background preloader

Où va l’économie numérique ? Robotisation ou monopolisation

Où va l’économie numérique ? Robotisation ou monopolisation
"C'est peut-être difficile à croire, mais avant la fin de ce siècle, 70 % des emplois d'aujourd'hui sera remplacé par l'automatisation. Oui, cher lecteur, même votre travail vous sera enlevé par des machines. En d'autres termes, votre remplacement par un robot n'est qu'une question de temps", affirme Kevin Kelly (@kevin2kelly) dans un passionnant article pour Wired intitulé : "meilleurs que les humains : pourquoi les robots vont (et doivent) prendre votre job". Votre remplacement par un robot n'est qu'une question de temps ! Ce bouleversement est induit par une deuxième vague dans l'automatisation, estime Kevin Kelly : une vague centrée sur la cognition artificielle, les capteurs bon marché, l'apprentissage automatique et l'intelligence distribuée. Après avoir remplacé les travailleurs à la chaîne, les robots vont remplacer les travailleurs dans les entrepôts. Alors que les robots ne vont cesser d'être intégrés aux tâches manuelles, ils vont également affecter le travail en col blanc. Related:  À surveiller ! -:((Ressources documentairesassujetis à la technologie

Better Than Human: Why Robots Will — And Must — Take Our Jobs | Gadget Lab Imagine that 7 out of 10 working Americans got fired tomorrow. What would they all do? It’s hard to believe you’d have an economy at all if you gave pink slips to more than half the labor force. But that—in slow motion—is what the industrial revolution did to the workforce of the early 19th century. Two hundred years ago, 70 percent of American workers lived on the farm. It may be hard to believe, but before the end of this century, 70 percent of today’s occupations will likewise be replaced by automation. First, machines will consolidate their gains in already-automated industries. All the while, robots will continue their migration into white-collar work. And it has already begun. Click to Open Overlay Gallery Here’s why we’re at the inflection point: Machines are acquiring smarts. We have preconceptions about how an intelligent robot should look and act, and these can blind us to what is already happening around us. Consider Baxter, a revolutionary new workbot from Rethink Robotics. 1.

Enfants et écrans : psychologie et cognition L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques. Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations). Un rapport qui a voulu insister pas seulement sur les effets délétères des écrans – des effets qui existent, qui influent par exemple sur le temps de sommeil, l’attention, mais de manière plus rare qu’on a tendance à le penser – mais surtout sur les effets positifs de notre exposition aux écrans et notamment de l’exposition des plus jeunes aux écrans. A l’inverse, chaque culture apporte également son lot d’avantages.

Instagram est mauvais pour votre santé mentale, encore plus que Facebook Temps de lecture: 5 min Tout le monde sait que Facebook est notre meilleur ennemi à tous, le grand «rabaisseur» aux mille visages. On le sait parce que la science nous l’a dit. Le Human-Computer Institute de l’université de Carnegie-Mellon a découvert que notre «consommation passive» des actualités de nos amis et nos propres «fils d’informations accessibles à un large public» sur Facebook pourraient en fait être à l’origine de sentiments de solitude, et même de dépression. Toutes ces études s’appliquent à montrer que ce n’est pas Facebook en lui-même qui induit des états d’isolement, de jalousie, et de piètres performances en maths. Si vous utilisez Facebook pour partager des articles d’actualités intéressants avec des collègues, échanger des messages avec de nouvelles connaissances et jouer à Candy Crush Saga, il est très probable que le monstre de la jalousie ne vous demandera pas d’être son ami. Instagram distille les aspects de Facebook qui rendent les plus fous Jessica Winter

Des scientifiques vont créer des formes plus dangereuses de H7N9 Des virologues ont annoncé mercredi 7 août qu'ils comptaient créer des formes mutantes et plus dangereuses du virus de la grippe aviaire H7N9, afin d'évaluer plus facilement les risques de pandémie que représenterait sa transmissibilité d'un humain à l'autre. Le virus H7N9, qui a pour la première fois été diagnostiqué chez l'être humain en février, a infecté au moins 133 personnes, pour la plupart en Chine et à Taïwan, et en a tué 43 personnes, selon les derniers chiffres en date de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). A lire : Grippe H7N9 : première transmission "probable" d'homme à homme Les virologues Ron Fouchier et Yoshihiro Kawaoka seront en charge de ce projet, qui sera mené dans plusieurs laboratoires à travers le monde. "Ce virus H7N9 a certainement plusieurs caractéristiques d'un virus pandémique, et il lui manque aussi certainement au moins une ou deux des caractéristiques observées dans les virus pandémiques du siècle dernier", affirme Ron Fouchier.

URBA & DEVELOPPEMENT ÉNERGIVORE – Un iPhone consomme plus d’électricité qu’un réfrigérateur Un iPhone consomme en moyenne 361 kW-h en un an. (AFP PHOTO / JUNG YEON-JE) En matière de consommation d'électricité, ce n'est généralement pas aux TIC (technologies de l'information et de la communication) que l'on pense quand il s'agit d'augmenter son efficacité énergétique et de réduire son empreinte carbone. Le rapport, financé par le l'Association nationale des mines et la Coalition américaine pour une électricité au charbon propre, vise à montrer que cette industrie florissante exigera une production accrue d'énergie pour bénéficier de ses progrès – énergie issue du charbon, bien sûr, première source d'électricité actuellement aux Etats-Unis. Plus globalement, les TIC pèsent, avec 1 500 teraWatt-heure d'électricité consommée par an, pour 10 % de la production mondiale. Or, face à ce monstre énergivore, les marges de manœuvre sont encore réduites, estime le magazine américain. Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Actualité.

Plus de 13 microsieverts en vol au-dessus des USA Un article que j'ai repris chez Rusty James, alors que de la "vapeur" s'échappe toujours du réacteur 3 (Ultraman d'hier soir) et que TEPCO maintient que c'est dû à la pluie et aux fortes températures (40° à Fukushima). Pourquoi de la vapeur juste sur le réacteur 3 ? Les niveaux de radiations seraient-ils pires en altitude ? Des spécialistes comme Delphin pourraient-ils nous apporter leur lumière ? Donc voilà l'article repris et retraduit : Niveaux de radiations choquants dans un avion en vol entre le Chili et les USA De la part de Greg sur la côte de l'Oregon*, 1er juillet 2013 * L'Oregon est un état situé sur la côte Pacifique, c'est l'avant-dernier au nord avant le Canada. Voici d'ahurissantes mauvaises nouvelles qui montrent, clairement et indéniablement, que les radiations de Fukushima ont envahi l'atmosphère, même au-dessus de l'hémisphère sud. Nos remerciements à Greg de la côte de l'Oregon pour avoir pris ces photos et pensé à prendre son compteur Geiger pour le voyage. Greg, Oregon.

La co-éducation intergénérationnelle, monde réel et éducation traditionnelle La co-éducation intergénérationnelle : Rendre complémentaires le monde réel et l’éducation traditionnelle. Par Joël de Rosnay Pour Educavox L’éducation est au centre de toutes les stratégies de construction de l’avenir. C’est un enjeu mondial, un des grands défis du troisième millénaire, un processus primordial de survie, d’adaptation et d’évolution de l’espèce humaine que l’homme va devoir conduire dans le respect des diversités et des libertés. Sans éducation, il ne peut y avoir de participation consciente et responsable à la gouvernance des sociétés de demain. Une connaissance émiettée conduit à une éducation fragmentée. Le traitement arbitraire du savoir en territoires distincts favorise un processus d’éducation taylorien. Le changement de paradigme que nous vivons (de l’analytique au systémique) appelle d’autres modes d’éducation. Le sénior peut ainsi devenir un médiateur, un catalyseur, un animateur. Il leur manque pourtant la carte et le territoire. Joël DE ROSNAY

Related: