background preloader

Mythes sur les viols. Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ?

Mythes sur les viols. Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ?
Partie 2 : les conséquences pour la victime Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmesPartie 4 : Conséquences sur la propension au violPartie 5 : Les mythes sur le viol dans les médias Contrairement à la légende, la plupart des viols ne sont pas commis par un étranger dans une petite ruelle sombre « Evitez de vous habiller comme des salopes si vous ne voulez pas vous faire agresser » Michael Sanguinetti, policier canadien « Un viol, c’est avec un couteau ou un pistolet » Ivan Levaï, grand journaliste «Tant qu’un homme n’est pas muni d’une arme, d’un couteau ou d’un revolver, une femme peut toujours se défendre » Catherine Millet, intellectuelle française Les Slutwalks sont nées en réaction aux propos de Sanguinetti Ces idées reçues (appelées « rape myths » ou « mythes sur le viol ») et leurs conséquences ont été étudiées par les sociologues et psychologues sociaux. Qu’est ce qu’un viol ? Dans plus de 75% des cas, la victime connaissait son agresseur5. Erratum 1. 3. 4.

http://antisexisme.net/2011/12/04/mythes-sur-les-viols-partie-1-quels-sont-ces-mythes-qui-y-adhere/

Related:  Culture du violslut shamingCulture du violCulture du violRape culture

Poire le violeur : quand « séduire » devient « faire céder » Céder n’est pas consentir.Nicole Claude-Mathieu Apprendre à séduire, quelle brillante idée. Vous vous souvenez? Camille Touchard : ce que son histoire révèle sur les ados et les réseaux sociaux La semaine dernière, Luna-Mad nous a signalé une page Facebook insultante. Une page qui retourne les tripes, perdue au milieu de milliers d’autres : elle s’adresse à une adolescente, une certaine Camille. Rangée dans la catégorie Animaux, la page, sur laquelle de nombreuses personnes règlent leur compte avec la principale concernée, a pour description « une pute, reste une pute ». Sans information supplémentaire il était difficile de comprendre pourquoi cette fille de 14 ans faisait parler d’elle en des termes aussi violents (« grosse salope », « pute », photos « dossier » ressorties d’on ne sait où pour l’humilier et prétendues preuves de sa tendance à critiquer les autres pour légitimer le fait de créer une page… pour la critiquer). Elle ajoute également qu’elle regrette les erreurs qu’elle a pu faire, qu’elle n’est pas forte mais « toute faible ».

Collège Montaigne : faut-il interdire les portables ou (enfin) éduquer les garçons ? « Faut-il interdire les portables dans les collèges ? » C’est sur cette question que des chaînes d’infos comme iTélé relaient l’affaire du collège Montaigne, à Paris, à propos de cinq garçons de sixième, ayant été sanctionnés par l’établissement pour avoir pratiqué des attouchements sur leurs camarades de classe. Ce sont les parents des filles qui ont alerté la direction du collège, rapporte 20 minutes, décrivant une « situation d’insécurité physique et psychologique dans laquelle se trouvent les filles de la classe en raison d’attouchements (seins, fesses et vulve) et de propos obscènes de certains garçons » [French] Les mythes autour du viol Partie 2 : les conséquences pour la victime Partie 2 : les conséquences pour la victime Partie 1 : Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ? Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmesPartie 4 : Conséquences sur la propension au violPartie 5 : Les mythes sur le viol dans les médias Les taux de dépression sont élevés chez les victimes de viol Nous avons vu dans une première partie quels étaient les mythes sur le viol et qui y adhérait.

Dix raisons de ne pas légaliser la prostitution Alors que des États envisagent de réglementer et de dépénaliser l’industrie du sexe, nous vous exposons ici les effets de la légitimation de la prostitution en tant que « travail », qui, loin de donner plus d’autonomie aux prostituées, renforce au contraire l’industrie du sexe. 1. La légalisation /dépénalisation de la prostitution est un cadeau fait aux proxénètes, aux trafiquants et à l’industrie du sexe. 2.

Comprendre la culture du viol A Steubenville, une jeune fille a été violée. Plus exactement, après qu'elle soit en plein coma éthylique, elle a été transportée de lieu en lieu par deux adolescents rigolards, violée et filmée, sous le regard d'autres personnes. Des photos et videos ont été publiées sur les réseaux sociaux dont certaines plaisantant sur ce viol. Certains ont même twitté la scène en direct avec le hashtag #rape. Viol, films et rigolade.

Je me suis promenée seins nus dans la rue à Montréal et il n'y a pas eu d'apocalypse L'autre jour, je me suis promenée seins nus. Non, je ne suis pas une Femen, je ne suis pas une mère qui allaite et je ne suis pas non plus une fillette de trois ans à la piscine. Je suis journaliste. Et à ce titre, j’ai décidé de documenter ce qui se produit, concrètement, quand une femme se promène torse nu l’été. J’ai donc pris une marche dans le centre-ville de Montréal, sur Sainte-Catherine, avec un photographe à quelques mètres de moi - lui aussi torse nu - qui immortalisait la réaction des passants. Je portais des shorts normcore et j’avais mis mon t-shirt dans ma poche arrière, avec mon calepin de notes.

[French] Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmes Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmes Partie 1 : Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ? # J’ai porté plainte en 1810… # J’ai porté plainte, je crois… Pourquoi 70 000 victimes ne portent pas plainte? Il y a des tas de raisons spécifiques aux circonstances, à l’âge, de la victime, de l’auteur, à la réaction, de la famille, des proches … #jenaipasportéplainte Ses raisons ont toutes, pour origine, un socle commun : le déni, la négation dont fait preuve la société. Dans mon article à la fois témoignage et « explication » de la correctionnalisation je disais que le viol dont j’avais été la victime a été « requalifié » en agression sexuelle. Vous excuserez ma mémoire défaillante, je n’y peux rien le choc avait été si violent que je n’ai que de vagues souvenirs de ce qui s’est passé, après une nuit de séquestration et de viol(s) avec violences physiques : coups de poing, gifles, cheveux arrachés,menace avec un porte savon métallique de me crever les yeux, vêtements déchirés au couteau, etc, etc…

le blog de Mirion Malle: Friendzone + Girlfriendzone : le combat des choses nulles HEY ! Enfin un nouvel article du même style que celui sur l'humour, youpi ! Je trouve ce sujet de la girlfriend zone intéressant puisqu'on entend peu parler alors qu'elle est vécue régulierement. Encore une fois, comme pour mes autres articles, je ne pense pas avoir la science infuse et non, je ne pense pas que TOUS LES HOMMES sont de vilains nice-guy-violeur-en-puissance-macho, comme on me le demande parfois en commentaire. C'est un comportement qui existe, représenté sous la forme d'un personnage, mais ça ne veut pas dire que c'est un portrait type de la majorité des hommes. VOILA. Viol au quai des Orfèvres: pourquoi s’intéresser à la personnalité de la victime ? Viol présumé au 36 quai des Orfèvres : 3 policiers suspendus La personnalité d’Emily S., qui a porté plainte pour viol contre plusieurs policiers, est au cœur du procès-verbal dressé dans l’affaire. Que viennent y faire de telles considérations ? Pourquoi fouiller dans la sexualité de la victime ?

Causette, Jack Parker et le consentement Chez madmoiZelle, ça fait quelque temps que nous avons abandonné l’idée de comprendre la ligne éditoriale de Causette. On ne commente pas, on ne réagit pas. Quand le magazine « plus féminin du cerveau que du capiton » a été sévèrement critiqué pour son traitement pour le moins surprenant de la prostitution, nous n’avons rien dit. Ses propres rédactrices s’étaient en partie désolidarisées du « dossier pastèque ».

Related: