background preloader

L’école inversée, ou comment la technologie produit sa disparition

L’école inversée, ou comment la technologie produit sa disparition
Je vais vous raconter une expérience qui pousse la logique du MOOC, ces cours en ligne ouverts et massifs, jusqu’au bout. Une expérience narrée récemment dans le New York Times par Tina Rosenberg (@tirosenberg), et qui est le point de départ d’un mouvement qui porte le joli nom d' »école inversée » ou flipped school. Tout commence il y a quelques années, à Clintondale, au nord de Detroit, dans une région loin d’être privilégiée. Le proviseur d’un lycée poste sur Youtube des vidéos de tactiques de baseball pour l’équipe de ses fils. Il s’aperçoit que non seulement les jeunes joueurs regardent ces vidéos, mais ils les regardent plusieurs fois… Ils assimilent les stratégies et cela laisse plus de temps, à l’entraînement, pour la mise en application et la pratique. A la rentrée suivante, ce proviseur demande à un de ses enseignants en sciences sociales, de tenter une inversion avec une classe : mettre des cours en ligne et consacrer les heures de classes aux questions et à la pratique. Related:  CLINE 2TICE

Peut-on apprendre en ligne A TED 2011, Salman Khan est venu présenter la Khan Academy, une collection soigneusement structurée de plus de 2000 vidéos éducatives (voir la présentation vidéo avec sous-titres en français). La Khan Academy connaît un succès notable avec quelques 1 millions de visiteurs par mois qui regardent entre 100 et 200 000 vidéos par jour, souligne son créateur. Salman Khan a commencé incidemment. Analyste financier pour un fonds de pension, il donnait des cours de math à distance à des cousins via l’internet et a décidé de mettre quelques leçons sur YouTube, plus comme complément aux cours qu’il leur donnait qu’autre chose. Ses cousins ont été assez heureux d’avoir moins à le déranger pour accéder aux leçons et de pouvoir les suivre selon leur propre rythme. Petit à petit, les vidéos publiques sur YouTube ont rencontré succès et commentaires élogieux… Tant et si bien que quelques profs ont commencé à utiliser ces cours en vidéos comme devoir du soir et à proposer des exercices en classe.

How can schools make the most of flipped learning? Dive Brief: Flipped learning expert Jon Bergmann detailed eight principles for effective flipped learning during a session at last month's ISTE conference in San Antonio, eSchool News reports.Flipped learning necessitates teacher buy-in, as well as that of parents and students, pedagogical change, and a rethinking of learning spaces to focus on collaboration and movement.Additionally, schools and districts looking to embrace flipped learning must adopt new approaches to teacher training and evaluation, new technology to facilitate the model, and, perhaps most importantly, factor in the additional time required on the part of classroom educators to make it work. Dive Insight: While Bergmann's tips can help schools at any stage of flipped learning implementation, eSchool News notes that his session also introduced the concept of "Flipped Learning 3.0" — a detail that might sound surprising or even intimidating to those new to the model.

Turning Education Upside Down Fixes looks at solutions to social problems and why they work. Three years ago, Clintondale High School, just north of Detroit, became a “flipped school” — one where students watch teachers’ lectures at home and do what we’d otherwise call “homework” in class. Teachers record video lessons, which students watch on their smartphones, home computers or at lunch in the school’s tech lab. In class, they do projects, exercises or lab experiments in small groups while the teacher circulates. Clintondale was the first school in the United States to flip completely — all of its classes are now taught this way. Now flipped classrooms are popping up all over. It’s well known by now that online education is booming. Flipping is still in the early stages, with much experimentation about how to do it right. No school has taken flipping as far as Clintondale. “We have nothing to lose,” Green said. It was true. Results on standardized tests have fluctuated; they went up in 2012 and then dropped.

Tubes et culture porno Si nous parlons de porno ce soir, c’est parce que nous sommes dans un week-end « Mauvais genre » sur France Culture, -- sous la houlette du maître des mauvais genres sur la chaîne, à savoir François Angelier --, et que le mauvais genre par excellence de l’Internet, c’et la pornographie. 2003, c’était avant, avant l’arrivée de ce qu’on appelle les « PornTubes », c’est-à-dire ces plateformes de partage de vidéos, qui sont pour la plupart en accès libre, sur lesquelles on peut voir des centaines de milliers de vidéos pornographiques en tout genre. Le postulat, c’est que l’arrivée de ces Tubes a changé quelque chose à la pornographie, à la manière dont elle est consommée, à ce qu’elle représente, à la manière dont elle vit en tant qu’industrie aussi. A émergé une nouvelle culture porno, c’est ce dont allons discuter aujourd’hui. Judy Minx Ancienne actrice X et activiste féministe. Florian Voros Doctorant en sociologie des médias. Stephen des Aulnois Ghislain Faribeault A lire sur

Les environnements personnels d'apprentissage [L'intervenante, France Henri, est assise à la table de conférence, face à l'assistance. Elle est seule à l'image. En fond, sur le mur derrière elle, un gros logo Esen]. France HENRI : Je vais vous présenter en fait ce qui nous est proposé par les environnements personnels d'apprentissage, donc principalement un nouveau modèle éducatif. [À l'écran apparaît en gros plan la liste des points qui seront abordés, France Henri n'est plus à l'image]. 1, Les EPA, un changement de point de vue, Daniel PERAYA. 2, Émergence de nouveaux comportements, Daniel PERAYA, partage d'observations et d'expériences 3, Les EPA, un nouveau modèle éducatif, France HENRI. 4, Que propose-t-on à l'apprenant pour construire son EPA ? 5, Construction des EPA par les étudiants, Daniel PERAYA, partage d'observations et d'expériences 6, Comprendre la construction des EPA, France HENRI 7, Conclusion, France HENRI. Et puis ce qui est proposé, à l'apprenant pour construire son environnement. To learn is to practice and reflect

Méthodologie de gestion de projets e-learning Tout projet, quel qu'il soit, gagne à suivre une méthodologie structurée, rigoureuse et cohérente. Les projets e-learning, quelle que soit leur ampleur, n'échappent pas à cette règle Le respect d'une méthodologie de gestion de projets structurée, rigoureuse et cohérente permet d'éviter certains écueils (perte de temps, explosion des coûts, etc.) et de gérer au mieux le processus de développement et/ou d'adoption-intégration de l'e-learning dans la structure organisationnelle. Au début des années 2000 de nombreux contre-exemples ont desservi l'e-learning et masqué son réel potentiel. Ces solutions souffraient souvent d'un déficit méthodologique. L'e-learning n'est, par conséquent, ni bon ou mauvais, ni efficace ou inefficace, en soi. En conclusion, la réussite d'un projet e-learning est avant tout une question méthodologique. La méthode "ADDIE" Le guide e-learning propose la "méthode ADDIE". La méthode ADDIE est structurée en cinq étapes: Pour d'autres méthodologies, consultez:

Comment éduquer dans un contexte d’externalisation des fonctions cognitives ? – Veille et Analyse TICE L’été est propice à des articles de presse un peu différents en apparence de ceux publiés en période habituelle. Ainsi celui publié par le journal « Le Monde » et intitulé : « les jeunes savent-ils encore s’orienter dans GPS », sous la plume de Gabrielle Ramain le 25 juillet 2017 est-il emblématique d’un style de questionnement qui fait écran à la réflexion par le prisme choisi par celui qui écrit. Si nous tentons d’interpréter l’intention contenue dans le titre, on peut penser que les jeunes sont spécifiquement marqués par cela (fameuse génération Y), on peut penser aussi que les autres (les adultes les vieux) savent s’orienter, et on peut enfin penser que le GPS rend nos enfants stupides. La question plus globale qu’il faut poser aujourd’hui est de savoir en quoi l’instrumentation des activités humaines modifie l’humain, sa culture, ses comportements et aussi son fonctionnement psychique, cognitif et neurophysiologique. A suivre et à débattre

La face cachée des Moocs Les Moocs font soudainement parler d’eux depuis que Harvard et le MIT se sont lancés fin 2012 dans l’aventure en créant ensemble edX, une nouvelle « plateforme » de Moocs, qui vise modestement, à terme, un milliard d’étudiants. EdX est, par ses statuts, une association sans but lucratif, mais elle est capable, grâce à la puissance des marques auxquelles elle s’adosse, de se tailler des parts de marché inexpugnables. À titre de comparaison, le fait qu’une requête sur Google est gratuite n’a pas empêché le moteur de recherche de dominer la planète. Grand pays d’enseignement et terre promise du marketing, les Etats-Unis sont naturellement en pointe. En 2013, plus d’une centaine d’universités proposent des Moocs, parmi lesquelles des établissements de tout premier plan comme Berkeley, Brown ou Princeton. En général, les universités ne proposent pas directement leurs cours. L’appétit pour les Moocs est tout particulièrement vorace dans les grands pays émergents comme l’Inde ou le Brésil.

Don't Be Silly. Lock Down and Encrypt Your Smartphone | Gadget Lab None shall pass. Photo: Josh Valcarcel/WIRED Your smartphone is your most portable computer. It’s also a treasure trove of personal information. You wouldn’t leave your laptop unlocked in public, so why leave your phone unprotected? Social media, budgeting and finance apps, photos, address book, and email — they’re all filled with details about you and the people you know. FCC officials said that in 2012 smartphone theft increased from 8 percent to 42 percent in New York City over a 10 year period. If your phone does fall into the hands of the smarter-than-average thief, encrypting the contents will add an extra level of security that could mean the difference between a minor inconvenience and dealing with various agencies trying to restore your identity. With iOS, just having a passcode turned on on your phone encrypts your information.

L'évolution des pratiques pédagogiques en lien avec le numérique [Cartons successifs à l'image] Numérique et évolution des pratiques pédagogiques [Apparaît le visage de l'intervenante, Bernadette Charlier, dans un cadre] Bernadette CHARLIER Bernadette CHARLIER : Je vais rappeler les questions qui m'ont été posées, qui ne sont pas des questions faciles, auxquelles, en fait vous pouvez tout de suite partir, je n'apporterai pas de réponse. Voix d'homme : J'aurais aimé avoir une précision sur la notion de narratif. Alors, là, c'est en référence aux travaux de Lieutard qui, je pense, c'était en 1979, a écrit un ouvrage tout à fait intéressant qui nous invite à faire cette distinction entre savoir scientifique et savoir narratif. [Elle lance une diapositive, qui n'est pas à l'image]. de l'enseignement, qui sont aussi séparées, comme par hasard, des approches de formation des enseignants. [L'intervenante est toujours en gros plan à l'image, mais pas l'assistance]. Voix d'homme N°2 : Bernardette CHARLIER : Non, non, mais c'est intéressant. Voix d'homme N°3 : Oui.

E-formation Un article de Wiki Paris Descartes. E-formation (ou ou , e- pour électronique). La Commission Européenne la définit comme « l’utilisation des nouvelles technologies multimédias et de l’Internet, pour améliorer la qualité de l’ apprentissage en facilitant l’accès à des ressources et des services, ainsi que les échanges et la collaboration à distance ». Mode d'apprentissage qui tire parti de l'usage des TIC (technologies de l'information et de la communication) pour tous les niveaux de l'activité de formation ( TICE ). l' autonomie d'apprentissage, la formation à distance, l'individualisation des parcours de formation, le développement de relations pédagogiques en ligne. E-pédagogie L' e-pédagogie est la somme des savoir-faire et des méthodes qui permettent une exploitation raisonnée et optimisée des supports et des technologies à fin d'apprentissages. Formation ouverte Elle traduit la volonté d'élargir le mode d'apprentissage à distance. Formation partiellement ou intégralement à distance.

Amphi inversé : « le cours magistral traditionnel ne fonctionne plus » La classe inversée fonctionne aussi à l'université. A Toulouse III, des enseignants utilisent “l’amphi inversé” pour transformer le cours magistral et le rendre interactif. L’amphi « inversé » et « interactif » de Brahim Lamine / UPMC A l’université Paul Sabatier de Toulouse, Brahim Lamine, maître de conférences en physique et chercheur en astrophysique, voulait “redonner de la valeur ajoutée à l’amphi”- motiver ses très nombreux étudiants, attiser leur attention, afin de réduire “la faiblesse de leur compréhension des concepts de physique”, constatés en fin de L1. Depuis 2014, grâce à la classe inversée, qu’il a rebaptisée dans son cas “l’amphi inversé et interactif”, les élèves ont davantage de temps pour “s’interroger sur les concepts, d’une façon différente”, constate-t-il. Micro-débats et apprentissage par les pairs Désormais, en amphi, les élèves ne se cantonnent plus à recopier un cours. Un amphi devenu « interactif » De l’enseignant « transmetteur » au « pédagogue » Fabien Soyez

The False Promise of the Education Revolution - College, Reinvented By Scott Carlson and Goldie Blumenstyk Last year, leading lights in for-profit and nonprofit higher education convened in Washington for a conference on private-sector innovation in the industry. The national conversation about dysfunction and disruption in higher education was just heating up, and panelists from start-ups, banking, government, and education waxed enthusiastic about the ways that a traditional college education could be torn down and rebuilt—and about how lots of money could be made along the way. During a break, one panelist—a banker who lines up financing for education companies, and who had talked about meeting consumer demands in the market—made chitchat. For most parents, that choice might raise questions—and the banker was no exception. In higher education, that is the question of the moment—and the answer is not clear, even to those lining up to push for college reinvention. Read beneath the headlines a bit. A 'Mass Psychosis' Less Help Where It's Needed

Related: