background preloader

101 Everyday Ways for Men to Be Allies to Women

101 Everyday Ways for Men to Be Allies to Women

http://michaelurbina.com/101-everyday-ways-for-men-to-be-allies-to-women/

Related:  FéminismeHommes féministesfeminismeHommes & féminismes : être un alliéAlliés féministes

Animus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition en psychologie analytique[modifier | modifier le code] « Chez la femme, à l'inverse, l'élément de compensation revêt un caractère masculin, et c'est pourquoi je l'ai appelé l'animus. La domination masculine - Manifeste des hommes - Signez ici ! Nous, soussignés, des hommes,vivant en ce début de XXIème siècle, déclarons ce qui suit : Nous considérons comme obsolètes les valeurs traditionnelles de domination des femmes par les hommes qui sévissent dans toutes les civilisations et toutes les classes sociales. Nous déclarons que l’égalité entre les hommes et les femmes est un but juste et légitime, et qu’il est nécessaire de tout mettre en place pour y parvenir immédiatement. Nous condamnons toute violence familiale dont les femmes et les enfants représentent l’immense majorité des victimes.

La publicité a-t-elle enfin compris quelque chose au féminisme? Il y a quelques jours, on vous parlait sur Slate de la pub pour la marque de tampons HelloFlo, vous disant que c'était «la meilleure pub pour tampons de tous les temps»: enfin, il ne s'agissait plus de faire des règles un tabou et de montrer des tampons «qui s'ouvrent en corolle, des serviettes contenant des perles ou de la soie». La pub ne se revendiquait pas clairement féministe, mais elle l'était en filigrane, en tranchant avec l'idée que les règles sont quelque chose de sale. C'est aujourd'hui la marque Always (serviettes hygiéniques, toujours) qui sort une nouvelle publicité, plus clairement féministe. La vidéo consiste à expliquer ce que signifie l'expression «comme une fille» et de montrer que cela confine à l'insulte, que les petites filles ont d'abord confiance en elles puis qu'à l'adolescence (période des règles, évidemment), tout change. Always veut «changer cela»: «Faisons en sorte que #commeunefille soit synonyme de choses extraordinaires».

Accueil - Même pas mâle ! Détails Publication : dimanche 13 avril 2014 22:50 Écrit par Yorgl Un des membres de MPM nous raconte que régulièrement, en amenant son enfant à la crêche en poussette, il rencontre un homme qui lui lance "Bonjour Madame !". Bien qu'en soit ce ne soit pas une insulte, l'air goguenard du monsieur et le caractère répété laissent clairement apparaître le but de moquer. Lorsqu'on est un homme, se faire appeler "Madame" n'est pas dégradant : cela peut arriver par confusion (au téléphone par exemple), mais une fois que l'on signale son identité et l'erreur commise, en général l'autre s'excuse.

Je veux comprendre... le mansplaining Retour sur le mansplaining, un concept très ancien (et très relou) pour un terme relativement récent. Le mansplaining n’a absolument rien de nouveau. C’est un concept tout bête dont nous sommes probablement nombreuses à être témoins au quotidien. Le mansplaining, c’est quand un homme explique à une femme d’un ton condescendant, sur un sujet qui la concerne elle, qu’elle a tort de penser ce qu’elle pense, de dire ce qu’elle dit. Le mansplaining : une illustration du patriarcat Cette idée est très ancienne et elle n’a rien de nouveau. La femme moderne selon les magazines féminins Pour un garçon, partir en vacances avec une fille implique deux choses: 1) supporter ses interminables séances de bronzage et 2) en profiter pour feuilleter les magazines féminins qui traînent sur le coin de sa serviette. Une lecture appréciée de la plupart des mâles, quoiqu'ils en disent: sous prétexte de se moquer de leurs traditionnels psycho-tests, c'est l'occasion de se rincer l'œil en douce (tous les mecs savent qu'il y a bien plus de demoiselles à poil dans Elle que dans n'importe quel FHM). Mais ça permet aussi de se mettre activement à la place d'une fille pendant quelques minutes. Et, là, franchement, quand on voit le nombre d'injonctions ultra-culpabilisantes auxquelles la gent féminine est soumise à longueur de pages, on la plaint.

De la masculinité à l’anti-masculinisme : Penser les rapports sociaux de sexe à partir d’une position sociale oppressive. Origine : Dans cet article, je propose une réflexion sur la manière dont les chercheurs-hommes engagés dans la lutte contre l’oppression des femmes par les hommes peuvent optimiser leur efficacité politique et scientifique dans l’analyse des rapports sociaux de sexe[1]. En effet, lorsqu’ils prétendent produire des analyses non-biaisées et pertinentes, ils sont confrontés à une double difficulté : d’une part comprendre pleinement des analyses féministes qui désignent leur existence comme source permanente d’oppression des femmes ; d’autre part apprendre à gérer les conflits intérieurs qui en découlent de façon à leur permettre un regard productif, impliqué autant que distancié, sur leur construction et leur action oppressives.

Ces féministes qui réinterprètent l'islam « Féminisme » et « islamique » : si l’association de ces deux termes dérange encore et continue de susciter invariablement en Occident une interrogation incrédule, c’est parce que l’égalité des sexes est le fruit d’une élaboration historique. S’est-on jamais posé la question de la pertinence d’un féminisme chrétien, par exemple ? Un tel courant a pourtant bel et bien été fondé dès la fin du XIXe siècle, en particulier en France, en Belgique et au Canada. Il a permis notamment l’élaboration d’une théologie féministe qui a interrogé -– et interroge encore — le canon des Écritures, la paternité divine, l’identité du Christ, l’action de l’Esprit-Saint, le culte de Marie, et surtout les institutions patriarcales de l’Église, au grand dam du magistère de l’Église catholique.

Les hommes qui voudraient s'intéresser au féminisme Beaucoup d'hommes, lorsqu'ils en viennent à s'intéresser aux féminisme veulent aider dans les combats pré-existants. Ainsi on le voit militer pour que la rue soit à tous et toutes, militer pour l'égalité salariale ou je ne sais quoi. Mais ces combats là sont déjà pris en charge par les femmes qui n'ont donc nul besoin qu'on leur tienne à la main. En revanche, nous avons besoin qu'on détruise déconstruise la virilité. Les femmes ne sont pas discriminées toutes seules, elles le sont car les hommes ont des avantages. Si les femmes sont payées 20% de moins à compétences et poste égaux, c'est que les hommes sont payés 25% de plus.

Mais je suis féministe, moi ! Cela fait un moment que ça me travaille, mais je n’avais jamais vraiment réussi à poser des mots dessus. Et puis, comme d’habitude, au hasard de mes pérégrinations virtuelles, je suis tombé sur une énième polémique féministe… engagée par un homme. Je me souviens, il y a quelques temps, d’un article lu sur le sujet : la place de l’homme dans le féminisme.

Anima Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet archétype se manifeste tout au long de la vie, projeté inconsciemment, d'abord sur le parent du sexe opposé, puis sur les personnes rencontrées auxquelles sont alors prêtées les caractéristiques de cette image. Origine de la notion[modifier | modifier le code]

Related: