné se trouve confronté à trois problèmes :

Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être Après une expérience de dirigeant et d’entrepreneur, Bernar-Marie Chiquet travaille à développer de nouvelles structures et modes de gouvernance plus ouverts à travers l’Holacracy. Alors, une gouvernance ouverte, ça favorise les modèles ouverts ? L’Holacracy consiste en une nouvelle définition du pouvoir au sein des organisations, quelle est cette nouvelle forme de pouvoir ? La meilleure façon que j’ai trouvée pour répondre à cette question est de nous décaler et de regarder comment fonctionne les villes. J’ai lu récemment que dans une ville comme celle de Paris, il y a à peu près entre 2,5 et 3 jours de stock de nourriture. Ce qui veut dire que si tous les transports approvisionnant en alimentation la ville de Paris s’arrêtaient, les parisiens commenceraient à mourir de faim au bout de 3 jours.

L’observatoire des pratiques L’observatoire des pratiques est un recueil de pratiques atypiques ou innovantes observées chez les entreprises adhérentes de l’association ou chez des entreprises proches. Il n’est pas une collecte de recettes mais plutôt une photographie inspirante de ce qui peut se faire au sein des équipes pour rendre l’entreprise plus humaine. Outils, temps ou lieux pour la communication entre salariés, organisation du travail, méthodes pour les prises de décision, actions pour le recrutement, etc sont quelques uns des domaines dans lesquels ces entreprises ont mis en place des fonctionnements particuliers qui contribuent à une meilleure performance globale.

Christophe Mistou : L’homme qui a adopté l’Holacracy à grande échelle Ils font partie de cette grande équipe d’entrepreneurs du XXIème siècle. Ceux qui détiennent l’avenir du travail entre leurs mains car ils ont compris, avant tout le monde, les limites d’un système sur le déclin. Parmi eux, Christophe Mistou fait figure de véritable symbole. Conscient de la nécessité d’un changement de mentalité, il a pris les devants en vantant les mérites de l’Holacracy au sein d’une très grande entreprise de 13 000 personnes qui n’est autre que Castorama… sociocratie Governance Institute. Bernard Marie Chiquet, bernardmarie@igipartners.com De plus, Holacratie™ et Holacracy™ sont des Trademark qui ne peuvent être utilisé que sous réserve d’être LHP™ (Licensed Holacracy Provider). L’Holacracy est: … un nouveau modèle d’organisation (Métaphore de l’O.S.) … une pratique, pas seulement un modèle ou une théorie … un ensemble cohérent de processus concrets … construit autour d’une structure organisationnelle organique … un nouveau modèle de management basés sur de nouveaux fondements de l’autorité … un mode de Gouvernance par la Raison d’Être de l’organisation … un système dynamique de pilotage de l’organisation … une nouvelle manière de (se)transformer centré dans la Réalité et le Présent, par la gestion des tensions

Premier pas vers une gouvernance contributive (1) un texte en première écriture qui sera probablement amendé au fil des réactions Notre société est aujourd’hui plus éclatée, les solidarités anciennes sont mises à mal tandis que de nouvelles commencent juste à émerger dans une économie mondialisée. Dans bien des domaines le pire côtoie le meilleur : les énergies renouvelables et le nucléaire mortifère de Fukushima ou l’espace de liberté d’internet et la surveillance massive de la NSA, les financements solidaires et les mafias des banques offshores. Ce monde à venir est profondément révolutionné par la troisième mutation des échanges entre les hommes et les femmes ; celle du numérique après l’invention de l’écriture puis de l’imprimerie. [2] Cet article présente, à travers une expérience locale, l’apprentissage d’une gouvernance contributive, à même de favoriser l’implication, le développement local, l’innovation sociale et le partage. Une suite qui reste à écrire ….

Chez Gore-Tex, chaque salarié est son propre manager Dans l’art de la torture, Yannis est une référence qui inspire le respect à ses pairs. Et quand on voit le gaillard à l’œuvre, on comprend mieux pourquoi. Les traits tendus, le geste sûr, il arrache sa victime aux entrailles d’une machine bruyante qui l’a éreintée pendant des heures pour lui faire subir l’épreuve de la «rain tower» (la tour de la pluie). «C’est un peu le moment de vérité, ça passe ou ça casse», explique Yannis avec un petit sourire en coin. C’est passé : elle s’en est sortie. Holacracy : La solution miracle pour être heureux au travail ? « Les Oubliés de l'Actu Dans un contexte de crise de plus en plus étouffant que ce soit pour les salariés ou les patrons, la vie à l’intérieur d’une entreprise peut se révéler chaotique. Entre les sociétés sous la menace d’une fermeture et les multinationales sous la tentation d’une délocalisation, diverses formes de management sont utilisées parfois dans l’excès. Les Oubliés de l’Actu se sont focalisés sur une nouvelle technologie venue tout droit des États-Unis : l’holacracy. Son nom peut paraître étrange et pourtant l’holacracy se place parmi les alternatives de l’avenir des entreprises.

Related: