background preloader

Est-ce que la technologie sauvera le monde

Est-ce que la technologie sauvera le monde
Par Hubert Guillaud le 28/10/10 | 5 commentaires | 8,804 lectures | Impression L’université de la singularité est une étrange école, explique Nicola Jones pour Nature. Elle ne décerne pas de diplôme. C’est une école qui, depuis 2009, propose un cursus de 10 semaines à destination d’une élite d’étudiants provenant des meilleures universités et des meilleures entreprises du monde. Sa mission est d’éduquer et d’inspirer les futurs dirigeants à utiliser les nouvelles technologies pour résoudre les grands problèmes de la planète, de la pauvreté à la mauvaise santé ou à l’épuisement des ressources. Rien de moins. Elargir l’horizon ou le technocentrer ? Le principe de la SU consiste à élargir l’horizon des étudiants. Le principe du programme divise. Le programme de la SU est simple. Sur 1600 étudiants qui ont demandé à faire le cursus, le programme cette année en a retenu 78, provenant de 35 pays différents. La société est-elle soluble dans la technologie ? Ce que la technologie veut Related:  Futur`test 1014

Les nouvelles technologies façonnent un marché du travail à deux vitesses Alors que la France est dans une phase de croissance molle ou quasi-nulle, deux visions économiques s’affrontent. Pour l’une, celle du gouvernement français notamment, le retour de la compétitivité ramènera la croissance, qui ramènera le plus important: l’emploi. Christopher Mims, qui publie un article sur Quartz, serait sans doute en désaccord avec ce schéma. Les travailleurs routiniers de l’économie tertiaire («routine cognitive jobs») risquent d’être les grands perdants de la transformation. Car pour les travailleurs les plus compétents et les plus diplômés, ces changements technologiques sont au contraire une aubaine. C’est le principe du winner takes all, ou comme l’écrit l’auteur de Race Against the machine, Erik Brynjolfsson, le biais de compétence du changement technologique. Ce qui fait dire à l’investisseur de la Silicon Valley Marc Andreessen, sur ABC News, que le marché du travail va se scinder en deux parties: Andreessen va jusqu’à dire que la classe moyenne n’existe plus.

La technologie peut-elle éliminer la pauvreté ? (1/2) : la technologie n’est pas le progrès ! Le dernier numéro de la Boston Review est consacré entièrement à cette question : « La technologie peut-elle éliminer la pauvreté ? » Et force est de constater que la réponse n’est pas aussi évidente qu’on veut bien souvent nous la présenter. Tout le numéro est organisé autour de la remarquable contribution (lucide sur les espoirs déçus des tentatives de réduction de la fracture numérique par la technologie) de Kentaro Toyama (blog), professeur à l’école d’information de Berkeley, qui a fait récemment une intervention remarquée à TedX Tokyo et qui prépare un livre sur le développement. Les espoirs des années 2000 : la technologie, solution pour le développement ? « Certains télécentres ont été couronnés de succès. Vidéo : la prestation de Kentaro Toyama sur la scène de TedX Tokyo. « L’excitation autour de télécentres s’est propagée au reste de l’ICT4D. En réalité, les succès ont été rares, fugaces, espacés… La techno-utopie est plus facile à croire « Révolutionnaire ! (à suivre)

Vers un Nouveau Monde de données A l'occasion de la Semaine européenne des l'Open Data qui se déroulait à Nantes du 21 au 26 mai 2012, j'étais invité à faire une présentation sur le web des données, pour dépasser et élargir la problématique particulière de la réutilisation des données publiques. En voici la transcription. Nous sommes passés d'un web de l'information et de la connaissance à un web de données. Le web est un écosystème de bases de données interconnectées. Tout est information. Le web est devenu "la base de données de nos intentions", affirmait John Battelle en 2003. La première des données, le pétrole non raffiné, est bien celle de nos comportements en ligne, ces milliards de clics que nous faisons sur le web à chaque instant. Mais ne nous y trompons pas. Vous avez certainement du voir cette vidéo des lunettes de réalité augmentée de Google et plus encore l'une de ses parodies, qui augmente l'interaction que nous avons avec la réalité de publicités (voir également celle-ci).

Real Humans revu par les chercheurs (1) Qu'est ce qui est réel dans la série Real Humans ? Quand nos robots seront-ils aussi doués ? CNRS le journal fait le point dans une série d'articles. Surdoués, les hubots (human robots) de la série télévisée Real Humans ? Mais depuis ces classiques, notre technologie galopante a fait du chemin. Il est en effet devenu banal de communiquer avec son ordinateur ou son smartphone grâce aux assistants personnels intelligents, comme le fameux Siri d’Apple et d’autres applications parlantes. Dans Real Humans, les hubots s’expriment pratiquement comme vous et moi. Cela semble plutôt bien marcher… Qu’est-ce que les hubots ont de plus ? Les ambiguïtés de langage ne posent pas de problème à un humain doté de sens commun. Dans quel domaine de la linguistique nos systèmes sont-ils encore trop peu performants ? Mais il existe des bases de données qui peuvent offrir aux robots cette indispensable connaissance du monde, non ? Existe-t-il des approches plus fiables ?

Frederick Zimmerman, chercheur : "La façon dont la télévision est utilisée est un problème de santé publique" Auteur de The Elephant in the Living Room (Rodale), Frederick Zimmerman est spécialiste en santé publique, professeur au Department of Health Services de l'université de Californie à Los Angeles (Etats-Unis). Ses travaux sur les effets de la télévision sur les enfants sont parmi les plus cités sur le sujet. A son niveau actuel d'utilisation, la télévision peut-elle être considérée, à votre avis, comme un problème de santé publique ? Les enfants aux Etats-Unis regardent à peu près deux heures de télévision par jour. Ce qui constitue à mon avis un problème de santé publique, c'est la façon dont la télévision est utilisée. Pour les enfants plus âgés, les adolescents et les adultes, il est vrai que la télé utilisée modérément ne nuit en rien, mais la réalité à laquelle nous faisons face actuellement est que la télévision est utilisée de manière immodérée. Quels sont les principaux effets secondaires de la télévision sur les enfants qui font consensus dans la communauté scientifique ?

Améliorer l'humain ou le rêve du transhumanisme En l'an 2027, l'humanité est à l'aube d'une nouvelle ère avec les "augmentations" humaines, sortes de prothèses mécaniques (bras, jambes, œil...) qui améliorent le corps humain. Tel est l'avenir imaginé par le jeu "Deus Ex : Human Revolution", qui sort ce vendredi 26 août. Un postulat qui dessine un futur proche, mélange de baroque et de cyberpunk, où le transhumanisme n'est plus une idéologie mais bien une réalité. Le transhumanisme est cette idéologie qui plaide pour une amélioration technologique de l'humain, dans une quête d'immortalité. "Nous voulions que le jeu ait une dimension sociale et éthique en posant un débat : que se passera-t-il quand l'Homme sera capable de jouer à Dieu ? En bref, le mythe d'Icare revisité. Au-delà du jeu vidéo, la philosophie du transhumanisme remonte à la Renaissance quand des philosophes-chercheurs ont commencé à prôner l'usage de la science pour améliorer le corps humain, caressant un vieux rêve d'immortalité. En 1923, le biochimiste J.

10 Futuristic Materials Lifeboat Foundation Safeguarding Humanity Skip to content Switch to White Special Report 10 Futuristic Materials by Lifeboat Foundation Scientific Advisory Board member Michael Anissimov. 1. Aerogel protecting crayons from a blowtorch. This tiny block of transparent aerogel is supporting a brick weighing 2.5 kg. Aerogel holds 15 entries in the Guinness Book of Records, more than any other material. Carbon nanotubes are long chains of carbon held together by the strongest bond in all chemistry, the sacred sp2 bond, even stronger than the sp3 bonds that hold together diamond. “Metamaterial” refers to any material that gains its properties from structure rather than composition. We’re starting to lay down thick layers of diamond in CVD machines, hinting towards a future of bulk diamond machinery. Diamonds may be strong, but aggregated diamond nanorods (what I call amorphous fullerene) are stronger. Transparent alumina is three times stronger than steel and transparent. inShare28 Materials

Le détournement des talents vers la finance Depuis la naissance de la société industrielle, le secteur financier est sans doute l’un des plus importants pour l’économie car de lui dépend l’irrigation des acteurs économiques les plus porteurs par l’indispensable argent. Malheureusement, depuis une vingtaine d’années, il est devenu bien trop puissant, et s’est détourné de son indispensable vocation. En synthèse, on peut y voir au moins cinq grands problèmes. Le premier problème concerne la pression court-termiste que ce secteur exerce sur les entreprises, au détriment de l’investissement et des autres parties prenantes. Le deuxième problème est le détournement des ressources et la ponction qu’elle opère sur l’économie réelle, à son seul avantage. On constate sur le graphique précèdent que ce seul secteur a représenté jusqu’à plus de 40 % des profits américains avant la Crise – situation très différente de celle de la France où cette part a plutôt eu tendance à diminuer. « Nos marchés financiers orientent mal les capitaux.

Related: