background preloader

L'argent, le sang et la démocratie

L'argent, le sang et la démocratie
Le 8 mai 2002, à Karachi, au Pakistan, un attentat tue onze employés de la Direction des constructions navales de Cherbourg. Aussitôt, l'organisation terroriste al-Qaida est désignée comme responsable. Dix ans après les faits, l'enquête va faire surgir, notamment grâce aux révélations de la presse et aux investigations du juge antiterroriste Marc Trévidic qui a repris le dossier en 2007, une seconde affaire : un éventuel financement illicite lors de la campagne présidentielle d'Édouard Balladur en 1995. Quatre contrats d'armement avec l'Arabie Saoudite et le Pakistan auraient servi à financer celle-ci, moyennant le versement de commissions dont les bénéficiaires auraient rétrocédé un pourcentage au staff de Balladur. Le non-versement d'une partie des sommes après le départ de ce gouvernement en 1995 aurait provoqué l'attentat de Karachi. C'est du moins l'une des pistes explorées par la justice qui relie désormais les deux dossiers. Monde parallèle Related:  CitoyenComprendre

Karachi : Anticor reçu par le Juge Van Ruymbeke Anticor a été reçu avant-hier en tant que partie civile par le Juge Van Ruymbeke pour le volet financier de l’affaire Karachi, au Pôle financier du Tribunal de Grande Instance de Paris. La délégation d’Anticor était composée de Catherine Le Guernec, Présidente, et de Jean-Luc Trotignon, Délégué national, accompagnés de Maître Jérôme Karsenti (à droite sur la photo) qui va une nouvelle fois nous représenter dans cette affaire. L’audition, qui a duré près de 2 h, nous a permis d’exposer la légitimité de la constitution de partie civile d’Anticor dans cette affaire emblématique, en rappelant que nous luttons depuis 10 ans sans relâche contre la corruption, particulièrement celle afférente aux milieux politiques. Nous avons souligné toutes les actions entreprises par Anticor ces dernières années pour réhabiliter notre démocratie aux yeux des citoyens.

Le Centre de Recherches sur l'Ordre Mondial index Place a la sante est un programme d'education a la sante par l'information, il aborde, chaque semaine, un theme different, en cinq emissions diffusees du lundi au vendredi sur des centaines de medias locaaux, radios et teles. Des personnalites reconnues du monde medical participent au serieux de l'emission. Le format court permet, de facon precise, concise et variee, d'informer les auditeurs et les internautes, sur des themes proches de leurs preoccupations. Le site placealasante.fr permet de retrouver les emissions en cours de diffusion ainsi que toutes les archives. L'emission animee par Gregoire Ducrot se mobilise regulierement pour les grandes causes en faveur de la recherche, de la prevention et de la generosite. Cette emission deja ecoutee par plusieurs millions de personnes chaque jour, est devenue un rendez-vous incontournable diffuse sur des centaines de radios locales et de TV en regions.

Rien compris à l'affaire Karachi ? On reprend de zéro Hortefeux, Balladur, Copé, Bazire, Gaubert, Sarkozy... leurs noms sont associés à l’attentat de Karachi. Que leur reproche-t-on ? Que risquent-ils ? Explicateur. Jacques Chirac rend hommage aux onze Français morts lors de l’attentat de Karachi à Cherbourg, le 13 mai 2002 (Charles Platiau/Reuters) A l’origine, un attentat suicide fait quatorze morts Le 8 mai 2002, vers 8 heures, les employés français de la Direction des constructions navales (DCNS) en poste à Karachi, où ils participent à la conception de sous-marins Agosta vendus par la France au Pakistan, partent à leur travail. Comme chaque matin, un bus de la marine pakistanaise est passé les prendre dans leurs hôtels respectifs. L’explosion est « si violente qu’une phalange est retrouvée à près de 70 mètres de là », écrit L’Express à l’époque. Le jour-même à Paris, le gouvernement Raffarin prend ses fonctions. D’abord, la piste d’Al-Qaeda Trois jours après l’attentat, le patron du parquet antiterroriste de Paris est à Karachi.

Affaire Bettencourt: La convocation de Sarkozy attendue dans les prochains jours Une convocation de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bettencourt est attendue à Bordeaux dans les prochains jours, en point d'orgue et en symbole d'une instruction menée sans tabou depuis deux ans par le juge Jean-Michel Gentil et ses deux collègues. Ni du côté de la justice, ni de celle de Nicolas Sarkozy, cette convocation n'a été confirmée officiellement. Mais il apparaît qu'elle a bien été lancée, et que son avocat est venu consulter le dossier, ce qui signifie que Nicolas Sarkozy ne sera pas entendu comme simple témoin. Coïncidences de dates Viendra-t-il ou le juge ira-t-il l'entendre hors du Palais de Justice? Ces coïncidences, selon les révélations récentes de la presse, montrent une grande proximité dans le temps entre des moments-clés de l'affaire Bettencourt et des rendez-vous de M. Rapatriements de 400.000 euros en liquide Fin probable de l'instruction Il multiplie ces temps-ci les réauditions, entendant Eric Woerth au moins pour la troisième fois fin octobre.

Agenda Conférences Gesticulées Voici l’agenda des conférences gesticulées des coopérateurs du Pavé ainsi que celles programmées par le Pavé. Nous ne pouvons que vous inviter à consulter aussi l’agenda du site des conférenciers-gesticulant, pour les conférences gesticulées accompagnées par une des coopératives d’éducation populaire ici . Jeudi 3 avril / St Julien en genevois (Haute Savoie) / Le Plein d’Energie... ou une autre histoire du militantisme par Anthony Brault. Vendredi 4 Avril : CEYZERIEU(01) Salle des fêtes. Samedi 5 avril LIMOGES (87) (salle Blanqui 3) ) de 14h à 17h « L236-9 » Coulisses de l’entreprise . Mardi 8 avril / Bugeat / Le Plein d’énergie... ou une autre histoire du militantisme par Anthony Brault - Réservé aux lycées agricoles participants à l’opération Vendredi 11 Avril : PERPIGNAN : Inculture(s) 4 : Le plein d’énergie, par et avec Anthony Brault, à 20h30. Entrée sans réservation, venir 10 minutes avant.Prix libre Pendant toute la semaine, buvette et petite restauration.

Panneau Solaire - Panneau de chauffage solaire fait en canettes Il est en réalité incroyablement simple et économique de construire un chauffage solaire d'appoint pour sa maison. Le plus intéressant est que le système d'accumulation de la chaleur est construit a partir de canettes en aluminium vides! Plusieurs facteurs font qu'entre les énergies renouvelables (et écologiques), et les énergies conventionnelles (non renouvelables et non écologiques), le choix qui s'impose est d'abord celui de l'énergie conventionnelle avec pour argument principal le prix. Par exemple, les gigantesques profits générés par les monopoles sur les réserves stratégiques de pétrole. Lisez ce document pour voir qu'une simple personne peut faire la différence en construisant un panneau solaire à l'aide de pièces recyclées. Donc vive le recyclage! Le chauffage solaire est construit a l'intérieur d'un cadre en bois (contre-plaqué 15mm), d'une plaque de Plexiglas / polycarbonate de 3mm. Pour commencer, il faut récupérer des canettes vides qui seront le coeur de notre système.

Karachi vu depuis Washington Dès le 8 mai 2002, les services américains estimaient que l’attentat de Karachi ne ressemblait à aucun autre intervenu dans la mégapole pakistanaise. OWNI révèle 28 pages de notes du consulat américain de Karachi en relation directe avec l’attentat contre le bus de la DCN. Et permettant d'évoquer l'implication des forces paramilitaires pakistanaises. Le 8 mai 2002 et dans les semaines suivantes, les services de sécurité du consulat américain de Karachi ont suivi et analysé l’attentat perpétré contre le bus de la Direction des constructions navales (DCN – désormais appelée DCNS). Nous avons obtenu auprès de Washington les notes qu’ils ont rédigées en relation avec l’attaque terroriste perpétrée ce jour-là contre le bus des employés français de la DCN provoquant la mort de 15 personnes et en blessant 23 autres. Quelques heures après l’attentat L’attaque suicide à la voiture piégée du 8 mai 2002 était sans précédent pour trois raisons. Évènement singulier Paragraphes blanchis Pédigrée complet

Related: