background preloader

Tout plaquer à 30 ans pour une vie d'aventures - un cas concret

Tout plaquer à 30 ans pour une vie d'aventures - un cas concret
JiB était cadre et a souhaité tout plaquer pour une vie différente. On lui avait pourtant dit que pour être heureux il fallait de l’argent et un bon boulot. C’est vrai, mais qu’est-ce qu’un bon boulot au fond ? Beaucoup de jeunes sont en souffrance même s’ils gagnent bien leur vie. La sécurité du troupeau ne comble pas tout le monde. Le bonheur est indissociable de la liberté, JiB l’a bien compris et il nous livre ses pensées. Comment tout a commencé ? Par une pensée justement : Rien n’est plus jouissif que de vivre en autonomie pour se sentir LIBRE. Libre d’accomplir ses rêves ! Cette liberté est-elle accessible ? Oui mais en prenant des risques ; en vous mettant en danger. Vous rêviez d’aventures, de jungles, de montagnes et d’espaces vierges quand vous étiez gamin ? En Australie, j’apprend la permaculture Rebel, je quitte la maison à 15 ans malgré mon éducation dans la « haute ». J’obtiens ma maîtrise de droit pour devenir juriste. J’ai préféré tout plaquer ! Moi je ne peux pas. Pire ! Related:  Ecolo

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie Attention, il y a déjà de bons articles sur l’autonomie sur le blog, en voici un exceptionnel écrit par “Homme des bois” qui est un habitué du blog. Car c’est bien beau de vouloir se préparer (ou pas) à un éventuel effondrement du système, c’est bien beau de parler d’autonomie énergétique, mais le faire sans réellement savoir par ou commencer rend parfois les choses difficile. Voici donc de bonnes pistes sur le sujet, des liens, des explications qui, j’en reste persuadé, vous serons très utiles le moment venu! Un grand merci à “Homme des bois” pour cet article relativement complet et intéressant. J’espère que ça vous plaira et que ça aidera ceux qui veulent s’y mettre. puis que ça ouvrira les yeux a certains moutons pas enragés du tout qui lieront ça pas hasard. Bonjour à tous.

Argent : Fait-il le bonheur ou le malheur ? C'est un sujet passionnant dont on a déjà parlé : l'argent fait-il le bonheur ? On entend absolument tout sur le sujet, certains disent que l'argent fait le bonheur, certains disent que l'argent ne fait pas le bonheur, et d'autres disent carrément que l'argent fait le malheur. Mais ce qu'on entend le plus souvent, c'est "l'argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue". Et c'est assez vrai, l'argent ne fait ni le bonheur ni le malheur, l'argent est juste un outil qui permet d'acheter des choses, de faire des choses, de créer des choses. Le manque d'argent entraîne le malheur... La première chose que nous pouvons dire sur ce sujet, c'est que le manque d'argent est synonyme de malheur. Mais l'argent ne garanti pas le bonheur Après, ce n'est pas non plus parce que vous avez de l'argent que vous serez forcément heureux. Peut-on dire que l'argent fait le bonheur ? En résumé, on peut dire que l'argent ne fait ni le bonheur ni le malheur.

Ce jardinier réinvente l'agriculture sur moins d'un hectare Comment êtes-vous devenu un maraîcher militant ? J’ai grandi dans la banlieue de Montréal dans un endroit pas totalement bétonné, mais où les maisons se ressemblent toutes. (…) L’écologie ne m’intéressait pas particulièrement. C’est à 18 ans que j’ai découvert la beauté et la fragilité du monde, dans les grandes forêts de Colombie britannique. Ce voyage m’a orienté vers des études d’écologie. Je voulais consacrer ma vie à la défense de cette nature. Si on ne la protège pas, elle devient du béton. Vous dites de vous que vous êtes un fermier de familles, qu’est-ce au juste ? - Maude-Hélène et Jean-Martin Fortier au marché de Saint-Armand - Je sais que mes légumes sont très importants dans leur vie. Comment produit-on de tels légumes ? Notre projet de ferme est basé sur la vie dans le sol. Comment entretenez-vous la vie dans votre sol ? - Au milieu d’un champ de pois - Si on vient toujours bouleverser le sol, on dérange, voire on empêche ce travail que la nature fait gratuitement. C’est-à-dire ?

Autonomie et autosuffisance L'autonomie et l'autosuffisance sont des principes de bases pour les survivalistes, cependant force est de constater que dans notre société il est difficile voir impossible d'y arriver totalement. Par contre, il est tout à fait possible d'être moins dépendant des ressources vitales de la société (eau, électricité, carburant, transports, etc...). Pour l'eau, nous pouvons stocker de l'eau en bouteilles et/ou de l'eau du robinet dans des jerricanes (avec adjonction de javel), récupérer l'eau de pluie, repenser notre façon de vivre (installer des toilettes sèches, recycler les eaux grises). Pour l'électricité, il est désormais possible de produire une partie de l'électricité nécessaire au foyer (panneaux solaires, éoliennes, géothermie), mais nous pouvons également diminuer notre consommation (ampoules led, isolation, etc...) Vous avez peut-être des astuces ? Pour la nourriture, nous pouvons avoir notre jardin potager, et pour ceux qui ont de la place des lapins, des poules etc....

Yourtes et tipis reconnus par la loi comme habitats permanents… Le nouveau projet de loi Alur de Cécile Duflot fait entrer l’habitat léger dans les règles d’urbanisme. Le développement et la diversification des alternatives au logement classique : yourte, tipi, roulotte, mobile home, caravane, etc. rendent aujourd’hui nécessaire de revoir la réglementation.L’installation de ces formes d’habitat mobile ou léger peut poser question du fait d’un cadre juridique inadapté. Par exemple, aujourd’hui, il n’existe pas de réglementation concernant les yourtes. Le bonheur, mythe ou réalité ? Le dernier débat du Café-Théo ayant pour thème "Le bonheur, mythe ou réalité" a réuni 27 personnes, dont plusieurs nouveaux participants. Malgré la difficulté d’accueillir autant de monde dans un espace restreint, les échanges ont été fournis, chaleureux et approfondis. Il a même fallu parfois contenir la parole, pour que tous puissent s’exprimer. Introduction LE BONHEUR, mythe ou réalité (d'après l'hebdomadaire LA VIE n° 3357) Etre heureux, c’est certainement le vœu le plus formulé en cette période de l’année : on le souhaite, on l’attend, on le cherche, on le trouve, et parfois aussi on le laisse filer... Depuis des siècles, voire des millénaires, philosophes et religions rivalisent de propositions et de recommandations pour accéder au bonheur... Allons donc voir plus loin... Paroles du débat : Le débat proposé s’est articulé autour des questions suivantes : Quelle est votre conception du bonheur ? Quelle est votre perception du bonheur ? Le bonheur est-il accessible à l'homme ? Conclusion:

Comment économiser 1500 € en fabriquant un panneau de chauffage solaire Une découverte significative de l’Université de l’État de Washington montre que l’ail est 100 fois plus efficace que deux antibiotiques populaires pour combattre des maladies causées par des bactéries responsables de toxi-infections alimentaires. Leur travail a été publié récemment dans le Journal de Chimiothérapie Antimicrobienne, une suite des précédentes recherches de l’auteur dans Microbiologie Appliquée à l’Environnement qui a démontré de manière concluante qu’un concentré d’ail était efficace pour inhiber la croissance de la bactérie Campylobacter jejuni. L’ail est probablement l’un des plus puissants aliments naturels. C’est l’une des raisons pour laquelle les gens qui suivent un régime méditerranéen ont des vies aussi saines et longues. « Ce travail me passionne beaucoup parce qu’il montre que ce composé a le potentiel de réduire des bactéries pathogènes de l’environnement et de nos aliments » a dit Xiaonan Lu un chercheur docteur en sciences et auteur principal de l’article.

Se suffire, pendant très longtemps ? Pas facile... - Page 2 Bonjour Wasicun, L'inconvénient de la chasse (que je suppose par arme à feu), en situation de survie, c'est : d'une part, le bruit..., qui attire des attentions dont on se passerait parfois ; d'autre part, la nécessité de détenir un stock déjà conséquent de munitions, qui risque de finir par s'épuiser, surtout si les conditions sociales mettent un embargo sur ce type de fourniture. Même si l'on a emmagasiné poudre et plomb, cela finit aussi par se tarir. Bien entendu, on peut durer quelques mois..., peut-être années... Bien évidemment, on ne va pas piéger avec fosse pour tigre du bengale, en France, et je pensais aussi petit gibier qui, comme je le disais dans un autre sujet, représente souvent la ration protidique d'une journée, ce qui permet, avec une prise, de couvrir son besoin immédiat, sans besoin de stocker ou de transporter le surplus. De plus, la pyramide écologique fait que le petit gibier est plus abondant que le gros (numériqument). Salut.

L'homme qui vivait sans argent C'est la vie de Mark Boyle depuis dix-huit mois. Dix-huit mois sans portefeuille. Depuis l'automne 2008, Mark Boyle a jeté son porte-monnaie aux oubliettes. Armé d'un ordinateur qui marche à l'énergie solaire et d'un dentifrice à base d'os de seiche, cet économiste de formation publie son quotidien sur le site du Guardian. Il vit dans une caravane sur le terrain d'une ferme biologique dans laquelle il travaillait. Dans son dernier article publié sur le site du quotidien britannique, Mark Boyle explique comment il s'y prend pour se nourrir sans dépenser un sou. Mark Boyle publie un livre intitulé L'homme sans argent qui relate cette expérience. traduction youphil.com

L'amour et le bonheur - TON BONHEUR EST LA Un des plus grand secrets du bonheur c’est l’amour. Mais pas toujours comme on l’entend. Lorsqu’on parle d’amour dans notre monde d’aujourd’hui, les gens pensent souvent à l’amour dans un couple. Mais ce n’est qu’une partie de l’amour. Ici quand je parle d’amour, je parle de l’Amour avec un grand A. Cette amour là peut être aussi bien pour la personne avec qui vous vivez, que pour vos parents, vos amis, vos collègues, la nature, les animaux, les objets même. Un jour, j’ai interrogé une femme qui me semblait particulièrement heureuse sur les raisons de son bonheur. «Je suis heureuse de venir travailler ici, car j’aime mes collègues, j’aime cette entreprise, j’aime mon travail.» Et chez vous, êtes vous aussi heureuse ? «Oui car j’aime mon mari, mes enfants. Elle était pleinement heureuse car elle aimait tout ce qu’il y avait dans sa vie. C’est imparable, si vous aimez toutes les personnes qui vous entourent et toutes les activités que vous faîtes, vous ne pouvez qu’être heureux.

Related: