background preloader

Vidéo : Marketing : 6 règles pour monétiser un produit

Vidéo : Marketing : 6 règles pour monétiser un produit
Related:  3.3 Le prix3. Produit, offre, imagemarketing de service

fiducial La vente à distance Retrouvez toutes les informations concernant la vente à distance: l'utilisation de fichiers clients, le contrat de vente à distance, le paiement à distance et la livraison. Lire la suite Le démarchage à domicile Avant de vous lancer dans le démarchage à domicile, renseignez-vous sur la protection des consommateurs, le contenu du contrat, le droit de rétractation de l'acheteur ainsi que les sanctions encourues en cas de dommage. Lire la suite La vente sur la voie publique La vente sur la voie publique est réservée à des professionnels et sur autorisation préalable délivrée par l'administration. Lire la suite La vente au déballage La vente au déballage est soumise à une réglementation spécifique. Lire la suite Le commerce ambulant Le commerce ambulant est une méthode de vente particulière. Lire la suite Les foires et les salons Les ventes se pratiquent également lors de salons et foires qui regroupent des exposants s'adressant à des professionnels et particuliers. Lire la suite

Le produit 1.3. La classification des produits 1.3.1. Les produits industriels Ce sont les produits utilisés dans le processus de production. - de transformation: utilisés directement dans le cadre de la production (les matières premières, les matériaux de construction, les pièces détachées) 1.3.2. Le critère de classement principal est la fréquence d'achat. 2. 2.1. La "dénomination de vente" est la fonction principale qui permet d'identifier un produit. - Une réglementation. 2.2. 2.2.1. Sont considérés comme marque "tous signes matériels servant à distinguer les produits, objets ou services d'une entreprise". Une marque peut être matérialisée par: 2.2.2. Sur le plan de la communication commerciale, le nom d'une marque doit posséder plusieurs qualités essentielles: Euphonique: Succession harmonieuse de voyelles et de consonnes qui donne un caractère agréable, faciles à prononcer, qui facilite la lecture, qui rend la marque audible (exemple: Nevada, Samara, Sierra) 2.2.3. 2.2.4. 2.2.5. Pourquoi ? 2.3.

Valeur perçue, valeur d'usage, valeur de signe Fixer ses prix de vente : une liberté encadrée par la loi La liberté des prix et le respect de la concurrence La grande majorité des prix des biens, des produits et des services sont librement déterminés par les professionnels. Cette règle ne prévoit que deux types d'exceptions, liés à des causes structurelles ou conjoncturelles. Le premier concerne certains secteurs professionnels comme la santé, l'édition, l'électricité, le gaz, dans lesquels une réglementation des prix continue de s'exercer, en tout ou partie, dans l'intérêt des consommateurs. Entre professionnels, les pratiques anticoncurrentielles dont le but est de limiter l'accès d'une entreprise au marché, de faire obstacle à la fixation des prix par le libre jeu du marché ou de favoriser artificiellement la hausse ou la baisse des prix sont interdites. Enfin, les vendeurs professionnels ont l'obligation de communiquer à leurs clients leurs conditions générales de vente, avec le barème des prix, les réductions de prix et les conditions de règlement. L'interdiction de la revente à perte

L'entreprise vend-elle un produit ou une image ? - Réviser le cours - Mercatique Le marchéage, élément central de la démarche mercatique souligne l'importance de la mise en place d'une offre claire à destination de consommateurs bien identifiés. Or, comment cerner la notion d'offre ? Celle-ci se réduit-elle à la dimension fonctionnelle du produit ou va-t-elle au-delà en touchant à sa dimension symbolique ? Nous verrons que la facette utilitaire, qui peut se traduire par la performance du produit, et la facette symbolique, portée par le conditionnement, la stylique et la politique de marque, sont quasiment toujours conjointes. 1. Les composantes de l'offre La politique de produit impose à l'entreprise de définir les produits mis en vente. 1.1. Les produits désignent à la fois les biens et les services proposés par l'entreprise. Le service, quant à lui, est immatériel. Les entreprises ne vendent plus de manière exclusive soit des biens soit des services. 1.2. 1.3. 1.4. La marque doit également être protégée afin de ne pas être usurpée. 1.5. La certification Les labels

La notion de coût d'opportunité Choisir de faire une chose revient, par définition, à renoncer à autre chose. Il est difficile d'échapper à ce dilemme. Le coût de faire ou d'avoir quelque chose est alors mesuré par la valeur maximale de ce à quoi on renonce. C'est cette valeur comparée aux bénéfices attendus de l'action que l'on veut entreprendre qui décidera si cette action doit être entreprise. Prenons un exemple simple : poursuivre sa scolarité d'une année. Pourquoi les pauvres prennent-ils le train alors que les riches eux préfèrent l'avion ? La première réaction que l'on attend de vous est celle de Monsieur Tout-le-monde : les riches ont les moyens de se payer l'avion, pas les pauvres. Attention à la notion de coût du temps. Le temps n'a pas de coût en soi, ce sont les actions qui ont un coût. Le coût d'opportunité d'une chose (resp. d'une activité) se mesure toujours par la valeur de ce à quoi on renonce pour l'obtenir (resp. l'exercer). Question d'évaluation Réponse : faux Ce n'est pas terminé. Réponse:

Fixation et règles d'affichage des prix En dehors de certains secteurs particuliers (transports publics, taxis, livres, etc.), les prix sont fixés librement par les professionnels. L'information des consommateurs sur les prix et leur réduction est en revanche encadrée par des règles strictes. La réglementation varie selon qu'il s'agit de produits ou de services. Affichage des prix des produits Le prix de tout produit, neuf ou d'occasion, doit être affiché, soit sur l'étiquette apposée sur le produit, soit sur un panneau à côté du produit. Les prix doivent être visibles, indiqués en euros, taxes et frais de livraison ou d'envoi inclus (sauf indiqués en plus), et lisibles de l'extérieur ou de l'intérieur de l'établissement. Les produits alimentaires et d'hygiène préemballés doivent indiquer le prix au kilo ou au litre, sauf dans certains cas dispensés pour des raisons techniques (fromage vendu à la découpe par exemple) et le prix de la quantité nette du lot vendu. Affichage des prix des services Réduction de prix

La boite à outils Marketing Contribution Développement Durable réalisée par Hélène-Claire Leboutet-Barrell L'objectif de l'éco-conception est d'améliorer la qualité écologique des produits tout en conservant la qualité d'usage. Cela consiste à prendre en compte l'ensemble des impacts environnementaux (changement climatique, pollution de l'eau, de l'air, des sols, production de déchets, de bruit...) à toutes les étapes de la vie du produit, de la conception jusqu’à sa fin de vie, en passant par l’utilisation par les clients. L'environnement devient donc un paramètre à part entière, au même titre que les attentes clients, les coûts, la faisabilité technique, l'esthétique, la performance, le service rendu, la qualité, etc. Ceci concerne les process de production de l'entreprise elle-même et de sa chaîne de sous-traitance. La prise en compte de l'environnement est une opportunité de repenser les produits. Pour commencer à réfléchir à l'éco-conception, il y a lieu de se poser les questions de "bon sens écologique" :

Le contenu divertissant augmente la valeur perçue d'une marque Les consommateurs sont demandeurs de contenu ludique fourni par une marque et reconnaissent sa valeur. Ils seraient même plus disposés à vouloir en savoir plus sur elle. Et ce, notamment chez les jeunes adultes. Un tiers des Américains reconnaissent la valeur, dans la consommation, du contenu de divertissement fourni par une marque et "brandé" (34%). Des demandes claires De la même façon, 31% des consommateurs souhaitent du contenu vidéo en ligne gratuit contre 39% des jeunes adultes et 20% du contenu auquel il n'aurait eu accès sans la marque contre 31% chez les 18-34 ans. Une histoire de confiance Et pour cause, 53% de ceux qui n'ont pas d'attente particulière vis-à-vis de ce type de contenu ne sont certes pas favorables, mais ne sont pas contre non plus.

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub Qu’y a-t-il à retenir sur ces 5 dernières années ? Quelles ont été les initiatives les plus marquantes ? Et demain ? A quelles transformations faut-il se préparer ? > Retour au sommaire navigation contenu Voici 7 interviews de marques et influenceurs pour avoir leur vision des [r]évolutions en cours : Le buzzword de 2014 ? L’avenir est aux marques qui s’appuient sur leurs valeurs pour raconter une histoire par Agnès Testard, Directeur de la communication relationnelle de Bouygues Telecom Je crois au développement de la recherche du bien-être, associée à la consommation collaborative par Isabelle Musnik, Fondatrice et Directrice Générale de INfluencia Médias et points de contact sont désormais des sujets très stratégiques pour les marques par Stéphanie Sabourin, Directeur Média & Alliances Europe chez Disneyland Paris La réussite des commerces de demain va se jouer sur la richesse de l’expérience proposée par Daniel Bô, Fondateur et PDG de l’institut d’études QualiQuanti

Définition Mercator Monoprix lance une appli Facebook pour personnaliser ses packagings Personnaliser paquets de chips, plaquettes de beurre ou boîtes de céréales, puis les détourner telles des cartes de voeux pour toutes les bonnes et heureuses occasions du quotidien, c'est l'idée de Monoprix qui vient de lancer une application Facebook à cet effet : "Les messages en boîtes". L'enjeu : créer de la viralité tout en cultivant l'image décalée de la marque. Dès le lundi 16 décembre et pour la période des fêtes de fin d'année, les internautes sont invités à sélectionner, via une application Facebook en ligne des packagings siglés Monoprix, des textes pré-définis pour différentes occasions (fête, anniversaire, mots doux, réussite...), puis à ajouter soit leur prénom, soit celui d'une autre personne, avant de partager leur création sur le réseau social. Calembourgs et packagings personnalisés "Que tous tes rêves se céréalisent", "Ça vaut la penne de fêter ça", "Tous mes oeufs de bonheur"... Créer de la viralité et de l'engagement

Dossier satisfaction client et fidélisation client Dossier Spécial satisfaction client et fidélisation client sur Marketing Professionnel Les nouveaux enjeux de la relation marque-consommateur. Laurent Alexandre, Président de Longtail Value La marque et le consommateur sont un couple, régi par des droits et des devoirs. Les outils d’évaluation du ressenti client. Céline Molina, Directrice de la Communication de Spotter Connaître ses clients nécessite de savoir écouter leurs conversations dans les médias sociaux. Suivi du parcours client en ligne, CRM et fidélisation sont ainsi étroitement liés. Les entreprises face au défi de la fidélisation client. Gestion de l’expérience client : les meilleures pratiques. Optimiser la satisfaction en e-commerce (pourrait être simple). La fidélisation, nouvelle marotte des directions marketing… et financières ! Le mobile dans la gestion de la relation client. Dossier satisfaction client et fidélisation client Fidélisation client : nouvelles tactiques pour un site E-Commerce rentable.

[Table ronde Interbrand] L'actif marque, accélérateur du commerce En marge, de la publication de la quatrième édition des Best Retail Brands (lire ici notre article), Interbrand organisait une table ronde " l'actif marque, accélérateur du commerce " avec les retours d'expériences de la Fnac (Katia Hersard), de But (Frank Maassen), de Volcom (Gaëtan Le Guennec), d'Oscaro.com (Véronique Campbell), de Klépierre (Sandrine Quesnel) et des Galeries Lafayette (Julien Mercier). Pour Oscaro.com, le développement de son business de ventes de pièces détachées par le net passait nécessairement par une marque forte et reconnue. "Nous avons dès le départ largement investi en publicité, ce qui a porté ses fruits : aujourd'hui, nous affichons 76% de notoriété spontanée sur la cible des hommes de 25 à 49 ans ", explique Véronique Campbell, directrice marketing et communication du pure player. Un pré-requis pour établir une préférence de marque.. La culture de marques L'expérience de marques Donner envie...

Related: