background preloader

Tout ce qu’on ne vous a jamais dit à propos de l’orgasme…

Tout ce qu’on ne vous a jamais dit à propos de l’orgasme…
Tout ce qu’on ne vous a jamais dit à propos de l’orgasme… Orgasme vaginal VS orgasme clitoridien, durée du plaisir sexuel, simulation de l’extase ou bénéfices santé… Êtes-vous réellement incollable au sujet de l’orgasme ? On vous propose le top 20 des choses que vous ne saviez (peut-être) pas au sujet de l’orgasme. Les filles, tenez-vous prêtes à grimper aux rideaux ! Atteindre le plaisir relève parfois plus du réel casse-tête chinois que du Nirvana. Entre durée de l’extase, orgasmes multiples, fantasmes, simulation, excitation féminine VS excitation masculine ou positions sexuelles : il n’est pas toujours facile de suivre le rythme. Vous pensiez peut-être que l’orgasme se résumait à quelques secondes de plaisir ultime aussi bien chez la femme que chez l’homme, et bien détrompez-vous.Atteindre le septième ciel est bien plus complexe qu’il n’y paraît tant au niveau physique que psychologique… 1) L’orgasme clitoridien ne dure que 14 secondes. 2) L’orgasme vaginal peut durer jusqu’à 30 minutes. Related:  AU FOND DE L'ÊTRE CELA !Orgasme

Les témoignages des chattes Au départ, on avait envie de monter les Monologues du Vagin de Eve Ensler. On les a travaillé, et puis, au fil du temps, on a rajouté un texte par ci, un texte par là dans le spectacle... Des textes qui nous parlaient, des textes dont, nous semblait-il, le thème était moins abordé dans les Monologues du Vagin. On les a rassemblé ici dans les Témoignages des Chattes. J’étais inquiète à cause des vagins. Comment on les appelle et comment on ne les appelle pas... la Foufoune. le Minou. la Zézette. la Marguerite. le Piou-piou. la Plotte. la Minche. le Sexe. la Bibiche. la Dignité. la Minette. la Chatte. le Turlututu. la Quéquette. le Mimi. la Foufounette. Le clitoris Le clitoris est le tissu le plus sensible qui existe. Le clitoris n’est pas qu’un petit bouton magique. Seules 30% des femmes ont des orgasmes lors des rapports sexuels sans stimulation directe du clitoris. Il y a très peu de nerfs dans le vagin. Extraits du film « Le clitoris, ce cher inconnu » J’aime me masturber

L’orgasme féminin expliqué en images Publicité Vous êtes vous déjà demandé ce qu’il se passe dans le corps d’une femme quand elle atteint l’extase ultime ? Le magazine américain Wired oui, et a décidé d’en faire une vidéo (en anglais). Par le biais de petites expériences scientifiques amusantes, la vidéo explique en moins de deux minutes les secrets du vagin et du clitoris grâce à leurs 8000 terminaisons nerveuses. 20% des femmes ont eu un orgasme lors d'un baiser Le point fort de la vidéo : Les anecdotes sur la base d’études scientifiques.

Pourquoi le sexe est bon pour la santé Pourquoi le sexe est bon pour la santé Regain d’énergie générale, sensation de rajeunir, meilleure santé : le plaisir sexuel agit comme un remède naturel et la libido prolonge la vie. Explications. De nombreuses études le confirment : le désir, cette pulsion de vie contribue à notre longévité. Tout simplement parce que le plaisir de faire l’amour rend heureux, et que l’état de félicité est excellent pour le système immunitaire. Le plaisir physique, source d’énergie, favorise un meilleur équilibre hormonal. L’hormone du câlin L’hormone qui nous met dans cet état et nous rend accro l’un à l’autre, c’est l’ocytocine. Les hommes aussi concernés « Du côté masculin, une étude américaine, réalisée sur 30 000 hommes et confirmée par une étude australienne, montre que des éjaculations fréquentes abaissent le risque du cancer de la prostate », explique Frédéric Saldmann, cardiologue, nutritionniste et auteur de La Vie et le temps (J’ai lu, “Poche”, 2012). Les besoins du coeur Entretenir l’attirance

Hey dis-moi, comment tu jouis? À l’occasion de la sortie de deux ouvrages sur le plaisir féminin –Petit éloge de la jouissance féminine et Volcaniques, une anthologie du plaisir-, nous avons demandé à 4 femmes de nous livrer leur définition de la jouissance. La jouissance féminine a longtemps été ignorée. Du mécanisme physique qui menait les femmes à l’orgasme, on ne savait rien. Snobé par la médecine, le fonctionnement clitoridien a été étudié pour la première fois il y a à peine une dizaine d’années. Et aujourd’hui, si la parole s’est progressivement libérée autour du plaisir féminin, ce dernier reste toutefois tabou. À l’occasion de la sortie deux ouvrages sur le sujet, Petit éloge de la jouissance féminine de la journaliste Adeline Fleury et Volcaniques, une anthologie du plaisir, un ouvrage collectif dirigé par Léonora Miano dans lequel douze auteures du monde noir évoquent le plaisir féminin, nous avons demandé à 4 femmes de nous parler de leur vision de l’orgasme au féminin. 1. Axelle Jah Njiké DR 2. 3. 4.

Point G, orgasme vaginal, clitoridien... Le mystère de l'orgasme féminin Orgasme clitoridien ou orgasme vaginal? Le clitoris, bien que découvert en 1559 par le médecin italien Mateo Realdo Colombo, demeure ignoré pendant de longs siècles. Il faut attendre 1998 pour qu'une description exacte de son anatomie soit publiée par Helen O'Connell, urologue au Royal Melbourne Hospital en Australie, et 2005 pour que son équipe réalise la première IRM de l'organe érectile. A partir de 2008, la gynécologue obstétricienne Odile Buisson et son confrère Pierre Foldès, qui "répare" les femmes excisées, mènent des recherches poussées sur les mécanismes de la jouissance féminine. >>> A lire aussi: Orgasme féminin, 63% des Françaises admettent avoir déjà simulé pendant l'acte sexuel L'orgasme féminin, point culminant de l'excitation sexuelle résultant de la stimulation d'une ou plusieurs zones érogènes, se manifeste par des contractions musculaires du périnée à durée et récurrence variables. "Le plaisir féminin a toujours été présenté comme plus riche que le plaisir masculin"

Les aliments qui réveillent le désir et améliorent les performances sexuelles Les aliments qui réveillent le désir et améliorent les performances sexuelles Les aliments aphrodisiaques font rêver. Quel homme ne voudrait pas accroître son pouvoir de séduction ou ses performances sexuelles… Pour préparer son corps On peut, grâce à notre alimentation, améliorer notre circulation sanguine, que ce soit en renforçant les veines ou en dilatant les vaisseaux. Que mettre dans notre assiette ? Des acides gras essentiels : huile, coquille Saint-Jacques, huître, langoustine, moule. Des antioxydants : citron, miel, crème fraîche, noix, yaourts, tomate, thé. De l’iode : fruits de mer, poisson, cresson, sel. Mais aussi… de l’ail (aux effets stimulant pour le sang mais aussi sur la spermatogenèse, et donc sur le volume et la qualité du sperme), du piment (symbole de puissance et de virilité, il renferme des substances vasodilatatrices), du gingembre (la plus célèbre des épices dites aphrodisiaques). Pour une bonne performance physique

Être un bon coup : comment bien faire l'amour NB. Devant la difficulté d’écrire "une bonne coup", la majorité de cet article est écrit au masculin. Pourtant, les conseils valent pour toutes et tous ! 1. Le bon coup est attentif Variante : on capte les envies de l’autre C’est la base de qui veut être bon amant : écouter l’autre, à tous niveaux. 2. Variante : on aime ça sans contrefaçon Comme on le dit vulgairement entre potes, on est meilleur "quand on a faim". 3. Variante : on n’a peur de rien La position à la papa, le bon coup, ça le gonfle vite. 4. Variante : on maîtrise les mécanismes du corps On ne va pas se leurrer, il y a de croustillants secrets pour faire chauffer cette mystérieuse machine qu’est le corps humain. 5. Variante : on oublie ses complexes Dans le noir, à la lumière du jour, sous les néons de la cuisine… Si l’on commence à se décrypter sous tous les angles et attendre le terrain idéal pour des ébats mythiques, on n’a pas fini de flipper ! 6. 7. 8. 9. 10.

Jouir ou ne pas jouir L'orgasme doit-il être l'aboutissement de l'acte sexuel sous peine de travaux forcés et d'obligation de manger du beurre de cacahuète pour le restant de ses jours ? Si on regarde la télé, la réponse est qu'évidemment il faut jouir, sinon ça donne une erreur 404 et les 12 apôtres apparaissent et te disent que ta relation sexuelle est invalide. Si on regarde nos pratiques, la réponse est « peut mieux faire ». Tout d'abord, nous ne sommes pas égaux face à la pression orgasmatique - et parce que ce serait trop facile si tout le monde subissait le même traitement, nous sommes soumis à des pressions contraires. Les hommes doivent ne pas jouir jusqu'au moment ou ils doivent absolument jouir. Il n'y a rien de plus triste qu'un partenaire qui s'excuse pour quelque chose d'hautement probable - on s'amuse, on prend du plaisir, mais à l'arrivée le mec est désolé / honteux / obligé de se justifier. Côté femmes, pas mieux : elles doivent jouir jusqu'au moment où elles doivent jouir encore.

Point G : mythe ou réalité ? Le point G a été et reste encore très contesté. Depuis sa découverte en 1950, il fait l'objet de nombreux débats et remet en cause les anciennes théories, notamment psychanalytiques freudiennes. Parler du point G, c'est parler d'orgasmes féminins et de l'éternelle question de l'existence de deux types de jouissance : vaginale et clitoridienne. Alors, qu'en est-il de nos avancées sur ce sujet, existe-t-il vraiment? Depuis plus de 60 ans, le point G fait couler beaucoup d'encre... C’est Freud, il y a plus de 100 ans, qui affirmait qu’une femme était mature sexuellement, quand elle parvenait à obtenir des orgasmes vaginaux : les orgasmes clitoridiens étant pour lui la persistance d’une sexualité infantile. Quoiqu’il en soit, nous voyons bien que les orgasmes féminins intriguent, car ils restent secrets, liés à l’intimité de chaque femme et peuvent aussi varier d’une femme à l’autre ! Mais alors, qu’en est-il réellement ?

Related: