background preloader

Débat mouvant, gros débat, boule de neige, arpentage, association d'idées / Le Pavé

Débat mouvant, gros débat, boule de neige, arpentage, association d'idées / Le Pavé
Related:  Méthodes participativesEloquence rhétorique

Paroles boxées, doutes et certitudes, groupes d'interview mutuelle, pense-écoute, les pépites / Le Pavé Doutes et certitudes Durée : 3mn par participants, nombre : maximum 15 personnes, matériel : papier crayons, Désir : partager nos colères, espoirs, désirs et autres choses plus profondes qui ne trouveront jamais place dans un ordre du jour. Préparation : aucune Animation : L’animateur propose d’abord un temps individuel de 5 à 10mn pour se noter sous forme de mots-clés ses différentes doutes d’un côté et certitudes de l’autre par rapport à un thème donné. Puis s’ensuit un tour de table avec le truc « je prends / je laisse » qui vient dire le début et à la fin d’une prise de parole et assurant ainsi n’être pas coupé pendant et permettant de sortir du tour de table linéaire sans interventions de l’animateur. NdlR : Exercice faussement simple car il présuppose une liberté de paroles au sein du groupe, ce qui est faux quand des dominations s’exercent au sein du groupe, à fortiori hiérarchiques, et ce qui n’est pas gagné quand le groupe ne se connaît pas. Paroles boxées Pense-écoute Les pépites

ArthurRibo-Spectacles › Le concert dont vous êtes l’auteur : 2018 Spectacle historique de la compagnie, en tournée depuis 2007, LE CONCERT DONT VOUS ÊTES L'AUTEUR, est un happy-happening textuel et musical qui s'adapte à tous les publics. Concerts de Slam et musique improvisée propice à tous les contextes, extérieur, intérieur, intime ou grand public, il existe sous plusieurs déclinaisons. Ce n'est ni du stand-up, ni du reggae, ni du rock, ni du rap, ni de la chanson française, ni de la poésie, ni du théâtre, et c'est l'ensemble de tout ça. Fort de différentes expériences artistiques, entre comédien et auteur, chanteur parfois slameur, Arthur RIBO commence à imaginer une forme nouvelle de spectacle où textes, chansons et histoires sont créés à vue, à partir des mots écrits par le public au marqueur sur des cartons distribués à l’entrée. Un happening textuel et vocal où toute proposition, réaction du public est immédiatement inscrite dans le spectacle. ce qu'ils en disent, entre autres : Étonnant Arthur Ribo.

Le Philipps 6x6 « Un 6 x 6, c’est 6 personnes qui se parlent pendant 6 minutes » Ce type de discussion ou cette technique de travail en groupe a été mis au point en 1948 par J. Donald Phillips, ancien professeur d’éducation des adultes au Collège d’Etat du Michigan. Le 6 x 6 peut servir à plusieurs choses : Formuler des questions en introduction à un exposé ou un débat Chercher une ou quelques réponses à une question posée Formuler des questions, des avis, des propositions suite à une intervention Digérer une intervention (sans restitution). Organisation Les gens restent sur place dans la même salle (il n’y a pas de pause ni de déplacements). Visualisation Lors de la restitution, les apports des différents groupes peuvent être notés sur un tableau de papier, cela allonge le temps de restitution mais permet d’avoir une vision d’ensemble des contributions. Rôle de l’animateur Un petit groupe, chacun pouvant ainsi aisément s’exprimer sans l’affrontement du grand groupe. Variantes Assouplissement

a.strid.info - boite à outils pour s'organiser ensemble et faire vivre les groupes Boite à outils Transition Ami-es de S!lence Vivre le chemin « En arabe ancien, « Eilm » exprime un savoir, une science singulière : celle des signes qui permettent aux nomades de se déplacer dans le désert sans se perdre.(...) Par habitude, nous concevons un trajet à partir de deux points, le départ et l’arrivée, mais pour un nomade il existe un troisième espace-temps qui a sa propre consistance et jouit d’une autonomie particulière : c’est l’entre-deux du trajet. Celui-ci se vit (…) comme un parcours qui trace l’expérience et la connaissance « de proche en proche ». D. Cultiver le biotope collectif Nous pouvons « acquérir un souci du moindre geste, porter une attention aux rotations, à la fertilisation des cultures pour éviter d’épuiser le sol, au calendrier des plantations et à leurs associations... [Et pourtant], il existe également une écologie du groupe, celle-ci requiert des techniques et des savoirs singuliers en vue de soigner, nourrir, cultiver le biotope collectif » Les rôles (...)

« La citoyenneté c’est d’abord la capacité et l’envie d’agir » On a beaucoup parlé d’éducation à la citoyenneté depuis les attentats de Charlie Hebdo, avec une injonction faite à l’école de transmission des valeurs républicaines. Il est plutôt question de formation des futurs citoyens dans le dernier numéro des Cahiers pédagogiques. Car, pour les coordonnateurs du dossier, l’enjeu véritable est dans la mise en œuvre de pratiques citoyennes et démocratiques dès l’école qui donnent envie aux jeunes de s’engager dans la citoyenneté. Depuis les attentats de janvier 2015, la pression est très forte sur l’école pour former les futurs citoyens, dans une pensée quasi magique. Quels sont pour vous les véritables enjeux de la formation des futurs citoyens à l’école ? Laurent Fillion : Au lendemain des attentats, il était difficile de croire que l’école était la cause (raccourci facile parfois fait trop rapidement) mais normal de la voir comme une partie de la solution. Revenons en maintenant à la nécessaire éducation par la pratique, par l’action.

Débat-pétale, consentement sociocratique, élection sans candidature / Le Pavé Débat-pétale Durée : 30 mn minimum par décision, nombre :illimité, aménagement : tables de 6 disposées en cercle, chaque table étant une pétale de la fleur. Désir : prendre une décision à un grand nombre (plus de vingt) en permettant à chacun d’émettre ses objections et d’améliorer la proposition initiale. Préparation : noter clairement les propositions à arbitrer en autant d’exemplaires qu’il y aura de tables. Animation : Donner à chaque table la proposition écrite. NdlR : C’est une consigne agréable à vivre pour les participants, surtout par contraste avec ce que sont d’habitude les débats précédent une décision. Consentement sociocratique Durée : 1h par décision, nombre : 20 personnes maximum, aménagement : aucun Désir : prendre le temps de la décision pour qu’elle soit réellement acceptée (et donc mise-en-oeuvre) par tous les membres du groupe Préparation : avoir une proposition construite à soumettre à la décision du groupe Animation : cette méthode de décision contient 9 étapes.

sans titre Féminicides, égalité salariale, #MeToo… Maintenant on agit ! Ecoutez 8 candidates rivaliser de verve en 8 minutes, pour combattre idées reçues et sexistes, face au public et à un jury présidé par Christiane Taubira. Le jury est composé de Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux, Julie Gayet, productrice et actrice, Guillaume Erner, journaliste, animateur des Matins de France Culture, Marie-Aimée Peyron, avocate, Bâtonnière du Barreau de Paris, Chloé Ponce-Voiron, gagnante du Prix Coup de coeur du concours d'éloquence 2017, comédienne, Valence Borgia, avocate, membre du conseil de l'Ordre, co-fondatrice de la Fondation des Femmes et Anna Mouglalis, comédienne. Le jury a délibéré pour décerner le Prix Gisèle Halimi, qui récompense la meilleure prestation, et le Prix Coup de coeur, qui récompense la performance la plus applaudie. L'intégrale du Concours d'éloquence en vidéo : Réalisation Christine robert

Organiser un jeu coopératif Les jeux coopératifs permettent d’amorcer un changement dans les relations interpersonnelles. Dans ces jeux, où les joueurs ont un objectif commun, les joueurs gagnent ou perdent tous ensemble. Délivrés de la tension liée à la peur de perdre ou au désir de gagner, les joueurs explorent d’autres manières de faire ensemble (s’exprimer, argumenter, écouter, prendre des décisions, unir ses forces...) Les outils et techniques de communication et de travail en équipe permettent de progresser ensemble vers un but commun porteur de sens. La découverte de la coopération peut aussi se faire de façon ludique. Qu’est ce qu’un jeu coopératif ? Il s’agit d’un jeu dans lequel les joueurs conjuguent leurs efforts pour atteindre un but commun. En quelques minutes, l’atmosphère se réchauffe. Pour qu’un tel climat se mette en place, quelques préalables sont nécessaires : être clair sur les objectifs des participants : que recherchent-ils à travers cette expérience ? Le jeu coopératif peut être utilisé pour :

Le Gro-Débat Durée : 1h30 , nombre : illimité, aménagement : tables de 5/6 personnes, Désir : permettre à chacun de trouver sa place dans un débat avec un grand nombre de personnes (plus de vingt), faciliter la réflexion collective et l’orienter vers l’action collective Préparation : choisir les thèmes des différentes tables, aménager l’espace. Animation : un premier temps de 5mn consiste à déambuler pour découvrir les thèmes et choisir sa table. Variantes : permettre à chacun de changer de tables quand bon lui semble. NdlR : Nous proposons de faire de cette consigne le cœur de l’animation d’une assemblée générale. Voir sur le site de la SCOP Le Pavé :

Related:  `test 1014Pédagogie