background preloader

Construire un diagramme d'Ishikawa et savoir l'utiliser

Construire un diagramme d'Ishikawa et savoir l'utiliser
Qualifiez l'effet Il s'agit couramment du problème que vous cherchez à résoudre. Exemple : une baisse de marge, une démotivation chez vos collaborateurs, de fréquentes ruptures de stock, un besoin en fonds de roulement en constante évolution...Des dysfonctionnements, mais pas seulement. Il est également fort intéressant d'user et d'abuser de cette méthodologie dans la recherche de leviers sur lesquels s'appuyer pour atteindre un objectif . Décrivez l'effet de manière factuel. Pas d'opinion ni de jugement . Adoptez une description simple, chiffrée. Pour chaque branche, recherchez les causes racines si ces dernières n'ont pas été découvertes.

http://www.manager-go.com/gestion-de-projet/dossiers-methodes/ishikawa-5m

Related:  OUTILS DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMESRisques

Réussir une séance de brainstorming Trouver la solution à un problème en stimulant la créativité d'un groupe de collaborateurs : c'est ce que permet un brainstorming. A condition de respecter certaines consignes. 1. Un brainstorming : pourquoi, pour qui ? GERER LE RISQUE CLIENT: 3 CONSEILS PRATIQUES Dans un contexte de crise, comme nous le connaissons aujourd'hui, la gestion des créances clients est l'un des postes de l'entreprise à surveiller de très près. Il n'est pas inutile de rappeler que le poste clients représente plus de 40% de la valeur des actifs des entreprises françaises ; le poste client est donc à optimiser. La loi de modernisation de l'économie du 4 Août 2008 a fixé un délai maximal de 45 jours fin de mois ou 60 jours date d'émission de la facture. Par cet encadrement législatif, elle tente à réduire fortement le risque d'insolvabilité des créances. Parallèlement à cette loi, plusieurs outils et méthodes sont à votre disposition. Nous vous présentons ci-après quelques conseils pratiques qui vous seront utiles dans votre gestion des risques clients.

Réseau Qualité en Recherche - La maîtrise des 5M ou le diagramme d’Ishikawa Les premiers diagrammes Causes-Effet ont été développés par le professeur Kaoru Ishikawa en 1943. Ce type de diagramme est de ce fait également appelé diagramme d’Ishikawa, ou diagramme en arrêtes de poisson en raison de sa forme. Pour tenter de diminuer ou d’anéantir un problème de qualité, il faut connaître toutes les causes qui peuvent lui donner naissance. Fiche ressource - Comment représenter les processus ? Les acteurs émettent ou reçoivent des flux d'informations au cours de leurs activités. Ces flux permettent l'exécution des processus, qui sont des systèmes organisés d'activités, déclenchés par des événements et tendant à obtenir des résultats. 1 Définition et concepts Alors que le diagramme des flux est centré sur l'échange d'informations entre les acteurs, le diagramme événement-résultat constitue une approche mieux adaptée à la représentation des processus eux-mêmes car il prend en compte les notions suivantes :

Diagramme de Pareto Cette page est composée de deux parties : La première partie vous permet de découvrir l'outil et ses La seconde partie vous propose un mode d'emploi pour le construire avec . Partie 1 : Découvrir le Pareto Pourquoi utiliser le Pareto ? Information et formation aux risques chimiques La formation et l’information des travailleurs sont une des obligations de l’employeur en matière de prévention. Réalisées en langage simple, elles permettent aux salariés de ne plus ignorer les risques mais d’agir en conséquence et en connaissance. Elles sont adaptées aux risques chimiques identifiés dans l’entreprise lors de l’évaluation des risques. Elles revêtent une importance particulière dans le cas d’exposition à des produits cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction. La formation et l’information des salariés font partie des obligations de l’employeur en matière de prévention des risques chimiques. Elles répondent à 2 principaux objectifs : donner aux salariés travaillant une représentation la plus juste possible des risques chimiques qu'ils encourent et les former à la mise en œuvre des mesures de prévention collective et individuelle adaptées.

Diagramme de causes-effets, 5M ou d'Ishikawa, sélection d'articles Articles Les 5 M ++ pour définir les catégories de causes Rappel des différents axes à explorer codifiés par la démarche 5M : Matériel, Main d’œuvre, Méthode, Matière, Milieu. L'auteur propose d'aller au-delà en ajouter quelques autres axes d'analyse pertinents... Les 7 outils de la Qualité - La matrice de compatibilité LA MATRICE DE COMPATIBILITE Synonyme Matrice d'aide à la décision. But C'est un outil d'aide à la prise de décision permettant de rechercher : • Un problème • Une solution • Une action à entreprendre suivant des critères de choix • Objectifs • Contraintes • Fonctions Principe La matrice de compatibilité se présente sous la forme d'un tableau à double entrée, croisant des critères de choix et des solutions, problèmes où actions d'amélioration. • Définir tous les critères de choix (coût, délai, efficacité…). • Lister les problèmes, solutions ou actions à entreprendre parmi lesquels il faut faire un choix. • Réaliser la matrice de compatibilité. • Tracer un tableau à doubles entrées avec une ligne par choix, et une colonne par problème, solution ou action. • Remplir les cases avec : + Compatibilité entre critère et sujet - Incompatibilité entre critère et sujet ? Dans ce cas il n'y a que la réponse train qui satisfait a tous les critères.

Méthodes de résolution de problème Une fois un problème identifié comment remonter à sa cause à son origine, Pour cela, trois démarches proposées : Diagramme cause-effet, également appelé diagramme d’Ishikawa, 5M ou 6MMéthode des “5 pourquoi”, qui vise à retrouver la cause racineMéthode de l’arbre des causes, pour les cas complexes et les accidents Introduit par Kaoru Ishikawa, universitaire et ingénieur japonnais ayant mis en place durant les années 60 cette méthodologie et d’autres outils de qualité, appliqués aux chantiers navals de Kawasaki. Le diagramme d’Ishikawa est également appelé : diagramme de causes à effet, 6M, Fishbone diagram, …

Cloud computing : quels risques pour la sécurité de nos données ? Le cloud computing constitue une nouvelle technologie d’hébergement de données par des prestataires externes. Très en vogue depuis quelques mois, notamment grâce à l’amortissement des coûts qu’il induit auprès des entreprises, certains commencent pourtant à pointer du doigt la sécurité du système. Le cloud computing se présente aujourd’hui comme une réponse satisfaisante à la problématique de stockage et de calcul des données rencontrée par les entreprises. Il propose d’assurer le traitement et l’hébergement de leurs informations numériques via une infrastructure entièrement externalisée ce qui permet aux utilisateurs de bénéficier de nombreux services en ligne sans avoir à se soucier des aspects techniques de leurs usages, tout en amortissant les coûts générés par la prise en charge de toutes ces données. Les accidents de Cloud pleuvent Au sujet du regroupement il faut rester conscient des risques encourus lorsqu’on choisit de placer toutes ses informations sur un même serveur.

5M, 7M – Diagramme d’Ishikawa La procédure détaillée de construction d’un diagramme de causes-effet est expliquée dans l’article : Le diagramme d’Ishikawa. C’est un outil efficace et donc l’utilisation est simple.Le champ d'application de la méthode d'Ishikawa s’étend à divers secteurs. Bien qu’à l’origine celle-ci ne retienne que cinq familles de cause, le diagramme de causes-effet reste un outil flexible pouvant être adapté aux conditions particulières de chaque champ d’analyse. Le nombre de famille de causes possibles peut donc varier selon les cas. Diagramme de causes et effets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Diagramme de causes et effets, ou diagramme d'Ishikawa, ou diagramme en arêtes de poisson ou encore 5M, est un outil développé par Kaoru Ishikawa en 1962[1] et servant dans la gestion de la qualité. Description et fonctions[modifier | modifier le code] Ce diagramme représente de façon graphique les causes aboutissant à un effet. Il peut être utilisé comme outil de modération d'un remue-méninges et comme outil de visualisation synthétique et de communication des causes identifiées.

Related: