background preloader

Every meteorite fall on earth mapped

Every meteorite fall on earth mapped
Turn autoplay off Edition: <span><a href=" Beta About us Today's paper Subscribe Custom Search Every meteorite fall on earth mapped Or at least those we know about. We have switched off comments on this old version of the site. © 2016 Guardian News and Media Limited or its affiliated companies. Send to a friend Your IP address will be logged Share Short link for this page: Contact us Report errors or inaccuracies: userhelp@theguardian.com Letters for publication should be sent to: guardian.letters@theguardian.com Related:  Comètes, Astéroïdes & Météorites

Près d'un millier de blessés en Russie après la chute d'une météorite Des fragments de météorite se sont abattus vendredi matin sur la région russe de l’Oural, accompagnés d'éclairs incandescents et de violentes explosions, soufflant des murs et des fenêtres, semant la panique et blessant près d'un millier de personnes, selon les derniers bilans. Une boule incandescente accompagnée d’une très vive lumière blanche, se déplaçant à très grande vitesse, est apparue dans le ciel de Tcheliabinsk, une ville de plus d’un million d’habitants, à 9h20 locales, soit 4h20 en France. Hasard du calendrier, cet incident survient le jour même où un astéroïde bien plus massif, 2012 DA14, doit s'approcher à 27 000 kilomètres de la terre. Selon l’antenne locale du ministère russe des Situations d’urgence, la météorite avait brûlé partiellement en entrant dans les couches basses de l’atmosphère, avant de se désintégrer, les fragments atteignant la Terre. Une vidéo amateur postée sur Youtube montre la longue traînée laissée dans le ciel par la météorite et ses fragments.

Russia asteroid impact: ESA update and assessment / Operations / Our Activities Russia asteroid impact: ESA update and assessment Asteroid trace over Chelyabinsk, Russia, on 15 February 2013 19 February 2013 The first firm details of the 15 February asteroid impact in Russia, the largest in more than a century, are becoming clear. ESA is carefully assessing the information as crucial input for developing the Agency’s asteroid-hunting effort. At 03:20 GMT on 15 February, a natural object entered the atmosphere and disintegrated in the skies over Chelyabinsk, Russia. Extensive video records indicate a northeast to southwest path at a shallow angle of 20° above the horizontal. According to calculations by Peter Brown at the University of Western Ontario, Canada, drawing on extremely low-frequency sound waves detected by a global network, the object is estimated to have been about 17 m across with a mass of 7000–10 000 tonnes when it hit atmosphere. Questions and answers with ESA's near-Earth object team Orbit around Sun What caused the damage on the ground? Final trajectory

Astéroïde : Les satellites sont-ils menacés vendredi par 2012 DA14 ? La NASA a étudié avec une grande précision la trajectoire de cet astéroïde découvert en février 2012. Au vu de l’observation des scientifiques, le caillou se trouvera dans la zone fréquentée par des satellites, mais l’Agence Spatiale américaine souhaite indiquer qu’il y a « très peu de risque » qu’une collision se produise. La NASA a informé le grand public en proposant un communiqué de presse. Les probabilités d’un impact avec un satellite sont extrêmement faibles, car « il n’y en a presque pas en orbite au niveau où il passera ». L’astéroïde ne va pas s’écraser sur la Terre, car il restera à une distance moyenne de 27 000 km. Observez 2012 DA14 L’astéroïde s’éloignera au fil des heures et devrait totalement disparaître du système Terre/Lune dès 13 heures (samedi 16 février). Les humains ont de la chance Un astéroïde de cette taille s’était déjà fait remarquer il y a quelques années, en 1908. La trajectoire de l’astéroïde Vous avez aimé cet article ? Inactif Réagir à cet article Connexion

Why Does a Meteor Explode in the Air? | Wired Science Image: Screenshot from YouTube Let me start our meteor discussion with a comment Dear Russians. I am sorry so many of you were injured and sustain property damage. However, I am very thankful for your abundance of car mounted video cameras. Also, some information about the meteor. The meteor came in around 10:20 p.m. I think the biggest problem with this meteor is that it is nameless (at least as far as I am aware). Density Was it a rock? Using both the lower and upper limits for the mass, I get a density between about 2,500 kg/m3 and 3,500 kg/m3. Motion in the Atmosphere If you think about it, a meteor is kind of like Felix Baumgartner in the Red Bull Stratos jump. For Ruskeor, the rock was already going very fast when it entered the Earth’s atmosphere. How do we model air resistance? Here, ρ is the density of the air. What about the density of air? Now I have everything I need to estimate the value of the drag force on the rock when it exploded. But why would this make it break up?

Vidéo : l'astéroïde 2012 DA14 "frôlera" la Terre le 15 février Le 15 février prochain, l'astéroïde 2012 DA14 passera tout près de la Terre à seulement 28.000 kilomètres de distance. Après Apophis, c'est le deuxième astéroïde à passer proche de notre Terre en 2013. Le 15 février prochain, l'astéroïde baptisé 2012 DA14 passera à 28.000 kilomètres de la Terre, soit 0,07 fois la distance qui sépare notre planète de la Lune. Bien qu’aucune collision ne soit à redouter, il s’agit là d’"un record de proximité", reconnaît Don Yeomans du programme de surveillance des objets géocroiseurs de la NASA. "Depuis qu'une surveillance régulière a commencé dans les années 1990, nous n'avons jamais vu un si gros objet s'approcher si près de la Terre", commente t-il. Pourtant, 2012 DA14 est un astéroïde somme toute banal. En effet, Don Yeomans fait remarquer que c’est certainement un astéroïde de cette taille qui a formé le Meteor Crater dans l'Arizona, il y a environ 50.000 ans. Une opportunité pour en savoir plus sur 2012 DA14 Vous nous aimez déjà ?

Asteroid impact mission targets Didymos / GSP / About Us / ESA Asteroid impact mission targets Didymos ESA’s AIDA mission now has a target: asteroid Didymos 22 February 2013 ESA’s proposed Asteroid Impact and Deflection Assessment mission now has a target: asteroid Didymos. For the last two years, ESA has been working with international partners on the mission concept, dubbed AIDA. Currently under study, the mission would intercept Didymos around the time of the asteroid’s closest approach to within 11 million km of Earth in 2022. Didymos is a ‘binary’, with two asteroids orbiting each other – one is roughly 800 m across, the other about 150 m. AIDA is a low-budget international effort that would send two small craft to intercept a double target. One effect would be a change in the orbital ballet of the two objects. Didymos with its moon The craft are conceived to be independent and could achieve most of their goals alone. Researchers have until 15 March to express their interest. Asteroid Impact Monitor design For further information, please contact:

ATLAS - The ATLAS Project Spectacular Video of Meteor Over Siberia A compilation of YouTube clips showing the meteor screaming across the Russian sky and exploding on Friday. Last Updated, 5:40 p.m. As our colleagues Ellen Barry and Andrew Kramer report, Russians recorded video of a bright flash, apparently debris from a meteor, “streaking through the sky in western Siberia early on Friday, accompanied by a boom that damaged buildings across a vast area of territory.” The video clips, many recorded from cars on the dashboard cameras that are popular in Russia, quickly spread from social networks to Russian news sites. Video uploaded to YouTube on Friday was said to have been recorded over the Russian city of Chelyabinsk (although the camera’s time stamp displays an earlier date). Video said to have been recorded on Friday in the Russian city of Chelyabinsk as a meteor passed low overhead. Dashboard-camera footage appeared to record a meteor plunging to Earth on Friday in Russia. Later in the day, NASA released more information about the meteor.

Météorite de Carancas Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La météorite de Carancas est une météorite chondritique tombée le 15 septembre 2007 près du village de Carancas au Pérou, à proximité de la frontière de la Bolivie et du lac Titicaca[1],[2],[3],[4]. L'impact forma un cratère, et brûla le sol aux environs[5]. Après l'impact, les villageois s'étant approché du cratère tombèrent malades, présentant une grande variété de symptômes inexpliqués dans un premier temps[6],[7],[8]. L'impact[modifier | modifier le code] Le 15 septembre 2007 à 16:40:14 GMT (heure locale 11 heures 40), une météorite chondritique s'écrasa près du village de Carancas, dans la région de Puno au Pérou, à proximité de la frontière bolivienne et du lac Titicaca[1],[2],[3],[4]. La météorite avait été observée comme une boule de feu très lumineuse, suivie d'une trainée de fumée, se déplaçant à 1 000 mètres au-dessus du sol. La météorite[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

SpaceWeather.com -- News and information about meteor showers, solar flares, auroras, and near-Earth asteroids Hubble assiste à la mystérieuse désintégration d’un astéroïde › Espace Un astéroïde s'est désintégré sous les yeux du télescope spatial Hubble. Un événement dont les causes demeurent à l'heure actuelle obscures. Crédits : NASA, ESA, D. Jewitt (UCLA) Le télescope spatial Hubble a photographié la désintégration d'un astéroïde. Pourquoi donc l’astéroïde P/2013 R3 s’est-il désintégré ? Au cours de cette période, Hubble a en effet assisté en direct à un spectacle totalement inédit : la désintégration d’un astéroïde. À l'heure actuelle, les fragments de l'astéroïde s’éloignent les uns des autres à une vitesse de 1,5 km/h, soit plus lentement qu’un homme marchant dans la rue. Des observations révélées le 6 mars 2014 dans la revue Astrophysical Journal Letters, dans un article intitulé "Disintegrating Asteroid P/2013 R3". (L'article continue après les photos) Or, ce spectacle a d‘autant plus surpris les astrophysiciens que cette désintégration s’est produite sans la moindre cause apparente… L’effet YORP ?

Video: Meteorite Hits Russia, Injuring 400 People A meteorite hit Chelyabinsk, Russia, injuring more than 500 people and causing damage to nearby cars and buildings, Reuters reports. Residents of the industrial city some 950 miles east of Moscow saw a white trail and a bright light in the sky, followed by an explosion which shattered the window glass from nearby houses. No one has been killed in the incident, and most injuries were caused by the flying glass. "I was driving to work, it was quite dark, but it suddenly became as bright as if it was day. I felt like I was blinded by headlights," said Viktor Prokofiev, a 36-year-old resident of Yekaterinburg. The entire incident has been captured on several videos. Chelyabinsk city authorities said the blast had happened at an altitude of 32,800 feet, and the Emergencies Ministry said background radiation levels were normal, urging residents not to panic. Update: an report from the Russian Interior Ministry now claims more than 1,000 people have been injured.

Événement de la Toungouska L’événement de la Toungouska est la génération d'une importante onde sonore survenue le 30 juin 1908 vers 7 h 13 en Sibérie centrale, dans l'Empire russe. L'énergie, équivalente à plusieurs centaines de fois celles qu'engendreront les explosions des bombes nucléaires d'Hiroshima et de Nagasaki 37 ans plus tard, a détruit la forêt sur un rayon de 20 kilomètres et fait des dégâts jusqu'à une centaine de kilomètres. Plusieurs hypothèses scientifiques ont été émises sur l'origine du phénomène : météorite, foudre, méthane échappé de conduits volcaniques, etc. Description[modifier | modifier le code] Observations[modifier | modifier le code] Dans la matinée du 30 juin 1908 (correspondant au 17 juin du calendrier julien, alors en usage dans l'Empire russe), quelques témoins[réf. nécessaire] voient passer une boule de feu dans le ciel sans nuage de la Sibérie centrale. L'onde de choc fut enregistrée en Europe occidentale[1] et aux États-Unis[réf. nécessaire]. Analyses[modifier | modifier le code]

Related: