background preloader

Creative Wallonia - Semaine de la Créativité - Society - Le lab de Creative Wallonia - La boîte à outils

Creative Wallonia - Semaine de la Créativité - Society - Le lab de Creative Wallonia - La boîte à outils
Bienvenue à Capharnaüm L'engouement qui s'est emparé du thème de la créativité a favorisé l'émergence d'ouvrages, de sites web, d'articles de presse, de quizz ou de gadgets, qui tous promettent la méthode infaillible pour booster la créativité individuelle ou collective. Cette prolifération est probablement bénéfique car elle contribue à la promotion d'une créativité indispensable pour notre Région. Mais, revers de la médaille, elle entretient une certaine confusion autour des notions et des pratiques qui, dans ce capharnaüm, se valent toutes qu'elles soient fondées ou pas sur une expertise nécessaire et reconnue. Pour penser hors de la boîte, il faut d'abord penser la boîte Paradoxalement, il faut les idées claires et la pensée bien organisée à propos des moyens à mettre en œuvre, pour stimuler des phénomènes de pensée latérale ou divergente, des processus de génération d'idées originales, des interactions d'idéation. Organiser un heureux désordre Dispositifs, méthodes et techniques Related:  Design Thinking

Mind mapping pour la gestion de projet Il existe 4 types de raisonnement : 1 – “En chaîne” = séquentiel : étape par étape . Il s’agit d’un raisonnement séquentiel. 2 – “En étoile” ou “radial”= ex. le “SON” est le seul point commun à tous les concepts, d’où appellation de connaissances cloisonnées. L’élément central est le seul point commun à tous les concepts développés. 3 – “Arbre hiérarchique” : décomposition en sous parties comme pour le cas de l’analyse d’un problème à travers sa décomposition en sous-parties pour pouvoir les étudier plus facilement. 4 – “En réseau” : interconnexion (prise en compte de la complexité). Découvrez le poker créatif des bibliothèques - J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes Lors de la journée d’étude organisée le 22 mars 2016 par le CNFPT sous l’égide de l’indispensable Jenny Rigaud, nous avons eu le plaisir de découvrir les travaux de l’Institut des futurs souhaitables. Voici comment ils se présentent, avec des formules (bien) choisies. L’Institut des Futurs souhaitables est une organisation à but non lucratif dont la vocation est de réhabiliter le temps long dans les décisions présentes et d’inspirer le débat public de futurs souhaitables. L’institut propose des programmes de formation et incite à un réseau de « conspirateurs positifs » via une campagne graphique assez chouette et des bons slogans. Il s’agit donc de mixer des cartes bleues (objets) avec des cartes roses (adjectifs) pour susciter la créativité en équipe. réfléchir à une licence plus ouverte.

Creative Wallonia - Les connexions forcées Description Le brainstorming, aussi appelé « remue-méninges » ou « tempête d’idées », est la célèbre méthode inventée par Alex Osborn (1957) pour produire un grand nombre d’idées en un temps limité à propos d’un sujet, d’un problème, ou encore du développement d’un concept. La technique des connexions forcées découle des « correspondances forcées » de Charles Whiting (Osborn, 1953 :189) qu’il définit comme des « procédés pour induire des idées originales basées sur la création d’une relation forcée entre deux ou plusieurs produits normalement sans relation ». Dans la littérature, cette méthode est plus généralement connue sous le nom d’association hasardeuse (Aznar, 2005). Le principe des connexions forcées est simple. Contexte d’utilisation Le brainstorming est utilisé quasi systématiquement dans les séances de créativité collective. Intentions Participants La génération d’idées peut se faire seul ou en groupe (avec un maximum de 10 participants par animateur). Matériel Durée Mise en oeuvre

PLICKERS image provenant du site plickers.com Faire participer tous les élèves en cours de mathématiques… Évaluer en temps réel l’acquisition des connaissances par les élèves. Plickers ? Pendant toute l’année scolaire 2014-2015, j’ai expérimenté en classe de seconde l’application « Plickers ». Quel matériel et comment cela marche ? Il faut avoir à disposition : un ordinateur couplé à un vidéo projecteur. un smartphone 3G/4G ou une tablette connectée sur internet en Wifi. D'un point de vue logiciel, Il faut : se créer un compte sur le site internet de Plickers à l’aide d’une adresse mail et d’un simple mot de passe. télécharger sur une tablette ou un smartphone l’appli Plickers disponible sur le Google Play (pour les Android) et sur l’App Store (pour les ipads) Ensuite on télécharge un fichier proposant des cryptogrammes ressemblant à des QR-Codes qu’on imprime et distribue aux élèves en début d’année. Sur chaque côté de ce carré est indiqué une lettre (A, B, C, ou D) en petit. Pas du tout !

3 exemples d’ateliers flash « UX en bibliothèque » J’étais mercredi au congrès de l’adbu consacré au design UX. Si vous ne connaissez pas ce terme, je vous conseille de jeter un œil sur ce diaporama très bien fait. Pour son auteur Ned Potter, « l’UX est l’alliance de deux grands types d’outils : l’ethnographie et le design. » Son objectif est de mettre en place des services « utiles, utilisables, désirables » (pour reprendre le titre d’un ouvrage dont la traduction a été coordonnée par Nathalie Clot, également co-organisatrice du congrès) J’ai animé dans le off des ateliers de 20 à 30 minutes pour approfondir certaines notions, tester des outils et déclencher des discussions. Comme les places étaient limitées et qu’on m’a posé beaucoup de questions sur ces ateliers, je partage ci-dessous leur déroulé. Atelier 1 – « Voir et formuler un besoin » (apprendre à observer) Il s’agit d’un exercice développé par Coeylen Barry à la d.school de Stanford. Exercice d’observation Le cœur de l’atelier consiste à analyser une deuxième image. . .

Creative Wallonia -Idea Box Description L’Idea-box s’inspire de la méthode de « la boîte des idées et des couleurs » connue sous le nom de « Yellow Box » développée par Mark Raison, fondateur de « Yellow Ideas » ( Contexte d’utilisation Les processus créatifs sont composés d’une alternance de phases de divergence et de phases de convergence. Le « Creative Problem Solving » Process (CPS Process) (Creative Education Foundation, 2010) est une démarche de créativité en étapes qui suit un cheminement logique et progressif afin de passer d’une situation problématique à la mise en œuvre d’actions originales et opérationnelles. La méthode de l’Idea-box possède trois prérequis : - toutes les idées générées dans la phase précédente sont notées sur post-it ; - elles sont affichées au mur à la vue de tous (sur un support de type A1) ; - les idées sont numérotées de 1 à n. Intentions Participants L’Idea-box peut se faire seul ou en groupe. Matériel Durée Mise en oeuvre 1. 2. 3. Variante Sources

Le cartable des compétences psychosociales | IREPS Pays de la Loire L'histoire du Cartable « Le Cartable » est né de la volonté de partager une expérience d’une dizaine d’années acquise au cours de la mise en œuvre d’un programme de renforcement des compétences psychosociales auprès des enfants de 7/12 ans en milieu scolaire. Initié dès 1998, dans le cadre d’une action de promotion de la santé et de prévention des conduites addictives, le programme a très vite rejoint des préoccupations grandissantes autour du « vivre ensemble » chez de nombreux acteurs du champ éducatif. C’est ainsi que des professionnels de l’éducation pour la santé ont co-construit des savoir -faire avec les enseignants et les enfants au cours d’un échange sans cesse renouvelé. Des activités pédagogiques aux conducteurs d’animation de séances en passant par les conditions de réussites d’un tel projet, nous avons écrit, partagé, éprouvé, ré-écrit, réussi et parfois échoué, mais toujours appris.

Design thinking et sémiologie: donner du sens à l'innovation En quelques mots, en quoi consistent vos métiers de design thinker et de sémiologue? Annabelle Puget: Le design thinking est un cadre méthodologique issu des pratiques du design et de l'architecture, métiers où l'on conçoit des objets tangibles. En tant que design thinker, mon expertise consiste à engager et orienter les équipes dans la conception d'un produit, d'un service, d'une politique, d'une stratégie, par la mise en oeuvre d'un processus créatif. Dans un premier temps, il s'agit de questionner la problématique et de la nourrir de recherches sur le terrain. Gwenaëlle de Kerret: La Sémiologie permet quant à elle d'envisager la problématique sous un angle technique: celui des signes. Y a-t-il des liens naturels entre sémiologie et design thinking? GK: A priori, la sémiologie est une méthode d'analyse du sens, tandis que le design thinking est une méthodologie créative. Concrètement, comment la sémiologie et le design thinking s'articulent dans vos projets? Pour aller plus loin:

Creative Wallonia - Le PPCo Description La méthode PPCo a été développée par Multi Resource Associates. Ses origines remontent à Aristote qui recommandait d’envisager les points forts et les points faibles de toute idée. Le PPCo, tel que présenté ici, s’inscrit dans le cadre du « Creative Problem Solving » Process ou CPS Process (Creative Education Foundation, 2010), une démarche de créativité en étapes qui suit un cheminement logique et progressif afin de passer d’une situation problématique à la conceptualisation d’actions originales et opérationnelles. Le nom PPCo désigne les questions qui se posent pour évaluer et améliorer une idée ou un concept. Contexte d’utilisation Le PPCo se présente comme une méthode de convergence à exploiter après une phase de génération d’idées. La méthode présente l’avantage d’être très dynamique et de produire un grand nombre d’informations en peu de temps. Les quatre étapes s’enchaînent rapidement. Intentions Participants Matériel Durée Mise en oeuvre Introduction : Déroulement 1. 2. 3.

10 outils bluffants pour créer des visuels sur les réseaux sociaux Illustrer un article de blog, un Tweet ou un post Facebook est souvent une étape qui s’avère être un vrai casse-tête… Quelle image choisir ? Est-ce qu’elle est libre de droit ? Quelle est la bonne dimension pour qu’elle ne soit pas coupée ? Grâce à My Marketing Manager, cette étape va devenir ludique, rapide et surtout efficace pour attirer du trafic sur votre canal de communication ! Avec Canva il est très simple de réaliser tous les types de montages photos inimaginables. L’outil est gratuit. Vous pouvez créer de nombreux documents avec des dimensions optimisées. Il est inutile de rappeler qu’il faut avant tout avoir défini une stratégie digitale sur les réseaux sociaux avant de penser à la diffusion de contenus. Connectez-vous avec Facebook, Google ou par email Vous êtes connecté Choisissez d’abord le type de document à créer (your designs) Sélectionnez votre modèle de présentation ( layouts, text, background) ou personnalisez en téléchargeant votre propre visuel (uploads) Le + : Les + :

Le design thinking n’est pas réservé aux géants du numérique Si, bien souvent, on attribue la naissance du design thinking aux agences de la côte Ouest américaine créées dans les années 90, il trouve en réalité ses racines dans les méthodologies d’enquête en sciences sociales formalisées par les ethnologues, anthropologues et sociologues de la fin du XIXème siècle, tels que Marcel Mauss, Emile Durkheim ou encore les membres de l’école de Chicago. Interrogez n’importe quel étudiant en design ou jeune professionnel, les études de design leur ont permis avant tout d’aiguiser leur sens de l’observation ! Car c’est bien cela le design thinking : l’utilisation des méthodes d’observation et d’enquête issues des sciences sociales pour créer ou améliorer - en continu - des produits et des services en fonction des comportements des utilisateurs. A cet égard, la création d’internet a décuplé les possibilités d’observation et de recueil d’information, rendant toujours plus facile et abordable l’adoption de cette discipline.

15 techniques de brainstorming En cette rentrée vous cherchez de nouvelles idées, vous souhaitez faire votre métier de façon différente mais il n’est pas toujours facile de se mettre devant une feuille blanche ou une diapositive vierge et d’être créatif. Pour sortir du cadre, je vous propose quinze techniques originales de brainstorming (pour mémoire technique inventée par Alex Osborn en 1935) pour une reprise stimulante. N’hésitez pas à me faire vos commentaires et ajouts. © Shutterstock 1) A la manière de Proposer à son auditoire d’incarner quelques instants d’illustres personnages et de penser comme eux. 2) Retour vers le futur Vous transportez la question posée dans 500 ans et permettez ainsi au groupe d’imaginer des solutions qui n’existent pas encore. 3) La pensée inverse Souvent nous cherchons des solutions à un problème, exemple « comment être plus proche de nos clients ? 5) Les mots tremplins 6) Les cinq sens 7) Les mutants 8) Changements imposés 9) Le jugement différé 10) Le forum 11) L’alphabet 12) Les associations

Office Mix: ajouter beaucoup d’interactivité à vos powerpoint mais… Vu que ça commence à se trouver sur le net, il est temps de faire une mise au point sur Office mix de Microsoft. La promesse est alléchante et d’ailleurs beaucoup de billets de blogs relaient l’info sans avoir même vérifier. Office Mix promet donc de pouvoir ajouter à vos présentations powerpoint de nombreux éléments avec de nombreuses conditions. Tout se passe par le simple ajoute d’un bouton Mix dans la barre des tâches d’office 2013. Lors d’un clic sur ce nouveau menu mix, Powerpoint propose d’insérer tout un tas d’éléments. Donc pour résumer un peu. il est possible d’ajouter à la présentation l’enregistrement de sa voix mais pas seulement. C’est déjà bien et ça vaut quelques applications dédiés. Les paramétrages des quiz sont extrêmement simples et ne déconcerteront pas les habitués de tout soft du genre. on choisit le nombre de réponse, on entre les choix et on choisit la ou les bonnes réponses. Là aussi c’est assez efficace. Mais, vous l’aurez noté, il y a un mais dans le titre.

Related: