background preloader

Rallye-liens : Moyens mnémotechniques - L'école d'Ailleurs

Rallye-liens : Moyens mnémotechniques - L'école d'Ailleurs
Par Ailleurs dans Accueil le 17 Septembre 2013 à 17:01 23/08/2013 : Mise à jour de cet article pour ajouter les participations de pépins & citrons et de Loustics ! Il y a bien longtemps que j'ai envie de lancer cette idée : collecter nos moyens mnémotechniques !Je lance donc le des moyens mnémotechniques en français, en mathématiques, en éveil,...! Comment participer ? - Soit vous écrivez un article sur votre blog et vous insérez le bouton ci-dessus. - Soit vous n'avez pas de blog et dans ce cas, vous m'envoyez votre idée que je m'engage à publier ici en votre contribution. J'attends vos idées avec impatience ! Pour commencer, voici ma contribution : Moyen mnémotechnique pour multiplier par 11 plus facilement et plus rapidement Les participants : Quelques moyens chez Gandalf :- en grammaire pour différencier nature et fonction lien avec Hannah Montana et Miley Cyrus ICI - en maths terme croissant/décroissant en jouant avec le terme de croissance humaine Lala participe à ce rallye-liens. Related:  Apprendre à apprendre - Métacogniton, méthodologieApprendre

L'art de donner l'envie d'apprendre Socle de Pédagogie, donner l'envie d'apprendre est vraisemblablement un des objectifs les plus difficiles à atteindre en formation. Envie d'apprendre et étymologie du mot "Savoir"... Un peu d'étymologie ne fait jamais mal ... et mon ancienne professeure de latin-grec serait ravie de cette référence de ma part, elle qui m'en a tant voulu d'avoir abandonné les langues mortes en terminale ! Connaissez-vous l'étymologie du mot "Savoir" ? Le mot "savoir" vient du latin SAPERE - "avoir du goût"- "exhaler une odeur" - "sentir par le sens du goût" et, au figuré - avoir du discernement, du jugement, être sage. La Pédagogie, l'Art de donner du goût ? Pour donner l'envie d'apprendre, le pédagogue pourrait être, en quelque sorte, un cuisinier chargé de relever les saveurs et de délivrer les goûts. Thierry Tournebise est un des auteurs qui a illustré cette métaphore : "La pédagogie est l'art de donner le goût, l'art de relever les saveurs. Pourquoi donner l'envie d'apprendre est-il important ?

Trois petites activités sur la mémoire « Ils n'apprennent pas! » Dans le palmarès des phrases les plus prononcées autour des machines à café des salles des professeurs, celle-ci figure clairement en bonne place. Sans entrer dans des considérations théoriques (fortes intéressantes au demeurant), je vous propose quelques petits « exercices » que je fais avec des élèves de 6ème en accompagnement personnalisé. Exercice n°1 : T'es habillé comment aujourd'hui ? Les élèves sont invités à circuler de manière aléatoire dans la salle en occupant la totalité de l'espace (c'est un exercice en soit mais ce n'est pas l'objet du billet, ni l'objectif du travail). Nous recommençons l'exercice deux fois. - Que s'est-il passé dans ma tête au moment où j'ai du décrire la tenue de mon binôme ? « Je me suis concentré pour bien regarder » « je me parlais dans ma tête en décrivant les tenues » … « J'ai revu comme une photo au moment de décrire » « je m'entendais encore parler donc j'ai pu répéter ». Exercice 2 : La photo

Construire des QCM de qualité La fonction d'évaluation intervient à toutes les étapes d'un parcours d'apprentissage pour un positionnement de niveau, pour mesurer un niveau de maîtrise et rectifier le tir au besoin, pour délivrer une certification. Elle est pratiquée par l'apprenant lui-même, entre pairs, par l'enseignant assurant le cours, par des enseignants "anonymes", par des machines; tout le monde rêve qu'elle soit rapide, transparente et objective, qu'elle reflète exactement les résultats de l'apprentissage ou la formation. Les nouvelles technologies ont promu de nombreux outils et médias qui permettent de varier les approches et les méthodes d'évaluation. Depuis le QCM d'autoévaluation qui parsème le cours juqu'à la séquence vidéo où le prof commente le travail de son étudiant, en passant par l'évaluation des traces de l'apprenant sur la plateforme de formation, toutes les théories de l'apprentissage y trouvent leur compte. Améliorer ses QCM En quoi consiste un « bon » QCM ? L'évaluation automatique des QCM

Métacognition - Idées ASH " Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrira un jour, si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toujours." La métacognition consiste à avoir une activité mentale sur ses propres processus mentaux, c'est à dire " penser sur ses propres pensées ". Dans le domaine de la psychologie de l'éducation, le terme désigne la composante du savoir d'un individu qui concerne les processus mêmes d'acquisition de ce savoir, en quelque sorte " ce qu'il sait de sa façon d'apprendre ". La métacognition se rapporte à la connaissance qu'on a de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui touche, par exemple, les propriétés pertinentes pour l'apprentissage d'information ou de données... La métacognition se rapporte, entre autres choses, à l'évaluation active, à la régulation et l'organisation de ces processus en fonction des objets cognitifs, ou des données sur lesquelles ils portent, habituellement pour servir un but ou un objectif concret.

Même les émotions négatives aident à l'apprentissage Lundi, 17 Janvier 2011 00:00 Journal FORUM Lévitation? Pas vraiment. Par sa seule concentration, Claude Frasson parvient à faire léviter une petite balle de styromousse placée à un mètre et demi devant lui: plus il se concentre, plus la balle s'élève, soulevée par un léger jet d'air. «Cet appareil sert à exercer sa concentration et ainsi à atténuer son stress», dit le professeur du Département d'informatique et de recherche opérationnelle. «En situation de stress, poursuit Claude Frasson, le système réticulaire se bloque: l'hippocampe, qui est la zone de la mémoire, ne reçoit plus les émotions de l'amygdale et nous ne pouvons plus accéder au contenu de notre mémoire. Pour le chercheur, si les émotions sont la clé qui donne accès à la mémoire, c'est aussi dire qu'elles sont essentielles à l'apprentissage. Les travaux du professeur Frasson en intelligence artificielle visent à élaborer des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l'apprentissage.

Black Stories: le jeu qui développe votre pensée divergente ! Quoi? Vous ne connaissez pas Black Stories? Laissez-moi réparer cette erreur. Ce petit jeu d’énigme illustré fort simple va vous faire passer des soirées inoubliables avec vos amis (et au boulot, j’ai testé!) tout en exerçant votre imagination. Il est tout simplement un excellent moyen de développer sa pensée créative. Le but du jeu Le concept est extrêmement simple: Une personne est désignée maître de l’énigme. Les autres joueurs n’ont plus qu’a trouver la solution. Le but du jeu est donc de reconstituer chaque situation en posant des questions simples au maître de l’énigme, en étudiant minutieusement les réponses et en laissant votre imagination et votre sens de la déduction vous guider. Simplissime n’est-ce pas? Des exemples de cartes du jeu « Black Stories » En voici deux de mes préférées: « Une femme entre dans un bar et demande un verre d’eau. « Une femme esseulée se jette du haut d’une tour. Alors, une idée vous vient? >>> Offrez-vous maintenant votre jeu Black Stories ! Le Style

Metacognition : Qu'est-ce que la métacognition Décomposition du terme Pour commencer, voyons de quels termes le mot "métacognition" se compose. Cognition : faculté de connaître, acte mental par lequel on acquiert une connaissance, opération cognitive relative à la connaissance. Méta : du grec méta – au delà de – après – qui indique le changement – la postérité, la supériorité, le dépassement. Exemples de la vie quotidienne: Afin d'illustrer le terme de métacognition, et bien comprendre à quoi il se réfère, voici quelques exemples de la vie quotidienne impliquant la métacognition: Monter un meuble implique de regrouper les éléments à assembler, de planifier les tâches (s'occuper d'abord de mettre les vis sur chaque élement, respecter ou pas l'ordre de la notice de montage, mettre toutes les étagères ou juste un certain nombre (s'il y en a), etc). Pour améliorer ses performances, un sportif fait appel à la métacognition. Les domaines d'application sont donc très vastes. Quelques définitions: Un concept composite Pour résumer Bibliographie

3 mythes sur le cerveau qui influencent possiblement votre façon d’enseigner Le fait de mieux comprendre le cerveau aide-t-il à mieux éduquer? C’est la question à laquelle tentent de répondre certains chercheurs, dont Steve Masson, professeur en neuroéducation à l’Université du Québec à Montréal. La neuroéducation est une nouvelle science qui se veut une approche complémentaire aux recherches déjà existantes en éducation. Ce qui distingue les travaux de M. Masson est qu’il utilise l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour étudier les différentes parties du cerveau de l’apprenant. Les recherches sur le cerveau permettent de mieux comprendre le lien entre celui-ci et l’apprentissage. – Premièrement, apprendre modifie les connexions dans le cerveau. – Deuxièmement, la structure et la configuration du cerveau influencent notre façon d’apprendre. – Troisièmement, la façon d’enseigner influence les changements cérébraux qui découlent de l’apprentissage. 1) On n’exploite que 10 % de notre cerveau. 3) Tout se joue avant 3 ans. Pour suivre l’auteur :

5 raisons de lire et appliquer la Pédagogie Positive Le livre Apprendre autrement avec la pédagogie positive : à la maison et à l’école, (re)donnez à vos enfants le goût d’apprendre est un ouvrage d’Audrey Akoun et Isabelle Pailleau. Audrey Akoun est thérapeute cognitivo-comportementaliste et Isabelle Pailleau est psychologue clinicienne du travail et des apprentissages. Elles ont sept enfants à elles deux. Les deux auteurs proposent une vision optimiste et joyeuse des apprentissages. Elles sont parties du constat que les devoirs sont devenus un cauchemar dans de trop nombreuses familles aussi bien pour les enfants et les parents. Elles proposent donc dans ce livre des solutions concrètes illustrées par des cas pratiques et renforcées par des exercices à faire en famille. Redonner le plaisir d’apprendre aux enfants et réveiller leur curiosité naturelle.Faire comprendre que les enfants n’ont pas tous la même façon d’apprendre car il existe plusieurs styles d’apprentissageMontrer qu’on peut faire réussir TOUS les enfants sans souffrance.

Related: