background preloader

Europe Code Week 2017 - Europe Code Week

Europe Code Week 2017 - Europe Code Week

http://codeweek.eu/

Related:  Programmationpetit écolierCode

Liste ressources Codage : 20 ressources (La cabane à idées) N’est-il pas étonnant de voir un bébé prendre une tablette et s’en servir? Ils savent comment faire marcher des outils technologiques de plus en plus tôt et les enfants absorbent les informations super vite. Ainsi, ils peuvent apprendre des langages (parlés ou codés) en l’espace de quelques mois. Et vous avez peut-être envie (ou bien l’idée vient même d’eux-mêmes) qu’ils apprennent à coder et programmer pour faire des petits jeux rigolos et exercer leur logique. La technologie fait désormais partie intégrante de notre vie et il y a peu de chances pour qu’on revienne en arrière.

5 outils d’apprentissage de la programmation pour donner vie à un autre robot. Voilà un résultat de la programmation et des outils ci-dessous pour commencer : MediaEnLab : Expérimenter, valoriser, partager la création numérique en EPN proposé par Netpublic NAO est le robot humanoïde le plus utilisé dans le monde de l’enseignement. Plébiscité des écoles primaires jusqu’aux universités, ce petit robot interactif est devenu le partenaire préféré des professeurs permettant de rendre l’apprentissage ludique et pratique.

Apprendre à coder et programmer : 50 ressources pour les enfants et les ados Cours en ligne, applications, ateliers, livres, robots, kits… Alors que la programmation débarque dans les programmes du collèges et lycée, voici plus de 50 ressources pour apprendre à coder. Alors que l’initiation à la programmation informatique débarque dans les programmes scolaires du lycée et du collège, de plus en plus d’initiatives voient le jour en France. Cette liste a été mise à jour le 15 juillet mais nous la mettrons à jour régulièrement. Pour ceux qui se posent la question sur l’intérêt de découvrir les joies de la programmation, voici un article utile : Pourquoi apprendre à coder et devenir un as de la programmation ?

8 bonnes raisons de faire l'école à la maison - Oustadha.com Tu es maman d'un enfant en âge ou bientôt en âge d'entrer à l'école et cette idée soudaine te traverse un jour l'esprit : « et si c'était moi sa maîtresse ? » Cette idée prend de plus en plus de place dans ta tête et tu commences à en parler autour de toi. A partir de ce moment là, les réflexions fusent et sèment le doute dans ton esprit : « Nan mais çà va pas bien, tu veux lui gâcher son avenir ?! Il va devenir totalement insociable !» - « Dis donc t'as passé l'âge de jouer à la maîtresse ! TUXBOT Nouveautés de la version 2.0.1 ajout de statistiques sur le programme dans le message de réussite (nb d'emplacements mémoire utilisés, nb d'actions réalisées) correctif de la colorisation des boucles au sein de la séquence d'instructions Nouveautés de la version 2.0 ajout de l'instruction MANGER.

Nous avons testé : le cahier de dessin animé et l'appli Blinkbook - Cabane à idées Voici un cahier de coloriage pas tout à fait comme les autres… De part sa taille et ses drôles de coins noirs déjà mais surtout parce qu’il faut l’associer à une application iPad ou Androïd (gratuite) qui permettra de donner vie aux coloriages. Et je dois avouer que le rendu est plutôt réussi et que le concept a motivé mes enfants pour colorier. Ils avaient très envie de voir les poissons, la raie, le calamar, le pélican… se mouvoir dans l’eau ou dans les airs et de signer ainsi un dessin animé poétique et délicat. Bravo donc aux Editions Animées à qui l’on doit ce superbe produit, ce cahier de dessin animé.

Le temps des algorithmes Ils sont partout, tout le temps, dans nos poches, nos voitures, nos cartes bancaires ; au bureau comme à la maison. Les algorithmes sont désormais omniprésents dans nos vie, mais pour la plupart d'entre nous le sens de ce mot reste vague, presque mystérieux. C'est pour remédier à cette ignorance que Gilles Dowek et Serge Abiteboul ont rédigé Le temps des algorithmes (Ed. Le Pommier), pour ensuite expliciter les enjeux que soulèvent les algorithmes et nous présenter les choix qui ne manqueront pas de s'imposer à nous. Gilles Dowek et Serge Abiteboul sont tous deux chercheurs à l'Institut national de recherche en informatique et en automatique et professeurs à l'ENS Paris-Saclay.

Méthode de Singapour La méthode de Singapour (ou mathématiques de Singapour) est une méthode d'enseignement fondée sur le programme national de mathématiques de la maternelle à la sixième année à Singapour. Le terme a été inventé aux États-Unis pour décrire une approche, initialement développée à Singapour, de l'enseignement des mathématiques à l'aide de trois aspects fondamentaux : la modélisation, l'approche « concrète-imagée-abstraite » et la verbalisation[1]. Conçue au début des années 80 par une équipe de professeurs de mathématiques mandatée par le Ministère de l'Éducation de Singapour, sur la base des recherches menées par des pédagogues du monde entier (en particulier Jerome Bruner, Jean Piaget, George Pólya et Maria Montessori), la méthode a été ensuite implémentée dans les écoles singapouriennes sur une longue période de quinze ans, chaque professeur ayant été formé, en formation initiale et continue, à ce nouveau cursus[2].

Que disent les sciences de l’éducation à propos de l’apprentissage du code ? – Class'Code L’apprentissage de la pensée informatique est une tendance croissante à l’échelle internationale. Dans ce contexte, des projets comme Class’Code ont permis développer des formations pour les éducateurs, des ressources et une communauté d’apprentissage interdisciplinaire. A l’échelle internationale, des nombreuses expérimentations ont eu lieu dans différents contextes, bien que l’analyse de ces différents pilotes n’ait pas été conduit de manière systématique. En vue d’établir un état des connaissances ces apprentissages, nous partageons ici une lecture et une synthèse de différentes études produites dans le domaine des sciences de l’éducation. Cette revue pourra servir à analyser Class’Code en vue d’établir un bilan du dispositif.

Effet Pygmalion L’effet Pygmalion (ou effet Rosenthal & Jacobson) est une prophétie autoréalisatrice qui provoque une amélioration des performances d'un sujet, en fonction du degré de croyance en sa réussite venant d'une autorité ou de son environnement[1]. Le simple fait de croire en la réussite de quelqu'un améliore ainsi ses probabilités de succès, et est un cas d'effet d'étiquetage. En pédagogie, il désigne l'influence d'hypothèses sur l'évolution scolaire d'un élève et sur les aptitudes de celui-ci. Le problème est d'importance, car si les enfants des milieux défavorisés réussissent moins bien à l'école que les enfants des milieux favorisés, la cause pourrait ne pas être uniquement liée aux carences de ces enfants et de leurs milieux. L'effet Pygmalion est principalement étudié dans le cadre des effets positifs.

Médiation : le tri systolique Notions abordées : Cette activité présente un algorithme de tri original, qui va plus vite que tous les algorithmes de tris classiques et qui de fait peut être testé avec de grands groupes. On aborde la notion d'algorithme au travers d'un exemple particulier, qui implique tous les participants, (presque) quelle que soit la taille du groupe (testé à plus de 60 personnes). Vis ma vie d’instit en gif animé (21) Quand j'explique à Dylan qu'il va devoir se calmer rapidement sinon je vais me fâcher très fort. Quand j'ai découvert le LSU* en ligne. *Livret scolaire unique numérique

Une heure pour apprendre à programmer avec la Reine des Neiges Les grands génies de l'informatique ont commencé très tôt dans leur vie à jouer avec les codes pour éventuellement développer leurs applications. Bill Gates, les têtes pensantes de Google et bien d'autres ont dû apprendre par eux-mêmes et par le biais de livres les principes des différents langages. L'organisation Code.org propose aux enseignants, dans la semaine du 8 au 14 décembre, de prendre une heure pour enseigner aux enfants les rudiments de la programmation. Elle a trouvé un allié de taille pour créer un module gratuit s'adressant aux plus jeunes.

Related:  Curso pensamiento computacional