background preloader

La médiation culturelle numérique, quels nouveaux supports ?

La médiation culturelle numérique, quels nouveaux supports ?
« Aujourd’hui, la médiation est l’égal de la conservation », Claire Merleau Ponty, enseignante en muséologie à l’École du Louvre. À l’heure actuelle, réseaux sociaux, applications et dispositifs numériques envahissent notre quotidien. Si le domaine professionnel a connu une évolution marquante avec l’apparition de sites tels que LinkedIn, le monde culturel a lui aussi vu des changements significatifs dans ses stratégies de communication et de médiation. Le site internet, que le visiteur peut consulter depuis son domicile, ou depuis n’importe où sur son mobile, lui permet de préparer sa venue en amont de la visite. Une fois sur place, il lui est possible d’interagir plus intensément avec les œuvres, de personnaliser sa visite ou encore de participer à la publication des contenus. De retour chez lui, il peut compléter, affiner et revivre sa visite sur le site ou partager ses impressions et ses conseils avec les futurs visiteurs. L’utilisation des applications dans les musées (2011)

http://www.crossmedias.fr/fr/2013/12/la-mediation-culturelle-numerique-quels-nouveaux-supports/

Related:  ReflexionsNumérique en bibliothèque

Médias, culture et cognition : entretien avec Pierre Lévy Entretien avec Pierre Lévy (découvrez également son site Internet, ainsi que son compte Twitter). Retranscription intégrale d’une heure d’échanges avec le philosophe. « Pierre Lévy est un philosophe qui a consacré sa vie professionnelle à la compréhension des implications culturelles et cognitives des technologies numériques, à promouvoir leurs meilleurs usages sociaux et à étudier le phénomène de l’intelligence collective humaine. Il a publié sur ces sujets une douzaine de livres qui ont été traduits dans plus de douze langues et qui sont étudiés dans de nombreuses universités de par le monde. Il enseigne aujourd’hui au département de communication de l’Université d’Ottawa (Canada) où il est titulaire d’une Chaire de Recherche en Intelligence Collective ». (Source : le site de l’IEML).

Etude : les jeunes et les réseaux sociaux - Born this way Heaven Nos enfants sont-ils complètement démunis face aux réseaux sociaux ? Détrompez-vous, ils sont surprenants de ressources et de lucidité. L'agence Heaven s'intéresse à ces jeunes de moins de 13 ans et livre les conclusions de son étude lors d'une conférence.

Internet - TIC - cultures numériques. Voici ma prise de notes d'une conférence que nous avons pu suivre cette après-midi du mardi 13/11 - 2012 : pour recontextualiser un peu, Fabrice Papy est enseignant-chercheur en SIC à l'Université de Lorraine, et directeur de la revue Les Cahiers du numérique. Petit avertissement : par manque de temps (j'ai encore quelques dossiers à constituer), je ne mets pas en forme ces notes, et les mets telles quels, directement sur ce billet... Je m'en excuse humblement auprès des lecteurs non familiarisés avec les domaines d'études des S.I.C et qui devront fournir un plus gros travail de compréhension ; cependant cet article est plutôt destiné aux professionnels de l'information, qu'ils soient du public (en partic. de l'Educ. Nat.) et du privé. Ces notes sont publiées ici avec l'aimable autorisation de l'auteur de la conférence.

Le rapport Camani / Verdier : un rapport historique pour la médiation numérique Les attendus de la médiation numérique: D’évidence, dans un souci d’égalité, de solidarité et de justice sociale, les compétences numériques et l’usage citoyen, responsable et protégé des technologies doivent devenir l’affaire de tous. L’État devrait donc, en particulier s’assurer que le développement de ces technologies ne conduise pas à accentuer des clivages existants, qu’ils soient de nature sociale, culturelle, générationnelle ou liés à des disparités géographiques. La création d’une responsabilité de l’État et la définition de la médiation numérique vue de l’État: L’État doit veiller à ce que toute personne puisse acquérir les compétences numériques qui lui garantissent un accès au droit, à l’emploi, à la connaissance, à l’épanouissement individuel et à la vie collective. La méthode de production du rapport est complémentaire à la Consultation sur la médiation numérique initiée par Axelle Lemaire et portée par la Délégation aux Usages de l’Internet.

Pourquoi les réseaux sociaux nous rendent tristes et cons En nous permettant de garder le contact avec nos proches, et de rencontrer de nouvelles personnes, les réseaux sociaux ont révolutionné nos vies. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Car si vous utilisez vous aussi Facebook, Instagram, Snapchat ou Twitter, vous en aurez probablement fait l’amère expérience : à force de se rendre sur les réseaux sociaux, la tristesse finit inévitablement par pointer le bout de son nez. Vies mises en scène, mais comparées Qui n’a jamais été jaloux en regardant les photos de vacances d’un ami, et qui n’a jamais rêvé d’avoir lui aussi une vie (apparemment) de rêve, semblable à celle (entrevue) de sa copine, mère de deux enfants et heureuse comme tout ?

La bibliothèque numérique et l'entreprise Jacques CHAUMIER Conseiller auprès du Président du Bureau van Dijk Ingénieurs Conseils Paris En 1965, un chercheur du M.I.T, J.C LICKLIDER, écrivait dans son ouvrage Libraries of the future (Licklider, J.C, 1965) : « Actuellement, pour qu'il y ait transfert de la mémoire ou du stock au lecteur ou usager, il faut déplacer le livre ou le lecteur ou les deux. L'un des processus futurs sera de supprimer cela, l'information seule se déplaçant... L'homme moyen aura une console, sa Cadillac intellectuelle comme il achète maintenant une automobile. » Cette prévision technologique est devenue une réalité avec la bibliothèque numérique ou bibliothèque virtuelle.

Nouveaux visages de la muséologie numérique Recommander cette page à un(e) ami(e) uCurate, site web The Phillips Collection Dans les prochaines semaines, Francine Clément publiera une série de rencontres avec des acteurs de la muséologie 2.0 dans des institutions muséales de Washington, notamment dans les musées nationaux de la Smithsonian Institution. Ces rencontres ont pour but de dresser un portrait actuel, sinon exhaustif, du travail qu'effectuent les responsables des projets numériques dans le développement, la gestion ou la production de ces projets de muséologie virtuelle. On peut en lire davantage sur la genèse de la recherche dans cet article, publié en décembre 2013 sur le blogue Smithsonian 2.0. 1.

Les moins de 13 ans plébiscitent toujours Snapchat, Instagram… et TikTok Par Mickaël Mavoungou-Nombo et Barbara Chazelle, France Télévisions, Media Lab Des hors-la-loi sévissent sur les réseaux sociaux. Pas de panique, ils sont inoffensifs. Alain Giffard Bibliothèque(s), la revue de l'Association des Bibliothécaires de France, m'a proposé de reprendre et fusionner les résumés de mes interventions aux Journées 2009 et 2011 des "Métamorphoses numériques du livre et de la lecture", organisées par l'Agence Régionale du Livre PACA à Aix. Cet article a les défauts d'un résumé. Les lecteurs qui souhaitent aller plus loin peuvent l'utiliser comme introduction, et se reporter aux références données à la fin du texte pour approfondir. Bibliothèque(s) n° 64, La chaîne du livre numérique, octobre 2012 Site des "Métamorphoses numériques du livre et de la lecture" ARL PACA

VOIR LE VOIR - Un imagier de John Berger Les Éditions B42, fer de lance pour l’établissement en France d’une culture critique du graphisme, rééditent un petit classique de l’analyse visuelle : le Ways of Seeing de John Berger. John Berger déchirant violemment une peinture au début de la première émission Ways of Seeing (voir vidéo plus bas). Didactique comme un manuel scolaire, radical comme un manifeste, Voir le Voir est un livre dont on doit se saisir pour étudier les tours et détours des images. Dans le désordre, quelques-uns de ces enseignements pratiques : les images fixent l’éternité des figures et nous situent dans le monde, elles nous permettent d’accéder à la singularité de l’autre, le contexte d’inscription de l’œuvre influence notre interprétation de celle-ci, regarder les images en face c’est sélectionner puis exclure une partie du monde à travers un cadre...

Test de Lifeline sur PC, iOS, Android Développé par 3 Minutes Games, Lifeline nous propose une expérience originale. Si de prime abord vous pouvez être surpris par ce que propose le jeu, il vous suffit de vous pencher un peu plus sur l’histoire pour être convaincus. Le créateur étant Dave Justus, le scénariste de The Wolf Among Us, il est logique d’imaginer que cette expérience narrative ne vous laissera pas indifférent. Une histoire prenante

Related: