background preloader

Seattle to Brussels Network - Latest Updates

Seattle to Brussels Network - Latest Updates
Related:  Accords transnationaux de "libre"-échangeRefus et résistance

Climat, OMC et accords de libre-échange ne font pas bon ménage ! Quelques jours après la conférence de l'ONU sur le climat et avant le 3ème round de négociations UE-Etats-Unis, l'OMC va tenir sa 9ème réunion ministérielle du 3 au 6 décembre à Bali (Indonésie). L'occasion de rappeler en quoi les politiques de libre-échange sont contraires aux exigences climatiques et de transition écologique et sociale. Dans une perspective de transition énergétique qui soit à la hauteur des exigences climatiques, le développement des énergies renouvelables tient un rôle important, même s'il n'est pas suffisant. Des politiques de sobriété et d'efficacité énergétique doivent y être adjointes de manière à ce que les énergies renouvelables ne soient pas un supplément d'âme au mix énergétique. Néanmoins, le développement des énergies renouvelables peut être facteur de décentralisation et de relocalisation de l'économie dans une perspective de satisfaction des besoins essentiels des populations. Pas à l'OMC. Pour qu'elle raison ? Ce cas n'est pas unique.

EU Investment Policy: Looking behind closed doors | Helping the public understand EU investment negotiations Janvier 2014 : des nouvelles du marché transatlantique (Revue de presse) J’inaugure avec cet article une nouvelle chronique mensuelle consacrée aux négociations transatlantiques. Je tiens en effet depuis plusieurs mois un journal en ligne sur Scoop it et partage quotidiennement les articles français (rarement) et internationaux (souvent) traitant des négociations entre l’Union européenne et les États-Unis. Après un bref historique des étapes de 2013, cet article se penchera sur les principales actualités publiées sur le sujet en janvier. Vous pouvez vous abonner à la newsletter du journal Scoop it en cliquant ici. Historique Suite à l’approbation de la version définitive du mandat de négociation donné à la Commission européenne par les ministres du Commerce lors du Conseil du 14 juin 2013, le lancement des négociations n’a pas tardé. Le premier cycle de négociations sur le marché transatlantique a eu lieu à Washington du 8 au 12 juillet 2013. Des négociations en bonne voie La fondation Bertelsmann a publié un compte rendu sur le troisième cycle de négociation.

Trojan horse trade deal could increase GM food and crops in Europe Fears are growing that the proposed EU-US trade deal (known as TTIP) will lead to food contaminated with genetically modified organisms (GMOs) being allowed into Europe for human consumption, despite public reassurances that food safety standards would be maintained. Analysis of the text published Friday (26 September 2014) from recently completed trade negotiations with Canada – seen as a template for the US trade deal – shows that the EU has already agreed to co-operate with Canada, allowing low levels of GMO contamination in food and seed. In addition, a leaked letter from the EU's former food safety chief shows a willingness to increase imports of GM rapeseed as part of the Canadian trade deal. European citizens – who have repeatedly voiced their objections to GM food – are currently protected from GM contamination in imported food and farmers' seed by the EU's "zero tolerance" law.

Stop the TPP and TTIP Tobacco giant Philip Morris is suing Australia for billions of dollars in lost profits because the government took action to reduce teenage smoking. Pharmaceutical giant Eli Lilly is suing Canada for $500 million, just because Canada has laws to keep essential drugs affordable. Worst of all, these cases are happening in secret international courts to which only corporations have access. Now, details are leaking of two global trade pacts (called the TPP and TTIP) that would massively expand the power of corporations to sue our governments. Countries from the US to Australia and from the EU to Canada are negotiating right now -- and some could be just days from signing up. Thousands of corporate lobbyists are helping to write these secret pacts -- but the public isn't allowed to see them. Our governments are meeting right now to lock a deal. Details are leaking of two global trade pacts that would massively expand the power of corporations to sue our governments.

Accord transatlantique : la Commission lance une caricature de consultation publique L’Aitec et Attac France expriment leur désapprobation face à la consultation publique lancée par la Commission européenne concernant les droits des investisseurs dans l’accord commercial prévu entre les USA et l’UE. Celle-ci consiste en effet en une parodie de consultation démocratique, consistant à promouvoir l’agenda propre de la DG Commerce, qui cherche à séduire le monde du business bien plus qu’à ouvrir un débat réel sur le sujet. Alors que le caractère excessif des droits des investisseurs fait l’objet de critiques croissantes, la Commission propose un document de 40 pages démesurément technique, que les citoyens ordinaires ne vont pas comprendre. Et ceux qui rejettent ce système de règlement des différends Investisseur-États parce qu’il est dangereux et injuste n’auront aucune option pour l’exprimer car le questionnaire partial de la Commission n’offre aucun espace pour ce faire. Le gouvernement français doit quant à lui : Informations complémentaires

Le Grand Marché transatlantique En 2013, l’UE et les Etats-Unis ont entamé des négociations en vue de conclure un accord de partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement. Ce serait l’un des accords de libre-échange et de libéralisation de l’investissement les plus importants jamais conclus, représentant la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux. Or il se négocie dans l’opacité la plus totale, alors que cet accord pourrait avoir des conséquences considérables dans bien des domaines (agriculture, énergie, internet, services,…). Il vise en effet le démantèlement ou l’affaiblissement de toutes les normes qui limitent les profits des entreprises, qu’elles soient européennes ou états-uniennes et inscrit le droit des multinationales au dessus de celui des Etats. Attac se mobilise avec ses partenaires du collectif Stop TAFTA pour faire dérailler ces négociations et stopper le projet d’accord !

Profit-Driven US and British Oil Companies Set to Violate International Law in Western Sahara Several global energy companies are interested in oil resources in Western Sahara (AA) Kosmos Energy, a US oil and gas exploration firm, along with UK oil exploration company, Cairn Energy, are planning to begin searching for oil reserves off the shores of a territory known as Western Sahara. However, according to Sahrawi representatives, the companies have no authorisation from the people of Western Sahara, a United Nations designated non-self-governing territory larger than the UK that has been subject to occupation by neighbouring Morocco since it invaded in 1975. The UN has been planning to organise a referendum on self-determination in Western Sahara since 1991 but for now Morocco has successfully blocked the plans and retains control of the territory which it claims as its “southern provinces” and calls Moroccan Sahara. Kosmos has defended its decision by arguing that while it does not have the authorisation of the Sahrawi, its activities will be beneficial to them.

OMC : un accord au profit des multinationales et des plus riches ! Tous les commentateurs saluent un accord historique qui aurait sauvé l'OMC et le multilatéralisme, tout en facilitant le commerce mondial au bénéfice des populations. A y regarder de plus près,le paquet de Bali va profiter aux multinationales, les pays pauvres devant se contenter de quelques promesses. Décryptage. La 9ème ministérielle de l'OMC à Bali (Indonésie) ne devait pas être une réunion de négociations. Le nouveau directeur général de l'OMC, Roberto Azevedo, souhaitait y arriver avec un accord finalisé que les ministres n'auraient eu qu'à valider. Aucun accord n'ayant été atteint lors de la dernière session de négociations à Genève, les négociations se sont poursuivies à Bali après un coup d'éclat médiatique d'Azevedo ayant déclaré que ce n'était ni plus ni moins que « l'avenir de l'OMC » qui était en jeu à Bali. Psychodrames habituels ! A chaque conférence internationale, son lot de psychodrames et conflits diplomatiques montés en épingle. Une « clause de paix » au rabais !

Related: