background preloader

Premier pas vers une gouvernance contributive (1)

Premier pas vers une gouvernance contributive (1)
un texte en première écriture qui sera probablement amendé au fil des réactions Notre société est aujourd’hui plus éclatée, les solidarités anciennes sont mises à mal tandis que de nouvelles commencent juste à émerger dans une économie mondialisée. Dans bien des domaines le pire côtoie le meilleur : les énergies renouvelables et le nucléaire mortifère de Fukushima ou l’espace de liberté d’internet et la surveillance massive de la NSA, les financements solidaires et les mafias des banques offshores. Ce monde à venir est profondément révolutionné par la troisième mutation des échanges entre les hommes et les femmes ; celle du numérique après l’invention de l’écriture puis de l’imprimerie. [2] Cet article présente, à travers une expérience locale, l’apprentissage d’une gouvernance contributive, à même de favoriser l’implication, le développement local, l’innovation sociale et le partage. Une suite qui reste à écrire …. Politique publique du numérique et démarche contributive Related:  méthodes et outils collaboratifsVers la société des communsWe The Politik

sociocratie Governance Institute. Bernard Marie Chiquet, bernardmarie@igipartners.com De plus, Holacratie™ et Holacracy™ sont des Trademark qui ne peuvent être utilisé que sous réserve d’être LHP™ (Licensed Holacracy Provider). L’Holacracy est: … un nouveau modèle d’organisation (Métaphore de l’O.S.) … une pratique, pas seulement un modèle ou une théorie … un ensemble cohérent de processus concrets … construit autour d’une structure organisationnelle organique … un nouveau modèle de management basés sur de nouveaux fondements de l’autorité … un mode de Gouvernance par la Raison d’Être de l’organisation … un système dynamique de pilotage de l’organisation … une nouvelle manière de (se)transformer centré dans la Réalité et le Présent, par la gestion des tensions “L’holacracy ( holacratie) est un Modèle d’Organisation Avant-Gardiste et Complet. Il permet de doter l’Organisation d’une capacité intrinsèque de métamorphose, ou encore d’”auto-transformation permanente” Share this: Intelligence collective

Liberté de connexion, liberté d’expression : livre de l’UNESCO disponible au téléchargement Un article de jean luc Raymond repris du site Net Public de la Délégation aux usages de l’internet. Un article sous licence creative commons by nc sa L’UNESCO a publié en français le 20 avril 2012 un livre intitulé Liberté de connexion, liberté d’expression : écologie dynamique des lois et règlements qui façonnent l’Internet. Cet ouvrage est d’abord paru en anglais en 2011, au cours d’un évènement auquel assistaient des représentants des États membres de l’UNESCO. Filtrage de l’Internet et réglementation du contenu À travers une analyse internationale du filtrage sur l’Internet, l’étude Liberté de connexion, liberté d’expression : écologie dynamique des lois et règlements qui façonnent l’Internet démontre que l’on assiste à une hausse du filtrage et de la réglementation du contenu, qui proviennent non seulement des organisations gouvernementales pour des raisons politiques, mais aussi d’entreprises privées ou de familles à des fins commerciales ou morales.

Révolution collaborative : vers une société latérale, Le Cercle L'esprit coopératif, libéré par les nouvelles technologies et les énergies renouvelables, restructure les organisations hiérarchiques traditionnelles et annonce un modèle organisationnel latéral. Etats, entreprises et consommateurs sont criblés de dettes. Pourtant, cette vie à crédit, c’est à dire au dessus de ses moyens, a des effets lourds et pernicieux sur les économies et la société. D’un coté, nos enfants, déjà menacés par un chômage endémique, sont condamnés à rembourser les dettes des générations précédentes avant même d’entrer dans la vie active. De l’autre, un milliard d’êtres humains des pays en voie de développement sont contraints à la famine à cause du mode de vie et de consommation que mènent l’occident et les états riches. Parallèlement à ces injustices et instabilités des économies, le changement climatique, lié en grande partie à l’utilisation des énergies fossiles par l’activité industrielle, a atteint des niveaux dangereux pour notre planète. Démarrer une nouvelle ère

Porto Alegre's Budget Of, By, and For the People by David Lewit How would you like to distribute 200 million dollars to your fellow citizens? That’s the amount of money the city of Porto Alegre spends in an average year for construction and services—money not committed to fixed expenses like debt service and pensions. posted Dec 31, 2002 Fifty thousand residents of Porto Alegre—poor and middle class, women and men, leftist and centrist—now take part in the participatory budgeting process for this city of a million and a half people, and the numbers involved have grown each year since its start in 1989. Today 99 percent have treated water and 85 percent have piped sewage. Democracy is thriving as citizens gain competence in talking with the mayor, specialists in agencies, and fellow citizens of different means. The participatory budgeting cycle starts in January of each year with dozens of assemblies across the city designed to ensure the system operates with maximum participation and friendly interaction.

L'holacratie : et si on se passait des chefs ? Briser la logique pyramidale pour établir un modèle égalitaire : c'est le pari de l'holacratie. Avec à la clé, la promesse d'une organisation efficace et d'un meilleur engagement. Les start-up n'ont généralement pas froid aux yeux. Pourtant, cette fois, Zappos a surpris par son audace. Radicale et ambitieuse, l'idée a germé dans l'imaginaire fertile de trois dirigeants d'un éditeur de logiciels américain, Ternary Software, à la recherche d'un nouveau mode d'organisation. Passer de la pyramide aux cercles "L'holacratie propose une nouvelle structure de gestion du pouvoir qui remplace le système pyramidal né avec le taylorisme", explique Bernard Marie Chiquet, converti de la première heure et désormais évangéliste de l'holacratie dans l'Hexagone avec son cabinet de conseil en organisation IGI Partners. Conséquence, au lieu d'un organigramme sur lequel on place des visages ("M. Parallèlement, les services (et les chefs de service) disparaissent. L'adieu au chef Changer les habitudes

Les collectifs numériques, source d'imaginaire politique Le contraste est saisissant : les médias nous tendent un miroir où se reflète un pays morose, voire dépressif, où l’offre politique semble atone, voire paralysée. Pourtant quand on se penche sur ce qui se passe dans les territoires de France et d’ailleurs, on observe un foisonnement d’individus et de collectifs qui cherchent, inventent, construisent pour répondre aux besoins que ni la puissance publique, ni les acteurs traditionnels du marché ne semblent en capacité de satisfaire. Partage de savoirs, monnaies alternatives, réhabilitation urbaine, solidarités intergénérationnelles ou de quartier, énergies alternatives, financements participatifs, gestion de conflits, troc de semences, circuits courts de consommation, recyclage, do-it-yourself, carte contributive… Les énergies créatives ne manquent pas en matière d’innovation sociale citoyenne. Un imaginaire politique distribué dans les territoires On ne peut qu’être frappés par la conjonction temporelle de deux ruptures.

Fabrice Flipo : « L’écologisme est le futur grand intégrateur » Dans Nature et Politique, vous décortiquez le débat qui a opposé défenseurs et pourfendeurs des droits de la nature. Sur quoi ce désaccord philosophique est-il fondé ? Fabrice Flipo : L’idée de droit renvoie à l’idée de dignité. Qui sont les vigiles contemporains de cette conception bornée ? Fabrice Flipo : En France, sans en avoir forcément conscience, Luc Ferry reprend ce discours. Sommes-nous en prise à un déni écologique ? Fabrice Flipo : Il y a un déni organisé. Cette difficulté désarme-t-elle l’écologie politiquement ? Fabrice Flipo : Les séries de situations identiques dans lesquelles on vit permettent de voter des lois qui les font évoluer. Vous tentez de situer la naissance d’une économie écologiste. Fabrice Flipo : Les deux à la fois. Une mutation écologique est-elle réellement en cours, ou ce revirement est-il cosmétique, voire, pire, opportuniste ? Fabrice Flipo : Nombreux sont les récupérateurs et les parasites. Vous écrivez que le vert est l’avenir du rouge.

The Democracy Collaborative

Related: