background preloader

InFORM - Interacting With a Dynamic Shape Display

InFORM - Interacting With a Dynamic Shape Display
Related:  Fun

FriXion : un robot connecté à un réseau social pour faire l'amour à distance Basée à Miami, la startup FriXion s'est spécialisée dans l'utilisation des objets connectés dans l'industrie du sexe. Crée en janvier 2013, cette société est très sérieuse et travaille actuellement sur l'élaboration de deux projets. Premièrement, il y a cet étrange robot capable d'effectuer deux types de mouvements pour imiter le rapport sexuel chez l'homme et chez la femme, deuxièmement il y a ce réseau social qui permet aux internautes de se rencontrer pour tester leur produit. L'utilisation du robot est très simple. Peu importe la distance qui vous sépare avec votre sexe opposé connecté, vous pourrez faire bouger l'objet à distance en utilisant votre souris ou votre Smartphone. La société a même mis au point le Vstrocker, un sextoy qui comporte un accéléromètre (comme sur votre Smartphone) qui permet de reproduire la vitesse du geste en temps réel. Ce petit robot dispose aussi de son propre réseau social. Tout d'abord l'idée est brillante.

VIDEO. Les cinq gadgets les plus futuristes du CES Selon les mauvaises langues, le CES est devenu une immense foire tout juste bonne à vendre des télévisions et des tablettes. Mais au détour des allées, on trouve encore des produits innovants. >> Retrouvez tous nos articles sur le CES ici iOptik, les smart glasses combinées à des lentilles de contact La vision augmentée «à la Terminator» via des lentilles de contact est un Graal encore inaccessible. Oculus Rift, la réalité virtuelle à l'assaut des gamers Sony a annoncé qu'il travaillait sur un casque de réalité virtuelle. PrioVR capture les mouvements du corps tout entier Avec des capteurs sur les mains, les bras, la tête et les genoux, l'exosquelette PrioVR offre un lag minimal. Edison, l'ordinateur miniature d'Intel La micro-informatique n'a jamais aussi bien porté son nom. Project Christine, le PC modulaire selon Razer Razer avait fait son petit buzz avec sa tablette pour gamers Edge Pro.

Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales A l’occasion du colloque « la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel « organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. « D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données » ). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. Nos données de déplacements sont encore plus personnelles que nos empreintes digitales Faire correspondre des empreintes digitales n’est pas si simple, rappelle Yves-Alexandre de Montjoye. Image : illustration de l’unicité de nos parcours repérés via des antennes mobiles. Et Yves-Alexandre de nous inviter à retrouver un de ses collègues du Media Lab. Hubert Guillaud

Birenbaum bashe le futur Mercredi 2 décembre 2048. Il fait tellement froid que mes FreeGlass (Xavier Niel a englouti Afflelou, il y a si "longtemps") ont failli givrer quand j'ai voulu ouvrir mes volets moi-même! Quelle idée idiote... La Collecteuse Électronique sur coussins d'air est arrivée comme tous les jours, à la même heure, dans ma Section 267BAETY. Depuis que les éboueurs ont été remplacés par des machines en suspension, il ne faut pas oublier de laisser glisser nos "conditionneurs à déchets" dans la gaine intérieure individuelle reliée à la déchetterie collective géante extérieure. J'ai tapé dans mes mains pour éclairer mon Mur. Ne vous inquiétez pas. Il faut dire que la mer artificielle chauffée, installée à la place de "l'ancien" Champ de Mars, à Paris, a rendu les départs en week-end inutiles. Je me suis rendu dans ma "pièce à consommer". Lorsque j'ai vu la flaque d'eau qui stagnait devant mon congelofrigo, j'ai compris tout de suite. Bon, je vais devoir vous laisser...

Notre Mai-68 numérique est devenu un grille-pain fasciste Nous avons tué notre Internet. L’heure de la défiance a-t-elle sonné? Avant, les choses étaient simples. Il y avait d’un côté les amoureux d’Internet qui refusaient qu’on touche à cet espace de liberté et de l’autre ceux qui considéraient que c’était la pire invention de l’histoire de l’humanité. Mais désormais, ceux-là même qui défendaient le Net emploient des mots comme «danger» ou «dérive». Ainsi de Lawrence Lessig, co-fondateur de Creative Commons, qui a déclaré le week-end dernier: «Je suis pas sûr qu’Internet soit bon à moyen terme». En réalité, ce ne sont pas les défenseurs du Net qui ont changé de camp, mais Internet lui-même. Le plus fascinant dans cette transformation, c’est que, contrairement à certaines prédictions, elle n’a pas été le fait des politiques. Mais ce ne sont pas les politiques qui ont les premiers perverti les usages du Net. Mais plutôt que de rester sur des abstractions, étudions les étapes du crime de lèse-Internet. Prenons les choses au commencement. 1.

Google présente cinq mini-jeux sur Google Glass pour inspirer les développeurs Les Google Glasses (lunettes connectées de Google) vont être commercialisées durant l'année 2014. Si ces dernières risquent de bouleverser notre manière d'être connecté au monde, tout le monde se demande encore quelles sont les applications qui seront disponibles et que permettront-elles de faire. Pour inspirer les développeurs et leur faire comprendre le potentiel de son produit, les équipes de Google ont développé 5 mini-jeux qui présentent les caractéristiques des lunettes. Ces jeux peuvent être contrôlés par la voix, mais aussi par de nombreux capteurs comme l'équilibre, vos gestes et la postion de votre tête. Un aperçu du potentiel des Google Glasses qui vous permettra peut être d'avoir vous aussi des idées d'applications pour l'avenir.

7 apps mobiles utiles dans un couple Les applications mobiles ont la côte auprès des quelques 26 millions d’utilisateurs de Smartphones de l’hexagone. Mais quel usage en avons-nous avec l’élu(e) de notre cœur ? Découvrez 7 applications utiles et faites les découvrir à votre partenaire ! Le mobile représente un de nos objets les plus intimes car c’est un outil d’évasion, de lien avec ceux qu’on aime, et la mémoire de nos secrets les plus personnels. Avocado iOS, Android « Tu as acheté du pain ? Cette application a pour ambition de répondre à ce profond besoin de communication du couple et pour cause : à ce jour ce sont 3 917 450 baisers et câlins électroniques qui ont été échangés sur Avocado. Attention, dans sa version gratuite, Avocado a quelques restrictions : limitation du nombre de photos que l’on peut envoyer (200) ou encore impossibilité d’envoyer des vidéo clips de 30 secondes. A noter que des applications telles que Between, Cozi ou Pair offrent également des fonctionnalités relativement similaires à Avocado. Glympse

Une famille qui vivrait comme l’État, ça donnerait quoi ? L'argent des autres Publié le 5/10/2013 Lorsqu'on a un gros, un énorme déficit budgétaire chronique et une dette abyssale, babylonesque, voire une hippopodette, il est difficile d'appréhender l'ampleur du désastre. Cependant, celui-ci devient évident lorsqu'on ramène l'exercice budgétaire du pays à l'échelle d'un ménage. Par h16 et Baptiste Créteur. Le droit français a longtemps fait du comportement d'un bon père de famille la norme comportementale de bon usage et de saine gestion ; le bon père de famille est soucieux des biens et intérêts qui lui sont confiés comme s'ils étaient les siens propres. L’État français disposait, dans le budget 2013, de 240 milliards d'euros de ressources pour 302 milliards d'euros de charges. Comparons cela à un ménage moyen. On comprend mieux, au regard de ces chiffres, la gestion que font les hommes politiques de leur propre patrimoine et leur incapacité à épargner - si tant est que leurs déclarations puissent être crues.

If the Moon Were Only 1 Pixel - A tediously accurate map of the solar system Mercury Venus Earth You Are Here Moon Mars Jupiter Io Europa Ganymede Callisto Saturn Titan Uranus Neptune Pluto(we still love you) That was about 10 million km (6,213,710 mi) just now. Pretty empty out here. Here comes our first planet... As it turns out, things are pretty far apart. We’ll be coming up on a new planet soon. Most of space is just space. Halfway home. Destination: Mars! It would take about seven months to travel this distance in a spaceship. Sit back and relax. When are we gonna be there? Seriously. This is where we might at least see some asteroids to wake us up. I spy, with my little eye... something black. If you were on a road trip, driving at 75mi/hr, it would have taken you over 500 years to get here from earth. All these distances are just averages, mind you. If you plan it right, you can actually move relatively quickly between planets. Pretty close to Jupiter now. Sorry. Lots of time to think out here... Pop the champagne! We're always trying to come up with metaphors for big numbers.

Related: