background preloader

Le Monde / "Pour un Habeas Corpus Numérique / 18 Juin 2013

Le Monde / "Pour un Habeas Corpus Numérique / 18 Juin 2013
Related:  L'homme augmenté

Colloque Enfants mut@nts ? Révolution numérique et variations de l’enfance Paris, Cité des Sciences. 17, 18 & 19 octobre 2013 Bande annonce du colloque Enfants mut@nts ? Le colloque "Enfants Mut@nts" a eu lieu les 17, 18 et 19 octobre 2013 à la Cité des Sciences et de l'industrie Retrouvez ci-dessous les documents importants liés à cet évenement : Jeudi 14h-20h Vendredi 9h-20h Samedi 9h-13h 35 conférences plénières et semi-plénières 2 tables rondes 1 salon exposants Tarif individuel d'inscription : 185 € Tarif formation continue : 370€ Tarif étudiants : 100€ Tarif journée : 90€ Innovations informatiques et convergence numérique modifient pour chacun, et particulièrement pour les enfants, notre rapport au monde. Culture, environnement, apprentissage, compétences individuelles …, les transformations dans ces domaines sont rapides, intenses, et influent apparemment en profondeur sur les représentations sociales de l’enfance et l’adolescence. Dans le champ de la recherche, les débats se multiplient aussi vite que se développent de nouveaux outils, jeux ou supports.

La fin est proche: les ordinateurs peuvent s'apprendre des choses entre eux, comme jouer à Pac-Man Jusque-là, les «humains avaient un avantage significatif sur les ordinateurs et les robots, écrit Gizmodo. Nous autres sacs à viande étions les seuls à pouvoir leur apprendre comment fonctionner». Un privilège décisif que l'humanité est peut-être sur le point de perdre... Des chercheurs de l'université d'Etat de Washington ont en effet créé des «ordinateurs qui peuvent enseigner à d'autres ordinateurs», poursuit Gizmodo. publicité «[Ils] ont développé une méthode permettant à un ordinateur de donner des conseils et de transmettre des compétences à un autre ordinateur d'une manière qui imite la façon dont un vrai enseignant et un étudiant pourraient interagir.» Sauf qu'ici, l'interaction se produit via un algorithme subtilement calibré. Plus croustillant encore, cette expérience qui signe peut-être l'avénement prochain d'un monde à la Skynet, s'appuie sur... des jeux vidéo! «[...] Et de conclure qu'il ne faut pas s'inquiéter de voir «les robots dominer le monde». À lire aussi sur Slate.fr

FYP Editions - Editeur de l'innovation Transformer le corps humain en faisant appel à la technologie, implanter dans le corps des composants artificiels, mixer le biologique et l’électronique, développer de nouveaux sens, augmenter les capacités humaines… telles sont quelques-unes des finalités du body hacking. Portée par la recherche scientifique qui, depuis plusieurs décennies, cherche à tirer parti du numérique, de l’électronique et de la robotique pour guérir ou améliorer le quotidien de patients souffrant de pathologies et handicaps sévères, la démarche a évolué récemment. Aujourd’hui, ce sont des individus eux-mêmes qui poussent la logique de liberté individuelle à son paroxysme, en entreprenant sur leur propre corps des modifications physiques parfois extrêmes. À la croisée du « hacking » et du transhumanisme, cette tendance s’inscrit dans la logique de modifications corporelles plus anciennes et bien établies, comme le tatouage et la chirurgie esthétique. Extrait : Chapitre III Demain l’homme augmenté (par l’homme)

Le cas Pistorius : homme augmenté ou réparé ? - Sciences J-M Besnier, F. Ansermet, D. Cerqui, J-C Ameisen, R. L’homme réparé ou l’homme augmenté ? Nous en parlerons avec nos invités François Ansermet, psychanalyste, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne, professeur chef de service de psychiatrie d’enfants et d’adolescents à l’Université de Genève et aux Hôpitaux Universitaires de Genève, directeur du Département Universitaire de Psychiatrie, Jean-Claude Ameisen, président du CCNE, médecin et chercheur, professeur d’immunologie à l’université Paris VII, Jean-Michel Besnier, Professeur de Philosophie à l’Université Paris-Sorbonne et Daniela Cerqui, Maître d'enseignement et de recherche au Laboratoire d'anthropologie culturelle et sociale, Institut des Sciences Sociales, Faculté des Sciences Sociales et Politiques,Géopolis, Université de Lausanne.dans le cadre de notre partenariat avec La Sorbonne et le Nouvel Observateur pour le Forum « L’année vue par…les sciences ». NL Forum sciences © Radio France

Inform'Action - Propagande de la BBC : « pourquoi je veux Transhumanisme: doit-on avoir peur de l’avenir? • Brèves, Real Humans, Robotique, Robot, Androïde, Kurtzweil, Descartes, Jean-Michel Besnier « Du point de vue informatif, Real Humans ne présente rien de bouleversant : la série rassemble l’ensemble des interrogations suscitées par la robotique. Peu de nouveautés. Par exemple, le robot qui mesure, comme les “hubots”, sa baisse de courant et qui se rebranche automatiquement date de… 1950 (ce sont les tortues cybernétiques de William Grey Walter). En revanche, la réaction du grand public à l’égard de la série, sa réception, sont instructives. « Une série symptôme, qu’il faut comprendre dans le contexte plus large du transhumanisme » Real Humans est une série-symptôme, qu’il faut comprendre dans le contexte plus large du post- et du transhumanisme. Real Humans marque un point d’acmé : la société réalise que la robotique de service qui déferlera d’ici quelques années posera des questions inédites, d’ordre social, métaphysique, éthique, épistémologique… » « Des robots déjà capables d’être dans la simulation ! Des expériences permettent de projeter des hypothèses. À lire : À voir:

Quatre raisons pour lesquelles Facebook investit la réalité virtuelle Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Après WhatsApp pour 19 milliards de dollars, Oculus pour 2 milliards. Facebook continue son expansion dans les nouvelles technologies en annonçant le rachat, mardi 25 mars, de l'entreprise californienne qui développe des interfaces de réalité virtuelle. Un choix qui s'explique par le très fort potentiel du secteur. Oculus VR est une entreprise récente, mais qui suscite un fort engouement. Le créneau de l'entreprise, où travaillent 50 personnes : la réalité virtuelle. Lors du dernier salon du jeu vidéo au festival interactif South by Southwest à Austin (Texas), plusieurs stands démontraient la capacité du dispositif en termes d'immersion. Même chose à San Francisco, lors de la Game Developers Conference qui s'est tenue du 17 au 21 mars, où a été présenté le dernier modèle développé par Oculus : le Rift DK2, dont les caractéristiques techniques promettent une meilleure expérience sensorielle. Le secteur est néanmoins prometteur.

Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste Conférence « Global Future 2045 » LINCOLN CENTER, NEW YORK. Le temps d'un week-end, la ville qui ne dort jamais a rêvé de devenir immortelle. A Manhattan du 15 au 16 juin 2013, on pouvait assister à la conférence « Global Future 2045 : vers une nouvelle stratégie pour l'évolution humaine » (voir également le slideshow ci-dessous). Au sein du prestigieux Lincoln Center était réuni tout le gratin du transhumanisme anglophone. Les deux jours furent donc bien chargés avec l'intervention d'une vingtaine d'orateurs, tous spécialistes dans leur domaine. Dans les couloirs du Lincoln Center, on pouvait également rencontrer le robot du Dr. Les deux jeunes suisses que nous sommes avions parfois l'impression d'évoluer dans un monde parallèle, en même temps que de rencontrer bien des humains tout à fait humains, avec ou sans prothèse. Dmitry Itskov : mystérieuse nouvelle figure du transhumanisme mondial Mais le but principal de la conférence était de parler du projet Avatar 2045 de Dmitry Itskov.

Hans Jonas: vingt ans de polémiques - 12 octobre 2012 Décidément, les Français ont un problème avec Hans Jonas (1903-1993). C’est vrai que «le Principe Responsabilité», c’est écrit tout petit ; mais quand on constate que, presque vingt ans après sa mort, et vingt-deux ans après la traduction française (et tardive) de son livre majeur, le philosophe allemand, élève d’Husserl et d’Heidegger, reçoit encore les mêmes critiques, il prend l’envie de mettre l’écologie au programme de philosophie des classes terminales – à défaut de la voir figurer au programme du gouvernement. Pour preuve, le billet caricatural de Roger-Pol Droit, dans «le Monde» du 23 août, à l’occasion de la sortie simultanée de deux livres: d’une part l’excellent ouvrage d’Eric Pommier, «Hans Jonas et le Principe Responsabilité» ; d’autre part, la traduction de textes inédits de Jonas sur «l’Art médical et la responsabilité humaine». Antihumaniste, Hans Jonas ? Khmer vert, affreux biocentriste ? Tout bêtement kantien, Hans Jonas ? Bérengère Hurand

Le projet Google est-il totalitaire ? - Idées C’est une mort qui est passée quasi inaperçue, celle d’un ancien géant du net, devenu quantité négligeable : en juillet dernier, Altavista cessait toute activité. Il y a quinze ans, Altavista était pourtant le moteur de recherche le plus prisé du web, car le plus performant. Oui mais voilà, il y a quinze ans, Google n’existait pas, ou si peu. L’histoire de Google commence en septembre 1998. Comme tous les contes de fée de l’ère informatique, l’entreprise voit le jour non pas dans une étable mais dans un garage, en Californie, grâce au coup de génie de deux étudiants, Larry Page et Sergueï Brin. C’est peu de dire que, depuis, leur bébé a grandi. Vincent Puren, Gilles Babinet et Ariel Kyrou JCF © Radio France Bien plus qu’une simple entreprise, Google est devenu un acteur politique. Des propos qui inquiètent, au point de réinterroger les véritables intentions de la firme californienne : « Le projet Google est-il totalitaire ? Suivez-nous aussi sur :

S’affranchir des automatismes - THEMA : Fabuleuses mutations Pour cette carte blanche, le philosophe Bernard Stiegler a choisi d'évoquer les mutations de l’homme et de notre société au contact des machines numériques. Pour cela, il échange avec un spécialiste des techniques digitales et un comédien. L’invention technique est au fondement même de l’humanité. L’homme se dote d’organes artificiels, aujourd’hui numériques, et acquiert de nouveaux automatismes. Adopter la technique pour la dépasser, c’est ce qui distingue le grand musicien du virtuose. De la même façon, le Big Data et les nouveaux algorithmes n'ouvriront de nouveaux horizons aux humains que si ceux-ci “désautomatisent” les automatismes et interprètent les donnéesnumérisées. Les technologies numériques favoriseront l’exercice de la raison et l’invention à condition qu’elles soient mises au service des temps d’intermittence, de loisir et de rêve. Avec : Partenariats : Observatoire B2V des Mémoires

Related: