background preloader

La science contre la mort : vers l'humain 2.0 ?

La science contre la mort : vers l'humain 2.0 ?
"Nul ne peut anticiper les effets d’un bricolage incontrôlable du génome humain !" C’est le cri d’alerte lancé par le docteur Israël Nisand. Dans son essai "Où va l’humanité ?" (Editions LLL), il met en garde contre les possibilités de fabriquer, hors de toute gouvernance mondiale, un humain augmenté par la technologie. Fantasme ? Pour les "transhumanistes" américains - techno-prophètes soutenus par de puissants lobbies industriels - notre patrimoine génétique ou ADN est une information comme une autre, que l’on peut sans tabou, copier, éditer voire réécrire. La suite après cette publicité "Notre cerveau n’est pas un disque dur" Evidemment, tout n’est pas si simple : l’homme n’est ni un logiciel, ni une usine. L’Hôpital Georges Pompidou a néanmoins accompli, il y a une semaine, une "grande première" en techno-médecine, avec l’implantation réussie sur un malade sans espoir d’un cœur 100% artificiel conçu par la PME Carmat. Merci, votre inscription a bien été prise en compte. Related:  La techno-médecineimmortalité ?

Avec Calico, Google veut s'attaquer à la vieillesse et à la maladie Le géant de la recherche sur Internet veut repousser les limites de l'espérance de vie, même si les détails de son projet sont encore flous. Google a annoncé mercredi 18 septembre le lancement de Calico, une entreprise s'attaquant au défi "de l'âge et des maladies associées", a annoncé l'entreprise dans un communiqué. L'entreprise sera dirigée par Arthur Levinson, l'ancien patron de Genentech, un des pionniers des biotechnologies. "Ces problèmes nous affectent tous, de la diminution de notre mobilité et de notre agilité mentale qui surviennent avec l'âge, jusqu'à des maladies mortelles qui font payer un lourd tribu aux familles. "Google peut-il résoudre la mort ?" Pourquoi Google, qui domine outrageusement le marché de la recherche en ligne ou celui du système d'exploitation des smartphones, se lancerait-il dans un tel projet ? En outre, le géant de Mountain View est devenu depuis quelque temps coutumier des annonces iconoclastes et des projets d'envergure.

Médecine : les révolutions de demain - A la une - La Quotidienne Elisabeth Marshall, rédactrice en chef de du magazine La Vie nous parle de « La médecine de demain ». Thérapie cellulaire, médecine réparatrice, télémédecine et bientôt fabrication d’organes grâce à des imprimantes 3D, comment la médecine va transformer notre futur et faire de nous des super-humains ? Vieillir en pleine santé, recevoir des soins plus ciblés, vivre plus longtemps… Le point sur les découvertes qui devraient changer notre vie. Et sur les questions éthiques qu’elles soulèvent. Un dossier à lire dans La Vie cette semaine, à partir de jeudi, et sur lavie.fr en partenariat avec La Quotidienne. Comment la médecine de demain va bouleverser nos vies ? Choisir le sexe ou la couleur des yeux de son enfant, pronostiquer la date de sa mort ou les maladies que vous pourriez développer, il ne s’agit pas là d’un scénario de science-fiction mais bien des évolutions future de la recherche sur notre ADN. Manipulation de l’ADN, et si la réalité dépassait la fiction ?

Sciences et Avenir mobile - L'actualité des Sciences et du Savoir Le croque-mort et la tortue, duo atypique Animaux | 11 juin 2015 - 17h52Un symbole d'immortalité...pour des pompes funèbresLa tortue est un porte-bonheur et un symbole d'immortalité en Asie, c'est pourquoion la retrouve dans les cérémonies et sur les temples en Extrême-orient. © Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA Les tortues vivent longtemps et peuvent devenir trèsAvec Calico, Google s'attaque à l'immortalitéSanté | 19 septembre 2013 - 16h48Autrement dit, en s'attaquant au vieillissement, cette toute jeune filiale du géant de l'informatique se lance dans la quête de l'immortalitéUn nouveau pas vers l’immortalité ? Santé | 10 juillet 2013 - 18h5425 octobre 2023. Los Angeles. Sur son terrain de golf préféré, Edward, 59 ans, comédien star de Hollywood est terrassé par un infarctus. Il risque de ne plus jamais récupérer une vie normale. Santé | 8 juillet 2013 - 21h20Si André Choulika, 48 ans, n’aimait pas prendre des risques, il serait resté chercheur à l’Institut Pasteur.

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : Tour d’horizon des pensées du transhumanisme (1/2) sur Theoria « Parlerons-nous un jour des hommes comme d’une espèce disparue ? »[1] Les robots prendront-ils le pas sur les humains ? Les technologies qui servent à donner aux robots des capacités mémorielles supérieures à celles des humains auront-elles pour conséquence d’assujettir l’homme ? Si l’homme incorpore des nanotechnologies, contribue-t-il à sa propre destruction ? Dans ce tour d’horizon des pensées du transhumanisme, nous verrons que les penseurs se sont confrontés à des questions majeures, à commencer par la définition du posthumain et du transhumain. Qu’est-ce qu’un transhumain ? « Transhumain » est un terme plus compliqué qu’il n’y paraît. Le préfixe « post- » du posthumain implique une dimension temporelle qui place le posthumain après l’humain. Le posthumain est un fantasme inconscient de l’homme qui se traduit dans des formes d’anticipations artistiques. L’enfant-androïde de I. Mais pour qui l’homme se prend-il ? troisième article de cette série.

Post-humain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le post-humain ou posthumain est un concept issu notamment des champs de la science-fiction, de l'art contemporain et de la philosophie. L'apparition du concept de post-humain est étroitement lié au développement des nouvelles technologies après la Seconde Guerre mondiale, et des biotechnologies en particulier. Suite à l'invention de l'informatique, la cartographie génétique de l'ADN humain, parallèlement à celle d'autres espèces vivantes, a opéré un décentrement comparable à ceux opérés par Copernic et par Darwin. Dans les deux cas, le rapport de l'homme au monde s'est toujours fait avec un « amoindrissement » de ce dernier au sein du macrocosme, corollaire d'un « désenchantement » du monde dans lequel il était habitué à vivre. Dans Particules élémentaires, de Michel Houellebecq, le narrateur est le dernier homme, qui rédige son récit avant l'avènement des machines, résultat du choix conscient d'une humanité parvenue à son terme.

Le projet Google est-il totalitaire ? - Idées C’est une mort qui est passée quasi inaperçue, celle d’un ancien géant du net, devenu quantité négligeable : en juillet dernier, Altavista cessait toute activité. Il y a quinze ans, Altavista était pourtant le moteur de recherche le plus prisé du web, car le plus performant. Oui mais voilà, il y a quinze ans, Google n’existait pas, ou si peu. L’histoire de Google commence en septembre 1998. Comme tous les contes de fée de l’ère informatique, l’entreprise voit le jour non pas dans une étable mais dans un garage, en Californie, grâce au coup de génie de deux étudiants, Larry Page et Sergueï Brin. C’est peu de dire que, depuis, leur bébé a grandi. Vincent Puren, Gilles Babinet et Ariel Kyrou JCF © Radio France Bien plus qu’une simple entreprise, Google est devenu un acteur politique. Des propos qui inquiètent, au point de réinterroger les véritables intentions de la firme californienne : « Le projet Google est-il totalitaire ? Suivez-nous aussi sur :

Thèmes - Micro & nanotechnologies - Le nanomonde - Une médecine à l'échelle nano Les nanotechnologies sont au service de la médecine pour la prévention, le diagnostic et le traitement. De nombreuses recherches sont actuellement menées dans le domaine de la santé afin de disposer d’outils de prévention, de diagnostic ou de traitement, rapides et adaptés.Il s’agit notamment de réaliser un diagnostic de plus en plus précoce et fin, de suivre et d’adapter les traitements en fonction de leur efficacité, ou encore de cibler précisément les médicaments vers les organes ou les tissus atteints, à moindre coût. Ces recherches visent aussi à optimiser les interventions chirurgicales. Enfin, elles permettront de suppléer aux fonctions altérées ou perdues tout en diminuant les risques d’effets secondaires liés aux traitements. Intervenant à l’échelle moléculaire, les nanosciences et les nanotechnologies présentent donc des atouts intéressants. Les nanosciences permettent de mieux compren­dre l’organisation et la structure des cellules, jusqu’aux protéines et à l'ADN.

L’immortalité sera réservée à une élite – Arte – Intelligence Artificielle et Transhumanisme Seuls les riches seront immortels Ces milliardaires du Web qui veulent devenir immortels Immortalité : ils y croient à mort ! Google veut repousser les limites de la vie « Le business de Google, c’est l’information sur les gens, c’est le contrôle des gens, c’est la maîtrise des gens », commente Axel Kahn, ancien membre du Comité consultatif national d’éthique.425 millions de dollars pour 500 ans d’espérance de vie humaine : ce que nous réserve le combat de Google contre la mort « Le transhumanisme ne sera pas à la portée de tout le monde. Il est difficile de prédire s’il profitera à 1 ou à 10% de l’humanité, mais il est évident qu’il ne profitera pas à 100% d’entre nous. »Livre : Ce monde qui vient – Sciences, matérialisme et posthumanisme au XXIe siècle la posthumanité, caractérisée par un homme augmenté, à l’abri des maladies, voire de la mort, sera le sort d’une minorité, celle qui disposera des moyens économiques lui permettant d’y parvenir. pour approfondir : J'aime :

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : tour d’horizon des pensées du transhumanisme (2/2) sur Theoria Nous avons vu la semaine dernière que le transhumanisme bouleversait notre rapport à l’homme et réanimait les éternelles questions sur son orgueil. La première partie de notre réflexion sur les pensées du transhumanisme s’est articulée autour de deux rubriques : « Qu’est-ce qu’un transhumain ? » et « Mais pour qui l’homme se prend-il ? Les partisans d’une humanité naturelle ne considèrent pas comme des arguments valables ceux qui font du transhumanisme le résultat d’une évolution naturelle de l’espèce ou qui lui reconnaissent d’appartenir au vaste ensemble des créations humaines. Selon Isabelle Stengers, l’homme contemporain est lourd d’une « fatigue d’être soi »[1], il a ce que Günther Anders appelle le « décalage prométhéen » qui sépare l’homme de ses produits, qui le transforme en un ensemble de fragments disparates, coopérants mais désunis. Le transhumanisme est d’abord et surtout perçu comme une façon de dynamiser le vivant. Le « dividu » de Günther Anders [5] Ibidem, p. 138

Bienvenue dans le monde posthumain ! Ce ne sont ni des Dr Folamour, ni des scientologues farfelus, ils sont chercheurs en biologie cellulaire à Harvard, pionniers de l'intelligence artificielle au Massachusetts Institute Of Technology (MIT) ou neurobiologistes à l'Institut Pasteur, et, pourtant, quand on lit leurs témoignages, on doit souvent se pincer. L'hybridation de l'humain et de l'animal ? D'ores et déjà acquise. Auteurs de cette enquête unique en son genre, Roger-Pol Droit, philosophe et chroniqueur au Monde, et Monique Atlan, journaliste ayant notamment collaboré à Sciences et avenir, sont allés à la rencontre de tout le gotha scientifique et intellectuel mondial pour comprendre l'ampleur et la portée des mutations en cours. Une vision apaisante qui ne semble guère rassurer le sociologue Marcel Gauchet, convaincu qu'une «rupture anthropologique» fondamentale a déjà eu lieu. Humain. Par Douglas Melton, professeur au département de biologie régénérative et d'étude des cellules souches à Harvard.

Colloque Enfants mut@nts ? Révolution numérique et variations de l’enfance Paris, Cité des Sciences. 17, 18 & 19 octobre 2013 Bande annonce du colloque Enfants mut@nts ? Le colloque "Enfants Mut@nts" a eu lieu les 17, 18 et 19 octobre 2013 à la Cité des Sciences et de l'industrie Retrouvez ci-dessous les documents importants liés à cet évenement : Jeudi 14h-20h Vendredi 9h-20h Samedi 9h-13h 35 conférences plénières et semi-plénières 2 tables rondes 1 salon exposants Tarif individuel d'inscription : 185 € Tarif formation continue : 370€ Tarif étudiants : 100€ Tarif journée : 90€ Innovations informatiques et convergence numérique modifient pour chacun, et particulièrement pour les enfants, notre rapport au monde. Culture, environnement, apprentissage, compétences individuelles …, les transformations dans ces domaines sont rapides, intenses, et influent apparemment en profondeur sur les représentations sociales de l’enfance et l’adolescence. Dans le champ de la recherche, les débats se multiplient aussi vite que se développent de nouveaux outils, jeux ou supports.

Related:  Idées / Rêvesigoraslava